S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[25c-nbome] Et maintenant, je fais quoi?

#1
Bonsoir

Petit TR d'une expérience toute fraiche de ce week end. Je décide de me faire un petit trip solo.

Setting: Chez moi, seule, début d'après midi.

Set: J'suis pas particulierement bien dans ma tête en ce moment, grosse remise en questions, insomnies, crise d'anxieté à répétition. Cela est du, je crois, à mon ego et mon moi qui se battent méchamment. Je remarque aussi quelques symptomes un peu psychotiques.
Donc pourquoi me triper à ce moment? Je sais pas, j'avais surtout envie de visus, et d'inspiration pour dessiner pendant mon trip. Mais c'était pas trop le moment, clairement.
J'ai beaucoup d'expérience avec le 25c nbome et n'avait jamais eu d'effets mentals trop poussés, d'où ma confiance sur ce trip.

Dose: 400mcg plug, avec ensuite 400mcg sublingual. Les cartons sont fait maison, dosage controlé, sure du produit. Pas de soucis de ce coté la.

Je prends d'abord le plug, puis 30mn apres le reste.

Ca commence a onduler vers 1h de l'aprem, je me concentre sur les visus, pas de nausée et pas trop de vasconstriction. En attendant que ça peak, je lis des articles sur vice et je rigole un peu.
Jusque la, je me disais que ça allait super.

Un peu plus tard, tout ondule mais pas de fractales, ni de couleurs qui changent trop. C'est présent, mais pas envahissant. En fait on voit que c'est pas normal, les choses se déforment de façon assez désagréable, un peu comme les hallus de ké qui sont dégueulasses à mon humble avis.

Soudain je me rends compte que je ne comprends plus ce que je lis. Je comprends rien du tout, je n'arrive pas à formuler de pensées.

Je commence à angoisser fort. Mes pensées sont primaires: peur, angoisse, anxieté, mort. Je ne peux pas les formuler autrement: je ressens tout ça, sans le comprendre.

Je n'arrive pas à parler, je ne sais plus quels sont les mots, juste le silence de la pièce. J'essaye de mettre de la musique mais c'est trop bruyant, ça me terrifie.

A ce moment la je comprends que je pars dans le bad, je pense à appeller quelqu'un mais je me rends compte que je n'arrive pas du tout à parler, et sortir dans la rue comme ça serait pas possible. J4ai peur tranquille chez moi, alors dehors sous le regard des gens...

A ce moment la le temps est comme arreté dans un instant mauvais, et la perspective du suicide s'impose dans ma tête avec une clarté terrifiante. Seule cette pensée arrive à se formuler, le reste est un inbroglio dégueulasse.

Je me décide à faire tout et n'importe quoi pour penser à autre chose, l'angoisse est affreuse. J'attrape tout ce que je trouve autour de moi: des crayons, de l'acrylique, de l'encre...

Je me peins les deux jambes, une en blanc et une en noir, avant d'aller me prendre une douche pour pas tout saloper. Sous la douche je sens mon monde se fracturer, je m'assois puis me couche, je me sens noyée par l'eau, je respire fort. En sortant je croise mes yeux dans le miroir et je sens quelque chose se briser dans ma tête: mon regard est insoutenable, deformé par le nbome...

Je bouffe 2 calmants (strezsam) et 1 cacheton de lamaline car j'ai un sale mal de tête en plus, je tiens difficilement debout.

Je ne sais pas combien de temps ça a pris à s'arrêter, mais je n'ai pas pu dormir avant 2/3 h du mat. Pour arriver jusque la j'ai ecouté de la musique mais tout était dissonant. Mais vallait mieux dissonant que le silence: c'était le silence le lus bruyant du monde, celui ou tu t'entends "penser".

C'était réellement un trip desagréable, car 0 chose à en apprendre: c'était uniquement de la pure angoisse, avec l'impression que mon cerveau s'était arreté de fonctionner. Pas de psychédelisme, je n'ai pas réussi réflechir, à me plonger dans moi même, ou à dessiner... Rien...

Je ne savais pas que le 25c était capable de faire stresser comme ça.

Bref, on ne le repetera pas assez: ne prenez pas de psychédelique quand vous êtes dans un sale état mental, ça sert à rie et c'est desagréable.

Merci d'avoir lu Happywide
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#2
Y'a des jours comme ça Wink

Si je puis me permettre : pourquoi du plug et du sublingual ? C'est plus puissant en plug ? Pourquoi pas tout en plug alors ?
#3
Salut !

FunkyDuck a écrit :
Pas de psychédelisme, je n'ai pas réussi réflechir, à me plonger dans moi même, ou à dessiner... Rien...


Pourtant quand je te lis, j'ai bien l'impression que t'étais en plein dans le psychédélisme. C'est surtout que t'as l'air d'être resté bloquée sur un mode de pensées assez négatif pendant ce trip.
Ca bloque pas mal le potentiel créatif. J'ai le même problème en ce moment; moral un peu moisi. Là si je gobe un psyché, je pars en bad direct, j'pense.
Au pire, passe me voir un de ces 4; y a moyen de bien badder ensemble, j'pense, ahah. ^^

En tout cas j'ai bien aimé ton TR et me suis un peu reconnu dans tous les petits mécanisme qui mènent au bad (à commencer par le S&S foireux).

A plus !
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

#4
@Gheritarish

C'est normalement plus puissant en plug, c'est pour ça que j'ai pas foutu le buvard d'un coup. Et si j'ai pris la moitié en sublinguale après euh... j'sais pas trop pourquoi.

@Simba

Ouais mais même les pires bads que j'ai fait, j'en ai appris des choses, la le potentiel d'aprentissage c'était niet, juste eu à endurer le prod qui m'avait débilifié.
Et sinon bader à plusieurs hmmm... Je suis très introvertie et paranoiaque, donc quand je bade je cherche à esquiver le plus possible les regards.
L'autre jour en teuf des gens prennaient des photos de leur potes, et je me retrouvais dans le cadre à chaque fois j'avais l'impression, donc je fuyais leur regard en mode stress itense, pourquoi ils veulent ma tete ceux la, ils veulent se moquer car j'suis un peu en bad, vite je ferme les yeux comme ça je les vois plus, mais eux ils me voient... Etc. Trop de paranoia dans mon petit corps pour ce genre de carabistouilles
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#5
FunkyDuck a écrit :
Et sinon bader à plusieurs hmmm... Je suis très introvertie et paranoiaque, donc quand je bade je cherche à esquiver le plus possible les regards.


D'où l'intéret de badder à plusieurs, synergie powaaaa : tu bades de bader de l'autre qui en plus bade sur toi, sur lui sur vous BADMAN Il y a un potentiel énooorme de grooooss bad en duo ^^ Et une fois le fond du trou atteint, vous vous faites la courte échelle. Le bad c'est comme la spéléo, faut mieux y aller à deux que tout seul.
Il est tellement plus facile d´être méchant pour sauver les apparences, que d'accepter la vérité au risque de se sentir ridicule...

Le ridicule ne tue pas. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. CQFD
La facilité est le refuge le plus dangereux qui existe, car il est tellement difficile d'en sortir...

Un homme averti en vaut deux : Fiches infos pour psychows
[Image: qk06.jpg]
#6
Merci pour le TR.

Quelque chose me trouble dans ce que tu as vécu... Tu parle du suicide, notion qui peut être effrayante, mais penser au suicide est gênant dans la mesure ou tu as envie de te foutre en l'air, hors dans ton cas tu as fui ça de toute tes forces! Je pense que tu as peut être quelque chose à creuser dans cette direction pour peut être trouver un sens à ce bad... c'était un acte d'amour pour ta vie.
"Penalities against possession of a drug should not be more damaging to an individual than use of the drug itself"

Jimmy Carter 1977.
Mes TRs
#7
J'ai fui ça car vraiment ça me ferait chier de me suicider et qu'on pense que c'est à cause d'une substance.
Genre c'est ridicule comme mort.

Sinon pour le bad en tandem, je sais pas, j'ai un pote avec qui je vais essayer avec du lsd un de ces 4, j'écrirais un TR de cette belle aventure dans les tréfonds du mal. Vu qu'on est les deux des terribles idéalistes déprimés, je pense qu'on va juste se rouler en boule, en pleurant et en écoutant pink floyd, décriant les torts de notre societé :rire:
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#8
Perso je crois que si je me prépare à badder avec un pote, je n'y arriverai pas et ça finira par des éclats de rire, j'imagine la scène:

"- t'es perché là?
- ça vient doucement, mais je commence à être pas mal
- bon nickel moi aussi je vais pas tarder à atteindre un pic, ça fourmille dans le cortex ça sent le rush. Bon on bad sur quoi?
- ben je sais pas, le mal de vivre non? qu'est-ce t'en pense?
- J'en pense que tu dis de la merde, ça te vas comme sujet de bad?
- ouais c'est pas mal mais ça va me faire bader que moi là, si on rajoutait que t'étais qu'un gros connard finalement?
- dans l'absolu je dirais oui mais ça me plait d'être un enculé dépressif, pas sûr que ça me fasse badder
- J'ai une idée, on se met une merde de film à l'eau de rose avec happy end et tous les violons de l'orchestre des bisounours, un bon films américain qui te vend du rêve.
- vendu, je déteste la joie de vivre, on choisit quoi?
- je sais pas j'ai pas de références dans le genre...
"
Rush booooomshaaakkaaaa

Ca finit par un bon délire entre potes mouahahaha :lol:

si tu as aimé mon histoire toi aussi tu peux y participer en inventant la suite.
Il est tellement plus facile d´être méchant pour sauver les apparences, que d'accepter la vérité au risque de se sentir ridicule...

Le ridicule ne tue pas. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. CQFD
La facilité est le refuge le plus dangereux qui existe, car il est tellement difficile d'en sortir...

Un homme averti en vaut deux : Fiches infos pour psychows
[Image: qk06.jpg]
#9
FunkyDuck a écrit :
C'était réellement un trip desagréable, car 0 chose à en apprendre: c'était uniquement de la pure angoisse, avec l'impression que mon cerveau s'était arreté de fonctionner. Pas de psychédelisme, je n'ai pas réussi réflechir, à me plonger dans moi même, ou à dessiner... Rien...


Hum… Moi je parie ma couille gauche que dans quelques temps tu trouveras que cette expérience valait le coup et qu'en fait si c'était à refaire, tu le referais. (ouais j'y tiens pas trop à la gauche^^)
J'ai connu ça, et certaines personnes dans mon entourage aussi. On a dit la même chose que toi sur le coup, puis on a tous changé d'avis.

Y'a pas plus psychédélique qu'un bad je trouve, c'est juste insupportable sur le moment, et relou à démêler par la suite… Mais à terme y'a moyen d'en tirer beaucoup. Après c'est clair que sur le coup on donnerait beaucoup pour ne jamais avoir pris le prod en question^^

Enfin je sais pas, ça sera peut être pas le cas pour toi, tu verras dans quelques temps. Ce serait dommage d'avoir dérouillé à ce point pour rien^^ Tu vas peut être mettre le doigt sur ce qui a engendré tout ça, même si ça paraît pas évident dans l'immédiat.

Rien que dans ton Tr, il y a des choses intéressantes à creuser.
#10
Arf, j'ai une question très simple : tu prodes beaucoup en ce moment ? Ou bien sors-tu d'une période où t'as beaucoup prodé ?

J'ai l'impression que dans ton bad transparaît également la peur de la folie, d'avoir le cerveau caput'. Peur récurrente dans un bad me direz-vous, mais là FunkyDuck tu sembles avoir quelques notions de psycho, tu t'es même identifiée des symptômes psychotiques.
A mes yeux, même si c'est juste une projection de ce que j'ai appris de mes propres bads, c'est que ce trip était surtout un signal d'alarme signifiant "stoooop, tu tires trop sur la corde". Cette impression qui ressort de ton tr est renforcée par le côté "j'me prod sans avoir vraiment de raisons" - du coup la question qui se pose et à laquelle tu as probablement déjà répondu depuis longtemps, c'est de savoir si ce qui a motivé le trip est une pulsion de mort (auto-destructrice) ou une pulsion de vie (créatrice). Les deux apparemment, puisque tu dis vouloir augmenter ta créativité pour le dessin. Mais en parlant de dessein, n'y a-t-il rien d'autre derrière ? Une impulsion négative tirant son origine de ton mal-être actuel, de ton instabilité ?
Mes excuses sincères si tu trouves que j'interprète trop ou que je m'aventure dans quelque chose de trop personnel.

En tous les cas, tu as fuis l'idée du suicide avec beaucoup d'énergie, et ça me semble être un point important de ton TR. L'énergie du désespoir est très puissante, il faut juste faire en sorte qu'elle soit positive arf.

Bref, j'espère que ça va mieux, et que tu as/vas trouvé(er) l'énergie nécessaire pour décortiquer ton bad et faciliter son intégration. Je t'envoie plein de good vibes et de courage ^^

PS : Floydians FTW
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
#11
@Couac

Tu as raison sur beaucoup de point, même si j'ai pas une grosse consommation pour une personne normalement constituée, je pense pousser trop loin pour moi même.

Mais je ressens une grosse frustation dans le sens que j'aime les états modifiés de conscience, j'adore le psychédelisme... Mais que mon corps ne suit pas. J'adorais la MD mais je ne peux plus en consommer sous peine de me taper 3 jours alitée. L'alcool idem, c'étais agréable une ptite soirée bourrée, mais j'en ai pas bu depuis + de 2 ans pour la meme raison. Le speed j'en parle meme pas.

C'est relou en fait, je prode pour me prouver que je peux encore apprécier la psychonautique. Car j'aime énormément la psychologie itou itou, la découverte de soi même et les délires un peu new age, mais mon corps non, je crois que je me bats en permanence contre une part de moi même.

Peut être que si j'ai encore pris une sale misère avec cette expérience, c'est car j'ai essayé d'être plus forte que mon corps et qu'il n'a pas apprecié.

Je ne sais pas trop quoi faire de cette expérience.

Mais sinon Couac ton analyse est très pertinente, et me fait réflechir sur pas mal de points que tu évoque, notemment mon vrai dessein. Je sais pas si je suis dans une démarche hédoniste/psychonautique, ou juste des grosses pulsions d'autodestruction.

Mais même parler d'autodestruction c'est dur: il y'a en effet une partie de moi que je souhaite détruire, mais elle ne représente pas mon tout, j'espères. J'aime meurtrir mon ego à coup de prods car il ne se gène pas, lui, pour me faire endurer pas mal de merde. Mais il est coriace.

... je psychonaute mieux sans prod.
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#12
FunkyDuck a écrit :
Mais sinon Couac ton analyse est très pertinente, et me fait réflechir sur pas mal de points que tu évoque, notemment mon vrai dessein. Je sais pas si je suis dans une démarche hédoniste/psychonautique, ou juste des grosses pulsions d'autodestruction.

Mais même parler d'autodestruction c'est dur: il y'a en effet une partie de moi que je souhaite détruire, mais elle ne représente pas mon tout, j'espères. J'aime meurtrir mon ego à coup de prods car il ne se gène pas, lui, pour me faire endurer pas mal de merde. Mais il est coriace.

... je psychonaute mieux sans prod.


Juste pour dire qu'il y a certains "stades" malsains à passer avant d'expérimenter le psychédélisme.

Mon propos : j'ai été suicidaire. En 2012, piégé par ma vie, mes prisons mentales et ses conséquences, j'ai fait une grosse connerie (Sludge avait même été obligé d'effacer le topic tellement les propos échangés ont tourné en javel): je me suis trimballé pendant quelques mois ... accompagné d'un flingue (une arme du papy, j'ignorais même si elle tirait et si c'était le genre d'outil pour se rater en beauté et finir défiguré ...).

Pendant un long temps d'introspection et de psychologie inversée face à moi-même, je me suis convaincu que je n'étais pas suicidaire (ni un tireur fou par la même occasion). Le procédé pour sortir de cette boucle a été long et très douloureux, mais j'ai passé un cap ...

Le psychédélisme c'était un an plus tard Wink. Et malgré certains sets chargés à la grosse artillerie, malgré le doute sur mes pulsions d'autodestruction, je suis toujours là Happywide. (Bon, j'arrête la "tartine d'égo", ce n'est pas vraiment le topic, mais bon ...)

Tout ça pour dire qu'avec le temps, même les expériences traumatisantes sont "bonnes à prendre", comme le reste de la vie d'ailleurs. Les pulsions d'autodestructions lié à la drogue ... J'ignore s'il y a un topic spécial (maybe).

Bref, prends soin de toi et dis-toi que le prochain TR sera sans doute plus joyeux (ou alors tu n'en écriras plus parce tu auras fait un croix dessus ... Tout est temporaire).

Peace
#13
Yosh.

Trip repport assez flippant.
C'est marrant, parcequ'il m'est arrivé a peu près la même chose, au 25i il y'a une dizaine de jours.
J'ai commencé a partir dans un bad grave angoissant, dans la rue, c'était juste de la peur et rien d'autres (sans hallus), et puis en rentrant j'ai eu la totale. Panique, déconnection avec le monde (je voyais et entendais tout, mais impossible de communiquer ou intéragir avec le monde...), jusqu'à ce que je me reconnecte un tout petit peu et là, pam : j'avais l'impression que mon corps avait perdu le réflexe de respirer.
Du coup j'ai passé 3H à respirer "exprès" en pensant que si j'arrêtais je m'asphyxiait. En plus je ne savais pas si je respirais assez, ou pas assez. (en fait je respirais trop, hyperventialtion a fond)
Le plus marrant, c'est que je savais que c'était stupide ce que je pensais, je savais que mon corps continuait de respirer tout seul. Mais est ce que j'en étais sûr au point de risquer ma vie? Nope.
Jusqu'au moment ou après des heures de réfléxion je me dis que je dois accepter ma mort, ou ce qui advienne, et me laisser emporter. J'arrête alors de forcer ma respiration, je commence a avoir l'impression d'asphyxier, jusuq'au moment ou je me dis "je ne m'évanouis pas? je respire donc!" et là d'un coup BAM, j'suis complètement sorti du bad. ^^
Étrangement, je n'avais pas eu autant d'hallu avec le 25i que cette fois ci, même en prenant 2 fois la dose... J'ai eu des dédoublements, je voiyais tout d'en haut, ou en fish-eye, bam fractales caleidoscopes fractales caleidoscopes etc etc... Je vivais les même secondes 20 fois de suite... La totale. Smile


Tout ça pour dire, que ça m'as l'air d'être assez propice au 25x peut-être. Rien à voir avec la tranquilité du L.
#14
Euh, je sais pas ou tu vois de la tranquillité dans le L :rire:
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#15
Je me suis mal exprimé, j'veux dire que j'ai l'impression qu'avec le 25i je finis toujours un feu... agressé. Soit par un bad, l'angoisse la peur tout ça, soit je me sens complètement agressé par la musique, ou un truc du style.
Avec le L ça s'est toujours bien passé pour moi en tout cas.
#16
Oui c'est vrai dans la mesure que la descente de l est souvent agréable mentalement, la descente de nbome c'est plus le "nyéééééééé" interstellaire
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
#17
FunkyDuck a écrit :
Oui c'est vrai dans la mesure que la descente de l est souvent agréable mentalement, la descente de nbome c'est plus le "nyéééééééé" interstellaire


Ah la descente vénère qui dure une semaine à coup de remontées dans la face, ah ouais! Je vois... Je me contredis un peu mais c'est tout à fait ça sur le coup vous verrez (si vous en abusez :snakemanSmile... J'en ai bouffé du 25I...


Topics apparemment similaires...
  42 - [25-x NBOME] Madame en redemande ! MadX 5 1,253 21/05/2017 22:08
Dernier message: MadX
  25C-NBOMe - 1ère exp, 4x trop fort, 10 leçons Phoenix 9 1,605 15/01/2017 19:53
Dernier message: Phoenix
  25i-NBOMe , Plus jamais. Axolot 20 3,159 26/02/2016 23:52
Dernier message: Aiskhynê
  [25C-NBOME] Le faux psychédélique ! PaRaLLeL 35 9,996 16/02/2016 14:46
Dernier message: VoltFranck
  Hospitalisation - 25i&25c NBome - Vision de la Paranoïa dorkwh 6 1,552 27/12/2015 18:07
Dernier message: Poulinos
  25C-NBOMe à haute dose: puissance surprenante, attention au bad! lemmiwinks 3 2,075 06/12/2015 14:37
Dernier message: tylermath
  [25i-NBOMe / 1000µg] Du chocolat chaud et des entités supérieures Procyon 10 2,091 19/12/2014 12:56
Dernier message: Bootin Repressor
  [25i-nBome 2mg] Divine sensation OctaveDoctor 9 1,683 12/12/2014 12:59
Dernier message: Le Roux
  [25C-NBOMe / 900µg] Violente Révolution Procyon 4 1,493 08/12/2014 00:17
Dernier message: 190BPM
  [25C-NBOME] 1e expérience pendant le Boom Festival PetitOursBrun 0 1,048 16/11/2014 00:02
Dernier message: PetitOursBrun



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.