Les TR servent à rien + comparaison psyché avec et sans neuroleptique

forêt

Sakura
Même en apprenant toutes les langues de l'univers les mots me manqueraient pour décrire ce type de vécu.

Les TR que j'ai lu et m'ont donné envie de prendre des psyché ne ressemblent aucunement à ce que j'ai vécu en en prenant ; de même que mon TR ne ressemblera en rien à ce que tu vivras si tu en prends. Alors arrête de demander ce que ça fait, je ne peux pas te le dire, personne ne pourra te le dire. Il y a des choses qu'on ne peut que vivre sans pouvoir les décrire...

"L'expérience de la vie humaine est d'une futilité absolument déconcertante" : c'est ce qui ressort de mon dernier trip au 1v-lsd. Mais comme dit ci-avant, ce n'est qu'un pâle reflet de l'immense étoile que j'ai vu scintiller.

Maintenant que les effets semblent dissipés, soit 6h après la prise, je vais tenter de dormir.

Je termine en pointant le fait que 225ug de ce truc sans neuroleptique m'ont fait un effet 6 fois plus fort que 150ug du même truc sous 75mg de paliperidone mensuelle. La pali n'enlève pas la "bizarrerie cognitive" ni les "sensations d'énergie émotionnelle qui me traverse le corps" mais elle vire toute la composante "extatique" du truc, ainsi que la plupart des "déformation sensorielles"

Je suis heureuse de connaître ce sentiment "extatique" mais je suis sur que ce terme entre guillemets n'est toujours pas le bon pour décrire ça à quelqu'un qui ne connait pas cette sensation. Je crois que même le mot "infini" reste vide de sens pour cette utilisation
 
J'ai pris du LSD récemment avec quelqu'un qui avait oublié d'arrêter ses 12,5mg de cyamémazine (Tercian), du coup on a droppé 18h après sa dernière prise et le retour était à peu près celui que tu décris.
 
Retour
Haut