S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Alcool et cathinones ?

#1
Salut, je suis à la recherche de témoignages concernant le mélange de 3-MMC ou 4-MMC, et d’alcool. Si possible de la part de personnes qui auraient aussi expérimenté ces substances seules, afin de faire un différentiel Smile
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#2
salut! 
en ce qui concerne le mélange 3mmc et alcool, je trouve que l’alcool intensifie les effets de la cathinone et les potentialise (plus grande desinhibition, bien être accentué et descente plus rude physiquement). j’ai systématiquement, 5/10min après avoir bu une gorgée d’alcool, des picotements dans toute la tête associés à un bien être et une chaleur. chose que je ressens habituellement en montée/rush. 
la sensation d’ivresse est bien présente pour moi, un côté brouillon et un brouhaha interne qui peuvent parfois envahir les effets de la 3 jusqu’à en écraser certains (comme par exemple l’illusion de lucidité que me donne habituellement le produit)
dans l’ensemble, j’ai l’impression que les deux produits se laissent chacun une place et m’offrent un petit mix des sensations des deux, parfois l’un se fait plus ressentir que l’autre (en fonction de la quantité d’alcool et de 3 ingérée mais aussi de l’endroit où j’en suis dans ma perche je pense)
#3
(14/07/2022 15:41)Tridimensionnel a écrit :
Salut, je suis à la recherche de témoignages concernant le mélange de 3-MMC ou 4-MMC, et d’alcool. Si possible de la part de personnes qui auraient aussi expérimenté ces substances seules, afin de faire un différentiel Smile


J'ai toujours picolé avec la 3M mais uniquement en fin de session.
Donc moi ça me donnait un effet downer,  et c'est ce que je recherchais.

Bizarrement ça m'a jamais tenté pendant la session, pas comme avec la C.

Je peux pas plus t'aider que ça désolé.
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#4
MErci Ann c’est très intéressant ! Donc tu dirais qu’à l’inverse tes perches sont moins euphoriques sans alcool ? Est-ce que tu en viens à prévoir de combiner avec l’alcool avant la consommation ? (là c’est la socio qui s’interroge)

Yoshi, cet effet downer, tu pourrais le décrire avec plus de précision ? Qqun par exemple m’a dit que prendre de l’alcool en fin de session donne une descente plus douce, comme si les effets duraient plus longtemps. Compliqué de faire un différentiel dans ton cas mais le ressenti précis m’interesse

Merci !
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#5
Salut/ 

Le mélange 3MMC + Alcool a chez moi les mêmes effets : décupler l'euphorie, et écraser l'impression de lucidité laissée par le prod. C'est d'ailleurs surtout pour ça que je vais boire en session 3MMC. Sans cette lucidité un peu dérangeante le trip devient plus immersif. De plus j'ai l'impression que ça prolonge l'euphorie dans la redescente. Genre même si les autres effets s'arrêtent être un peu bourré permet ou de continuer sans se rendre compte qu'on redescend, ou de mieux vivre la redescente. Un genre de continuum qui se transforme en coussin pour amortir. 

Le mélange 4MMC + Alcool plus dur de savoir car je trouve le prod déjà plus immersif en soi. Il est plus coloré, la stim très seroto à mon avis donne ce côté immersif. Du coup je bois moins avec, cependant c'est à peu près similaire. Peut être que ne venant pas combler un manque dans les effets j'y ai jamais trop fait attention, mais j'ai des bons souvenirs de départ en couille sous alcool + 4mmc. Aussi peut être c'est plus mélancolique, enfin comme les effets sont pas discernables, ils le deviennent quand j'ai bu assez pour que ce soit mélancolique, et du coup tape paradoxalement à l'inverse. Mais bon je vais rien apprendre à personne que les effets de l'alcool sont plus que variables. 

Perso j'ai toujours utilisé l'alcool en fin de session pour pas me manger de redescente trop vener et ça a toujours marché. Une session 4MMC qui m'avait fait peur je l'ai juste finie sur un banc avec un flash de vodka et un pote. Et finalement ça a permis de maintenir l'état d'esprit l'euphorie etc... bien plus longtemps, même au travers des effets de la descente en fait.

Le tout est de pas trop boire pour que l'un ne prenne pas le dessus sur l'autre. D'ailleurs pareil pour tout ça. Une fois on a roulé un maxi boze à 4h du mat en pleine session mephedrone, et ben on était juste fayas après l'avoir fumé on avait trop le seum. Réellement on aurait passé la night à fumer c'était pareil. La même chose peut arriver si on boit trop dans sa session stim : ça devient juste une cuite/
#6
(18/07/2022 03:07)Tridimensionnel a écrit :
MErci Ann c’est très intéressant ! Donc tu dirais qu’à l’inverse tes perches sont moins euphoriques sans alcool ? Est-ce que tu en viens à prévoir de combiner avec l’alcool avant la consommation ? (là c’est la socio qui s’interroge)


J’ai l’impression que mes perches sont moins euphoriques, oui, et en effet j’en viens à prévoir de combiner les deux, aujourd’hui il m’est presque impossible de prendre de la 3 sans boire d’alcool
#7
Je poste le témoignage qu'on m'a donné sur un autre réseau :

Citation :La 3-MMC masque totalement l’effet brouillon de l’alcool. Je sens juste l’effet déshinnibé. Et j'ai trouvé que le combo donne une libido vraiment élevée.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#8
(18/07/2022 03:07)Tridimensionnel a écrit :
Yoshi, cet effet downer, tu pourrais le décrire avec plus de précision ? Qqun par exemple m’a dit que prendre de l’alcool en fin de session donne une descente plus douce, comme si les effets duraient plus longtemps. Compliqué de faire un différentiel dans ton cas mais le ressenti précis m’interesse

Disons que pour moi je n'ai jamais ressenti une synergie en consommant stim + alcool.
L'un gâche les effets de l'autre et vice versa. 

Par contre en fin de session (c'était des session de gros porc non RDR. Genre 10g à 2 en 72h) ça m apaisait les symptômes de la descente. Comme les benzos mais en plus euphorique.
Myorelaxation, anxyolise, appétit qui revenait le jour même plutôt que d'attendre le lendemain. Et le tout en profitant d'un petit effet pompette, plutôt que de beuguer en mode cadavre en bouffant des benzos en attendant le marchand de sable.
Ma nuit était plus réparatrice aussi, alors que sous benzos j'étais englué le lendemain. 

Perso je pense que si j'avais picolé en plein milieu du trip ça m'aurait tout cassé. 
Mais mon avis n'est pas objectif puisque biaisé par mes pratiques.

Par contre j'aimais bien fumer un petit pet de temps en temps avec la 3M.
Pas trop sinon ça me rendait fébrile et le cardio tapait trop. 
Mais ça donnait un effet plus doux mentalement,  ça tempérait les envies obsessionnelles et pas très saines que je j'avais en tête avec la 3M sans pour autant les annihiler totalement.
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#9
J'ai posté ça ailleurs en hors sujet, mais je reposte ici mon expérience alcool + 3-mmc

Comme la plupart des stimulants, pour moi la 3-mmc masque les effets de l'alcool ... le combo permet d'ingurgiter une plus grande quantité d'alcool tout en restant lucide et cohérent. C'est du coup assez dangereux et également gaché pour moi si on cherche les effets de la 3m.

Niveau timing, c'etait 1 para en début de soirée (100mg), au premier verre après le repas. Redrop d'un para en milieu de soirée (70mg). Il faut compter une douzaine d'unités d'alcool sur l'ensemble de la soirée (pour moi c'est beaucoup). Soirée qui était de 22h à 5h du matin. ça peut paraitre assez peu également pour la 3-mmc, mais la tolérance était de quasiment 0 et ce batch sortait des niveaux de pureté qu'on ne retrouve plus trop en 2022 Frown 

En termes d'effets : 

On distingue un peu moins les effets de la 3-mmc, ils sont plus diffus, flous, étant noyés dans l'ivresse on ne peut pas vraiment dissocier un effet à un moment T. Par contre, même si on a du mal à percevoir distinctement les effets et timings de la 3m (come up / plateau etc) ils restent bien présents ! L'euphorie est associée à celle de l'alcool, de même que la désinibition. Un gros côté empathogène était présent, avec l'envie de débattre, de parler, d'échanger avec les gens. Et ce, bien plus que sous chaque produit séparemment. Coté stimulation, c'est assez noyé dans l'alcool mais bien présent. Sur ce point là, la 3mmc permet de masquer les effets dissociatifs de l'alcool : on se sent lucide, l'élocution reste niquel, et la stimulation résiduelle est longue ... Jusqu'à 7-8h du matin avec la patate sans pouvoir trouver le sommeil 

Réaliser ce combo avec des gens qui consomment uniquement de l'alcool, (à peu près dans les mêmes proportions), fait qu'on se retrouve à être super euphorique et motivé pour tenter des discussions profondes avec des gens qui ont du mal à aligner deux mots ... C'est frustrant, surtout vers la fin de la soirée où tout le monde part cuver son vin en tanguant vers son lit. Alors que la 3mmc nous fait rester sur une illusion de début de soirée, on a l'impression qu'il est que 2h du mat alors qu'il et 5h, les plus résistants finissent par aller se coucher et on se retrouve seul avec la patate ... ça finit dans le lit à chercher le sommeil pendant presque 2h avec les yeux grands ouverts.

En résumé : bof bof, plutôt dangereux dans l'absolu (attention à ne pas trop boire !) et le combo fait qu'on devient déconnecté des gens trop alcoolisés, et on se retrouve en décalage, surtout vers la fin. Autrement ça peut éventuellement avoir un intéret pour les personnes ne tenant pas l'alcool ou ayant des tempéraments pas très sociables sous alcool. On a quand même un effet de desinibition / empathogène très fort malgré tout.


a+
De profundis clamavi ad te, Domine


Topics apparemment similaires...
  LSD et alcool Laura Revenudelaba 5 86 06/08/2022 17:59
Dernier message: spazm
  Mélange psyches et cathinones Paasche 3 240 01/08/2022 01:51
Dernier message: Tridimensionnel
  3cmc+ 2F-DCK + WEED + Alcool moderé 5a1goat 0 53 14/07/2022 14:40
Dernier message: 5a1goat
  Traitement Alprazolam et Alcool zem 8 671 25/12/2021 16:15
Dernier message: Nocturnomega
  [MXPr/5-htp/Etizolam/Alcool] Mélange et trip qui se termine à l'hôpital Psiloweed 9 1,381 29/11/2020 01:58
Dernier message: Biquette
  Quels sont les risques liés au mélange alcool (éthanol) et ecstasy (MDMA) ? Tridimensionnel 1 1,212 14/01/2020 23:56
Dernier message: Cookies
  melange alcool anti dépresseur ? wealldead 2 1,474 13/08/2017 01:37
Dernier message: qsd123fds4657
  Soirée MDMA/LSD/Alcool Paza0 7 3,397 14/11/2016 21:33
Dernier message: Ludique Impact
  Melange DXM,alcool,joints Fly 9 4,619 05/12/2014 11:10
Dernier message: Donkey Bird
  2C-x et alcool, la claque... LegrosAlexandre 26 5,455 20/10/2014 20:08
Dernier message: LegrosAlexandre



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.