S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Les matrices périnatales

#1
Salut les copains!

Depuis le temps que je saoûle tout le monde avec mes matrices périnatales et mon pote Grof, je fais un article dédié pour en parler.

Résumé: Ce texte présente une certaine approche de l'expérience psychédélique, qui opèrerait une régression du sujet, éveillant des phénomènes psychodynamiques jusqu'à atteindre la reviviscence de la propre naissance. Cette reviviscence a été découpée par Stanislav Grof en 4 systèmes d'expériences, appellés matrices périnatales. Ces matrices périnatales sont utiles pour comprendre les phénomènes de mort et de renaissance, les bads trips, ou encore les expériences mystiques qui peuvent avoir lieu sous l'influence de drogue psychédéliques telles que le LSD (mais pas uniquement).

Stanislav Grof
[Image: grof_stanislav2_med.jpg]
L'ami Standa (surnom tchèque qu'il déteste sûrement)

Bon, impossible de parler des matrices périnatales à moins de parler de notre ami Stanislav Grof qui les a inventées/découvertes (inventer ça veut dire trouver en latin). Il est né en 1931 à Prague, dans ce qui était à l'époque la Tchécoslovaquie. Il est Tchèque, c'est-à-dire slave, comme c'est exotique!
Il suit des études de médecine à Prague et devient psychiatre de formation psychanalytique. Freud il connaît.

Ca devient intéressant quand, alors jeune psychiatre à l'institut de recherche psychiatrique de Prague, il se retrouve impliqué dans un programme de recherche sur le LSD. Pour participer au projet, la règle est: avoir déjà passé cinq séances sous LSD. Le jeune Stan vit une expérience mystique boulversante et trouve sa vocation: il va comprendre ce que c'est que cette tarée de molécule et il va en faire profiter le monde, et par extensions les membres du forum psychonaut.com Smile

Grof a un problème: presque rien de ce qu'il a appris en psychiatrie classique n'explique les phénomènes déclenchés par la prise de LSD. Des centaines de Trip Reports s'accumulent sur ses tables... pendant ce temps le LSD est appliqué en psychiatrie avec des résultats toujours plus étonnants.

Ah, il en a chié, mais il a finit par y arriver! Notre ami Tchèque a finit par trouver une grille de lecture pour comprendre ce qui se passe sous LSD!

Vu qu'il n'est pas resté dans le bloc soviétique mais est parti aux USA, Grof a pu s'installer tranquillement sur la côte ouest et devenir l'un des principaux fondateurs de la psychologie transpersonnelle. Ainsi, c'est en anglais que paraît en 1970 son bouquin de référence, LSD Psychotherapy, qui détaille ce que sont les matrices périnatales, en plus de donner une foule d'infos sur les applications, les dangers, les limites de la psychothérapie au LSD . Pas traduit en français, ce bouquin est une perle, lisez-le!
Evidemment, Grof a écrit d'autres bouquins qui décrivent les matrices périnatales.



Comment qualifier l'expérience du LSD?
Les premières recherches en psychiatrie considèrent que le LSD cause une psychose modèle, c'est-à-dire à une perte de contact avec la réalité. Les mécanismes de la psychose ont lieu: interprétation, imagination, délire, hallucinations... tout y est. (J'en parlerai dans un autre post, je m'intéresse de plus en plus à cette approche). De plus, un symptôme schizophrène est très présent: la dissociation, ou discordance, en fait la perte du sentiment d'exister.
Selon la dose et le set&setting, l'expérience psychédélique est plus ou moins profonde. Profonde dans quoi? La profondeur ça se mesure en centimètre?
Shulgin a une échelle de 1 à 4 pour décrire l'intensité de l'expérience au niveau subjectif, de la défonce légère au gros vortex.
Leary a décrit différents bardos, des étapes de la mort, dans son Guide of Psychedelic Experience (j'y connais pas grand-chose et ça m'intéresse.)
Leary décrit aussi huit niveaux de conscience, dont les plus hauts sont accessibles chacun par divers drogues ou techniques.
Moins barré, Hofmann considère que le LSD efface les frontières entre l'égo et le monde.
Grof, lui, se sert du LSD pour faire de la thérapie, donc comme quelque chose qui permet de comprendre l'individu. Les manifestations du trip sont donc pour lui révélatrices de la psyché et de l'inconscient de l'individu.

Le LSD creuse la conscience couche par couche
On va retenir ça pour le moment, ça va devenir clair au fur et à mesure. Retenons qu'il y a trois couches d'expériences qui sont décrites par le modèle transpersonnel de Grof: la couche psychodynamique, la couche périnatale, et la couche transpersonnelle. Ces différentes couches, et au sein d'elles les différentes étapes, ne sont pas forcément épluchées dans cette ordre. C'est ici un schéma de principe.




La couche psychodynamique
Grof est un psychiatre, il est là pour soigner les gens, et ce qu'il a appris (et ce que j'apprends en tant qu'étudiant en psycho) c'est que nous avons un inconscient qui est gavé de pulsions refoulées qui datent de la période œdipienne. La névrose c'est quand ces pulsions refoulées se manifestent de manière non contrôlée et qu'on en souffre. C'est l'approche psychanalytique, qu'on appelle aussi psychodynamique. (Cette approche n'explique pas la psychose).
La technique de Freud c'est de sonder l'inconscient par le dialogue et de proposer des corrélations par l'association libre: "Mouiii, alors, pensez-vous que votre prof corresponde à la figure du père? Hm hm. Pourquoi? Ah. 72 euros". Cette technique, pour fonctionner, a besoin d'une carte de la psyché, c'est tout le blabla des psys, complexe d'Œdipe, pulsion de mort, stade anal, ainsi de suite. Grof tout ça il connaît.

Alors, une perche au LSD fait sûrement ressortir des trüks de l'inconscient, me direz-vous? Réponse: OUI.
A faible dose (du genre 50 à 70 µg), le LSD, dans le cadre de l'analyse, ça marche impec. Grof a mis au point son propre concept pour comprendre comment le LSD creuse dans la couche psychodynamique, c'est celui des COEX.

COEX= system of COndensed EXperience
Un système d'expérience condensée? Mettons, un individu fait une grosse chute de vélo à 4 ans et la peur le marque profondément. Arrivé adulte, il va à la guerre et subit un choc qui va le conduire dans une névrose traumatique. Lors d'une séance au LSD, il est fort possible qu'au moment de creuser à propos du traumatisme, l'individu se retrouve comme sur son vélo et qu'il se mette à hurler: "Merde j'ai plus de frein!". C'est un COEX "peur traumatique", qui est né dans l'enfance et qui s'est renforcé lors du traumatisme de la guerre. Le COEX a un noyau bien caché avec des couches d'oignon autour.
Il y a des COEX de toutes sortes, des bons, des mauvais, des petits, des gros... ils ont tous une forme d'oignon, et le LSD s'y attaque et les épluche, souvent sans concession.

Les limites de l'approche psychodynamique
Bon, s'il avait fallu en rester là et juste proposer une théorie psychanalytique de plus, personne ne se serait souvenu de Grof. Par contre, quand on tape des doses plus fortes, strange things begin to happen. Grof n'y comprends pas grand-chose: le set&setting a beau être fixé, les antécédents de la personne connus, il a beau pouvoir comprendre le trip, du moins en partie, par les théories psychodynamiques, il se passe des trucs bizarres. Mort, renaissance, extases mystiques, prophéties, orgasmes, angoisses terrifiantes, il s'en passe de belles, et rien ne peut venir expliquer ce qu'il se passe.

Alors, lentement, Grof commence à comprendre. Il existe des COEX originels. Des noyaux d'expérience de base, sur lesquels viennent se fixer toutes les expériences de l'enfance et de l'âge adulte. Le LSD épluche tellement les oignons, on régresse tellement dans l'enfance, qu'à la fin il ne reste plus que... qu'est-ce qui vient avant l'enfance? Eh oui, c'est la naissance.





La couche périnatale
Périnatal = proche de la naissance.
Grof trouve 4 COEX pertinents. Quatre nœuds d'expérience originels sur lesquels peuvent se construire d'autres affects. Quatres étapes de la naissance. De l'unité avec la mère à la libération, ça déménage, on va voir ça, accrochez-vous, on est autour de +3 de l'échelle de Shulgin!



Première matrice périnatale: L'unité avec la mère, paix cosmique
Cette matrice est super agréable. On ne se sent pas forcément comme un fœtus dans le sein maternel; cette matrice s'exprime très souvent symboliquement. On peut se sentir en paix avec l'univers, être un poisson dans la mer, une étoile dans le cosmos, une goutte d'eau dans une rivière, un pot de fleur sur une terrasse, tout ce que vous voulez. Ce qui est marquant, c'est l'affect profondément positif de symbiose avec l'environnement. On recense tout plein de descriptions différentes de ces états: sentiments océaniques, osmose avec l'univers... Un bel exemple trouvé dans un TR au 2C-E fait par Ubik
Ubik a écrit :
Peu à peu cependant, des sensations me parviennent, et ce dont je me souviens, c'est moi, en position fœtale, en train de baigner dans un flot continu de vibrations, le tout supervisé par un oeil féminin, très maternel et protecteur. Moi en train de m'abandonner parfaitement dans un nid d'amour et de psychédélisme.

A l'extrême, c'est l'unio mystica, l'union mystique avec Dieu. Cette expérience est caractérisée par un sentiment d'existence profondément modifié: on n'existe pas comme séparé du monde, tout au contraire, on en est une partie, tout comme on est un monde en soi. La meilleure image est celle de la fractale: la partie égale le tout. On est l'un et l'autre à la fois. Cette expérience est souvent ce qui peut arriver de plus marquant lors de l'expérience psychédélique.
Mouais. Un peu trop beau pour être vrai, tout ça. Z'inquiétez pas, ça va pas durer.



Deuxième matrice périnatale: Contractions de l'utérus et désespoir
Cette matrice est terrible. Tout l'amour cosmique disparaît d'un coup, au profit d'un vide tout aussi cosmique mais beaucoup moins sympa. C'est l'étouffement, la terreur claustrophobique. Typiquement, les murs de la pièce se resserrent et il n'y a aucune porte de sortie. En effet, l'utérus se contracte mais le col pelvo-génital (la porte de sortie pour le fœtus) est encore fermé. On a l'impression qu'on va passer toute l'éternité à mourir, c'est assez désagréable. En fait, c'est TRÈS désagréable. J'ai vu une fille qui était restée claustrophobe pour être restée bloquée dans cette matrice. Moi-même, je m'y suis baladé dans des circonstances plutôt favorables, ce qui fait que j'ai pu en sortir. Mais sur le coup je ne faisais pas le malin:
Stylo a écrit :
Je suis triste. Je n'ai pas de joie, pas d'instinct, pas d'existence, je suis bloqué dans l'instant présent comme on est prisonnier d'un cauchemar dont on ne peut se réveiller. Je suis seul, seul dans un monde qui n'existe qu'à peine pour moi. Mes pensées tournent en rond, car elle n'ont pas d'existence à laquelle s'accrocher. Je me rends lentement compte que je souffre.

Ne cherchez pas: la plupart des bads trips se passent dans cette matrice. C'est d'autant plus traître que cette matrice est la suite logique de la première. Le bad trip de SoK au 2C-B nous donne un super exemple de comment la mère-univers se retourne contre nous:
SoK a écrit :
Peu à peu, tout devient une boucle, et je prends conscience de n'être une parte infime de la grande fractale cosmique, cette immense boucle formée d'un nombre infini de boucles s'étendant à l'infini dans une infinité de dimensions. C'est une dissolution de l'ego. Mais une dissolution insupportable. Cette immense fractale m'écrase, m'oppresse, m'atomise, me viole, vide mon existence de tout sens.
Mes amis me demandant si ça va. Non. Rien ne va.

SoK a écrit :
...c'était plus une espèce d'entité immense et multiforme qui me hurlait sans cesse "TU N'ES RIEN, JE TE CONTRÔLE TOTALEMENT CAR TU N'ES RIEN D'AUTRE QUE MOI".

Si tout bascule à un moment où tout allait bien, ne vous creusez pas trop la tête: vous avez expérimenté le passage de la première à la deuxième matrice périnatale. Le seul moyen d'en sortir, c'est terrible, c'est d'accepter son destin, ne pas lutter (ça se fait plus ou moins facilement selon le set&setting)
Maintenant, imaginons que tout se passe bien quand même et qu'on lâche prise. Voici venir la troisième matrice.



Troisième matrice périnatale: Passage vers l'extérieur, combat à mort
Cette matrice n'est pas plus amusante que celle d'avant. Cette fois-ci, il y a une porte de sortie: le col pelvo-génital. L'utérus s'est ouvert, et maintenant il faut passer par le vagin pour enfin voir le jour. Ce n'est clairement pas une partie de plaisir, ça revient à un combat à mort pour la survie. Le seul moyen de passer est d'accepter de se faire broyer par maman.
Cette matrice est caractérisée par des expériences dantestques de vie et de mort. Le feu est très présent (le même feu dont brûle le phénix avant de renaître), ainsi que des scènes de sado-masochisme pervers (combat avec le sexe de la mère). Les thèmes scatologiques sont très présents, plusieurs patients se sont dessinés en train de se noyer dans des excréments.
Des scènes titanesques de mise à mort brutale, de déploiement d'énergie destructrice... Grof rapporte qu'une patiente appelait ses séances sous LSD "ma thérapie Hiroshima". Là encore, la meilleure chose à faire et de lâcher prise, de se laisser tuer (là encore, set&setting décisif)


C'est entre cette matrice et la suivante qu'on lieu les phénomènes de mort/renaissance, de façon plus ou moins imagée. Absinth a vécu tout ça sous LSDisappointed
AbSINth a écrit :
Libérant une ancienne vie déchue, l’univers tout entier se contracta dans un vortex pour imploser, car l’histoire était à présent finie et il n’avait plus lieu d’être. Tout l’univers s’absorba dans l’étoile de lumière de mon esprit, dans un bruit infernal, puis réexplosa en un Nouveau big bang. (BBAAAAAANNNNNNGGGGGGGGGGGG) un nouvel univers venait d’être créé. Avec une histoire toute à écrire…

J’ai vécu un BIG BANG bordel !!!!!!!! O_O




Quatrième matrice périnatale: La libération
Cette matrice est le but final de l'expérience de mort/renaissance. Si on se laisse faire dans les autres matrices (moins facile qu'on ne le croit), on en arrive à la quatrième. Le bébé finit par sortir, toutes ses expériences affreuses sont derrière lui maintenant. L'individu, passé par l'union symbiotique avec la mère, par le vide cosmique, puis par la mort (pas d'autre mot), est arrivé à (re)naître. Alors là, plus rien ne peut se mettre en travers de lui et de sa propre réalisation. C'est la matrice de la résurrection! On est sorti de la mort, et tout le cosmos salue l'être nouvellement mis au monde.
Cette matrice aussi peut occasionner des états mystiques d'union avec le cosmos, exprimables uniquement par des paradoxes: "Je suis tout et je ne suis rien", par exemple.

Bon, on va pas en rester là, non plus? Qu'est-ce qui vient encore avant la naissance? Réponse: tout et surtout n'importe quoi. :twisted:




La couche transpersonnelle
Alors là, on n'a même plus de modèle théorique pour comprendre ce qui se passe, et puis on n'en n'a pas besoin, parce qu'en général si on en arrive là c'est qu'on a digéré les les choses qui posaient problème. Là, on débarque dans l'expérience cosmiquissime, on transcende tout ce qui se laisse transcender.
Pourquoi transpersonnel? Parce que cette sphère d'expérience est au-delà de la personne, dans le temps ou dans l'espace. On supprime toutes les limites et on va faire joujou ailleurs.
On cite, en vrac:
  • Les expériences hors du corps: Le sujet se voit en train de sortir du corps et allez se ballader ailleurs.[/*:m:1fsf92xu]
  • Les souvenirs de vie antérieures: Ca peut chambouler quelqu'un qui ne croit pas en la réincarnation. Le cas typique c'est quand un trauma remonte, qui ne date ni de la vie ni de la naissance, mais d'encore avant. Par exemple, quelqu'un qui a la phobie de l'eau parce qu'il-elle est mort noyé(e) dans une vie antérieure. Le fait de revivre l'expérience et de la comprendre permet de travailler le trauma[/*:m:1fsf92xu]
  • L'identification à d'autres êtres: Je me souviens de cette femme qui avait pris de l'ayahuasca sous le contrôle d'un shamane, et qui s'était retrouvé dans la peau d'une panthère. On peut s'identifier aussi à tout un groupe d'humains, par exemple se sentir vivre avec tous les Indiens à la fois, comprendre leur mode de vie, leur culture, leur vision du monde. On peut aussi s'identifier à Bouddha, à Thor, à Jules César, ou pourquoi pas à Robin des Bois. Je repense à Bijord qui s'est incarné dans un gros serpent en cumulant DXM+Salvia (furieux va! :twisted: )
    Bijord a écrit :
    J'ai eu le sentiment d'être un énorme serpent et de me déplacer en tant que tel (ça fait sourire les gens quand je le raconte car ils croient que j'exagère ou autre, mais c'étais tout sauf risible, je dirais plutôt majestueux et extrèmement euphorique)

    [/*:m:1fsf92xu]
  • Visions médiumniques: on apprends des choses apparemment vraies, spontanément. A mon avis il faut le vivre pour pouvoir le raconter. Ce n'est pas mon cas.[/*:m:1fsf92xu]
  • Enlèvement par des extra-terrestres: ce qui rend perplexe même les adeptes de la psychologie transpersonnelle la plus barrée. Bon là j'arrête, on est pas dans X-files.[/*:m:1fsf92xu]



Les limites de ce modèle
Bien sûr, un trip ne passe pas forcément par toutes les matrices avant de débarquer dans le transpersonnel (et encore moins avec des dissociatifs), et les matrices n'apparaissent pas forcément toutes dans cet ordre, et ne sont pas obligées non plus de toutes apparaître.
De plus, ce modèle décrit les phénomènes de l'expérience psychédélique tels qu'utiles pour la thérapie, et recensées dans un set & setting strictement contrôlé: soutien thérapeutique, musique sur les oreilles, cache sur les yeux, environnement protégé. Or, un usage différents des substances psychédéliques peut conduire à des expériences différentes. L'histoire ne dit pas dans quelle matrice on se trouve quand on se cale sur le son en concert. Je dirai: soit la première, soit la quatrième. Mais je dirais surtout: Oh et puis on s'en fout!
Ce modèle, purement psychonautique, ne doit servir qu'au psychonautisme, c'est-à-dire l'exploration de la propre psyché.


À lire:
L'ami Stan a écrit pas mal de bouquins, celui sur lequel je me base étant LSD Psychotherapy, sans doute le plus complet. Pas traduit en français, désolé!
Il y a aussi "La psychologie du Futur", ou encore "Nouvelles perspectives en Psychiatrie, Psychologie et Psychothérapie".

Critiquez-moi tout ce que vous trouvez louche dans mon exposé, je suis forcément passé à côté de plein de trucs méga-importants.
#2
Pas (encore) lu mais merci d'avance!
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#3
Très intéressant tout ça, un grand merci à toi Styloplume de nous faire partager cette approche de l'expérience psychédélique.
J'adore les plaisirs simples, ils sont le dernier refuge des êtres compliqués...
#4
J'ai lu ça avec plaisir. Les matrices périnatales semblent vraiment être un sacré outil pour comprendre les trips. Je n'ai pas encore vécu d'expériences que je juge de cette hauteur là par contre. Ça viendra un jour je suppose (va falloir augmenter les doses mais surtout passer à des psychédéliques plus puissants) !
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#5
Merci beaucoup! Expliqué avec tes mots, tu clarifies très efficacement toutes ces notions compliquées que j'essaye en ce moment même d'assimiler! Ton document est une bonne vue d'ensemble avant d'attaquer les bouquins je trouve. Pour les systèmes COEX, plutôt qu'un oignon, j’imaginerais ça comme une myriade de petites bulles regroupées en un ensemble. Cela dit j'adore les oignons frits. :wink:

Mon tome sur la psychothérapie LSD est en approche...
#6
J'ai du mal à être convaincu, quand même. Beaucoup de mal. C'est souvent le cas quand ça parle de psychanalyse, certes. Mais bon.

Peut-être que comme Sludge, j'ai jamais pris assez cher/le bon prod.

J'essaye de reprendre mes trips avec cette grille de lecture mais j'ai vraiment pas grand-chose... Ou alors c'est parce que je le maîtrise pas assez.

J'avoue, Stylo, t'as acquis une certaine crédbilité à mes yeux pour le coup du lien entre l'archétype du Père et de Wotan, qui pourtant me laissait très dubitatif*. Je sais pas si c'est trop te demander (même en jouant à la fois sur ta gentillesse et ton prosélytisme à tout épreuve) de voir ce que tu peux analyser de mes TRs avec les atrices ? Et pour la peine, je... bah, je sais pas, je t'en serai très reconnaissant. Et t'auras droit à un poutou au Hadra.


* : Et c'est bien ce qui fait que la teneur du présent message n'est pas "prouvons par tous les moyens que les matrices périnatales sont une immense connerie", d'ailleurs.
"J'étais jeune autrefois,
Marchant seul avec moi-même,
Ainsi pris-je de mauvais chemins.
Je me sentis riche
En trouvant quelqu'un d'autre,
Car l'Homme est la joie de l'Homme"

Odin (Havamal, 47)
#7
Yop, Sok, merci pour ta sincérité.

Ce modèle des matrices, c'est juste un modèle, attention! Je crois n'avoir fait qu'un trip ou elles passent toutes dans l'ordre, et encore, ce gros trip au LSD peut être compris par d'autres moyens.

Le support que tu as pour tripper, à savoir la mythologie païenne (c'est exactement ça ou tu as d'autres mots?) me semble largement aussi valable. On tombe sur la sphère psychodynamique (image du père) et transpersonnelle (identification à des entités archétypiques) en même temps.

La plupart du temps tout se mélange, les différents niveaux, biographique, périnatal, transpersonnels, sont fondus dans une seule image. Donc je trouverai ça dangereux de tout vouloir systématiser à la sphère périnatale.

Ah pour le coup c'est comme tu dis:
Stylo a écrit :
Et c'est bien ce qui fait que la teneur du présent message n'est pas "prouvons par tous les moyens que les matrices périnatales la seule vérité"


Mais oui bien sûr je veux bien relire tes trips, et on fera un poutou au Hadra Smile Quel trip, alors?

AH! et je voulais dire un truc: le modèle des matrices périnatales a été découvert avec le LSD. Avec les autres psychédéliques, ça marche pareil, mais il faut reconnaître que les dissociatifs ont quand même une salle tendance à envoyer directement dans le transpersonnel... (d'après les TR que j'ai lu).

Sludge a écrit :
Ça viendra un jour je suppose (va falloir augmenter les doses mais surtout passer à des psychédéliques plus puissants) !

SoK a écrit :
Peut-être que comme Sludge, j'ai jamais pris assez cher/le bon prod.

Yop, faites gaffe à vous les gars, quand même :wink:

Rappellons que ce modèle devient pertinent lorsqu'on prends une dose conséquente, soit, mais surtout quand le set&setting est adapté. Moi j'ai passé des trips entiers dans la deuxième matrice, et ce sans le savoir...

Bijord a écrit :
Pour les systèmes COEX, plutôt qu'un oignon, j’imaginerais ça comme une myriade de petites bulles regroupées en un ensemble. Cela dit j'adore les oignons frits.


Ouaip, je retiens l'image!
#8
Yep, merci Stylo, pour le coup tout ça me semble déjà plus compréhensible que ce qe j'avais pu en lire sur Wikipedia à l'occasion. Beaucoup plus cliblé sur l'expérience psychédélique, j'imagine. Moi, ça me parle, en tout cas, même si comme tu dis ça ne reste qu'un modèle parmi d'autres.
#9
Miam !
Citation :...un inconscient qui est gavé de pulsions refoulées qui datent de la période œdipienne.

Permets-moi de m'inscrire en faux contre cette perception de l'inconscient ô combien réductionniste. Au contraire ! L'inconscient est quelque chose d'extrêmement positif et protecteur, un incroyable réservoir de ressources et d'intelligence.
Les problèmes, qu'ils soient névrotiques ou psychosomatiques, viennent (selon moi) lorsque l'inconscient est lui-même blessé et/ou qu'il essaye de faire passer un message.

Citation :Le COEX a un noyau bien caché avec des couches d'oignon autour.
Ce qui m'embête avec la définition de Grof du COEX, c'est que c'est un peu flou, et il semble confondre l'empilement d'expérience traumatique avec les ensembles de perception liés à un sentiment précis.
Pour les traumatismes, il se crée ce qu'on appelle un "trauma stack" ou pile de trauma.
Grosso modo, si vous avez eu un traumatisme dans l'enfance, puis d'autres traumas plus ou moins forts après qui suscitent la même réaction, vous avez une pile de trauma. Et vous avez beau soigner, digérer, affronter le trauma le plus récent, s'il y a des traumas plus importants en-dessous, ils continueront à créer des réactions types phobie, dépression, angoisse, etc...
C'est comme une pile d'assiette, plus qu'un oignon : enlever l'assiette du haut, il reste encore toute la pile.
Par contre, si vous arrivez à atteindre le "trauma originel", la racine du truc, c'est comme enlever l'assiette du bas avec toutes les autres assiettes par dessus : guérison complète.
Le gros apport du modèle des matrices périnatales, c'est de constater qu'un trauma peut arriver avant la petite enfance (comme la psychologie traditionnelle le pensait). Le rebirth avait déjà découvert l'importance de la naissance, Grof a trouvé ce qu'il y avait avant.
Ceci explique pourquoi, en hypnothérapie, faire une régression peut être une bonne idée, y compris une régression dans le ventre de la mère, ou carrément dans "les vies antérieures". Ce sont des expériences que j'ai personnellement expérimenté en tant qu'hypnotiseur, avec pour la personne qui l'avait vécu des effets intéressants (changements positifs dans sa vie), alors qu'on n'a pas touché à sa vie biographique Smile

Maintenant, il est quand même rare d'avoir des régressions spontanées en hypnose. Ces régressions profondes nécessitent un bon set&setting (confiance dans le thérapeute, pertinence du moment de la thérapie, collaboration de l'inconscient, ...) et souvent une transe profonde (mais pas toujours).

Avec l'usage de psychédéliques, cependant, j'ai l'impression qu'on peut être dans une transe très profonde, tout en étant conscient à un certain niveau, pour expérimenter des régressions spontanées qui peuvent aller très loin.
Evidemment, les dissociatifs favorisent un voyage lointain. Pour expérimenter la régression dans une matrice périnatale, il faudrait probablement centrer son attention sur la respiration, sur sa propre poitrine, et rester dans son corps.
Mon truc à moi, c'est l'hypnose, le chamanisme et le Magical Mystery Tour Wink
"... but there is in fact more earth, than sea"
#10
Hmmm, ouais, en fait je me rends compte que globalement, j'ai effectivement pris trop peu ou les mauvais prods. du coup, y'a rien de vraiment concluant.

Mon 2C-P était très peu mental. Mes LSA trop faibles. Et le reste, c'est des dissos, où je suis à mon avis direct dans le transpersonnel.
"J'étais jeune autrefois,
Marchant seul avec moi-même,
Ainsi pris-je de mauvais chemins.
Je me sentis riche
En trouvant quelqu'un d'autre,
Car l'Homme est la joie de l'Homme"

Odin (Havamal, 47)
#11
SoK a écrit :
Hmmm, ouais, en fait je me rends compte que globalement, j'ai effectivement pris trop peu ou les mauvais prods. du coup, y'a rien de vraiment concluant.

Mon 2C-P était très peu mental. Mes LSA trop faibles. Et le reste, c'est des dissos, où je suis à mon avis direct dans le transpersonnel.


La psycholgie transpersonnelle l'invalide pas toute la psychologie biographique! Et inversemment! D'ailleurs quand tu tape des hallus difficile de dire "hummm là je suis dans le biographique, hop transition direct à la matrice périnatale 4 puis violent retour à la MP 1" Enfin tu vois ce que je veux dire! Happywide
#12
Bijord a écrit :
"hummm là je suis dans le biographique, hop transition direct à la matrice périnatale 4 puis violent retour à la MP 1"


Ah ça j'ai tenté de le faire des fois, ça ne MARCHE PAS. héhéhé.

Enfin, si, une fois, ça m'a aidé de cogiter que j'en chiais dans la 3, et d'un coup PAF la 4 a débarqué aussi sec. Mais sur le coup c'était plutôt: "Alors, heu.... ni la un, ni la deux... où sont mes lunettes? ni la trois ni la quatre.... alors heu (ah merde ma chemise je l'ai rangée)... ah, et Grof (grof quel drôle de nom) qui parlait de mort/renaissance, mais c'est des conn.... PAF Ah mais ouiiiiiiiiiiiiii ah TROP GÉNIAL j'ai des poils sur les bras!"

@Gaelic: je parle bien de l'approche académique et freudienne de l'inconscient, hein. On a pas parlé de l'inconscient éricksonnien ou jungien, là j'évoque ça vite fait pour donner un aperçu de ce que la psychiatrie savait de la psyché à l'époque de Grof.

Gaelic a écrit :
Ce qui m'embête avec la définition de Grof du COEX, c'est que c'est un peu flou, et il semble confondre l'empilement d'expérience traumatique avec les ensembles de perception liés à un sentiment précis.

Ben ouais, pour Grof c'est flou parce que tout est une même chose, il me semble, tout se mêle dans l'expérience psychédélique. Traiter la boule de sentiment revient à traiter l'empilement d'expérience traumatique.

Tu vois pour moi sous LSD c'est un peu comme si on attaquait toutes les assiettes de la pile (j'aime ton image) à la fois.

Gaelic a écrit :
Evidemment, les dissociatifs favorisent un voyage lointain. Pour expérimenter la régression dans une matrice périnatale, il faudrait probablement centrer son attention sur la respiration, sur sa propre poitrine, et rester dans son corps.


Ah pas con. En ce moment je remet gravement en question mon rapport avec le DXM parce que je sors d'un trip à 500 mg et j'ai l'impression d'être passé complètement "à côté de la dose".
Il me semble bien que les dissociatifs fonctionnent complètement différemment des psychés, contrairement à ce que je pensais.
#13
Un tout grand merci stylo!!
Meme si je connaissais deja pas mal le truc... ca me fait recogiter sur ces thèmes...

Y a t il des gens étant nés sous cesarienne qui ont tenté le voyage? Il y a des différences significatives?

A propos de l'ordre chronologique de l'apparation des matrices, c'est un peu paradoxale au premier abord, car l'accés à la 4 est par exemple conditionné par une acceptation de la 3. Hors tu dis bien qu'elle peuvent se manifester dans un autre ordre. Moi ce que j'en dis, c'est qu'il ne faut pas trop le voir dans l'ordre Chronologique (de chronos, le temps de l'horloge), mais dans un ordre Kairologique, si ca se dit (de Kairos, le temps du ressenti humain, mais c'est un concept assez riche ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Kairos ). D'autant plus que ces matrices ne sont enfaites que révélée dans le trip, non ? Mais deja carrément présente, car il s'agit de notre propre naissance!


MP4 :
"Cette matrice aussi peut occasionner des états mystiques d'union avec le cosmos, exprimables uniquement par des paradoxes: "Je suis tout et je ne suis rien", par exemple."

Ca me parle ca!!


Au final, c'est une grille de lecture qui ne doit pas se substituer à d'autres interpretation, mais se sommer. La difficulté, pour moi, vient du fait que ce n'est pas seulement une lecture, neutre, c'est aussi un moteur. Avoir la carte t'aide a te diriger dans le territoire. Mais alors, il faut parler de but et d'utilité... Parce que interpreter, c'est toujours sympa, mais aller se plonger dans des matrices 2 et 3 sans trop savoir pourquoi, c'est deja plus délicat! Enfin, ce n'est pas comme si tout ca était téléguidé... (mais influencé, ca oui)

Eventuellement un petit commentaires sur les conséquences de ces voyages?

ps : TR DXM+LSA en préparation... MP1... Le Grand Kiff :lol:
This is a block of text that can be added to posts you make. There is a 1024 character limit.
#14
Merci Stylo, à force de vous lire et de vous relire parler de ça, ça me titillait sans avoir le courage de m'y lancer, c'est un premier dégrossissement intéressant, je reviendrai poster plus précisément quand j'aurai le courage !
You take the red pill - you stay in Wonderland.
#15
Citation :D'autant plus que ces matrices ne sont enfaites que révélée dans le trip, non ? Mais deja carrément présente, car il s'agit de notre propre naissance!


Il me semble avoir compris (et ça s'applique pour tout mon post, ensemble en confrontant nos idées on arrivera surement a mieux cerner la chose, ptain ptain un cursus chimie/psychologie c'est pas possible à la fac?!? Happywide ) que les pathologies mentales graves peuvent être expliquées par un "sujet" qui est resté dans l'une de ces matrices sans l'avoir totalement résolue. Pour quelqu'un de sain d'esprit expérimentant une de ces matrices lors d'un trip(ce terme est très relatif), le contenu doit être "assimilé" (pas trouvé de termes plus adéquat) pour qu'il puisse redescendre. Vivre et assimiler l'expérience est un mécanisme très thérapeutique/bénéfique. Cela dit Stan Grof rapporte que parfois le patient reste comme bloqué dans une matrice, et qu'une autre expérience psychédélique peu après est recommandée pour arriver a la digestion de l'expérience. Ça doit venir de là le "rester perché". Vivre une expérience psychédélique non totalement acceptée, ce qui doit entrainer un état anxieux etc etc...
#16
Je confirme en masse que la dernière matrice dans laquelle on se trouvait lors de la fin du trip détermine l'état d'esprit des jours à suivre.

Et sinon, parfaitement, j'ai regardé The Wall hier soir, après un trip DXM controversé, par super bien géré, et je me suis dit: "Ah, le DXM ça rend schizophrène en fait". C'est un outil génial pour explorer la psychose, ceci dit il faut faire gaffe à pas y laisser des plumes, à bien tout rassembler tous ses morceaux de cerveaux après. Sinon on en chie.
#17
Disons que c'est du matériel inconscient refoulé, et le trip va aller chercher directement ce truc pas réglé. Du coup, s'il y a "guérison", "intégration", "évolution" ou tout changement positif, c'est super !
Mais si le trip se termine avant que ce processus ne soit arrivé à terme, on se retrouve avec un truc tout chaud, un dragon qu'on a réveillé, qui va demander à ce qu'on revienne pour finir le boulot.
Après, je ne suis pas sûr qu'on se comprenne bien : revivre ce genre d'expérience ca peut venir spontanément en fonction de plein de trucs, mais il y a aussi des trips qui ne font pas référence à ça (pas de régression dans les matrices). N'est-ce pas ?
Mon truc à moi, c'est l'hypnose, le chamanisme et le Magical Mystery Tour Wink
"... but there is in fact more earth, than sea"
#18
Gaelic a écrit :
Disons que c'est du matériel inconscient refoulé, et le trip va aller chercher directement ce truc pas réglé. Du coup, s'il y a "guérison", "intégration", "évolution" ou tout changement positif, c'est super !
Mais si le trip se termine avant que ce processus ne soit arrivé à terme, on se retrouve avec un truc tout chaud, un dragon qu'on a réveillé, qui va demander à ce qu'on revienne pour finir le boulot.


On est d'accord là-dessus.

Gaelic a écrit :
revivre ce genre d'expérience ca peut venir spontanément en fonction de plein de trucs, mais il y a aussi des trips qui ne font pas référence à ça (pas de régression dans les matrices). N'est-ce pas ?


Je comprends pas la question :/ tu demandes si des trips se passent en dehors des matrices? Bien sûr! Après, on pourrait comme les freudiens coller les étiquettes de son propre système à tout ce qui bouge, mais ce serait un manque d'ouverture d'esprit. En fait je n'ai réussi à coller ce modèle des matrices qu'à deux des mes trips, et encore, en tirant par les cheveux. Alors...
#19
Ouais, le reste c'est des hallus "simples".

D'ailleurs, ces trips étaient-ils au DXM ? Ou au LSD, a moins que tu n'utilises d'autres substances Wink
Mon truc à moi, c'est l'hypnose, le chamanisme et le Magical Mystery Tour Wink
"... but there is in fact more earth, than sea"
#20
Je me permets, du haut de mon orgueil, d'apporter mon expérience sur le travail de Grof. J'ai lu 2 bouquins (Psychologie Transpersonnelle et Pour une psychologie du futur : transformation psychique et paix intérieure), c'est très difficile à digérer, y'a énormément d'informations et pour ma part peu de vécu pour mieux comprendre les notions dont il parle.

Suite à la découverte du travail de cet homme avant même de lire ces 2 bouquins entièrement, j'ai été à ma première séance de respiration holotropique. Une technique inventée par Grof et sa femme afin de travailler sur Soi (et les Autres au final) sans prendre de substance, arriver aux mêmes états que le LSD peut apporter par exemple.

Je pourrai faire un TR de mes trois séances (1 séance = 3 heures environ), là il est un peu tard, donc pas tout de suite Tounge. Par contre ce que je peux assurer c'est que même si je n'ai pas vécu le méga trip de ma vie, c'est très puissant et étant une technique s'effectuant en groupe, j'ai eu des échos d'autres participants tout à fait saisissant, remettant même en cause certaines notions établies de la science moderne au niveau de l'humain d'avant la naissance jusqu'à sa mort. On pourra toujours parler d'hallucinations, de créations mentales, moi j'ai encore du mal avec ce scepticisme.

Juste un exemple, un des participants a revécu un moment où il était dans le ventre de sa mère et il y avait sa tante et sa grand-mère dans la pièce. Il a senti qu'elles ne voulaient pas de lui dans la famille, pas un homme en plus, elles en avaient marre des hommes. L'accouchement s'est mal passé, il a eu beaucoup de mal à sortir. Cette expérience lui a fait comprendre qu'il ne sentait pas aimé, attendu et n'a donc pas véritablement voulu sortir du ventre de sa mère.

Pour conclure, je remercie grandement Grof pour ses découvertes, et je pense qu'il y a un énorme boulot à faire via cette technique ou d'autres qui permettent des accès à des états modifiés de conscience puissants.

Et que l'expérience reste primordiale avant même la scientifisation, mentalisation, intellectuellisation.

Belle nuit et je ferai les TR très prochainement pour vous donner un aspect de cette technique mais ça restera mon point de vue après plusieurs mois via des millions de filtres Wink
In Lakesh
#21
Hey, Matt, c'est génial ce que tu racontes! Il faut absolument que tu écrives ces TRs et que tu les publies dans la section Autres du sous-forum TR!

La respiration holotropique, ou comment avoir les effets du LSD sans LSD, et en environnement sécurisé en plus.. je ferai ça un jour, c'est sûr.

Et je te connais pas non plus! Bienvenue sur le fofo!
#22
Je viens de lire, c'est pas mal.
Mais je ne me retrouverai jamais dans ta matrice 3.

Césarienne, donc, j'ai pas le crâne complêtement soudé.

Et j'ai plus tendance à passer de la 2 à la une.
La monté est très forte, je me balance à la gueule des choses méchante et vrai.
Mais j'ai toujours ma conscience, je m'en fou de qui je suis etc.
Mais il y a toujours ma "voix" qui me dit : Tu trip, relax. Tout est normal.
Et là ça part dans l'enfance.

J'ai dernièrement réapris à écouter mon corp, Tout mon corps. Des craquement aux respirations. Et j'étais heureux.
Le mieux pour en parlez serait d'abord que je pose mon TR.

Mais, j'étais intrigué par tes délires. Aux final c'est qu'une interprétation pas mal juste.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#23
Juste .. j'comprend un peux les couches etc mais j'voudrais savoir s'que tu pense des gens qui restent perché au LSD.

C'est qu'ils ont trop creusé ou ... dit moi s'que t'en pense sa m'intéresse ^^
(>*.*)><(*.*)><(*.*<)

- Dorée comme une crêpe sous LSD ! -
- Nobody knows -
- Et si la vie débutait par la mort ? -
- Comme le silence entre les notes, qui est la clé de voûte de toute musique. -
- Les couturiers du temps ! -
- Bienvenue dans la matrice. -

HeartAll you need is love Heart
#24
Je me permets de répondre. Je ne pense pas qu'ils "restent perchés". Ils ont une prédisposition à certains troubles du type schizophrénie et sont sensibles à la psychose, chose que fait connaitre le LSD pendant normalement un temps donné. Seulement eux en connaissant cette psychose ponctuelle vont réveiller les troubles qu'ils avaient d'enfouis et ça qui va rester.

Simple supposition.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#25
Le délire c'est que ceux qui restent perchés se bloquent dans une matrice et y restent. Typiquement, quand on plonge dans la deuxième alors que tout allais bien et qu'on ne la digère pas. La période qui suit est marquée par les affects de cette matrice, les hallus peuvent réapparaître, etc...

Mais ceux qui restent perchés graves sont plus une légende. Là je parle de troubles qui concernent le commun des psychonautes.
#26
Styloplume a écrit :
Le délire c'est que ceux qui restent perchés se bloquent dans une matrice et y restent. Typiquement, quand on plonge dans la deuxième alors que tout allais bien et qu'on ne la digère pas. La période qui suit est marquée par les affects de cette matrice, les hallus peuvent réapparaître, etc...

Mais ceux qui restent perchés graves sont plus une légende. Là je parle de troubles qui concernent le commun des psychonautes.


C'est le genre de post que j'apprécie de lire, sa enlève un léger poids sur mon ame Happywide
(>*.*)><(*.*)><(*.*<)

- Dorée comme une crêpe sous LSD ! -
- Nobody knows -
- Et si la vie débutait par la mort ? -
- Comme le silence entre les notes, qui est la clé de voûte de toute musique. -
- Les couturiers du temps ! -
- Bienvenue dans la matrice. -

HeartAll you need is love Heart
#27
Pti' Up parce que Grof c'est important.
contradiction du rien en tout Toungearanoid:
#28
Passionnant ce topic ! Merci !
Il me faudra plusieurs lectures et un peu de concentration pour digérer tout ça mais je peux déjà faire des liens entre les différentes couches et les différences matrices avec des trips que j'ai déjà vécu.

Je vais aussi en faire part à mon Zhom qui a vécu un moment très fort avec les champignons : il a eu l'impression de revivre sa naissance.
Cette nuit là, il est resté longuement allongé en position foetale, comme prostré. Dans un premier temps, son corps et son visage étaient détendus, il avait une expression sereine puis je l'ai vu se contracter, se crisper et grimacer. A un moment, j'ai eu l'impression qu'il se débattait contre une forme invisible qui l'empêchait de se mouvoir librement et après une longue lutte, il a pris une très grande inspiration puis il a presque crié pour reprendre son souffle (il avait l'impression de s'étouffer). Quelques heures plus tard, il a pleuré et m'a raconté que pendant son voyage, il entendait sa mère crier de douleur. Il se croyait responsable de la souffrance de sa mère et il se sentait coupable.
(J'ai eu l'occasion d'échanger avec ma belle-mère au sujet de son accouchement : c'était une naissance très difficile, elle est passée près de la mort et son enfant a du être ranimé).
"Rien n'arrête un peuple qui danse !!"
"L'esprit c'est comme un parachute, il ne fonctionne que s'il est ouvert !!"
#29
J'aime bien les petites idees comme ca qui viennent de nulle part (les contraires etant souvent etonnament proches), especes de pseudo revelation de perche, peut etre jsuis fou... Hehe jm´en fout je l'aime bien ma folie Tounge

je suis partisan (suite a une revelation, attention ien a partout! ><) de la theorie du "stoned ape", ou singe qu'a bouffe des champignons ou autre substance psychedelique.
Les substances psychedeliques nous font revivre notre naissance.

est-il possible qu'a force de revivre sa naissance un etre vivant puisse prendre conscience d'etre?
contradiction du rien en tout Toungearanoid:
#30
Merci d'avoir remonté ce topic qui est absolument génial! Super bien écrit tu as fait vibré ma passion pour le psychonautisme!
La façon dont est foutu ce principe de matrice est extrêmement proche de ce que j'ai pu lire sur des textes bouddhistes. Je n'ai jamais vécu d'expérience de mort et de renaissance sous psychédélique mais j'aimerais prendre le temps de mediter sous hallucinogène pour tenter le voyage!
Merci pour le partage




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.