Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

LSD + Kétamine

Beya

Neurotransmetteur
Inscrit
26 Mai 2022
Messages
64
Un mélange que j'aime beaucoup. Mes deux premières prises.

Deuxième prise, la voile dorée : Deux cartons de LSD à dosage inconnu. J'ai toujours froid durant mes montées de L avec parfois syndrome de Raynaud, j'aime bien prendre à ce moment là : de la ké ~150-200mg en sniff. (des joints)

Je me blottis dans ma couverture sur le canapé, je mets le chauffage à fond. Je fonds littéralement dans le canapé, somnolence et perte de sensation des membres.
Les visuels du L sont intéressants et se mélangent au flou de la kétamine. La lumière passe à travers le rideau qui semble mouvant. Sa texture semble changeante, et une mer dorée se dévoile.

J'observe totalement déconnecté. J'apprécie cette déconnexion, assez pure et douce.

Synesthésie sympa : j'écoute Golden https://radicaldreamland.bandcamp.com/track/golden et les vagues oscillent. Je suis dans le kétadream et j'imagine le monde de la mer dorée.

Durée : ~1H.

Première prise Hé le maniaque, je t'aime pas : 1 carton de LSD. ~150mg de ké en sniff. (des joints) Je m'écroule dans mon lit. Dans le noir et le silence. Je hole et en même temps pas tout à fait. Je m'endors et je me réveille debout en train de parler à voix haute. Je me parle à moi, je m'engueule. Je me vois. Je n'aime pas cette version de moi. Elle sourit. Je me réveille. Ça disparait, je vais fumer un pet.
Je n'avais jamais ressenti et je n'ai plus ressenti depuis, cette dissociation ; vraiment comme si je me parlais face à moi.
 
Dernière édition:

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 260
c'est en mg et pas en g non ? Enfin j'espère pour toi !

même en mg les dosages de ké me semble hauts pour ces effets, tu en prends souvent ?
 

Beya

Neurotransmetteur
Inscrit
26 Mai 2022
Messages
64
J'ai édit, je devrais payer trop cher pour mon trip sinon :(

La première prise, ça devait être la troisième fois que je prenais de la ké. J'ai plus mes notes sur ce trip, je sais juste que c'était la première fois que je montais aussi haut donc entre 100 et 150mg, je ne sais pas exactement.
Ça me rappelle un truc que j'avais durant mes premières prises de kétamine, j'avais l'impression que je n'allais plus respirer et je me concentrais uniquement sur ma respiration. J'avais fait ça aussi cette fois ; ça a un côté très calmant, je me sens comme en plongée à devoir prendre ma respiration. C'était plus stressant au début.


La deuxième fois, j'avais plus l'habitude et certainement un petite tolérance. J'en prenais tous les 4-5 jours, je pense.

Pour les doses, je me base essentiellement sur PsychonautWiki et je fais progressivement en augmentant.
J'ai fait aucun test.

Les deux fois j'étais sous AD 20mg prozac. Et la première fois, j'étais sous neuroleptique.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 260
ah oui j'avais oublié ce coup de la pureté. Il t'en reste pas, par hasard, pour analyser ? non j'imagine :p
ok bah intéressant, n'hésite pas à contextualiser d'emblée ! Pour les personnes qui se baseraient sur tes dosages pour leurs propres expériences.
 

Beya

Neurotransmetteur
Inscrit
26 Mai 2022
Messages
64
Le neuro, j'avais pas l'impression que y avait de diff.
L'AD j'ai pas senti de diff quand j'ai arrêté mais j'ai jamais testé en ayant plus dans le corps.

Si si il m'en reste, certainement pas des ces fois là précises mais des suivantes ouais. Dans les mêmes conditions avec à peu près les résultats de la prise 2. J'ai subitement arrêté la kétamine, ça me manque :(

EDIT : kétamine testée à 100%
 
Dernière édition:

Aiskhynê

Chatterrante acidulée
Inscrit
25 Déc 2011
Messages
4 113
Les goûts et les couleurs, perso le LSD et la ketamine j'aime que si je prends la ketamine en premier le temps que le L monte en gros, sinon j'ai l'impression que la ketamine prend tout le dessus sur le trip et ça devient sombre et bizarre sur moi ce mélange.
Je préfère profiter des effets du L seul, ou de la ketamine seule.
C'est cool que tu arrives à quand même sentir le LSD avec ton traitement n'empêche, fais attention cependant si un jour tu n'as plus de traitement, ne te fais pas surprendre par la puissance.
 

Sandman

Ⱡł₥ł₦₳Ⱡ ₮Ɽ₳₥₱
Inscrit
6 Nov 2015
Messages
3 780
Pronoms
Il / lui
🔺 Attention tout de même au mélange AD et LSD.

https://www.msdmanuals.com/fr/accue...qués-par-la-chaleur/syndrome-sérotoninergique

https://mind-foundation.org/psychedelic-antidepressant-interactions/?lang=fr

«La recherche sur ce syndrome souffre d’un manque de preuves et d’étude concernant l’interaction entre les psychédéliques et les antidépresseurs et il est impossible d’affirmer que leur association augmente significativement le risque de survenue d’un syndrome sérotoninergique. Toutefois les psychédéliques, via leur capacité d’agoniste aux récepteurs 5-HT2A, augmentent la neurotransmission sérotoninergique via ces récepteurs, de ce fait, d’un point de vue de leur pharmacologie fondamentale, il semble probable que les associer aux antidépresseurs sérotoninergiques puisse induire un risque de syndrome sérotoninergique. Il semble donc dangereux d’associer les psychédéliques avec tout type de molécule augmentant la neurotransmission sérotoninergique, en particulier l’ayahuasca, qui contient un inhibiteur de la Monoamine Oxydase.

De plus, il est important de remarquer que les psychédéliques tels que le LSD et la 5-Meo-DMT, sont métabolisés par les CYP2D6,16,17 une enzyme hépatique impliqué dans le métabolisme de nombreuses substances. Parallèlement à cela, Les ISRS sont a la fois substrats et inhibiteurs de cette même enzyme, Ce qui signifie que les CYP2D6 sont moins disponibles pour métaboliser à la fois les psychédéliques mais aussi les antidépresseurs, conduisant a une augmentation des concentrations de dérivés sérotoninergiques plasmatiques, associé avec l’induction de syndromes sérotoninergiques.

Pour cette raison, il est vivement recommandé de se sevrer des antidépresseurs avec l’aide de son médecin avant de d’entreprendre tout traitement à base de substances psychédéliques ou tout usage de celles-ci. De plus, étant donné que des syndromes sérotoninergiques ont été reportés chez des patients prenant des substances sérotoninergiques 5 semaines après l’arrêt d’un traitement par ISRS, il parait raisonnable d’attendre au moins 5 semaines avant d’envisager l’administration d’une substance psychédélique.»
 
Dernière édition:

xyzt_

Mlle je-fais-tout
Inscrit
9 Déc 2019
Messages
779
donc en gros il y aurait des risques de syndrome séroto dans le cas lsd + ssri ?

j'avais jamais entendu parler de ça, j'ai du mal à comprendre le mécanisme
 

xyzt_

Mlle je-fais-tout
Inscrit
9 Déc 2019
Messages
779
Alana Hippensteele: How might serotonin syndrome be an area of concern with psychedelic medicine treatment?

Kelan Thomas : [...] Psilocybin, being a psychedelic partial agonist at the serotonin 5-HT2A receptor, seems to have the lowest risk of any type for serotonin syndrome. Even the idea that older drugs like LSD could cause serotonin syndrome, when you look at these case reports, it's very shaky evidence.

[...] I'm not really seeing any signal that shows a clear serotonin toxicity risk there. MDMA, on the other hand, because of its norepinephrine and dopamine effects, it can have more of just increases in blood pressure, etc. Then ketamine shouldn't have any serotonin toxicity at all, given its N-methyl-D-aspartate (NMDA) and glutamate mechanism of action.

But what's happening outside of the context of medical or FDA approval trials is that more and more people are using ayahuasca at these ayahuasca retreats. Because ayahuasca has monoamine oxidase inhibitors in them, that to me is one of the more dangerous combinations. As we know, there's lots of contraindications with mixing monoamine oxidase inhibitors with FDA-approved antidepressants, and so if people are mixing these things, especially in these retreat centers where they may not have much medical oversight, that's where I'm really concerned about the risk of serotonin toxicity.
Source : https://www.pharmacytimes.com/view/...-on-antidepressants-with-psychedelic-medicine

Ce que cette personne raconte c'est +/- ce que j'avais en tête : risque "on-sait-pas-trop" avec AD x LSD ou AD x psilo, par contre risque "oulah-bellec" pour IMAO x AD
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 260
Ce que cette personne raconte c'est +/- ce que j'avais en tête : risque "on-sait-pas-trop" avec AD x LSD ou AD x psilo
De plus, il me semble que cette personne n'adopte que le pdv pharmaco, alors que les retours anecdotiques - dans la limite de mon champ de vision limité - montrent plutôt une diminution des effets
 

Aiskhynê

Chatterrante acidulée
Inscrit
25 Déc 2011
Messages
4 113
Ouais à part avec les AD tricyclique, je trouve aussi que ça semble diminuer les effets des psychédéliques chez les personnes sous traitement.
 

mohamed chirac

Alpiniste Kundalini
Inscrit
9 Juin 2022
Messages
676
J'ai édit, je devrais payer trop cher pour mon voyage sinon:(

La première prise, ça devait être la troisième fois que je prenais de la ké. J'ai plus mes notes sur ce voyage, je sais juste que c'était la première fois que je montais aussi haut donc entre 100 et 150mg, je ne sais pas exactement.
Ça me rappelle une truc que j'avais lors de mes premières prises de kétamine, j'avais l'impression que je n'allais plus respirer et je me concentrais uniquement sur ma respiration. J'avais fait ça aussi cette fois ; ça a un côté très calme, je me sens comme en plongée à devoir prendre ma respiration. C'était plus stressant au début.


La deuxième fois, j'avais plus l'habitude et certainement une petite tolérance. J'en prenais tous les 4-5 jours, je pense.

Pour les doses, je me base essentiellement sur PsychonautWiki et je fais progressivement en augmentant.
J'ai fait aucun test.

Les deux fois j'étais sous AD 20mg prozac. Et la première fois, j'étais sous neuroleptique.

Comment ça s'est passé sous neuroleptique/dissociatifs ?
tu as senti des interactions ?
 

mohamed chirac

Alpiniste Kundalini
Inscrit
9 Juin 2022
Messages
676
Le neuro, j'avais pas l'impression que y avait de diff.
L'AD j'ai pas senti de diff quand j'ai arrêté mais j'ai jamais testé en ayant plus dans le corps.

Si si il m'en reste, certainement pas des ces fois là précis mais des suivantes ouais. Dans les mêmes conditions avec à peu près les résultats de la prise 2. J'ai subitement arrêté la kétamine, ça me manque:(

J'ai une réponse l. Ketamine + LSD ça match pas pour moi.
le LSD m'a fait réaliser la dépendance à la kétamine. Et les deux s'opposent.
La kétamine est assez addictive, c'est normal.
Bois beaucoup (sans excès) quand tu prends la ke
 
  • Point Biq
Les réactions: Beya

Beya

Neurotransmetteur
Inscrit
26 Mai 2022
Messages
64
Comment ça s'est passé sous neuroleptique/dissociatifs ?
tu as senti des interactions ?
Non, je n'ai pas trop senti d’intéractions avec le neuroleptique, c'était de l'amilsupride (Solian) a une dose pas trop élevé (je crois que j'étais à 300 ou 400). J'ai pas senti de diff quand j'ai arrêté ; je vais reteste le L maintenant que je suis totalement sevré de l'AD. Je vous dirais si je vois une diff.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 260
Je m'endors et je me réveille debout en train de parler à voix haute. Je me parle à moi, je m'engueule. Je me vois. Je n'aime pas cette version de moi.



1708982710959.png
 

Beya

Neurotransmetteur
Inscrit
26 Mai 2022
Messages
64
Teasing du prochain mélange L + DMXE, en mode plus stimulé ça sera marrant
1708982710959.png
 
Haut