S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Antidépresseur] Seroplex (antidepresseur) et désinhibition

#1
Salut à tous !

Je ne savais pas trop où poster ce topic donc les modo peuvent le déplacer si c'est nécessaire et peut être que le préfixe "urgence médicale" est un peu too much mais bon je sais pas.

Donc voilà le truc, je suis sous Seroplex (antidepresseur) depuis environ 1 mois et demi maintenant. Et depuis quelques semaines je remarque que ma consommation de drogues a totalement était chamboulée. D'habitude je faisais ça avec des amis en teuf ou en soirées psychés posées et de manières espacées (en mois). Mais il est arrivé un jour où le midi je me suis pris une trace de 2FA de manière totalement compulsif et j'ai aimé puisque j'ai continué toute l'aprem.

Là où ça pose problème c'est que j'ai refait ce genre de truc plusieurs fois (et seul toujours) et pas seulement avec du 2FA. Une fois je me suis même trompé en sniffant du 2ce pensant que c'est du 4FA c'est dire...à chaque fois tout se passe bien et j'en ai aucune mauvaise conscience. Genre ce soir (enfin hier soir maintenant je n'ai pas encore dormi) j'ai pris du 6-APB en sniffant d'abord puis para, ensuite j'ai pris une petite dose de 2ci, puis de la codéine le tout avec de la bière et je me fini au benzo là. J'ai passé une soirée très agréable. Mais c'est totalement nouveau pour moi, d'habitude je suis très prudent avec les substances, je les sniff jamais, je pèse tout etc et jamais seul tout ça tout ça quoi. Mais là c'est comme si toutes ces "barrières" avaient volées en éclats et que je me laisse totalement aller.

J'ai cru comprendre que la désinhibition provoqué par les antidepresseurs n'est pas seulement au niveau sociale mais peut modifier aussi certain de nos comportements/règles qu'on se fixe. Certain d'entre vous s'y connaisse un peu ? des témoignages ? Un moyen de déplacer cette désinhibition sur autre chose que ma conso de drogue ?

Bref voilà au début c'était "marrant" mais là je commence à me dire qu'il faut que je me calme et vite avant d'aller trop loin d'où ce message pour vos conseils.

Merci d'avance ^^'
"Nature is the great visible engine of creativity, against which all other creative efforts are measured." - Terence McKenna
#2
ça serait faire porter un trop lourd fardo au seroplex!!!

pauvre séroplex.........

les ADs on vraiment mauvaise réputation, merci de ne pas en rajouté!
Au beau milieu de la nuit quand j'me réveille et que j'veux boire
Il est toujours là pour moi, pour étancher mon désespoir
Il m'éclaire quand il brille dans la nuit !
Evier!!! metal !!







#3
..
#4
Thanks Kronenberg, ouai carrément les premières semaines on bouffe des secondaires assez insupportables (perso j'ai eu: fatigue extrême tout le temps, yeux diltatés, vertiges, perte d'appétie, anxiété et déprime excacerbée mais selon les labo pharma et médecin c'est normal en début de traitement)..puis il y a eu journée où je me suis senti comme sous md toute la journée mais lendemain je ne ressentait plus rien, comme si je ne prenait plus de médoc. C'est au bout d'un mois à 10mg que mon médecin m'a fait passé 20mg, et c'est là que les abus de drogues ont commencé. Je vois une psychologue en parallèle car je ne compte pas rester sous AD à vie je veux régler mon soucis.

Pour te répondre plus en détails Kronenberg, je suis contre les AD et les benzo qui je pense apporte plus de d'emmerdes que de biens (après ça doit aider de nombreuses personnes donc je ne comdamne rien n'y personne puisque je m'y suis mais aussi) c'était histoire de m'accorder au moins 6 mois de "vacances" cérébrale pour remettre ma vie en ordre...mais bon pour l'instant c'est plutôt le marathon de la drogue. Lorsque tu parles de trouver un autre chemin c'est en gros mon travail avec la psychologue mais j'ai un peu peur de tout foiré avec ma consommation compulsive actuelles...j'ai pensé à tout jeter..mais bon. Il y a jusque un échantillon gratuit de mdpv et dautre truc naze que j'ai jeté un jour ^^.

Merci en tout cas pour vos début début de réponses et même à PSYCHOCRACK qui n'aime pas qu'on critique (ou qu'on débate juste) sur ces AD chéries Tounge
"Nature is the great visible engine of creativity, against which all other creative efforts are measured." - Terence McKenna
#5
..
#6
Bon je pense que les modo peuvent virer le prefixe "Urgence Medicale" j'étais sur les nerfs quand j'ai posté, mais c'est plus une mise en garde ou une demande de conseisl plus qu'une urgence médicale.
"Nature is the great visible engine of creativity, against which all other creative efforts are measured." - Terence McKenna
#7
C est exactement ce que je recherche!

lubitz.
#8
Je ne connais pas les AD donc je n'ai pas de partage d'expérience à apporter ici.
Par contre je suis persuadé que bien utilisés ils peuvent être utiles à certaines personnes. Si certains se sentent la force de "s’accommoder de leur souffrance" pour reprendre les termes de Kronenberg qu'ils le fassent, mais tout le monde n'a pas la capacité ou l'envie de le faire.

Ton objectif si j'ai bien compris c'est que ton traitement t'aide à aller mieux pour sortir la tête de l'eau, prendre le temps de remettre ta vie en ordre, puis une fois que tu auras su repartir sur de bonne base les arrêter. A toi de t'assurer avec ton médecin - de préférence un bon psychiatre plutôt qu'un généraliste - que vous partagez les bien le même objectif et qu'il a choisit le traitement approprié pour cela.

Pour ta soudaine consommation de drogue compulsive, outre en parler à ton psychologue et/ou ton psychiatre, je te conseille de te poser la question de pourquoi tu consommes ? Qu'est ce que tu recherches ? Par rapport à avant est-ce que la réponse à ces questions a changé ?
Tu as le sentiment aussi que certains verrous ont sautés, qu'est ce qui te motivait avant à te contrôler ? Pourquoi ça ne suffit plus ?

En fonction de ces réponses peut être que tu peux essayer de "déplacer" cette désinhibition sur autre chose que la drogue comme tu le souhaites... Ou alors peut-être faudra t'il prendre des mesures plus "radicales" pour que tu ne te laisse plus autant tenter : éviter d'avoir des prods à dispo en les achetant en quantité beaucoup plus limité ou en demandant à un ami de confiance de te les garder.
Je crois comprendre que tu habite seul aussi, peut être que le fait d'être plus entouré en voyant du monde le soir peut t'aider à passer de bonnes soirées sans avoir besoin de drogue. Sinon faire certaines activités comme du sport, de la musique qui peuvent apporter un vrai plaisir physique et psychologique. Bref c'est que des pistes mais à toi de trouver la réponse en toi !!
#9
Yop Djox,

Je te déconseille de proder si t'es sous antidepresseur pour 2 raisons principalement:
- Si t'es sous ad c'est pas complètement par hasard non plus, ce n'est peut être pas le meilleur moment pour toi pour taper des prods.
- Ad en carton, et il fait souvent mauvais ménage avec les autres substances, même le canna...

Prends soin de toi, remets toi bien, fais toi violence mais évites les prods pendant un petit moment Wink
"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

RedwaR @irc!





Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.