S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Trip report 1g DPH + 360mg DXM: l'expérience la plus intense de ma vie

#1
EDIT modération 2019 : un peu tardivement, nous rappelons que les TR de délirogènes sont en principe interdits et, au passage, que le DPH est une molécule très imprévisible pouvant causer des expériences extrêmement désagréable et de sérieux dommages. Le combo avec le DXM est également hautement hasardeux. Nous vous conseillons donc de ne pas prendre l'expérience ci-dessous comme modèle pour vos prochains trips.

Bonjour à tous,

Avant-hier soir, j'ai pris 360 mg de DXM (Dextrométhorphane) d'un coup et 600 mg de DPH (Diphénhydramine) répartis dans la nuit (200 mg toutes les 3 heures). Le lendemain, mon père devant partir pour toute l'après-midi et la soirée, j'étais seul à la maison et décide donc de terminer la boîte en prenant les 400 mg de DPH restant après son départ. Ce qui suit est l'expérience la plus intense de ma vie, je suis expérimenté en la matière et je ne recommande à personne de prendre des doses similaires aux miennes, c'est très dangereux. Je ne vais pas raconter mon trip d'avant-hier, celui-ci étant peu intéressant. Mais il est certain que les doses prises cette nuit-là étaient toujours actives quand j'ai pris les 400 mg restant le jour d'après. C'est très long mais mettez-vous dedans, ça vaut le coup. Commençons.

Au matin, j'entends mon père crier "C'est pas vrai hein ! Merde merde merde. Des emmerdements, tout le temps, c'est pas possible !". Sur le coup, j'étais persuadé qu'il avait reçu une lettre de la part de la police qui dit que les pharmaciens aux alentours se sont plaints d'un nombre anormal de commandes pour médocs trippants qui ne requièrent pas de prescription et qu'ils m'avaient traqué par je ne sais quel moyen (je me suis dit que les pharmaciens m'avaient repéré), je me suis mis à stresser, en me disant qu'un jour ou l'autre il fallait bien que la vérité tombe. Mon père m'appelle en criant, je fais semblant d'être endormi et ne réponds pas, il continue "Je vais tout couper ! L'Internet, la télé, t'auras plus rien !". C'était sûr, il m'a grillé.


Je m'endors et me réveille après 2 heures de sommeil, je décide de me lever et demande à mon père ce qui était inscrit sur la lettre. Il me répond calmement "quelle lettre ?", je lui dis "Bah la lettre de la police ! T'étais énervé et tout", il ne comprend pas de quoi je parle alors sur le moment, un peu conscient de la situation, je décide de ne pas rentrer dans les détails et lui dit que c'était sûrement un rêve, malgré que je le soupçonnais de cacher son jeu et d'agir comme si de rien n'était en attendant que la police vienne à la maison pour s'occuper de mon cas. Je retourne dans ma chambre, je l'entends à nouveau s'énerver mais cette fois il chuchote "Merde merde merde. Je le savais, je le savais ! Ce salopard il m'a eu" pour ensuite téléphoner à ma mère (parents séparés) pour lui expliquer la situation, ce qui me rend encore plus parano. L'heure où mon père doit partir pour la journée est arrivée : il vient me dire gentiment qu'il s'en va, qu'il y a le dîner dans le frigo, etc. Je trouve le tout très suspect mais je reste persuadé qu'il fait semblant de rien en sachant que la police fera le travail.

Une fois mon père parti, je décide de prendre les 400 mg restant en me disant que ce sera un trip léger, vu que c'était le lendemain d'un trip et que ma tolérance au DPH est élevée. J'ai jamais eu aussi tort de ma vie. 30 minutes après, j'ai de puissants spasmes au coeur qui me forcent à m'agiter dans tous les sens pour résister à la douleur, sur le moment j'avais très peur d'avoir fait une grosse bêtise, j'étais sur le point de m'évanouir. Je prépare le numéro de téléphone de l'ambulance au cas où ça s'aggrave, mais finalement ça s'arrête, Dieu merci. Je décide d'aller dans une chambre de la maison beaucoup plus sombre pour voir si des hallucinations sont déjà présentes. Je me couche dans le lit et fixe une chaise... Je m'aperçois qu'il y a un mec avec sa copine sur ses genoux, je les regarde anxieusement et ils commencent à s'embrasser. Me sentant très gêné, je décide de faire semblant d'être sur mon téléphone pour finalement retourner dans ma chambre et les laisser tous les deux. Je ne me demande même pas pourquoi ils sont là.

De retour dans ma chambre, j'entends la porte qui s'ouvre très doucement et des bruits de pas discrets. Ayant perdu le double de la clé de la maison dehors au matin le même jour, j'étais persuadé que c'était des cambrioleurs qui avaient retrouvé la clé ; je prends un couteau, et descends pour aller voir ce qu'il se passe. Je zieute entre les escaliers et aperçois une personne qui marche discrètement ; je fonce en bas pour au final me rendre compte qu'il n'y a personne, il a dû avoir le temps de s'enfuir. Je remonte, et tout se reproduit : j'entends quelqu'un, je descends, personne ! Alors je fouille la maison de fond en comble, toujours rien. Je décide de mettre la clé dans la serrure pour qu'ils ne puissent plus l'ouvrir avec la clé. Là, j'entends des jeunes devant la maison dire "Il a mis la clé à la serrure ! Y a plus moyen. De toute façon y avait rien", je suis soulagé.

Je remonte dans ma chambre et vois un de mes amis proches, je trouve ça parfaitement normal et agis comme s'il était là depuis le début. Je lui propose de jouer à la console, on s'installe devant la télé et je lance un jeu. Ma voix était très étrange et j'avais beaucoup de mal à parler, je lui dis que j'ai la voix cassée et que ça devient lourd. Plusieurs fois, je lui passe une manette mais jamais il ne la prend, alors qu'il me dit qu'il va jouer ; j'insiste, il ne répond pas, il est sur son téléphone non-stop. Je lui dis "Bon tant pis hein je sais pas ce que t'as mais si t'es venu c'est pas pour glander et me fixer constamment". J'éteins la console et lui propose de manger. Je descends, et aperçois mon père avec un sourire de maniaque, je me dis qu'il ne voudra sûrement plus jamais me parler, il est sûrement impatient que les flics arrivent. Mon ami descend et me rejoint, je regarde dans le frigo ce qu'il y a à manger pendant que mon père et mon pote me fixe sans rien dire. Je leur dis "C'est quoi votre problème ?", pas de réponse. Ca commence à me gonfler. Je prends le dîner et le mets dans le four mais n'ayant aucune notion du temps, je le ressors après quelques secondes seulement, je prépare 2 assiettes et les monte pour au final me rendre compte que mon ami est parti. Génial, je me retrouve avec 2 repas, j'en mange 1 et laisse l'autre sur la table ; des pâtes froides, délicieux... (sur le moment, je m'en foutais). Je tente de communiquer avec mon père, aucune réponse à chaque tentative, seulement un sourire moqueur, un sourire impatient de me voir souffrir, après ce que j'ai fait derrière son dos.

Le soir arrive. J'entends sonner à la porte, je regarde par la fenêtre de ma chambre, catastrophe : une voiture de police. Je ne m'attendais pas à ce qu'ils viennent le jour-même, mon coeur se met à battre fortement. Mon père ouvre la porte, j'écoute depuis ma chambre et entends "Bonjour, nous sommes là pour Monsieur (mon nom)". Ils vont discuter dehors avec la porte fermée. J'en profite pour cacher la moindre chose suspecte dans ma chambre et fonce me laver le visage et les cheveux, pour paraître moins défoncé, malgré mes pupilles dilatées. Ils ne m'ont toujours pas appelé, je remonte. 5 minutes plus tard, on crie après moi, alors je descends. J'ouvre la porte, personne. Où sont-il passés ? Je suis confus. Je dis bonjour au pot de fleur accroché sur le mur à côté de la porte, comme si tout était normal, et elle me répond "Bonjour" (elle parlait comme une vieille dame donc j'agissais comme si c'en était une, même si c'était toujours un pot de fleur avec une bouche). Je lui demande où ils sont passés, aucune réponse. Je regarde sur ma gauche et aperçoit un groupe d'environ 20 motards, ça devait être un genre de rassemblement, il y a même une fille en scooter rouge qui les rejoins, elle me fait un sourire. J'observe de plus près et aperçois mon père dans la foulée qui admire les motos, je décide de retourner dans ma chambre jusqu'à ce qu'il ait terminé de s'amuser. Il m'appelle une 2ème fois, je descends et sors : des motards rentrent dans la maison du voisin et d'autres en sortent ; je vois mon père qui me fait signe de rentrer chez le voisin, les policiers sont là-bas apparemment. Je m'avance vers la maison, un peu timide d'entrer chez le voisin que je connais très peu, pour finalement abandonner et retourner à la maison. Je ne comprends plus rien, pourquoi les policiers iraient chez le voisin avec tous les motards ? C'est pas sérieux, ils sont là pour moi non ?! 5 minutes après, on m'appelle pour la 3ème fois. Je sors, toujours personne, mais les motards sont partis. J'entends toquer à la porte du jardin et me demande ce que mon père fout là. Je lui ouvre la porte et je crie à mon père "Ca sert à rien de m'appeler constamment à un endroit si c'est pour disparaître de là quand je viens !", il me dit qu'ils m'attendent dans le jardin, je nie et je remonte, je descends plus, j'en ai marre.

Je monte dans ma chambre et vais sur le PC pour discuter sur Facebook. J'explique à un ami la situation, je me suis fait griller, y a la police, etc. Bizarrement, des messages que je n'ai pas écris apparaissent dans la conversation, alors j'avertis mon ami que ce n'est pas moi qui écrit, mon compte a été piraté. Je me dépêche de changer de mot de passe. Rien n'y fait, le hackeur est toujours présent. Je vais voir mon disque dur et me rends compte qu'il se remplit de plus en plus, je fonce télécharger un anti-virus et le mets en route. Rien ne marche, alors je supprime TOUTES les données de mon PC, sans vraiment réfléchir.

J'entends mon père ouvrir la porte de la maison, il est de retour. Je lui demande "Alors ils ont dit quoi les policiers ?", il est confus "Quels policiers ?", je réponds "Bah ceux devant la porte !", il ne comprend pas, je me dis "Ca y est il va encore faire semblant de rien" ; il me dit "J'étais pas là de la journée je vois pas de quoi tu parles !". Et c'est là que ça a fait tilt, retour à la réalité, je réalise que rien de la journée n'était réel : la lettre de la police, mon père qui pète un câble, le couple qui s'embrasse, les cambrioleurs, mon pote qui est venu, les motards, les policiers : RIEN QUE DU BLUFF, RIEN QUE DES HALLUCINATIONS ; je suis sous le choc. Même l'histoire de piratage : personne n'a hacké mon compte, je réalise que j'oubliais les messages que j'envoyais, et en les relisant, j'étais persuadé que ce n'était pas moi qui les avait écrit. Même le disque dur qui se remplit de plus en plus, c'était du fake. 900 gb de données supprimées pour rien, génial. La journée entière n'était que pur mise en scène, j'étais tout seul pendant tout ce temps en fait.

Ce qui conclut cette expérience incroyable et inattendue que je ne risque pas de répéter. J'avais quand même le contrôle sur moi, je n'allais pas courir dans tous les sens n'importe où. J'agissais simplement comme si toutes les situations que j'ai expliqué étaient réelles. Aujourd'hui, j'ai les jambes en compote mais je me sens bien mentalement.

Merci d'avoir lu et bonne journée !
#2
Ca faisait longtemps que j'avais pas lu un aussi bon TR.

Terrifiante ton expérience, et c'est ouf comme tu la racontes, je savais pas ce qui relevait de l'hallu ou du réel, c'est dingue tout ce bordel qui t'es arrivé! Merde, pas savoir distinguer le réel du faux c'est un truc qui m'horrifie. C'est dingue que t'ai pas stressé comme un chient pendant. Apres je connais pas du tout les anticho

Et du coup 0 souci avec ton daron?

ps: avant que le gestapo me ban je précises que je ne fais aucune apologie des délirogènes etc etc rdr
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#3
Wahow t'as eu de la chance! Imagine lorsque tu eu la discussion avec ton père le soir sa réaction si tu lui avait dit un truc du style "bah les policiers qui sont la car je prends de la drogue"...

Les delirogenes ça a l'air ouf quand même, ne pas distinguer l'hallucination de la réalité; a aucun moment tu n'as eu de réaction du type: "c'est pas normal comme truc" ou alors "je délire la", malgré la réalité de la chose? Dire que les schizophrènes subissent ça c'est horrible...
#4
Vraiment sympa à lire, par contre quand même un peu limite niveau Rdr, t'as eu de la chance que tout ce soit bien passé... Ca pourrait vite arriver une connerie genre te blesser avec le couteau en voulant attaquer un "cambrioleur", débarquer vraiment chez le voisin, débloquer complètement devant ton père ou que sais-je... Je peux comprendre qu'on veuille faire l'expérience des anticholinergiques même si je le déconseille ardemment, mais vaut mieux faire ça dans un environnement 100% sécuritaire et avec un voir deux sitters...Bon apparemment t'avais encore de sérieux reste du jour précédent pour entendre des voix au réveil...^^

Bref... pas bien tu vas te faire taper sur les doigts mais merci, moi j'ai bien aimé même si je désapprouve !

Ah oui je voulais savoir, psychonautiquement parlant que ressors-tu de ce genre de trip, j'veux dire y a du plaisir, de l'introspection ou même pas, juste que tu délires complètement mais ne t'en rends pas compte ?
"Je ne vais pas développer ici la grande thèse de la liberté. Les hommes libres l’ont depuis longtemps décidé. Qui affirmera que la volonté du Christ à sacrifier sa vie fut immorale, parce qu’elle déroba un contribuable à l’État ?

Non ; la vie d’un homme lui appartient, et il a le droit de la détruire comme il l’entend, à moins qu’il n’empiète beaucoup trop sur les privilèges de ses voisins."
Aleister Crowley


"Si la ligne droite est le plus court chemin entre deux points, alors la ligne droite en y allant plein pot serait un chemin encore plus court"
Hunter S. Thompson
#5
Sur le coup tout parait normal en effet, on est à 100% dedans. 0 soucis avec le daron, il trouvait suspect que j'avais fait 2 assiettes pour manger mais je lui ai ressorti l'histoire du pote qui est venu pendant la journée, et qu'il est parti quand le dîner était prêt car je m'étais endormi dû à ma grosse fatigue. Et pour l'histoire des policiers et des motards j'ai dit qu'ils étaient réellement venus dans la rue mais j'ignore pourquoi.

J'ai vraiment fait attention de ne pas parler de drogue quand je lui expliquais l'histoire des policiers, malgré que j'étais persuadé que c'était vrai, quelque chose en moi m'a dit de ne pas rentrer dans les détails. Oui je comprends les skizos maintenant, le pire c'est d'entendre constamment des conversations entre 2 personnes qu'on connait dans sa tête, le plus dingue c'est que la façon dont les personnes parlent, c'est exactement les mêmes intonations et expressions qu'ils utilisent dans la réalité ! Comme s'ils étaient vraiment là quoi. Ca m'est aussi arrivé d'entre la voix du journal parlé à la télé. Tout dépend de ce que tu as vécu/entendu le jour-même en fait. Par contre, les bruits qui reviennent toujours c'est des klaxons, un bébé qui pleure, un téléphone qui sonne, des choses comme ça.

Niveau RDR, j'ai de la chance de vivre dans une très petite rue entourée de grands champs, et les voitures passent rarement par ici. Je ne ressors rien de ce trip, c'est juste un MINDFUCK complet, mais c'est très intéressant de le vivre, ça permet de voir à quel point ton cerveau peut te tromper toi-même. Pour l'introspection, je me tourne vers le DXM, j'ai déjà pris plusieurs fois 1080 mg, le trip est très similaire au DMT, même si on se souvient beaucoup moins de ce qu'on a vécu lors du trip (voyages dans pleins de dimensions, rencontres extraterrestres, on réalise comment l'univers fonctionne, impression de remonter dans le temps ou de le traverser carrément, on brise carrément l'idée de "temps" et "espace", vu que ça n'existe plus)
#6
Je comprends, merci pour tes réponses... Wink

Fais attention à toi quand même...
"Je ne vais pas développer ici la grande thèse de la liberté. Les hommes libres l’ont depuis longtemps décidé. Qui affirmera que la volonté du Christ à sacrifier sa vie fut immorale, parce qu’elle déroba un contribuable à l’État ?

Non ; la vie d’un homme lui appartient, et il a le droit de la détruire comme il l’entend, à moins qu’il n’empiète beaucoup trop sur les privilèges de ses voisins."
Aleister Crowley


"Si la ligne droite est le plus court chemin entre deux points, alors la ligne droite en y allant plein pot serait un chemin encore plus court"
Hunter S. Thompson
#7
Ah ouai c'est vénère comme trip, je pense que si tu avais su pourquoi ton père était en colère le matin tu n'aurais pas continué dans ton délire paranoïaque à croire que les flics allaient débarquer et que ton père était complice...fais quand même gaffe à la culpabilité, ça peut t'emmener loin comme tu l'as vu..
Le Plus Appelle Le Plus
#8
Le truc, c'est que mon père en colère c'était aussi une hallucination auditive, il n'a jamais été en colère en fait. Mais bien sûr lors du trip je pensais qu'il l'était, et je m'étais mis en tête que la lettre disait que la police avait reçu une plainte des pharmaciens aux alentours qui ont détecté un nombre anormal de commandes de médocs trippants qui ne requièrent pas de prescription (je me suis dit que les pharmaciens m'avaient repéré). Mais la lettre elle aussi était fausse. Tout le trip est une mise en scène.
#9
Coquin de cerveau quand tu nous tiens... :')
#10
Salut et merci pour le TR Smile

Du coup pendant le trip tu avais d'autres effets que les "illusions" ? Ou c'était juste une journée normale ^^ ?
#11
Journée normale, mais la veille pendant mon premier trip j'ai eu d'autres effets très intéressants : en fixant un livre, je me suis rendu compte que je pouvais le déplacer où je veux simplement en l'observant (et donc le faire voler également). Télékinésie ? Oui, mais c'était juste une illusion. 5 minutes après, le livre retrouve sa place normale automatiquement. A part ça, en fixant une page blanche sur le pc, on peut faire apparaître n'importe quel animal auquel on pense, mais il peut également y avoir des trucs très aléatoires genre des buildings qui se construisent, des squelettes qui dansent, etc. Ca marche aussi en fixant une télé éteinte : des scènes aléatoires qui défilent comme si tu zappais). Ou bien en fixant n'importe quel objet, les formes de cet objet vont te faire penser à quelque chose, puis tu vas tripper et t'imaginer des scènes avec des mini scénarios, mais chacune de ses scènes se terminent par ce que tu vois réellement, et tu reviens à la réalité (par exemple : en fixant une horloge en forme de pneu, tu commences à t'imaginer que t'es en voiture en plein rally, que tu dois tracer pour arriver premier, et au final quand la course est finie tu reviens à la réalité et tu te rends compte que c'était juste un trip dans ta tête, ou encore en fixant une petite voiture format jouet, tu vas voir des gens dedans qui te font signe). Ca m'est arrivé aussi de voir une boule multicolore au centre de ma vue, puis un cerceau qui arrive et la boule qui rentre et sort constamment de ce cerceau, c'est très impressionnant sur le moment. En fixant une bouteille, elle se met toujours à danser partout dans la pièce. Si tu fermes les yeux avec de la musique, tu te retrouveras entouré de gens qui dansent dans une boîte de nuit. Ce qui m'arrive souvent c'est de descendre en bas, aller aux toilettes, parler avec mon père, puis remonter pour au final me rendre compte que je suis dans mon lit depuis le début. Si t'as beaucoup parlé avec une certaine personne le jour de ton trip, tu vas l'entendre comme s'il était là, avec exactement les mêmes intonations et expressions qu'il utilise. Je me vois aussi souvent en face de moi-même, assez choquant au début mais on s'y fait, en fait tu vois ton visage juste devant le tiens, comme si tu te fixais de près devant un miroir. A part ça, la musique c'est très puissant aussi : parfois la musique est carrément différente de ce qu'elle est de base, y a des sons qui ne sont pas censés être là, tu vas constamment oublié ce que t'écoutes et essayer de s'en rappeler, c'est grisant parce que tu te demandes qu'est-ce que c'est cette mélodie de génie ? Qui a inventé ça ? Tu comprends pas trop sur le moment. Si tu joues à un jeu vidéo la journée, tu te retrouveras dans le jeu auquel t'as joué dans le trip (en fixant un mur blanc ou en fermant les yeux) mais d'une façon totalement trippante, genre Call of tu t'imagineras en train de jouer tu seras à fond dedans mais il va se passer des trucs wtf genre des armes qui tombent du ciel et ensuite retour à la réalité en te rendant compte que t'es pas en train de jouer en fait. Je pourrais encore continuer longtemps mais je crois que j'ai donné assez d'exemples. ATTENTION : je rappelle que pour ne pas avoir à subir les sensations physiques dérangeantes du DPH (constante envie de bouger, jambes hyper lourdes donc quasi impossible de marcher), il faut le combiner avec du DXM. Minimum 250 dph/250 dxm, maximum 400 chacun. Au dessus de cette dose, tu risques de ne te souvenir de rien. Et jamais plus de dxm que de dph ou bien de dph que de dxm, tu ne feras que t'endormir.
#12
C'est effectivement déroutant ... Mais tu es incapable de savoir si c'était un rêve intense pendant que t'étais trippé ...
Fais gaffe man , faut pas que ça parte en schizo parce que la DXM trop dosée et sans pauses ça peut faire de gros dégâts .
Tumbleweed , je vois pas ce qui est sujet à non respect de la RdR
Ce TR est carrément essentiel pour comprendre les dangers de tout passages à l'acte ! ^^
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#13
Vraiment fou le TR, tu semble expérimenté avec la drogue en plus donc bizarre que tu y aie cru à ce point là. Ca doit être génial d'écrire ou de dessiner lors de ce genre de trip!
#14
Avec une pointe de stylo prête à l'emploi ouai et non ^^
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#15
J'agissais simplement comme si tout était normal, un pote est là ? On joue à la console, on mange. Des cambrioleurs ? Je prends le couteau et tente de les faire fuir. La police devant la maison ? Je ne m'enfuis pas, j'attends qu'on m'appelle et j'assume mes actes. Et je te rappelle que c'est surtout un trip DPH, le DXM n'a joué qu'un rôle très mineur, celui-ci ayant surtout fait effet lors de mon trip de la veille. Ma tolérance est beaucoup plus élevée au DXM qu'au DPH, donc c'est surtout le DPH de la veille qui a agit sur la dose du lendemain. Je pense que le DXM m'a juste permis de ne pas ressentir les sensations physiques dérangeantes du DPH (constante envie de bouger, jambes hyper lourdes donc quasi impossible de marcher), me donnant donc l'impression que je suis parfaitement sobre. Pas d'inquiétude pour les pauses, généralement j'attends 2 semaines avant chaque trip (le minimum de temps recommandé sur beaucoup de sites spécialisés), ça doit faire plus d'un an là que je prends du DXM, parfois des petites doses, parfois des grosses, j'alterne. Bien sûr il m'arrive de ne rien prendre pendant 1 mois, mais c'est assez rare. Le DPH ça doit faire 3 mois. Je n'ai constaté aucun effet négatif (peut-être dans 10 ans ?), je suis bien dans ma peau et je m'intéresse et m'informe de plus en plus sur la spiritualité, les physiques quantiques, la relativité, la réincarnation, etc. J'ai obtenu 2 diplômes et j'ai beaucoup de projets pour l'avenir (je suis trilingue et bientôt quadrilingue). Quoi qu'il arrive, je ne regrette rien, je suis fasciné par toutes mes expériences (avec modération !) et j'en apprends toujours plus sur la vie. Tout ça pour prouver qu'il ne faut pas être un pauvre junkie dégueulasse pour apprécier le monde des drogues, il faut juste trouver celles qui nous plaisent et les respecter, et il se trouve que mon domaine, c'est l'introspection. Ecsta, coke, ces trucs-là ne m'apprennent rien, c'est juste des boosters d'énergie. J'aime simplement découvrir jusqu'où mon esprit est capable d'aller.

C'est bien la première fois que je ne me rends pas compte que je suis en train de tripper en effet. Je crois que c'est dû à la prise des 1000 mg espacés sur plus de 12 heures, ça doit fonctionner comme un plateau sigma DXM. Mais jamais j'aurais fait quelque chose de dangereux lors du trip, la preuve, en cuisant les repas, je ne les ai pas oublié, je suis descendu prendre les repas très peu de temps après et j'ai éteint le four, ou bien encore en sortant, je n'ai jamais pensé à m'enfuir dû à la police ou autre, je suis retourné sagement dans ma chambre et à chaque fois en fermant la porte derrière moi. Même quand il y avait les cambrioleurs, je cherchais simplement à me protéger d'eux ! On peut dire que c'était comme un rêve lucide, mais dans la réalité. Et bonne chance pour écrire ou dessiner sans oublier toutes les 5 secondes ce que tu es en train de faire. Au moins ça te permet de comprendre ce que les poissons ressentent et comment ils font pour ne pas se lasser de faire constamment les mêmes trajets dans leur aquarium.mrgreen
#16
Devanagari a écrit :
Tumbleweed , je vois pas ce qui est sujet à non respect de la RdR
Ce TR est carrément essentiel pour comprendre les dangers de tout passages à l'acte ! ^^


C'était pas un reproche que je faisais à Ski, loin de là, j'ai beaucoup aimé le TR qui représente bien les effets des anticholinergiques et je trouve ses intentions respectables, mais c'était surtout un rappel que la diphénhydramine est un délirogène et qu'il vaut mieux être assisté dans ce genre d'XPs...

Et puis rapport à la charte du forum tout ça, fallait un peu de modération dans les propos pour pas que le thread soit lock sans procès, je le trouve intéressant moi... Wink
"Je ne vais pas développer ici la grande thèse de la liberté. Les hommes libres l’ont depuis longtemps décidé. Qui affirmera que la volonté du Christ à sacrifier sa vie fut immorale, parce qu’elle déroba un contribuable à l’État ?

Non ; la vie d’un homme lui appartient, et il a le droit de la détruire comme il l’entend, à moins qu’il n’empiète beaucoup trop sur les privilèges de ses voisins."
Aleister Crowley


"Si la ligne droite est le plus court chemin entre deux points, alors la ligne droite en y allant plein pot serait un chemin encore plus court"
Hunter S. Thompson
#17
Oui je tien a dire que j'ai posé ma tente pas loin d'ici.

Citation :fallait un peu de modération dans les propos pour pas que le thread soit lock sans procès
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#18
C'est un TR très bien raconté... pour moi qui n'a jamais été tenté par les anticholinergiques, ça confirme l'idée que je m'en faisait. Je racontais dans un autre post que j'aimais tripper seul en poussant les doses, sans jamais perdre de vue l'idée que mon trip est induit par une drogue, que l'effet est temporaire et que je suis en sécurité. M'être retrouvé dans une situation similaire, je n'ai aucune idée de comment j'aurais réagi.

Lire ce TR m'a fait réaliser la différence entre perdre le contrôle sur ses visuels et se sentir submergé par ceux-ci, versus ne pas savoir qu'on assiste à des visuels (voir hallucinations dans ce cas-ci).
#19
Ayant souvent trippé au DPH, c'était à chaque fois comme tu dis : j'ai des hallus, mais en restant conscient que ce sont des hallus, je n'ai jamais eu de bad trip. Et bien sûr il m'était toujours impossible de sortir de mon lit, vu que tes jambes pèsent 2 tonnes. Là, ça doit être à cause de la dose énorme que j'ai pris petit à petit sur une longue durée. Ce qui me choque, c'est que normalement il est impossible d'halluciner si on n'est pas dans une pièce sombre, alors que là, il n'en était rien.
#20
Ski a écrit :
Ayant souvent trippé au DPH, c'était à chaque fois comme tu dis : j'ai des hallus, mais en restant conscient que ce sont des hallus, je n'ai jamais eu de bad trip. Et bien sûr il m'était toujours impossible de sortir de mon lit, vu que tes jambes pèsent 2 tonnes. Là, ça doit être à cause de la dose énorme que j'ai pris petit à petit sur une longue durée. Ce qui me choque, c'est que normalement il est impossible d'halluciner si on n'est pas dans une pièce sombre, alors que là, il n'en était rien.


Ca peut être aussi a cause du DXM qui aurait pu booster ton trip via l'effet isrs, il est tout à fait possible d'halluciner en pleine lumière ça demande juste plus d'efforts pour le cerveau donc de plus gros dosages.
Enfin fait gaffe à toi quand même, la tu joues un peu avec le feu.
#21
J'ai souvent combiné le DXM et le DPH, et j'ai toujours eu les effets que je décris dans le message #11. De toute manière j'ai retourné la substance dans tous les sens, je l'ai exploité à fond là. J'y touche plus, j'ai eu ce que je voulais. Pareil pour le DXM. Je me remets à la weed et me contente de ça.
#22
Ouaw ! Très beau tr bien détaillé on ressent vraiment la même incompréhension que toi face à ton trip, ne plus arriver à disserner la réalité de la fiction induite par le dph, ca me donne envie d'essayer une fois cette connerie comme avec la datura pour voir la différence avec un peu de dxm du coup.
Surtout si tu dis que normalement c'est gérable, car la datura...
J'vois que dans la nauta y'a 90mg donc... 4 pills + une boite de tuss' ça fait un ratio 360mg de dxm + 360mg de dph, ça devrait le faire ! Oops
Il faut prendre les deux en même temps ou bien ?
#23
Bon bah j'étais tellement curieux que j'ai fais le test direct sans attendre la procédure, ça fais bien 1H que j'ai pris 360mg de dxm et de dph et j'ai une petite montée vite fait de dxm pour l'instant, d'ailleurs je ne comprend pas trop, d'habitude pour 360mg ça me tape bien plus fort que ça et bien plus vite la j'ai l'impression que les deux effets s'annulent un peu enfin...
Ca tarde à monter tout ça !
Bon finalement ça monte et c'est tout doux genre ça fais pas la même montée, ça modifie bien les effets.
Bon bah ?! J'ressens un effet un peu différent du dxm c'est un peu tout doux mais c'est vraiment pas fort en faite j'comprend pas vraiment...
J'dois pas être réceptif !
J'me sens redescendu/monté j'sais pas trop... j'suis calme posé bien cool, 0 hallu, anesthésié un peu, vite fait stimulé et apaisé et éclairé, c'est light mais pas dégueux comme trip mais par contre j'ai rien de ce que tu as et bon ça me frustre pas parce que j'suis bien et posé donc good !
J'me ferais peut être 5 autre trips de dxm avec cette substance ça rend le tout mignon disons Tounge
Ouais en faite ça ne me fais plus grand chose et je me sens tout apaisé tout bien tout moelleux donc c'est pas mal.
Mais rien d'hallucinogène pour moi malheureusement.
#24
C'est bien dommage, à croire que tout le monde réagit différemment. Tu étais bien dans une pièce peu éclairée ?
#25
Désolé de répondre seulement maintenant, mais merde c'est vachement flippant comme truc! Pas pour moi ces enroules.... Ca fait froid dans le dose, j'aurai déjà pété un plomb et me serais retrouvé en psychiatrie. Fais gaffe mec, c'est vraiment flippant!
Hell, It's about time!
#26
Par contre j'ai essayé dxm 720mg et lsd 200ug et ça, c'était violent ! Mais trop bon ! Inter-dimensionnel ! 3 trips en 1 en +, j'ai attendu d'être en plateau 3 pour prendre un buvard et c'est monté direct et avec violence !
J'aurais jamais cru ça possible !


Topics apparemment similaires...
  Voyage introspectif Trip report truffes candy flip Asderuij 2 326 18/10/2020 18:51
Dernier message: Acacia
  Trip report DXM + DPH Ski 1 1,313 04/07/2015 13:51
Dernier message: Mr.G
  Combo THC - Champignons Trip intense ! Jera 0 1,425 27/01/2014 23:41
Dernier message: Jera
  DXM 360mg + THC = ? Fhtagn 9 1,865 28/11/2011 22:04
Dernier message: Laura Zerty
  Trip Report [Space Cake + Champis] NeoNono 21 5,864 17/07/2010 02:44
Dernier message: Donkey Bird
  Trip report multiple : le carnet. Hunter Thompson 27 5,742 08/12/2009 14:57
Dernier message: MaladeMental
  Trip report.. diphenhydramine, promethazine, diazepam, metha phatass 8 6,322 13/07/2008 18:15
Dernier message: adrenochrome
  Amanita x10 + weed + salvia + tabac : Trip Report Salviation 3 3,623 14/06/2005 10:27
Dernier message: Zikoma



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.