Rappel RDR : GHB , dérivés et Benzodiazépines
#1
Salut

Une petite piqûre de rappel pour les usagers de ces produits :

le ghb a beau disparaître de votre corps assez rapidement , ce n'est pas le cas des benzodiazépines qui restent dans votre organisme parfois longtemps comme le Valium ou le Rivotril, le passage de l'un à l'autre (BZD vers GHB) et surtout la consommation des deux simultanément (BZD+GHB) peut entraîner de nombreux problèmes :

dépression respiratoire
black out
etc.

[Image: how-long-does-ghb-last-pharmacokinetics.jpg]

source: http://www.brainprotips.com/how-long-doe...ur-system/


La demie-vie du GHB, est donc d'environ 100mn pour une grosse dose, 30-50mn pour une dose faible.
pour 3 à 5h d'effets, puis quelques temps d'effets secondaires


Pour les benzodiazépines, c'est une autre pair de manche :




BENZODIAZÉPINES ET SOMNIFERES
[TABLE]
[TR]
[TD] Benzodiazépines[/TD]
[TD] Demi-vie (en h)
[Métabolite actif]
[/TD]
[TD] But commercial[SUP]1[/SUP][/TD]
[TD] Équivalence approximative
Doses orales en (mg)[SUP]2[/SUP]
[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Alprazolam (Xanax)
[/TD]
[TD]6-12
[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 0.5[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Bromazépam (Lexotan, Lexomil)
[/TD]
[TD]10-20
[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 5-6[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Chlordiazépoxide (Librium, Librax)[/TD]
[TD]5-30 [36-200][/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 25[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Clobazam (Frisium, Urbanyl)[/TD]
[TD] 12-60[/TD]
[TD] a,e[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Clonazépam (Klonopin, Rivotril)
[/TD]
[TD]18-50
[/TD]
[TD] a,e[/TD]
[TD] 0.5[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Clorazépate (Tranxène)
[/TD]
[TD][36-200]
[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 15[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Diazépam (Valium, Novazam)
[/TD]
[TD]20-100 [36-200]
[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 10[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Estazolam (ProSom, Nuctalon)[/TD]
[TD] 10-24 [/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 1-2[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Flunitrazépam (Rohypnol)
[/TD]
[TD]18-26 [36-200]
[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 1[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Flurazépam (Dalmane, Somnal)[/TD]
[TD][40-250][/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 15-30[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Halazépam (Paxipam)[/TD]
[TD] [30-100][/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Kétazolam (Anxon, Loftran)
[/TD]
[TD]30-100 [36-200]
[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 15-30[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Loprazolam (Dormonoct, Havlane)[/TD]
[TD] 6-12[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 1-2[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Lorazépam (Ativan, Témesta)[/TD]
[TD] 10-20[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 1[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Lormétazépam (Noctamid, Noctamide)[/TD]
[TD] 10-12[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 1-2[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Médazépam (Nobrium)[/TD]
[TD]36-200[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 10[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Nitrazépam (Mogadon)[/TD]
[TD] 15-38[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 10[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Nordazépam (Nordaz, Calmday)[/TD]
[TD]36-200[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 10[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Oxazépam (Serax, Serenid, Serepax, Séresta)[/TD]
[TD] 4-15[/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Prazépam (Centrax, Lysanxia)[/TD]
[TD][36-200][/TD]
[TD] a[/TD]
[TD] 10-20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Quazépam (Doral)[/TD]
[TD]25-100[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Témazépam (Restoril, Normison, Euhypnos)[/TD]
[TD] 8-22[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Triazolam (Halcion)[/TD]
[TD] 2[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 0.5[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Non-Benzodiazépines mais avec des réactions similaires[SUP]3[/SUP][/TD]
[TD][/TD]
[TD][/TD]
[TD][/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Zaleplon (Sonata, Starnoc)[/TD]
[TD] 2[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Zolpidem (Ambien, Stilnoct, Stilnox)[/TD]
[TD] 2[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 20[/TD]
[/TR]
[TR]
[TD]Zopiclone (Zimovane, Imovane)[/TD]
[TD] 5-6[/TD]
[TD] h[/TD]
[TD] 15[/TD]
[/TR]
[/TABLE]


  1. But commercial : bien que toutes les benzodiazépines aient des effets similaires, elles sont habituellement commercialisées en tant que: anxiolytiques (a), hypnotiques (h) ou anticonvulsifs (e).
  2. Ces équivalences sont basées sur l'expérience clinique du professeure Heather ASHTON (université de newcastle).
  3. Ces somnifères sont de composition chimique différente des benzodiazépines mais ont les mêmes effets sur l'organisme et agissent selon les mêmes mécanismes.
sources:


https://sites.google.com/site/sevrageaux...e-le-pense
benzo.org.uk : Les Benzodiaz?pines: Comment agissent-elles et comment s'en sevrer? Ashton, 2002




Voila je dis ça car j'ai eu la chance de papoter avec un usager qui avait fait un blackout récemment, ça ne m'est jamais arrivé dans mes consommations passées et ce n'est pas pour rien ... je consommais soit l'un soit l'autre , soit j'espacais les deux. Soit je prenais les BZD après le GHB et je ne touchais plus au ghb. Attention sous BZD on a parfois des comportements un peu "à risque" donc rangez bien votre matos Wink

Cordialement
groovie
  Répondre
#2
Alors pour avoir test le tranxene, le valium et le prazépam (jv parlé seulement de celle à longues demi vie), déja le tranxene en soit est assez faible comme BZP, son seul avantage est qu'il est quasi impossible de black out avec. Le valium et le prazépam ont une demi vie completement abusé, mais bizarrement ça ne se sent pas trop, c'est un point que je voulais indiquer. Il faut savoir qu'il y a une explication, mais je ne sais plus c'est laquelle (mon addicto me l'avait donné).
Le prazépam n'est pas extremement connu mais je trouve que c'est une bzp quasi aussi "bien" (jsuis pas fan des bzp, j'utilise ca surtout de maniere utilitaire, en cas de bad trip, descente d'un autre prod, ect... Ca fait des mois que je n'y est pas touché) que le valium, il faudra doser un peu plus par contre.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#3
Cool pour l'info merci vieux Smile
Bon pour le coup je ne consomme jamais de benzo mais c'est toujours bien de le savoir.
Mais du coup plus que les benzo est-ce qu'il y a d'autres produits dont l'interaction avec le g est désagréable voir dangereuse ?
J'avoue là comme je pense surtout à la Kéta. Le combo des deux est-il dangereux ? Car j'ai cru lire quelque part que la kéta n'affectait pas le rythme cardiaque.
"On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" A.Saint-Exupéry
  Répondre
#4
Citation :Mais du coup plus que les benzo est-ce qu'il y a d'autres produits dont l'interaction avec le g est désagréable voir dangereuse ?


Absolument :

- les dissociatifs (mxe, kétamine , tous les dérivés de pcp etc) dxm etc
- les opioïdes dont le tramadol et fentanyl, opiacés dont codéine, probablement le kratom ; alcaloides
- tous les stimulants , cocaine, cathinones, et les médicaments en général car Effet downer+upper
- trip sit met que les SSRIs (ad) sont safe moi je dis prudence Wink on sait jamais...
- alcools : avant c'est potentiellement mortel, alors qu' après le trip beaucoup moins Wink , a condition de ne pas reprendre du ghb derrière..
- les IMAOs dont l'AMT provoque de gros surdosage
- autres verifier sur internet, consulter tripsit aussi : https://wiki.tripsit.me/images/3/3a/Combo_2.png
  Répondre
#5
Groovie a écrit :Absolument :

- les dissociatifs (mxe, kétamine , tous les dérivés de pcp etc) dxm etc
- les opioïdes dont le tramadol et fentanyl, opiacés dont codéine, probablement le kratom ; alcaloides
- tous les stimulants , cocaine, cathinones, et les médicaments en général car Effet downer+upper
- trip sit met que les SSRIs (ad) sont safe moi je dis prudence Wink on sait jamais...
- alcools : avant c'est potentiellement mortel, alors qu' après le trip beaucoup moins Wink , a condition de ne pas reprendre du ghb derrière..
- les IMAOs dont l'AMT provoque de gros surdosage
- autres verifier sur internet, consulter tripsit aussi : https://wiki.tripsit.me/images/3/3a/Combo_2.png


Je suis d'accord avec les dissociatifs (très désagréable la potentialisation que ça induis), les opiacés (nausées garanties).

Pour les IMAO, le mélange GHB ou GBL ne ME pose pas problème avec des harmalas (ce qui ne veut pas dire que ça ne peut pas poser problème à quelqu'un d'autre, ou avec d'autres IMAO).

Par contre pour les stimulants je ne suis pas d'accord. Déjà le mélange GHB/stimulant n'est pas désagréable, il est au contraire extrêmement agréable (risque de ne plus pouvoir concevoir la prise de stim sans GHB une fois qu'on y a gouté). L'usage de GHB gomme la plupart des effets négatifs des stimulants, et rajoute une touche empathogène et un bodyhigh délicieux au stimulant le plus sec. Je l'ai pratiqué a outrance, a forte dose, ça m'as souvent sauvé de petites surdoses de stimulants en gommant les angles. Jamais je n'ai eu la moindre sensation dangereuse avec ce combo même en allant jusqu'au coma sous Gé en pleine montée de stim ! (ce qui n'est pas le cas des combos disso/opiacés/alcool avec le GHB, même à faible dose, et je ne recommande biensur pas non plus le coma sous gé en pleine montée de stim of course...). Je pense que la peur du downer/upper est totalement infondée à propos d'un stimulant et du GHB, c'est en tout cas mon sentiment et celui de toutes les personnes que je connais qui ont testé ce combo.

Il reste que même si ce combo apparaît physiquement sans risque, dans certains cas, il peut augmenter une certaine neurotoxicité (prise de MDMA + GHB par exemple défonce plus l'hippocampe que l'un ou l'autre de ces produits pris séparément). Si vous n'êtes pas sur de la provenance de votre stimulant, il y a aussi le risque que le GHB interagisse mal avec les adultérants qui peuvent parfois être des downers. Jamais trop apprécié le mélange Coke (de merde) et GHB, surement parce que la coke est coupée a des produits à la con. Je suis sur que la cocaine pure et le GHB font un magnifique mélange.
  Répondre
#6
la potentialisation disso / benzo ne m'a jamais embeté... Il faut savoir que c'est un combo utilisé en hosto pour éliminer les risques de neurotox pour les disso chez les gosses
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#7
La potentialisation benzo / kétamine c'est autre chose. Effectivement il est sans risque au niveau respiratoire. Mais est-tu certain que c'est pour éliminer les risques de neurotoxicité chez les enfants qu'il est pratiqué ? Il me semble que c'est pour casser les hallucinations de réveil de la kétamine, chez les enfants et les adultes. Car le corps médical considère que les hallucinations produites par la kétamine sont gênantes... Faute de gout haha !
  Répondre
#8
yep c'est pour ca à la base, et aussi question pratique car bcp d'études récentes parlent de la neurotox des disso abbatu soit par les agonistes 5ht2a soit par les agonistes gabba

du coup il est toujours mieux de prendre votre kéta avec un acid ^^
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#9
no_id a écrit :yep c'est pour ca à la base, et aussi question pratique car bcp d'études récentes parlent de la neurotox des disso abbatu soit par les agonistes 5ht2a soit par les agonistes gabba

du coup il est toujours mieux de prendre votre kéta avec un acid ^^


Tu extrapoles. Je ne pense pas que les médecins utilisent de benzo pour "prévenir la neurotoxicité" de la kétamine, même si on suspecte que les GABAergiques pourraient avoir cet effet là.
  Répondre
#10
Citation :Pour les IMAO, le mélange GHB ou GBL ne ME pose pas problème avec des harmalas (ce qui ne veut pas dire que ça ne peut pas poser problème à quelqu'un d'autre, ou avec d'autres IMAO).

Apparemment ça augmente bien les effets, sous amt on divisait par deux les dosages de gbl par exemple. J'ai eu un flip quand ma première copine en avait pris en descente et qu'elle s'est tombé sur la table. Première soirée drogue krô mignaon (nosex)

Citation :Par contre pour les stimulants je ne suis pas d'accord. Déjà le mélange GHB/stimulant n'est pas désagréable, il est au contraire extrêmement agréable (risque de ne plus pouvoir concevoir la prise de stim sans GHB une fois qu'on y a gouté). L'usage de GHB gomme la plupart des effets négatifs des stimulants, et rajoute une touche empathogène et un bodyhigh délicieux au stimulant le plus sec. Je l'ai pratiqué a outrance, a forte dose, ça m'as souvent sauvé de petites surdoses de stimulants en gommant les angles. Jamais je n'ai eu la moindre sensation dangereuse avec ce combo même en allant jusqu'au coma sous Gé en pleine montée de stim !


ça gomme les effets mais j'ai peur que cela invite au sur-dosage et au re-dosage ! perso je pense que c'est moins dangereux que les opis (qui me rendent malades et gros Dépresseur) et les benzos (amplification des effets dur à maîtriser, respect de l'espacement entre les prises, perte de la mémoire, dosage lorsqu'on est autopilote et risque d'od) et l'alcool (amplification des effets dur à maîtriser, foie qui met du temps à éliminer et risque de sous estimation de son état d'alcoolémie etc.)

Sinon je suis d'accord, mais n'est ce pas très dangereux au niveau cardio vasculaire de mélanger de gros uppers et de gros downers?
des gars des forum anglo compensaient leurs doses de gbl avec des stims donc oui ta remarque est très pertinente, merci !
De plus les cathinones ont été utilisés massivement par la communauté gay , avec la gbl et je n'ai pas eu des retours de leurs cotés concernant d'affreux blackout ou des morts..
donc il s'agirait plutôt de synergie avec risque potentiel?

ah oui et pour le cannabis , je trouve ça fort.
Nous concernant, on prenait des opiacés en descente de gbl , pour les after effects.
Même après avoir été synthétisé en naGHB "maison" et sans mélanges de prods, les dosages dépassant 100mg/kg peuvent provoquer de l'inconfort physique assez long , ça te dit, ce type d'expérience?
ou tu penses qu'il s'agit de mauvais gbl / mauvaises synthèse
  Répondre
#11
GuyGeorge a écrit :Tu extrapoles. Je ne pense pas que les médecins utilisent de benzo pour "prévenir la neurotoxicité" de la kétamine, même si on suspecte que les GABAergiques pourraient avoir cet effet là.


Yes mais j'imagine que certains d'entre eux qui se serait posé la question aurait pu voir le double bénéfice des bzp
Oui j'extrapole en fait.
Ou est le pb x) ?
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#12
Citation :Apparemment ça augmente bien les effets, sous amt on divisait par deux les dosages de gbl par exemple. J'ai eu un flip quand ma première copine en avait pris en descente et qu'elle s'est tombé sur la table. Première soirée drogue krô mignaon (nosex)


Je n'ai jamais testé AMT et GHB donc je ne pourrai pas dire, mais l'AMT a beaucoup d'autres actions avant d'être IMAO. Je ne sais pas si c'est cet effet là de l'AMT qui a provoqué ce que tu décris avec ta copine !

Citation :ça gomme les effets mais j'ai peur que cela invite au sur-dosage et au re-dosage ! perso je pense que c'est moins dangereux que les opis (qui me rendent malades et gros Dépresseur) et les benzos (amplification des effets dur à maîtriser, respect de l'espacement entre les prises, perte de la mémoire, dosage lorsqu'on est autopilote et risque d'od) et l'alcool (amplification des effets dur à maîtriser, foie qui met du temps à éliminer et risque de sous estimation de son état d'alcoolémie etc.)


Effectivement, ça invite a prendre plus souvent des stimulants étant donné que les effets néfastes sont gommés. Le risque est de développer une addiction au G en lui même !


Citation :Sinon je suis d'accord, mais n'est ce pas très dangereux au niveau cardio vasculaire de mélanger de gros uppers et de gros downers?
des gars des forum anglo compensaient leurs doses de gbl avec des stims donc oui ta remarque est très pertinente, merci !
De plus les cathinones ont été utilisés massivement par la communauté gay , avec la gbl et je n'ai pas eu des retours de leurs cotés concernant d'affreux blackout ou des morts..
donc il s'agirait plutôt de synergie avec risque potentiel?


Je pense que la peur niveau mélange d'uppers et de downers viens du speedball, mélange de cocaine et d'héroine qui as vraiment un gros risque potentiel d'OD du fait de la demie-vie super courte de la coke par rapport à l'héroine.

Je pense effectivement que mixer uppers et opiacés ne se fait pas sans risques ! Alors que mélanger des doses raisonnables de stimulants avec benzos (pour descendre) OU GHB m'apparaît assez safe.

Non, quand tu prend du GHB sur un stimulant, ta respiration deviens plus ample, tu as surement moins de tachicardie, le bodyload du stim est totalement gommé ! Ne vous méprenez pas, ce n'est pas de l'apologie que je fais, le risque de devenir dépendant au GHB a cause de ce mélange est important ! C'est comme si utiliser du GHB lorsque un stim te met cher potentialisais l'accroche que provoque le GHB ! Ton esprit sent le "soulagement" que ça provoque, et s'y accroche. Et tu conserve ce souvenir de "soulagement" que tu associe au Gé, même lorsque tu ne prend pas de stimulant. Je pense que c'est la même pour les opiacés lorsque tu les prend avec un stim, sauf que l'accroche est encore pire car ils jouent bien plus directement sur la dopamine que ne le fait le GHB.
  Répondre
#13
Je t'avoue que moi les stims ça me rend malade et je sais pas si c'est bon pour mon diabète de type 1, niveau glycémie etc. Donc mes expériences ont été plutôt catastrophique, beaucoup d'anxiété etc.
Vu que j'avais vu la case en jaune , j'en avais déduis que c'était pas très agréable, je me suis visiblement trompé. Enfin pour les gens qui aiment les stims. Existe t il des drogues de rues qui auraient des adulterants/coupes qui pourrait rendre mortel le trip au ghb?
  Répondre
#14
La demie-vie déjà c'est une "mesure" assez illogique quand on parle de métabolisme. Pourquoi le corps mettrait-il autant de temps à éliminer la moitié de 30mg d'un produit que la moitié de 10mg par exemple ? Je ne sais pas exactement d'où ça sort mais j'ai l'impression que c'est un ordre de grandeur, un truc humain pour nous donner une idée. En fait c'est une mesure statistique, probabiliste ou un truc comme ça non?

De plus on parle beaucoup de demie-vie mais on se rend compte à l'usage que la durée d'action est souvent différente non ?
Car comme tu dis No Id, ça ne se sent pas avec le valium qui est quand même une molécule à forte tendance au redrop. De même que pour le tranxene, j'ai entendu dans un certain CSAPA qu'il était extrêmement addictogène et je veux bien le croire.

Personnellement j'ai fais assez d'abus de downers pour me rendre compte que parfois le moment le plus dangereux n'est pas lors de la prise mais deux ou trois jours plus tard, où il se produit comme une "remontée", une augmentation de la concentration comme si l'abus des trois jours précédent s'accumulait aux prises "normales" des jours suivants.

J'avais lu quelque part qu'un benzo se dégrade en général en autre, puis en un autre, etc. C'est valable pour d'autres molécules, pendant tous le processus d'élimination on se retrouve parfois avec des métabolites actifs et je pense que même pour le corps médical ces processus sont trop complexes et ces molécules trop nombreuses pour être vraiment prises en compte.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#15
Citation :La demie-vie déjà c'est une "mesure" assez illogique quand on parle de métabolisme. Pourquoi le corps mettrait-il autant de temps à éliminer la moitié de 30mg d'un produit que la moitié de 10mg par exemple ? Je ne sais pas exactement d'où ça sort mais j'ai l'impression que c'est un ordre de grandeur, un truc humain pour nous donner une idée. En fait c'est une mesure statistique, probabiliste ou un truc comme ça non?


La demie-vie est une mesure totalement logique lorsqu'on parles de métabolisme. Prquoi le corps mettrait 'il autant de temps à éliminer la montié de 30mg que la moitié de 10 mg ? Pour comprendre, il faut s'intéresser à l'enzymologie. Les molécules sont dégradées par des enzymes, et il existe plusieurs modes de fonctionnement des enzymes chargées de dégrader les produits.

Par exemple, l'enzyme qui dégrade l'éthanol, le fait en suivant une cinétique d'ordre 0. Cela veut dire que la vitesse de dégradation reste constante qu'importe la quantité d'éthanol à dégrader. La courbe de l'évolution de la concentration en éthanol en fonction du temps est donc une droite de pente constante. La plupart des autres produits sont dégradés par des enzymes qui suivent une cinétique d'ordre 1 ou supérieur. Cela veut dire que la vitesse de dégradation varie en fonction de la quantité de produit à dégrader. Quand la quantité est forte, la vitesse est forte. Quand la quantité est faible, la vitesse diminue. C'est la que la demie-vie, une valeur unique, est une mesure très utile pour estimer la vitesse de dégradation d'un produit au cours du temps.

Qu'est-ce qui fait qu'une enzyme dégrade ses molécules suivant une cinétique d'ordre 0 ou 1 ou 2, c'est la façon dont la réaction catalysée par l'enzyme se déroule, a façon dont l'enzyme peut se lier avec la molécule à dégrader. Avoir des enzymes fonctionnant très bien avec une forte concentration de molécule, et beaucoup moins avec une faible concentration, ça a un avantage évolutif qui permet de régler de façon fine la quantité d'un composé dans le corps, et de pallier à de fortes variations de concentration (permet au corps de trouver un équilibre, une certaine stabilité même si cela s'applique plus a des molécules endogènes qu'exogènes).

Citation :De plus on parle beaucoup de demie-vie mais on se rend compte à l'usage que la durée d'action est souvent différente non ?


Biensur, la demie-vie et la durée d'action sont 2 notions totalement différentes !

Citation :Personnellement j'ai fais assez d'abus de downers pour me rendre compte que parfois le moment le plus dangereux n'est pas lors de la prise mais deux ou trois jours plus tard, où il se produit comme une "remontée", une augmentation de la concentration comme si l'abus des trois jours précédent s'accumulait aux prises "normales" des jours suivants.


Totalement faux (juste pour l'augmentation de la concentration)! C'est la base de la pharmacologie, autant les flashbacks d'acides ne sont pas causés par des cristaux de LSD "coincés" dans ton corps, autant ta concentration de benzo ne peut pas "remonter" passer le pic de la prise. Le truc c'est que comme tu l'as dit, les benzos ont une longue demie-vie, et quand la demie-vie est assez longue, il se provoque une accumulation lorsque tu continue ta prise quotidienne. Mais si tu ne reprend pas de benzos, la courbe ne fait que décroitre à la vitesse de la demie-vie^^
  Répondre
#16
[Image: how-long-does-GHB-stay-in-your-system-ph...netics.png]

pour la dose 320mg/kg , ça fait un joli 22grammes pour 70kg, je pense qu'il faudrait une assistance respiratoire pour ce genre de dosage.
A 2H au lieu d'amorcer une chute, le plasma se sature jusqu'a son apex à t+6H , j'ignorais totalement ce fait. C'est assez fascinant.
  Répondre
#17
Intéressant les enzymes. Mais pour ton troisième paragraphe, tu me dis "totalement faux" mais tu zappes le fait que les benzo se dégradent en d'autres benzo. Il peut y avoir une dégradation en molécule moins active, puis re-dégradation en molécule plus active. Donc il peut y avoir un moment à T+x où l'effet est plus fort que lors de la prise.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  GHB et usage de benzodiazépines Lotre 19 1,761 16/12/2016 11:56
Dernier message: GuyGeorge
  Tolérance très élevée aux benzodiazépines, besoin de conseils. DouceNuit 23 2,675 18/01/2016 20:00
Dernier message: DouceNuit
  Dérivés du Fentanyl Paupiiette 40 6,852 23/12/2015 17:00
Dernier message: Lee-O
  INFO benzodiazépines sval 81 22,535 23/04/2015 09:44
Dernier message: Serum Phi
  Comment me faire prescrire du Topalgic ou autre dérivés de Morphine avec ça ? mysnames 5 2,012 28/02/2013 12:19
Dernier message: Sludge
  Comment me faire prescrire du Topalgic ou autre dérivés de Morphine avec ça ? mysnames 0 944 28/02/2013 08:03
Dernier message: mysnames
  Opiacé et Benzodiazépines Fly 3 2,990 21/05/2012 16:42
Dernier message: Fly
  Benzodiazepines et hallucinogènes Endive 10 5,090 10/01/2012 20:43
Dernier message: Endive

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)