S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


LSD - Une perspective nouvelle de la chose - mise en garde

#1
Bonjour à tous,

Je vais essayer de vous faire comprendre une part du mécanisme du LSD, une part qui pour ma part justement, fut des plus redoutables. Y'a des gens qui se laissent aller, d'autres, pas question, c'est une question de caractère. Quand je dis laisser-aller, je parle d'une contradiction certaine entre tous les individus que j'ai vu puisque certains cherchent une certaine sérénité, un repos intérieur, alors que d'autre sont dans la recherche du controle, de la maitrise de soi-meme voir meme dans la maitrise des autres. C'est donc une fois de plus, lié à l'égo, pièce maitresse d'un trip psyché. Donc, il y a une ambivalence à ce propos. Certains accepteront sans soucis ce que la molécule fera sur eux, alors que d'autres (et j'en fais partis), se soucieront de savoir ce que eux, peuvent faire sur la molécule ou plutot sur leur état mental, etc, à l'aide de cette molécule.

Mais pourquoi j'en ai pris? Pourquoi se forcer à marcher sur le fil, tel un funambule, je veux traverser dans le vide, à la conquete d'une identité variable sur la forme mais toujours protectrice, toujours la pour moi-même dans le fond. L'homme qui ne change jamais est sot, mais le plus déstabilisant, c'est de tenter de se retrouver en se coupant de repères exterieurs, de ce monde qui va trop vite pour nous et qui nous influence à des degrés variables. La drogue peut permettre de se connaître rapidement comme elle peut nous faire perdre tout repère de cette identité si précieuse.

Ce texte à vocation RDR, va expliquer pourquoi il ne faut pas prendre de psychédéliques (encore moins de manière fréquente) tel que le LSD si on est pas prêt pour.

J'avais les yeux fermés, environ 100µg dans le bide, et la, moi. Le moi que je visualisait avait un bouclier autour de lui, un champ d'énergie traitant l'échange d'informations entre "moi" et le monde éxterieur. Un commentaire désobligeant venant d'un individu externe, PAM! Dans le bouclier, mais la encore, question de Qui? (Est-ce que j'aime cette personne?), Quoi? (Est-ce assez grave pour me blesser?). Ce même bouclier, en tout cas de ce que j'en ai vu, gère également les flux émotionnels entre les personnes et tout le blablabla. Et bien, une armure cassé, reconstruite, et de nouveau cassée m'a avec le temps, coupé des émotions que je pouvais ressentir ainsi que de ma sensibilité, qui était source d'inspiration et de connexion avec moi-même. Pour-moi, il y a une forte corrélation, entre ce bouclier et l'égo d'une personne (l'ego death peut survenir lorsque le "je" se retrouve sans protection face au non "je", enfin la c'est ma manière de voir les choses encore). Savoir ce qui entre dans ce bouclier et ce qui en sort est le choix de ce qui nous semble être quelque chose d'indépendant de notre volonté puisque c'est une partie instinctive, primaire de notre raisonnement. Tirer des conclusions, prendre une phrase dans un sens qui ne nous viendrait jamais à l'esprit, ca arrive sous psyché! Partir dans un raisonnement pour ensuite douter du "schéma mental" que l'on a suivi pour arriver à une réponse à une question, c'est redouter la capacité indépendante de notre cerveau à arriver à une conclusion vraie. Et la certitude s'estompe pour laisser les doutes prendre place, et quand ils sont la, c'est peine perdue.

J'avais l'impression qu'on m'appelait, de temps en temps, que l'un de mes amis prononcait mon nom, j'en suis sur puisque j'ai entendu sa voix, haha mais attend, moi aussi j'entend ma voix quand je pense dans ma tete, donc sa voix c'est peut-etre ma tete qui la fabrique. Je lève ma tete pour regarder mon ami avec un sourire honnete qui laissait montrer mon envie de communiquer, mais il regardait ailleurs. Je l'apelle alors et lorsqu'il me regarde avec indifférence, PAM Bouclier again bitchez. Attention aux apprioris, et surtout, aux premières impressions, l'égo est d'une critique violente, envers autrui ou envers soi ! Ce que son regard laisse transparaitre à l'intérieur de ma bubulle sont des idées noires. "Il n'a rien à me dire, pourquoi l'ai-je entendu m'appeler? D'ailleurs est ce que je l'ai réellement entendu(B)? Je devrais lui demander mais cette information(A) ne sortira jamais de la bubulle, puisque l'idée(B) à réussi à battre l'envie de me rassurer en lui demandant (A). Donc en gros, je préfère ne pas avoir la réponse à ma question plutot que de balancer un :"mec pourquoi tu m'as appelé"? La boucle néfaste s'installe puisque en moi, une priorité d'idée ou plutot une importance inconsciente que je donne à des mots ou à des attitudes corporelles d'autrui (regards, gestes) s'installe. Et le pire, je suis spectateur. J'ai conscience de ce qui arrive mais j'ai cette impression que une partie de moi gère tout, enfin, elle gère bien pour m'indiquer les "choses que j'interprete mal" mais pas les moyens de me tirer de la.

Ca fait maintenant plusieurs trips que l'omniprésence de quelque chose me guette. Un visage entre les nuages qui me regarde, des yeux qui apparaissent, l'impression de voir des gens que je connais. La psychose (qui n'arrive que pendant les trips et qui me fait pas plus peur que ca) doit avoir une raison, cachée dans mon inconscient, bah oui, c'est débile de dire que quelque chose me regarde alors que c'est faux. Le regard et la critique des autres me font-ils peur? C'est probable. De toute facon, j'aime bien me "soigner" physiquement mais aussi dans les manières, prendre mon temps pour expliquer une idée, avoir une voix claire, c'est juste pour moi puisque j'aime plutot l'élégance. Un homme doit avoir des manières de toute facon, c'est comme ca. Comment peut-il plaire à la femme si il est laxiste envers lui-meme? Non. Inconcevable. Je pense que la peur du regard des autres, l'anxiété sociale viennent d'une peur plus profonde. Effectivement, c'est dur d'etre une poussière dans l'univers, et dur de savoir que nous sommes un pion sur un grillage infini! Je suis trop petit par rapport à "the maze", par rapport au néant et l'immensité qui nous entoure! Mais attend... si je suis le pion sur le grillage infiniment grand je ne suis pas à une place particulière donc jamais immobile. Je peux donc me sentir infiniment grand également puisque l'espace est aussi infiniment petit. Il faut se recentrer sur soi-meme, on l'a compris, on est infiniment grand ou petit, le verre est à moitié plein ou à moitié vide et ca, le LSD me le montre assez bien. Une chose peut-etre vu sous tellement d'aspects différents qu'il devient impossible de donner à bon jugement ou pas.

Je décrirais donc le bad comme un état d'alerte, ou les pensées vont trop vite pour que le consommateur puisse les devancer. Arretez de penser qu'on peut maitriser les psychés parce que c'est nous au fond, oui c'est nous, mais parfois on a du mal à le croire et il faut voir la boucle infernale pour comprendre.

Personnellement, je soigne le trip par le trip et c'est au bout de multiples voyages que j'ai fini par comprendre un peu comment fonctionnait le LSD et comment il altérait notre cognition et nos pensées. Je continuerais à l'explorer dans quelques mois je pense et je rédigerais un petit TR cette fois-ci.
Nuancez mes écrits, tirez en ce que vous voulez mais venez pas me faire c***r parce que ce que j'écris n'est que ma perspective des choses. ^^

Bonne soirée! :rock:
#2
Tu evoques beaucoup de sujets

Je rebondis déjà sur le "laisser aller",.la perte de contrôle dont tu parles très justement.
Pour certains il est nécessaire de se focaliser sur une action, une mission (danser, bricoler), s'occuper l'esprit pour qu'il ne divague pas.
Ces personnes n'apprécient, ne profitent et ne réalisent (à mon avis) pas réellement le potentiel du Lsd.

Pour d'autres, la maîtrise de soit (action, pensée, dires) est importante. C'est en contrôlant tout qu'ils sont rassurés. Avec le Lsd, ces maniaques du pouvoir (j'exagère humouristiquement) sont souvent mal à l'aise.
Désorienté de ne pas contrôler leur propre pensée.

Enfin sont ceux qui prennent du lsd pour voyager.
Et le voyage, c'est être spectateur premièrement.
Decouvrir, s'extasier, voir, sentir, toucher.
Cette personne contemplative sera tellement reconnaissante qu'elle deviendra acteur de ce beau tableau.

J'ai souvent applaudi un levé de soleil.

J'extrapolerais même jusqu'à dire que les filles se soumettent plus facilement aux folies du lsd tandis que les garçons, plus dominant, ont du mal à apprivoiser leur propre personne une fois trippé.
Le Lsd ne s'apprivoise pas.
Mais comme tu le dis, au fur et à mesure, on le comprend mieux et le laissons s'accaparer de nous de plus en plus profondément, ce qui rend le voyage toujours plus lointains.

Bon, allé, souhaites moi une bonne redescente,

Bonne journée à ensoleillée!
+ 2 H
- 2 N

#3
C'est surtout les dires que je cherche à controler. Je serais pas frustrer ou gêner si le prod m'amène à penser à des choses étranges ou même à faire des gestes (psychomotricité facilement affecté). Mais parler sous LSD c'est quand même une autre affaire mais après, question d'habitude et surtout de fumette! J'ai remarqué que lorsque je fumais trop pendant mes trips, une gène physique s'installaient et un mind fuck mentale aussi. Mais à chaque trip, disons que j'arrive à mieux gérer les évènements externes afin d'être plus serein dans mon petit cocon de trip Smile.

Et je pense que c'est possible qu'il y ai un lien entre ce qui tu dis sur les filles, qui se laissent aller plus facilement et ca (tiré d'un site web): "La dopamine est la molécule mâle par excellence, même si la femme en produit à un moindre degré. C’est la molécule de la « persistance comportementale », conduite incapable d’adaptation, typiquement masculine. Elle est aussi la molécule de la paranoïa, de l’agitation, de l’action, de la domination réclamant la soumission et de l’agressivité."

"Chez les mammifères, le système nerveux central des femelles est plus « sérotoninergique » que celui des mâles. L’activité de la sérotonine est donc plus élevée dans le système nerveux central d’une femme que dans celui d’un homme. "

On a la réponse Smile
Chez les plus dopaminergique, la persistance comportementale est de rigueur, et les filles ont plus de sérotonine (molécule de la foi: La sérotonine:molécule de la foi | Enseignement de vie) que de dopamine!
#4
Serum Phi a écrit :
Enfin sont ceux qui prennent du lsd pour voyager.
Et le voyage, c'est être spectateur premièrement.
Decouvrir, s'extasier, voir, sentir, toucher.
Cette personne contemplative sera tellement reconnaissante qu'elle deviendra acteur de ce beau tableau.

J'ai souvent applaudi un levé de soleil.


Trop d'accord ! Faut ce laisser bercer par la molécule, enfin par ce qu'elle nous montre. C'est la que ça devient vraiment magiquement magnifique.

Sinon TortueCitrouille, tu dit que fumé te met mal à l'aise ? si tu parles du cannabis, pour moi c'est pareil, du coup je fume vraiment pas sous LSD, c'est limite si quand je fume j'avais une 2ème montée 10 fois plus fortes, y'a tout les visuels qui s’excite et un mind fuck mentale aussi comme tu dit ^^ ! J'men tiens à 2 ou 3 taf seulement.
#5
Ils disent que la DMT et la bufotenine présentes dans le cerveau jouent sur les rêves, les rêves (lucides ou non) seraient donc des expériences psychédéliques, je penses que les rêves devraient avoir leur place dans le psychonautisme! Happywide

A quand une section TR pour les rêves? mrgreen
#6
EtrangeVoyageur a écrit :
Ils disent que la DMT et la bufotenine présentes dans le cerveau jouent sur les rêves, les rêves (lucides ou non) seraient donc des expériences psychédéliques, je penses que les rêves devraient avoir leur place dans le psychonautisme! Happywide

A quand une section TR pour les rêves? mrgreen


Oué sauf que ces mollécules sont pas du tout lié au rêve en fait ^^
Non, moi j'crois qu'il faut qu’vous arrêtiez d'essayer d'dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c'que c'est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais vous tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'vous jure c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens
#7
Ah dac ^^ mais ça ne retire rien au fait que je penses que le rêve a sa place dans le psychonautisme! Tounge
Une section rêve ca serait pas mal pour ceux (comme moi) qui ont eu la chance (ou l'entrainement) d'avoir un rêve lucide, et franchement c'est comparable a une introspection sous prods.

Ps: Et les rêves normaux c'est pour ce qui est de la normalité des choses et de l'amnesie comme les delirogenes, quand ça se passe on pense que tout est réel (ce qui fait qu'on se dit pas "tiens mais je rêve!") , et on oublie presque tout ce qui s'est passé. Tounge
#8
EtrangeVoyageur a écrit :
Ah dac ^^ mais ça ne retire rien au fait que je penses que le rêve a sa place dans le psychonautisme! Tounge
Une section rêve ca serait pas mal pour ceux (comme moi) qui ont eu la chance (ou l'entrainement) d'avoir un rêve lucide, et franchement c'est comparable a une introspection sous prods


Mais ça existe déjà, je te laisse chercher les threads.


Edit : bon, finalement j'ai eu le courage de fouiner
Les rêves lucides - méthodes et conseils
Interprétez vos rêves
TR de rêves
Une seule religion : le Pastafarisme

"Le meilleur moment pour planter un arbre, c'était il y a 20 ans. Le 2ième meilleur moment, c'est MAINTENANT."
[URL="https://fr.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme"]


[/URL]
#9
J'avais déjà vu les deux premiers threads, c'est d'ailleurs le premier qui m'a fais me renseigner sur le phénomène il y a plus ou moins deux ans.

Je me suis mal exprimé dans mes précédents postes, ils ont certes déjà fais quelques apparitions ici mais je voulais savoir si d'autres psychos trouvent qu'ouvrir une section rêves est une bonne idée Smile

Finalement je penses que la meilleure façon d'être entendu c'est de poster quelques threads sur rêves lucides que j'ai fais et voir combien sont vraiment intéressés par le phénomène.
#10
Section je sais pas si ca serait pas un peu too much en fait...

Je sais pas si y'aurai pas relativmenet peu de personnes prête à parler de ca, du coup des topics suffisent je pense. Avis personnel ^^
Non, moi j'crois qu'il faut qu’vous arrêtiez d'essayer d'dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c'que c'est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais vous tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'vous jure c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens
#11
Je te comprends ^^

Peut être est-ce un sujet trop personnel.
#12
Go Attrape-songes. Y'a des gens cools, prêts à en parler, et plein de conseils/techniques/astuces.
Par contre, du coup, ça parle pas drogue, ça parle au pire supplémentation favorisant rêve ou prise de lucidité.
C'est pas "les états modifiés de conscience", c'est "le rêve, lucide ou non, troubles du sommeil, etc.".
J'ai pas essayé de comprendre, comprendre était aussi visuellement en train d'arriver.
#13
TortueCitrouille a écrit :
Et je pense que c'est possible qu'il y ai un lien entre ce qui tu dis sur les filles, qui se laissent aller plus facilement et ca (tiré d'un site web): "La dopamine est la molécule mâle par excellence, même si la femme en produit à un moindre degré. C’est la molécule de la « persistance comportementale », conduite incapable d’adaptation, typiquement masculine. Elle est aussi la molécule de la paranoïa, de l’agitation, de l’action, de la domination réclamant la soumission et de l’agressivité."

"Chez les mammifères, le système nerveux central des femelles est plus « sérotoninergique » que celui des mâles. L’activité de la sérotonine est donc plus élevée dans le système nerveux central d’une femme que dans celui d’un homme. "


A mon humble avis c'est des grosses conneries. Qu'est-ce que tu fais des filles à balle de stims dopaminergiques et qui restent tout autant féminines?

Chai pas, moi quand je prends du speed je deviens pas plus "masculin" que d'habitude, au contraire je m'adoucie et deviens plus empathique, tout le contraire du mâle dominant.

J'avais lu ça y'a pas longtemps et j'avais trouvé encore d'autres exemples par l'expérience qui réfutait cette [ça n'engage que moi] MEGA CONNERIE de vouloir tellement séparer masculin/féminin et surtout de voir d'un côté "domination aveugle" et de l'autre "soumission et adaptation". Même en se focalisant sur un truc vraiment "basique" comme les rapports sexuels, une même personne peut aimer être dominant un jour et dominé le lendemain.

La seule molécule à laquelle je puisse penser qui exacerbe l'ego au point de devenir paranoïaquement violent sans réfléchir face à la moindre chose perçue comme une agression, c'est l'alcool.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
Artisan de Liberté
« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna
Le partage crée l'abondance.
#14
Je me suis dis la même chose que toi quand je l'ai lu mais ca me parait quand même possible sachant que la variable dopamine sérotonine entre les gens change très peu (même entre le type très sanguin et l'autre beaucoup plus faible). Après, la on parle de sobriété quand on dis que l'activité de la sérotonine est plus forte chez les femmes et dopamine chez les hommes.


On parle donc d'un degré de variation moindre, puisque tout les gens qui vont prendre un truc qui joue sur la dopamine vont gagner en empathie et autres. Et en parlant de speed, quand j'en prend je suis bien plus sur mes gardes, je suis plus parano comme indiqué au-dessus pour la dopamine, et je vais m'imposer beaucoup plus facilement. Mais d'un autre coté j'aurais le coté douceur et désinhibition totale, c'est pas évident à expliquer.

"MEGA CONNERIE de vouloir tellement séparer masculin/féminin et surtout de voir d'un côté "domination aveugle" et de l'autre "soumission et adaptation"." C'est pas le cas, mais alors du tout. Déjà pour la persistance comportementale, seuls les cons ne changent pas ou ne s'adaptent pas et ensuite, je ne fais pas de différence entre les deux même si la différence de comportement entre les deux sexes est chimiquement explicables (hormones et autres).

Et quand tu dis qu'elles sont à balle de dopamine et qu'elle restent féminine, dans ce cas, la personne est sous l'influence d'un produit donc je vois pas comment tu peux comparer ca à ce que j'ai trouvé en ligne puisque l'on en parle dans le cadre de la sobriété. Gary Wand et son équipe de l'université John Hopkins de Baltimore (Maryland, Etats-Unis) ont démontré que les hommes produisaient plus de dopamine sous amphétamines ce qui expliqueraient la variation de comportement de certains (dont moi et d'autres connaissances).
Les femmes qui en produisent moins du coup ont un comportement inchangé, si ce n'est de l'empathie et du plaisir..

Soit c'est de la connerie (source doctissimo, ca m'étonnerait pas trop), soit il y a du vrai dedans car une chose explique une autres.
Pou finir, le coté domination aveugle et de l'autre soumission et adaptation serait peut être deux extrêmes et je ne veux en aucun cas classer un sexe dans une de ces deux cases puisque les deux sont parfaitement capable de dominer l'autre ou d'être dominé.
#15
Lotre a écrit :
La seule molécule à laquelle je puisse penser qui exacerbe l'ego au point de devenir paranoïaquement violent sans réfléchir face à la moindre chose perçue comme une agression, c'est l'alcool.


Sans rentrer dans le sujet débattu, j'ai tiqué sur cette phrase car les stims en général (et la coke en particulier) ont quand même une grosse tendance à booster l'égo, et pas qu'un peu...
#16
Super intéressant. Par contre, soigner le trip par le trip... c'est violent. C'est risquer de résister de plus en plus, non?
#17
Ce que j'entend par la c'est que lorsqu'un trip se déroule moins bien que d'habitude, je ne reste jamais sur cette pseudo-défaite (bien que le terme soit mal approprié) et je refait un trip en faisant attention à ce qu'il se passe bien sur tous les points ou j'était peu satisfait Smile


Topics apparemment similaires...
  Mise au point sur le LSD, interview avec un cadre de Santé Fustigo 4 938 12/06/2020 10:00
Dernier message: snap2
  Autre chose que du LSD sur des cartons ? Titifly 46 7,013 18/04/2013 13:46
Dernier message: ArchitektorMaran
  LSD ? Sa vous dit quelque chose monsieur ? Coupé ? Différence avec la mescaline ? Krix 10 1,569 12/10/2012 23:32
Dernier message: DasFrog



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.