Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

Paralysie du sommeil et hallucinations

Kywitt ! Kywitt !

Matrice périnatale
Inscrit
24 Déc 2023
Messages
13
Ca fait plusieurs années que je souffre de paralysies du sommeil, globalement très espacées (moins d'une fois l'an donc c'est pas particulièrement un truc problématique). Elles sont systématiquement accompagnées d'hallucinations plus ou moins intenses, et généralement assez désagréables. Ma première a été une experience particulièrement angoissante, les suivantes ont été plus gérables parce que je m'étais pas mal renseigné sur le sujet après coup, et que je pouvais plus facilement prendre du recul au moment où ça arrivait.

Pour ceux qui n'en ont jamais experimenté, pour faire simple c'est un état qui se manifeste en général au réveil, dans lequel la personne qui en est victime est parfaitement consciente, mais complètement incapable de bouger, et qui s'accompagne souvent d'hallucinations visuelles, auditives ou même tactiles.

Ma toute première paralysie du sommeil, je vivais encore chez ma famille. Je me souviens avoir été malade et avoir été incapable de dormir correctement la nuit à cause d'une toux douloureuse accompagnée de soucis pour respirer normalement. J'ai finalement décidé de faire une sieste dans la journée qui a suivi quand les symptomes se sont améliorés. A ce moment-là, il n'y avait personne à la maison.
Ce qui m'a réveillé, c'est d'entendre ma famille rentrer. J'ai ouvert les yeux, et j'ai vu les rais de lumière du salon rentrer dans ma chambre depuis sous ma porte. J'étais bel et bien réveillé, et j'entendais distinctement trois personnes familière en train de retirer leurs chaussures et de discuter dans l'entrée.
J'ai voulu me lever, et c'est là que j'ai réalisé que c'était impossible. Mon corps refusait complètement de bouger, et je me souviens avoir eu immédiatement peur, parce qu'il était évident que je ne rêvais pas.
J'ai forcé un peu, pensant que mon corps était juste très engourdi, et j'ai levé le bras droit. Je voulais allumer ma lampe de chever, et mes doigts ont rencontré l'écran de mon ordinateur, qui était mouillé. Le problème, c'est qu'il n'y a jamais eu d'écran d'ordinateur sur ma table de chevet, il se situait bien 2 mètres plus loin dans la pièce. Pourtant j'étais convaincu de toucher un écran complètement trempé, et de sentir l'eau me couler sur les doigts. Puis, d'un coup, je me suis retrouvé à nouveau complètement immobilisé dans mon lit : je n'avais jamais bougé le bras, juste halluciné que je l'avais fait, et que j'avais touché quelque chose qui n'était pas là. La panique commence à monter, et j'essaye d'appeler mes proches, en esperant qu'ils m'entendent. C'est extremement bizarre comme sensation, parce que mon cerveau s'efforçait de vouloir me faire crier, mais aucun son ne sortait. Pourtant, j'avais l'impression d'entendre ma voix crier à l'interieur de ma tête, comme si j'étais complètement enfermé dans mon corps.
Dans l'obscurité, avec la lumière qui filtrait par dessous la porte, j'arrivais à discerner la silhouette des meubles et des objets de ma chambre. J'ai vu des tâches bizarres commencer à apparaître dans un coin de ma vision, et petit à petit ce sont des marques de mains mouillées qui ont commencé à apparaître partout sur mes murs. Je continuais de hurler sans parvenir à ouvrir la bouche ni faire de son.
Je ne me souviens plus exactement de la transition, mais j'ai finalement pu me remettre à bouger normalement. Le premier réflexe que j'ai eu ça a été de vérifier les murs, puis d'aller demander si personne ne m'avait entendu appeler... et évidemment, tout était normal, et personne n'avait rien entendu.
Ca a été une experience vraiment horrible dont je me serais clairement passé sur le coup, mais avec le recul j'ai trouvé ça interessant.
Je ne sais plus pourquoi mais j'avais une impression de "bleu outremer" et de "brun", vis à vis de ce que j'ai vu et perçu.


Les autres que j'ai vécu, ça a généralement été plus classique : je voyais une forme humaine se découper dans un coin de la pièce, toujours en train de me fixer.
Le plus récent, c'était un vieillard décharné presque assez haut pour toucher le plafond. Il avait une longue barbe et de longs cheveux, et je me souviens qu'il m'avait évoqué Poséidon. Je le voyais distinctement respirer alors qu'il me regardait. J'étais conscient qu'il n'était pas réellement là, vu que, bon, ça va, j'ai l'habitude à force, mais pour autant j'arrivais pas à ne pas être stressé et a vouloir que l'experience s'arrête au plus vite, parce que j'avais tout de même sa silhouette dans mon champ de vision, et l'impression de sentir sa présence dans la pièce.


J'ai aussi eu une paralysie du sommeil qui a été très agréable et d'un autre genre. Ca m'est arrivé alors que je dormais chez ma copine, elle était partie bosser tôt et je m'étais rendormi après son départ. Quand je me suis réveillé, impossible de bouger. Il y avait une fenêtre avec des rideaux noirs en face du lit, mais pas de volets, donc la lumière du jour passait sur les côtés des rideaux et me permettait de discerner vaguement les choses de la pièce. J'attendais que ça passe, quand j'ai vu une silhouette noire massive entrer dans mon champ de vision. Elle est montée sur mon lit, et je l'ai identifiée comme une forme féminine mais gigantesque, avec des cheveux hirsutes et en mouvement, comme si sa chevelure était faite en serpents ou en vers.

Je me souviens avoir eu la trouille un instant, puis m'être dit "oh bah ok, let's go" en réalisant que, bah, elle avait probablement envie de me passer dessus. Et du coup, je vais pas rentrer dans les détails, mais j'ai halluciné que je me faisais sauter par un succube, et globalement bah c'était cool. x)
Je pense que pour le coup le fait que je choisisse d'accepter la situation et le fait que je sois dans le lit de ma copine a joué à fond sur le fait que ça tourne en une experience plaisante. J'en ai pas refait des comme ça depuis, mais clairement jaimerai bien avoir ça au lieu d'avoir des trucs qui me fixent pendant une éternité.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 014
Je me souviens avoir eu la trouille un instant, puis m'être dit "oh bah ok, let's go" en réalisant que, bah, elle avait probablement envie de me passer dessus. Et du coup, je vais pas rentrer dans les détails, mais j'ai halluciné que je me faisais sauter par un succube, et globalement bah c'était cool. x)
Magnifique ! J'imagine que tu aurais été davantage réticent si c'était le vieil homme. T'as vérifié que t'es toujours en possession de ton âme ?

J'ai fait quelques paralysies du sommeil, toujours comme tu dis dans des périodes de sommeil perturbé, avec des siestes indues etc. Ça a commencé à 21 ans.

La première était terrifiante. J'ai halluciné la page d'accueil de Facebook et une présence malfaisante a surgi de l'écran. Elle représentait toute la noirceur du narcissisme numérique et hurlait en silence. J'ai essayé d'ouvrir les yeux, je voyais la ligne de mes paupières se tendre à l'infini sans jamais se scindre, j'ai cru que je resterais bloquée pour toujours.

Je trainais déjà sur Psychonaut et malgré la terreur j'ai trouvé l'expérience intéressante. La fois suivante je n'ai pas essayé de lutter. Mon corps bougeait tout seul. Je faisais des galipettes, j'étais dans des positions hallucinantes. C'était très agréable de se mouvoir sans y mettre la moindre volonté. Presque érotique. Au bout d'un moment c'est parti en sucette, et j'ai rejoint le monde normal des rêves. Mes souvenirs sont flous mais je pense bien avoir fait du sexe lors d'une autre paralysie.

Franchement j'adore cet état et j'aimerais bien que ça m'arrive plus souvent...
 

Sandman

Ⱡł₥ł₦₳Ⱡ ₮Ɽ₳₥₱
Inscrit
6 Nov 2015
Messages
3 746
Pronoms
Il / lui
Je me suis déjà senti immobilisé, sans pouvoir bouger un muscle, avec l'impression que la pièce tournait autour de moi. La sensation variait d'un tournis enivrant à la sensation désagréable d'être paralysé. Cependant je n'ai jamais eu d'hallucinations et heureusement parce que tous les témoignages me semblent terrifiants ^^
 

Kywitt ! Kywitt !

Matrice périnatale
Inscrit
24 Déc 2023
Messages
13
Magnifique ! J'imagine que tu aurais été davantage réticent si c'était le vieil homme. T'as vérifié que t'es toujours en possession de ton âme ?

J'ai fait quelques paralysies du sommeil, toujours comme tu dis dans des périodes de sommeil perturbé, avec des siestes indues etc. Ça a commencé à 21 ans.

La première était terrifiante. J'ai halluciné la page d'accueil de Facebook et une présence malfaisante a surgi de l'écran. Elle représentait toute la noirceur du narcissisme numérique et hurlait en silence. J'ai essayé d'ouvrir les yeux, je voyais la ligne de mes paupières se tendre à l'infini sans jamais se scindre, j'ai cru que je resterais bloquée pour toujours.

Je trainais déjà sur Psychonaut et malgré la terreur j'ai trouvé l'expérience intéressante. La fois suivante je n'ai pas essayé de lutter. Mon corps bougeait tout seul. Je faisais des galipettes, j'étais dans des positions hallucinantes. C'était très agréable de se mouvoir sans y mettre la moindre volonté. Presque érotique. Au bout d'un moment c'est parti en sucette, et j'ai rejoint le monde normal des rêves. Mes souvenirs sont flous mais je pense bien avoir fait du sexe lors d'une autre paralysie.

Franchement j'adore cet état et j'aimerais bien que ça m'arrive plus souvent...

Ca me rassure un peu de lire un autre retour sur des paralysies du sommeil ressenties positivement, parce que globalement j'ai l'impression que c'est souvent le cas inverse (ce qui est compréhensible vu le côté inattendu et subi de l'experience).
Pour ton corps qui bougeait tout seul, c'était vraiment le cas, où tu penses que tu as halluciné qu'il bougé ? Début 2023 j'ai fait une intoxication alimentaire qui m'a provoqué des hallucinations qui m'ont convaincu que je m'étais levé et que j'avais appelé un proche a plusieurs reprises pour lui dire de passer pour surveiller des fois que j'ai besoin de me faire emmener à l'hosto, mais quand ma fièvre est retombée, tous les signes portaient à croire que je n'étais jamais sortit du lit, et mon historique de tel montrait bien que j'étais jamais parvenu à taper le moindre numéro.
 

TristesPsycho

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
10 Sept 2011
Messages
1 584
C'est le stade au-dessus du fantasme des menottes cette histoire

Vivement que ça m'arrive

C'est pas forcément déplaisant mais c'est quand même très particulier de se faire chevaucher par une mara (et même potentiellement mortel si on en croît les récits anciens, par exemple pour le roi Vanlandi dans la Ynglinga saga). Not you average erotic dream.

Pas encore vu de témoignage de personnes attirées sexuellement par des hommes où l'entité a une tonalité explicitement masculine, d'ailleurs (bien que ça doive probablement exister). Les descriptions d'incubes font plutôt penser à des rêves érotiques conventionnels ayant lieu après la phase hypnagogique.
 

forêt

Elfe Mécanique
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
491
Je n'est jamais fait de PdS désagréable, malgré que j'ai lu moultes expériences sur le sujet.

Je fais de PdS depuis mes huit ans à peu près. Soit le matin, si je me réveille en plein milieu d'un rêve, soit au début des siestes d'après midi, quand je m'endors directement dans un rêve sans passer par la phase de sommeil profond.

Je me sers de la PdS depuis mes 16 ans pour entrer en rêves lucides. Ça a commencé de manière aléatoire et non contrôlé vers mes dix ans mais ce n'est qu'à 16ans que j'ai vraiment appris à contrôler le truc.

Parfois après une PdS je fermais les yeux, roulais sur le coté et tombait de mon lit. Quand je me relevais et que je regardais mes mains, il y avait toujours sept ou huits doigts, tous tordu dans tous les sens, et je comprenais que j'étais dans un rêve. Je pouvais me rappeler de comment je m'étais endormie, savoir quel jour et heure on était, me rappeler que je n'avais pas fait tel devoir d'école bref, j'étais parfaitement lucide.

Pour contrôler le phénomène ya plein de techniques. La mienne, c'est de programmer mon réveil à une heure où je sais que je serai en REM. Je me réveille automatiquemen en PdS. Alors je ferme les yeux et imagine des images que j'essaie de projeter sur mes paupières. En même temps je me décontractes de tous mes muscles et imagine que je bouge un corps virtuel. Je peux par exemple m'imaginer taper au clavier. A force les images deviennent extrêmement nettes, en même temps que mon corps réel s'efface au profit de mon corps virtuel. Je fini par ne sentir plus que mon corps virtuel et voir une image en 3D : là je sais que je peux rouler sur le côté, tomber de mon lit et ouvrir les yeux. Je suis alors dans un rêve totalement lucide et modulable à souhait.

Pour la PdS de la sieste là il faut la provoquer en essayant de s'endormir sans perdre connaissance. En faisant les même exo que décrit ci-dessus en même temps ya un moment où j'ouvre les yeux complètement paralysée et j'ai plus qu'à continuer les exo de visu et de détachement corporels pour entrer en RL

Pour moi la PdS et le RL sont les drogues les plus cleans et les plus réalistes quant aux hallus provoquées.

Je suis toujiurs très content.e de lire des récits sur le sujet. Je te conseilles de te renseigner sur les Rêves Lucides, car la PdS permet donc facilement d'y accéder.

J'en profite pour faire de la pub pour un forum dédié au RL et a la PdS, celui que j'ai fréquenté à mes seizes ans. A l'époque y'avait une section française qu'il n'y a plus par contre.

 

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Je pense qu'en français (en tous cas en France) le fofo le plus fréquenté est Attrape-Songes. En tous cas, c'est là-bas que j'allais y'a... cinquante mille ans ? Y'avait pas mal d'ancien·nes de LD4all à l'époque.
 

forêt

Elfe Mécanique
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
491
A yes un forum francophone magnifique.
Y'avait pas mal d'ancien·nes de LD4all à l'époque.
Tu saurais exactement ce qu'il s'est passé pour que la MIVILUDES leur tombe dessus ?

J'ai fini par les lâcher car ils n'acceptait pas qu'on parle de plantes qui augmente la fréquence des RL. Avant que la version francophone ne tombe. Et j'ai lu à l'époque qu'ils avaient eu des soucis avec la MIVILUDES.
 
Dernière édition:

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Aucune idée. On m'a jamais raconté ça. J'peux poser la question à deux anciens membres voir si ils ont quelque chose à en dire.

Sur Attrape-Songe au contraire, quand j'y étais, y'avait tout un truc sur les plantes et les médocs qui favoriseraient le rêve lucide. Avec des potes, on a mangé des demi-doses d'un produit censé traiter la maladie d'Alzheimer dans ce but. Et d'ailleurs ces potes en question, rencontré·es là-bas après une IRL, ont enchaîné avec d'autres stupéfiants (ce mot est trop chouette) : truffes pous toustes et puis RC en tous genre pour une. Et plus tard, sur le fofo, y'avait des gens qui exploraient des suppléments quotidiens en espérant que ce soit l'inducteur magique.

Une sous-partie des gens est aussi très technophile...
 

forêt

Elfe Mécanique
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
491
J'ai raté ma jeunesse en atterrissant sur le mauvais forum

D'un autre côté cette manière de rejeter toutes les substances qui potentialise les rêve m'a un temps fait persévérer dans l'apprentissage. Mais alors la prohibition formelle c'était juste insupportable.
 
Haut