Groovie
Membre

Statut :
Groovie is Hors ligne
Dernière visite
17/04/2019 00:49
Total Likes Received: 73 (0.02 per day | 2.55 percent of total 2868)
(Find All Threads Liked ForFind All Posts Liked For) Total Likes Given: 35 (0.01 per day | 1.22 percent of total 2870)
(Find All Liked ThreadsFind All Liked Posts)
Temps passé en ligne :
1 Jour, 22 Heures, 55 Minutes
DOB:
Non spécifié
Location:
Alpes
Nombre total de messages :
591 (0.15 messages par jour | 0.29 pourcent du nombre total de messages) (Trouver tous les messages)
Nombre total de sujets :
35 (0.01 sujets par jour | 0.11 pourcent du nombre total de sujets) (Trouver tous les sujets)
Groovie's Most Liked Post
Post Subject Numbers of Likes
FAQ - Le ghb pour les non usagers 6
Thread Subject Forum Name
FAQ - Le ghb pour les non usagers Réductions des risques
Post Message
Salut, tu consommes la drogue du viol, tu es donc un violeur?

Je suis un ex consommateur.
A l'époque j'aurais dit : Oui, absolument, j'adore me violer moi même. Plus sérieusement, si consomme du ghb avec une personne avec qui j'ai des relations sexuelles, je demande et obtient son consentement avant, c'est pas très compliqué. Mais plus généralement le GHB c'est bien pour faire les courses, aller en boîte et kiffer le son pour quelques heures. Les gens sont beau, la musique aussi, donc ça se prête bien aux liens bruyants et mouvementés. Le soucis du produit est sa durée d'action courte.




Mais je comprends pas, à la TV ils montrent que le GHB ça endort, et qu'ensuite on te baise inconscient, pourquoi vous faites ça? tu baises comme un Koala?


ça arrive d'être surdosé et de piquer du nez au pieu, c'est pour ça qu'il vaut mieux trouver un dosage adapté. La GBL est plus dur à controller que le GHB, c'est donc une substance moins RDR. De plus le GHB étant endogène, sa toxicité reste faible tant qu'il n'est pas "bingé". Même bingé, la gbl est encore plus dangereux. Le but est plutôt de trouver la dose qui stimule sexuellement, qui rend euphorique,  qui grossis les tissus des zones erogènes (verge plus grosse, clitoris plus sensible etc)


Bingé? on peut devenir accroc au GHB?



Oui, le sevrage peut être particulièrement difficile. On peut s'enfoncer assez rapidement dans une addiction. Au début on en prend pour s'amuser, dormir, le sex, pour sa déprime, son anxiété, pour le sport / bodybuilding. La consommation devient de plus en plus compulsive et finit par un manque élevé avec ou sans délirium tremens. Puis vient l'anxiété, l'insomnie, tremblements. Si la personne s'en sort, en HP ou en desintox, il faut faire attention aux risques de suicide issues de la dépression post sevrage, et des risques de switch vers d'autres substances pour combler le vide. Quand j'ai arrêté le GHB, j'étais passé au kratom, avec succès , je ne jamais retombé addict au ghb tellement mon sevrage fut douloureux.


Mais ça fait quoi ce truc, au juste?


A faible dosage ça stimule puis ça sédate. Vers 4/5g ça endort carrément ,au dessus ça anesthesie cad qu'on ne peut plus se reveiller mais cet usage a été abandonné. C'est utilisé actuellement en france pour la narcolepsie, deux doses par nuit donne une nuit complète de 8h de sommeil profond

C'est un produit qui est initialement blanc, qui ressemble à du savon, qui fond dans l 'eau. Il absorbe l'humidité dans l'air et peu devenir mouate mais est initialement sec. Aucun goût a part le sel. Il existe des variantes du naGHB au NAOH classique, qui sont très impopulaires, fait avec d'autres solvants (KOH , magnésium etc)
Cela rend euphorique, on se sent bien. Tout le monde est beau et l'avenir semble radieux. C'est une ivresse chaleureuse, optimiste. Un vague cousin (au niveau du ressenti) de l'alcool, de la mdma, et des benzo.
La descente est plutôt douce, on peut parfois se sentir un peu fatigué. En boîte j'en prenais deux ou trois doses, a la fin des dernières.

[Image: https://www.psychoactif.org/forum/upload...010289.jpg]


[Image: https://i.imgur.com/x0I5Iy6.jpg[img] en ...010298.jpg]

Teinté en noir
[Image: https://www.psychoactif.org/forum/upload...010761.jpg]

Emojis..
[Image: https://www.psychoactif.org/forum/upload...010837.jpg]



Il vient d'où le GHB? c'est encore un coup des chinois je parie


Une infime minorité provient du GHB prescrit, le xyrem et consorts. Le reste est du GBL qui a été cuit avec de la soude , avec le bon PH , la GBL se transforme en GHB en refroidissant.
Je pense que la majorité du gbl est produit en chine, l'usine du monde.


Bon je m'en fout de ta drogue de merde, en plus la GBL c'est  un solvant pour peinture ça doit décaper la trachée et l'estomac ! c'est vraiment un truc de déchet


C'est possible que ça soit dangereux, d'où l'intérêt de bien diluer les quelques millilitres de gbl dans un grand verre d'eau. On a aucune donnée là dessus, l'usage a long terme pourrait avoir des conséquences facheuses mais des scientifiques en ont donné à des rats et ils ont vécus plus longtemps avec la gbl mais ce n'est qu'une étude donc très peu fiable, il en faudrait plusieurs.
https://ntp.niehs.nih.gov/ntp/htdocs/lt_rpts/tr406.pdf
https://drugs-forum.com/threads/gbl-wiki...on.117747/

 Le Dr Henri Laborit pensait que cette molécule avait un potentiel antioxydant puissant et pouvait rallonger la durée de vie. Au final, il est surtout utilisé pour augmenter la masse musculaire, l'usage récréatif.

Ok, si on met du ghb dans mon verre comment je le reconnais? ou du gbl?



C'est très simple, le GHB est salé. LA gbl a un gout de pneu fondue, du lactone. Si vous buvez des cocktails salé, méfiez vous où vous posez votre verre. La bonne nouvelle est que l'on ne peut pas le verser en poudre, elle mettrait du temps à fondre et vous auriez des dépots dégueulasses dans votre verre. Donc il faut transporter des fioles, il faudra donc que la personne ouvre sa fiole, la verse dans la votre, et que vous buviez ça sans vous méfier du goût salé. C'est un signe très distinctif.


C'est efficace pour violer?


Non, c'est très risqué. Hollywood a vendu le ghb comme étant sans traces (oui, a part les cheveux) , sans goût (faux) , efficace (oui mais sans mélanges..) . l'arme du crime parfaite, cela ne l'est pas.
Il faut maîtriser la posolgie avec une grande expérience, pour prendre en compte le poids de la personne, son état digesitif (ventre plein, vide), sa physiologie , sa taille ,  ce qu'elle a bu comme eau et quels autres produits ou traitements etc Cela ressemble plutôt à de la roulette russe. Autant le GHB seul est peu mortel, avec des interactions c'est un assassin.

A vrai dire, les benzos sont beaucoup, beaucoup moins dangereux pour les victimes et les blackouts sont communs avec l'alcool alors que je me rappel de 98% de ma vie sous ghb.
Sans mélange, le produit est très peu risqué cependant.

SI la personne avait pris , allez, 1L de bière, il y a de grande chance qu'elle convulse dans les 20mn par terre. A mon avis, pour éviter cette catastrophe de haute volée, si on tente de vous niquer avec ce produit, ce sera peu après votre arrivée. Ou un cocktail salé, peu dosé en alcool... qu'on vous offre généreusement. Il y a probablement des techniques pour cacher le sel, je ne les connais pas. Probablement avant votre deuxième bières. Si on vous en donne alors que vous siroptez de la vodka/rhum, le type est tout simplement inconscient et on est plus proche de la tentative de meurtre (involontaire) avec tentative de viol... que d'autre chose...


Comment reconnaître quelqu'un qui a été drogué au ghb ?


Pupille dilatée, transpiration/chaleur, excitation, libido, difficulté à se déplacer, somnolence, parfois nausées et vomissement, joie artificielle, optimisme douteux. Et surtout une désinhibition totale (nudité, embrassades, relations sexuels en public etc) . Si vous voyez un changement d'attitude radical en 15-30mn,ce qui est un délais très court en soirées "buvage d'alcool", il faut rester vigilant. Si un inconnu tourne autour de votre camarade, observez. En général , la personne peut être si ivre qu'elle suit son prédateur, malgré elle car à moitié consciente, et les gens autour pensent que la personne est consentante, elle ne l'est pas.

Dans tous les cas, la probabilité d'un viol au ghb  est infime, on peut la reconnaitre après avoir ressenti une défonce extrême, courte, avec aucune trace dans le sang/urine. Sinon c'est le plus commun : benzodiazépines, alcool, autres downers.

Signature de Groovie:
[Image: 1505575167-role05.jpg]