Je suis con
#1
Et je suis en sevrage de sub quasi accomplis et je viens de m'envoyer 100mg de lopéramide acheté a la seul pharma qui accepte encore de me fournir des opioide ordo ou pas (c'est la seule pharma du coin ou je n'ai pas demandé de ne rien me fournir car au jour ou j'ai fais toute les pharma elle était fermé).

Donc en temps que bon tox et bon con (je précise, j'avais déja dis ca a Laura Zerty par MP mais demandé de ne pas l'ebruiter, que j'ai décidé d'arreter toutes les drogues. Du moins j'essaie. Y compris hallu, disso, ect. La je viens donc en 3 semaines de craquer une fois), je vais vous faire un report rapide de ce seul opioide restant disponible librement sans ordonnance. J'ai aussi avalé un pamplemousse pour inhiber l'action de la protéine PGP. 

Tout déja : pourquoi ne pas en prendre ? 

- Déja parce que c'est un opiacé. Personne ne devrait prendre cette merde, ca ne devrai pas exister, c'est la seule drogue qui m'a mise dans la merde pourtant on peux dire que j'ai tout essayé (environ 70 drogues toutes classes confondu).

- Aussi car ce n'est pas tenable a consommer fréquemment : risques d'occlusion intestinal bien présent. Ce n'est un rappel pour personne, l'immodium traverse la BBB (Blood Brain Barrier) mais est rééjecté directement par une protéine nommée PGP. 
C'est a dire que pour éviter se mechanisme et se défoncer, il va falloir en prendre largement plus que recommendé (en vérité sans tolérance une boite -24mg- suffisent pour ressentir un léger high). Que ce passe t'il dans ce cas ? Bah c'est simple, votre cerveau recoit l'équivalent de sa dose habituelle d'opiacés (ca dépend de votre tolérance, de combient vous prenez de boite d'imodium), mais les recepteurs de vos intestins prennnent ULTRA CHER, il n'y a rien pour empecher que l'imodium agisse ici par contre. Je crois qu'en gros 5mg d'immodium est l'equivalent de 40mg de morphine pour les intestins. Je vous laisse imaginer ce que font des doses de défonces genre 100mg.

- En plus de potentiellement vous provoquer des occlusiions intestinales et possiblement des infections, l'immodium a dose excessive (en gros 3 ou 4 fois plus que la dose recommandé, cad 2 boites par jours déja pour un tox qui se respecte) provoque des probleme cardiaques si pris a long terme (allongement du QT interval). Ce risque n'est pas minime, j'ai déja vu sur reddit des mec qui ont réussi a avoir ce probleme a force de consommer, donc ce n'est pas le genre de truc qui existe juste dans les livres.

- Le sevrage de l'immodium est il parat un des pire sevrage opiacés avec la méthadone, a cause de sa longueur. Si vous en prenez deux fois, ca doit passer, mais il faut penser qu'apres 1 ans de conso votre corps (non pas forcement votre cerveau) doit se déshabituer a des doses HALLUCINANTES d'opiacés. J'ai entendu parler de plusieurs mois pour le sevrage, genre 6 semaines la partie dur. Je ne sais pas si il faut que je crois ça mais bon ça vous donne une idée de l'intelligence de se défoncer à l'immodium.


----------------------------

report 100mg : 

On est a h+48min, j'ai pas grand chose pour l'instant, juste léger bien etre sans plus. Il me reste de la tolérance de ma periode active de conso, je ne sais pas ce que ca va donner du coup.
J'avais déja fais 100mg dans le passé mais sans aucune tolérance, j'étais arrivé a une defonce quand meme assez importante, mais assez degueulasse (pire que du tramadol niveau qualité des effets).
J'edit si je sens quelque chose de nouveau. 

edit : resultat : bof

En fait je fais ce thread essentiellement pour dissuader vis a vis des points "pourquoi eviter". Parce que de toute la def est assez degueulasse de mémoire.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#2
Mais pourquoi ? :o

Tu pensais que tu allais être raid comme la dernière fois ?

C'est clairement encore plus merdique que de la lamaline niveau effet, avec un effet sur le bide 100x pire qu'un opiacé classique...

C'est fait pour le bide, pas pour défoncer...

Autant se shooter au sucre t'auras plus de résultats...

Voilà pourquoi l'interdiction de la codéine sans ordo est une connerie...

Les usagers débutants ou confirmés risquent d'être tenté par des trucs encore plus merdique...

J'espère que ta dépendance va pas trop augmenter...

J'me demande lequel est le plus merdique, fumer ou se pluguer une dose d'hero avec ou sans fentanyl, ou se bouffer plusieurs boites de loperamide...

Surtout que si un gamin va rien avoir d'autre sous la main et qu'il va quand même vouloir se déchirer et que ça lui fait quand même un truc et qu'il fait fi des problèmes que cela peut engendrer et qu'il devient dépendant, la dépendance à la loperamide est la pire de tous les opiacés connu à ce jour, pour des effets moins puissant que tous les opiacés connu à ce jour...

C'est comme bouffer des patates à en crever pour se shooter au diazepam...

Et oui pour te répondre j'ai vu qu'il était probable que la loperamide ai une dépendance pouvant durer 6 semaines de pics.

Après j'irais pas vérifier !

En tout cas la dépendance c'est un truc terrible et il est vite fait de replonger, perso ça a été mon cas sporadiquement après mon dernier arrêt et je suis même redevenu alcoolo et dépendant aux benzo par la suite...

Maintenant je suis de nouveau clean mais voilà, ça reste une épée de damoclès en permanence au dessus de nos têtes, pour ceux qui ont été une fois dépendant dans leurs vies.

Il ne faut surtout pas s'accabler, ça ne sert a rien et puis c'est comme ça, tu peux rien y changer.

Il va falloir que tu sois de nouveau un peu patient, en espérant que ça n'ai pas trop joué.

Et essayer d'esquiver ce genre de pièges jusqu'à la fin.

Et en évitant de tomber dans d'autres pièges, car il est super facile après de tomber dans une autre addiction pour compenser la précédente, alcool, benzo...

Perso j'ai arrêté l'hero avec le tranxene et je me suis mis dans l'alcool ensuite, j'ai arrêté l'alcool avec le tranxene et après il a fallu que j'arrête le tranxene...

Et au final c'était je trouve plus difficile d'arrêter le tranxene...

Pourtant j'étais pleins de bonnes intentions et j'ai du me battre pour éviter de boire au travail avec les collègues pendant à peu près 10 mois, ensuite sur la fin de mon contrat j'ai craqué et j'ai commencé à boire comme tout le monde au boulot et je suis vite retombé dans l'alcool, ensuite j'ai commencé à boire chez moi, jusqu'à ressentir un besoin de boire et à la fin de mon contrat, j'étais redevenu alcoolo.

Comme là, je recommence à boire un peu et je sens que je peux vite déraper, du coup j'essaie de me raisonner sur ma conso et me mettre des limites, c'est un peu comme un funambule, faut trouver un équilibre entre la frustration et la restriction, sinon on peut trop vite décompenser sur la drogue. (Légale ou non je parle aussi de l'alcool)

En tout cas te prends pas la tête c'est fait et t'es pas con t'as juste eu un méchant craving et la fin d'un sevrage c'est toujours le plus dur à passer sans craquer, c'est tout a fait normal et tu y arriveras tkt !

Faut juste que tu évites à nouveau les pièges de l'addiction pour une période indéterminée que tu vas très vite découvrir après ta perche, en espérant que ce soit pas trop grave encore une fois.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#3
Je ne pense pas que l'imodium remplace la codo. Mis a part les danger (souvent les accroc s'en foute) c'est vraiment pas génial en fait. Meme le tramadol qui est quand meme pas réput pour etre un opi super interressant (surtout la forme pas LP) est plus interressant.
Puis la la limite ou tu commence a te faire mal physiquement est atteinte assez vite (le bide prend l'équivalent d'une 20aine de dose, j'ai envie de gerber).

Pour les gens toujours conscient, regardez bien les risques, ils sont serieux.

PS : la lamaline est encore plus risqué, car l'opium n'est pas extractable, et elle est composé de Paracétamol. Pour avoir une défonce qui tiens la route (ou meme sentir quelque chose) il faut déja dépasser largement la dose toxique de Paracétamol (apres il y a peut etre des cachet dosé differement je ne sais pas).


par rapport au sevrage, je me dis que je vais avoir quelques mois difficile ou il faut vraiment impérativement que je stoppe toute conso, apres j'espere que je serais passé à autre chose. J'ai arreté les stim il y a un bon bout de temps maintenant, et je me sens pres pour les hallu et les cisso (j'ai eu mes dernieres fois, c'est bon). Par contre, oui, les opiacés, c'est épée de damocles....
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#4
à sec et tenir le coup 3 semaines c'est pas mal quand même... La prochaine x ce devrait être 4 ou 5 semaines avec une plus petite dose à la clé... Puis 7 ou 8 semaines... Etc... etc...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
The following 1 user Likes amicale_du_pc's post:
  • no_id
  Répondre
#5
Mhm si l'opium est extractable mais pas la caféine de l'opium :p

Donc uniquement à fumer, mais c'est pleins d'efforts pour pas grand chose...

Et si on respecte le dosage de paracétamol pour pas mourir, perso je trouve que ça ne fait strictement rien.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#6
10mg d'opium par cachetons, oui remarque c'est possible, boite de 16, 160mg d'opium, il doit y avoir de la perte quand meme... En fait il me semblait que c'était 1mg d'opium par cachet, d'ou ma remarque... Mais en fait je crois que je pense ça parce que j'avais lu que 10mg d'opium est l'équivalent d'1ou quelques milligramme de morphine.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#7
Oui ça fais à peu près ça si tu le fais parfaitement.

Et oui tu as confondu la morphine, effectivement c'est de l'opium concentré à 10% de morphine et 10% de 10mg = 1mg.

16mg de morphine sur les 160mg d'opium théorique, car il y a perte avec l'extraction.

Donc un peu de la merde quoi...
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#8
J'avais testé l'opium oral (les boulettes vendue en free), j'avais trouvé ca comme un des meilleurs opiacés au meme titre que le kratom. Effet léger, un peu energisant, agréable sans etre trop lourd....
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#9
Pareil, mais là c'est de l'opium transformé chelou à moitié extrait plein de caféine, de la merde.

L'opium, le vrai et avalé en boulette, c'est le meilleur effet d'opiacé que je n'ai jamais eu, après un bodyload comme le lsa avec de violentes nausées, un effet de flottement total, aucune lourdeur, un high euphorique et continu, aucune fatigue, piquage de zen, la tête claire et une énergie tout en étant analgésique juste comme il faut, quand t'as pas dormi 48h plein d'acid en dansant comme un furieux toute la journée et toute la nuit.

De quoi repartir pour un tour, le meilleur combo que j'ai fais avec lsd et champignons, ça mariait tout ensemble de façon magique. ( à ne pas reproduire et j'fais pas d'apologie même si ça y ressemble )

Pour ça j'me dis que si je dois en reprendre, ça sera en festoche et point barre et je prendrai une quantité limité de bon opium vieilli de plusieurs années.

De toute façon le prix me dissuadera de l'abus lol...

Même les meilleurs héroïnes que j'ai goûté ne m'ont jamais fait cet effet.

Après je pense que l'hero comme le reste, c'est grave devenu de la merde et qu'à l'époque il devait exister de très bonnes cames, qui devaient être meilleurs que ça.

Sinon pourquoi prendre de l'hero quand on a de la bonne opium ?

Mais j'ai jamais trouvé de l'héroïne de ce type et en même temps je me dis qu'on peut pas faire mieux que mère nature, ou que l'on perd de toute façon quelque chose.

Un peu comme le cannabis avant vs maintenant, j'en retrouve plus du qu'y'étais bon comme à l'époque pas trafiqué, mais j'ai peut être une piste pour de la Durban non trafiquée directement d’Afrique du sud.

Bref je m'égare... Mais t'as compris.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#10
Citation :De quoi repartir pour un tour, le meilleur combo que j'ai fais avec lsd et champignons, ça mariait tout ensemble de façon magique. ( à ne pas reproduire et j'fais pas d'apologie même si ça y ressemble )


En fait je ne l'avais pas dis car je n'ais pas assez d'XP mais pour l'XP que j'ai effectivement de mon point de vue c'est un opi qui se marrie super bien au trips. Alors que la pupart des opi me mettent en bad si je trip en meme temps. Je me souviens d'un lundi matin au techos du larzac 2016 plus que radieux sous opium + tryptamines Smile

Bon j'en parle plus de toute ca c'est le passé je compte vraiment passer a autre chose now (nouveau projets niveau taf, changement de direction niveau musique, et jme suis réinscrit au sport.... Bref la drogue je compte vraiment stopper ces dernier temps ca m'apportais plus rien, à part mes test de different délirogene ou le trippage a haute dose mais bon a un moment tu comprend que t allé assez loin pour ne plus avoir a continuer). Puis bon la santé quoi.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
The following 1 user Likes no_id's post:
  • Aiskhynê
  Répondre
#11
Non mais de toute manière c'est pas en sevrage qu'on peut se taper des trips lol...

Sauf si on aime les trucs bien dark.

Et ouais j'ai essayé une fois LSD + héro et c'était pas trop ça...

Et LSA + codéine encore moins... (Enfin j'sais pas l'un comme l'autre c'était pas du tout top)

Dans tout les cas ça rend agar, hyper vaseux et sombre.

Et je sais pas si y'a une corrélation, mais sous LSD + H j'ai jamais autant gerbé. (LSA je m'y attendais mais pas là)

Ça ne va pas du tout ensemble.

Et tu fais bien d'inverser maintenant la tendance avant d'aller trop loin dans le mal, car même si on dit que tout est réversible, rattrapable, encore faut il être en état mental de pouvoir le faire et quand on va trop loin après c'est la spirale infernale instopable qui s'auto alimente.

Et la t'es foutu pour un moment !
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)