S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Tolérance immédiate au LSD ?

#1
Salut, j'entends souvent dire qu'il y a une tolérance immédiate au LSD, qui rendrait improductive la pratique de fractionner les buvards.
Or je viens de tomber sur cette étude de la cinétique du LSD qui dit, si je comprends bien le terme "acute tolerance", qu'il n'y en a pas.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4772267/
Argumentaire :
Citation :No clockwise hysteresis was observed for any of the concentration-effect curves, meaning that the dynamic values were higher later in time at a given plasma concentration and consistent with no acute tolerance to the effects of LSD.
Je ne prétends pas comprendre le contenu de cette phrase, donc est-ce que qqun pourrait passer par là et me confirmer que ça signifie : "pas d'anomalie dans la courbe concentration-plasmatique / effets, elle est douce comme un tobogan, et donc tu peux prendre ton autre demi-carton" ?

Et du coup, je suis pas contre qu'on m'explique aussi, si une tolérance n'est pas immédiate, au bout de combien de temps elle est censée se manifester, et tant qu'à faire, les facteurs de son installation plus ou moins rapide.
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#2
'tout cas pour acute (en)
"acuité" (fr) Qualité de ce qui est aigu, intense

encore un de ces mots ubiques de tripé...

<formid channel>
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#3
Personnellement je le lis comme ça aussi, cela ne semble pas engendrer une tolérance aiguë aux effets du LSD de redrop celui-ci.
Après dans les faits j'ai vu plusieurs personnes qui fractionnaient se prendre des tartes monumentales en prenant la dose entière des le départ...
Donc j'sais pas si c'est placebo nocibo ou que sais-je ou si le fait de fractionner étale tellement l'effet que c'est vraiment pas pareil dans tous les cas de prendre la dose entière dès le départ...
J'en sais rien ça soulève beaucoup d'interrogations Huh
Par contre tu es sur du lien de l'étude ? Ça ne me trouve pas la page.
L'humain pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#4
Oui déso le lien est réparé.
Ensuite c'est sur une dose unique, il n'y a pas de redrop, ça parle de la tolérance que la première dose pourrait créer à elle-même au cours de l'expérience. Je ne sais pas si ça change quelque-chose...
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#5
Bon, en fait j'avais pas compris, et je vais tenter de vulgariser ce que m'a expliqué @snap2 (charge à lui de me corriger si nécessaire).

Déjà, "the concentration-effect curves" ça se rapporte aux graphiques de ce genre (en Annexe de l'étude) :

[Image: auK7p0c.png]

En abscisse la concentration plasmatique de LSD (dans le sang quoi), en ordonnée la puissance des effets. Ce qui est rigolo, c'est que la courbe se replie sur elle-même : à un moment donné, les deux valeurs retournent vers 0. Mais elle ne se replie pas parfaitement, il y a un décalage entre le ratio dose/effet de la montée et de la descente.
Ce décalage, c'est ce que signifie "hysteresis".
Quant à "no clockwise", ça veut dire qu'au retour la courbe passe au-dessus de son dessin de l'aller (si on la dessinait sans lever le crayon, on irait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre).

Par conséquent, la concentration de LSD baisse plus vite que les effets (ou pour le dire autrement, les effets durent plus longtemps que ne l'indique la quantité de LSD dans le sang). Il y a donc probablement d'autres facteurs pour expliquer la durée des effets du LSD.

C'est tout ce montre cette étude. Elle n'explique rien au niveau neurologique.
Par contre, elle pourrait quand même en constituer un indice, parce que c'est quand même intrigant, cette courbe hystérésique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

La tolérance, ce sont les récepteurs qui jouent à taupe-taupe : on leur tape dessus avec un produit, ils se cachent dans le neurone et ne sont pas disponibles pour se prendre le prochain coup (le prochain carton). Ils finissent par ressortir quand même, ça détermine la durée de la tolérance.
La tolérance survient dès qu'on commence à taper, donc pour une unique prise, au fur et à mesure que le produit présent dans le sang est largué dans le cerveau, il y a de moins en moins de neurones disponibles. L'hystérésis devrait alors plutôt se voir dans le sens des aiguilles d'une montre : les effets baissant plus vite que la concentration plasmatique.

Cette étude ne l'explique pas, mais elle interroge.
Snap m'a par exemple fait l'hypothèse suivante : le LSD aurait une affinité tellement forte avec les récepteurs sérotoninergiques que lorsque ceux-ci se cachent dans le neurone, le LSD y resterait accroché et continuerait de faire effet encore un moment. Mais pour autant, le neurone ne serait pas davantage disponible pour le carton suivant.
C'est parce que ce genre d'hypothèse est possible que cette étude n'est pas valable pour parler de la tolérance en générale.
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »



Topics apparemment similaires...
  Question LSD sur 24h ?/ tolérance croisée speed/meth. Vishnou 6 2,744 26/12/2017 14:23
Dernier message: Vishnou
  Mes diverses questions sur le LSD (nausée, montée, ROA, tolérance, dosage) AlphaD 24 5,552 28/11/2016 00:19
Dernier message: AlphaD
  Tolérance LSD Jock 19 3,998 10/12/2015 14:29
Dernier message: Mr.G
  LSD questions tolérance sinhay 40 7,190 24/06/2015 19:27
Dernier message: Rafikh
  Tolérance LSD? Posek78 15 3,846 03/02/2015 19:40
Dernier message: Posek78
  Tolérance Lsd Titifly 7 2,695 12/06/2013 22:58
Dernier message: LuçyD4lic3
  Grande tolérance au LSD ? Koala 31 6,694 26/02/2013 13:44
Dernier message: En_Sof_Sephira
  Tolérance à l'acide FlexKHRS 6 2,364 13/02/2013 18:05
Dernier message: Aiskhynê
  Tolérance forte au LSD buddymaster 11 5,759 18/12/2011 19:59
Dernier message: AlphaMethyl



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.