• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le topic des hyperactifs
#31
En attendant depuis que je mange du fenouil, je suis capable de faire mon ménage au lieu de laisser mon appart pourrir pendant un mois et au bout d'un mois prendre une dose illégalement obtenue de dextroamphetamine pour tout faire d'un coup
  Répondre
#32
Si ça t'aide c'est cool, en espérant que ça tienne sur le long terme ! ce serait intéressant que tu nous témoignes de cette expérience en présentant les doses et fréquences de ta consommation de fenouil d'ici quelques semaines.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#33
ben c'est simple, depuis que j'en mange de temps en temps (pas trop parce que je prends du DXM aussi et ça a tendance à être contre-indiqué avec), au lieu d'être en procastination, je suis plus dans "la réalité matérielle", dès que je vois un objet sale qui traine je le fous à la poubelle, alors que sinon mon appart à plutôt tendance à s'encrasser à fil du temps... là il se désencrasse au fil du temps...

Après c'est pas la solution radicale du genre dextroamphétamine genre tu prends une dose et t'as plus qu'une seule obsession: faire tout ce qu'il fallait que tu fasses qui est inscrit sur ta liste des choses à faires, genre tu nettoie ta maison en 4h chrono en mode speed version superman, pas une tâche de graisse nulle part ^^

pourquoi ça t'intéresse tant que ça ? tu es hyperactif/hyperactive ?
  Répondre
#34
D'accord, t'as remplacé un produit par un autre en fait.

Je pense être hyperactif oui, après j'ai jamais été diagnostiqué mais je sais qu'au début de l'adolescence on m'avait prescrit de l'atarax pour me calmer. Ce que je constate, c'est que j'ai plus d'énergie à dépenser que beaucoup de personne, avec des difficultés pour la canaliser (je suis trop dans le mental en mettant mon corps à distance). La drogue m'a beaucoup aidé à renouer avec mon corps en me permettant de me concentrer sur des passions/obsessions constructives dont je tire encore aujourd'hui satisfaction, mais je sais aussi qu'en parallèle je me sers de mes centres d'intérêts pour justifier mes prises de drogue. Du genre si je veux écrire je consomme, si je dois laver mon appart je consomme, bien qu'aujourd'hui j'arrive à le faire sobre.

Ce qui m'intéresse c'est de voir comment chacun vit son auto-médication, et comme tu cherches à te guérir à tout prix en essayant plein de chose différente, ta démarche m'intéresse. Ce que je comprends c'est que ce n'est pas le fenouil qui te pousse à l'action, mais le fait de prendre quelque chose, donc en soi t'as pas de problème avec une drogue en particulier, mais avec ta réalité qui ne te suffit pas. Je me demande si en te donnant un placebo auquel tu croirais que ça va te filer la patate, tu nettoierais pas ton appart en 4h top chrono, content de toi parce que t'as répété le schéma qui te caractérise : prendre un produit pour agir/vivre.

Je me retrouve en partie dans cette forme d'hypocondrie, sauf que je ne cherche plus à me guérir après m'être auto-diagnostiqué des maux, ou à trouver le produit miracle en testant tout plein de chose. Je prends ce qui me convient pour faire ce qui me plait, et tant que ça avance je m'en contente. Je cherche plutôt une forme de stabilité/neutralité que de motivation à passer à l'action. J'ai appris à dépasser ma procrastination bien que mon appart soit bien cradoc ahah, mais je sais que je le laverais en début de semaine prochaine, ça fait deux semaines que je repousse le baille ça devient critique là Smile
Le Plus Appelle Le Plus
The following 1 user Likes Laura Zerty's post:
  • Aiskhynê
  Répondre
#35
Ben toutes les drogues agissent plus ou moins sur la dopamine par conséquence sur l'adrénaline, que ça sot des opiacés, des sérotoninergiques, des amphets, du cannabis ou outres hallu... donc c'est normal que si tu prennes "quoi que ce soit" ça te motive pour bosser.

Moi c'était pareil avant, c'était pas le DXM (le DXM est plus un médoc, peu puissant, qu'une drogue), c'était la codéine, ou alors du speed, ou du cannabis, j'avais besoin d'un truc pour rester vivant...

Mais en pratique y'a des médocs mieux que d'autres, c'est pour ça que l'hyperactivité se soigne.
  Répondre
#36
Le DXM c'est une drogue des plus puissantes gars...comprise dans un médicament.

Je te rejoins sur le fait de trouver dans la drogue un objet de substitution à ses manques, je l'ai longtemps fait et je le fais encore. D'où le fait de me demander comment à vivre sans drogue maintenant que je sais que je suis vivant, que je me suis (re)trouvé. Mais je n'ai pas la solution, je ne sais même pas s'il en existe une, certains ont bien réussi à arrêter, alors pourquoi pas moi ?

Ce qu'il faudrait c'est de ne plus chercher à se perdre pour commencer, après tenir la route et voir jusqu'où ça peut mener..
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#37
Au delà de l'hyperactivité, le fait de prendre des drogues afin de se sentir vivant, caractérise assez d'un état dissociatif marqué.

Et c'est là ou tes consommations de dissociatifs peuvent être délétères.

Même si au fond ça calme vraiment et permet de repartir à 0 dans sa tête.

Ça arrange sur le court terme, pour déranger encore plus sur le long terme.

Le cannabis est une vraie merde aussi pour ça...

Perso j'ai abandonné le fait de vivre sans drogues, j'aurais toujours besoin d'un trip psychédélique de temps à autre.

Sinon je fais de la merde, me remet à fumer, boire, ou prendre tout et n'importe quoi...

Se sentir vivant chez moi c'est une notion qui n'est que ponctuelle, je fais venir en moi cette sensation par le biais des drogues et au fil du temps je la perd et il faut que je recommence.

Bien au delà des problèmes de ma vie et des drogues dissociatives dont j'ai carrément fait l'abus pendant la quasi moitié de ma vie, je m'emmerde profondément dans cette société.

J'ai besoin d'un truc qui canalise mes envies et mes frustrations, sinon ça se transforme en angoisse existentielle et je me dissocie.

Je me sens comme un lion en cage, dont le seul sentiment de liberté et de vie, lui est autoprocuré par les drogues qu'il s'enfile.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
The following 2 users Like Aiskhynê's post:
  • amicale_du_pc, Couac
  Répondre
#38
Genre comme si y'avait un moyen de s'en sortir on serait déjà 32 milliards sur terre Sad
Après 10 ans de DXM, on est tellement "high" que ça équivaudrait à arrêter une consommation de 200 bouteilles de vin par jour.
Je lésine pas.
A ce stade on se pose plus des questions du genre être ou ne pas être, on se demande tout court si il faudrait rester réveillée 24h/h 7j/7 pour pouvoir disparaitre tout de bon au sens propre, ou s'il faudrait juste apprendre à pouvoir apprécier la souffrance au sens propre parce que nul humain n'est capable de rester réveillé éternellement.

L'enfer a un nom: DXM.
  Répondre
#39
@snap2

Sinon l'amilsupride (solian) est effectivement dopaminergique (agoniste) à faible dosage. 50mg<

Antagoniste des récepteurs dopaminergiques à plus fort dosage. >250mg

Et utilisé comme antidépresseur ou pour l'hyperactivité dans certains cas.

Ce qui en fait un neuroleptique atypique.

Après un schizo ne va pas répondre au même traitement qu'un hyperactif et inversement.

Le solian a cette particularité de faire des effets très différents suivant le dosage et d'être par conséquent assez polyvalent en terme de solution thérapeutique.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#40
j'ai décidé de me suicider lentement au phénergan (à doses d'un ou deux comprimé par jour) tout en restant au Solian à la posologie minimum
j'en ai rien à faire, on meurt tous un jour
ce qui m'énerve c'est que j'aurais pu avoir une vie normale ni on m'avait jamais forcé à prendre des neuroleptiques.
ça marche dans ce sens pour moi :
1-arrêter les neuroleptiques (500 fois plus puissants que les champis), qui détruisent un million de cellules par jour mais sont tellement puissants qu'ils régénèrent en même temps, jusqu'au point où on meurt faute de cellulles qui se renouvelles plus
2--arrêter la drogue
3-si on est réellement hyperactif, ritaline ou dextroamphetamine, aucune autre solution

Ce n'est pas 2 puis et 1, c'est d'abord les neuro, qui sont beaucoup plus addictifs que les drogues dures
  Répondre
#41
Je comprends ce que tu veux dire par plus fort que des champis... Rolleyes

Mais les effets n'ont putain de rien avoir du tout, mais alors du tout et l'association des deux est par ailleurs profondément dégueulasse !

Enfin solian 50mg + weed ça passe crème Big Grin

J'pense sans l'avoir testé, que ça peut au cas ou pas de benzo et si à faible dose ça fait redescendre d'un trip ?! Convenir dans cette optique.

Mais bref et d'ailleurs je confirme le solian c'est le moins dégueulasse des neuro que j'ai pu prendre.

Mais bref, sinon j'ai pas compris pourquoi tu prends du phenergan ?!

Puis pour avoir 'essayé' Rolleyes ritaline, amphétamine, dextroamphetamine, ephedrine, méthamphétamine, mephedrone, cocaïne...

LSD, DXM ? À cet effet, j'suis pas d'accord.

Tout ce qui est stim c'est affreux, sur le court terme ça réagit effectivement vraiment bien, mais sur le long terme pas du tout et même à faible dose quotidienne. (Microdosing)

Le LSD idem ça fonctionne bien sur le court terme mais voilà l'insomnie... Et le manque de sommeil c'est très néfaste quand on est tdah et même si on l'est pas, mais particulièrement si on l'est...

DXM comme je pense que tu t'automédicamentes un chouya avec, déjà tu en conviendra que c'est super addictif et que sur le court terme ça aide bien certes mais au long terme ça a été pour ma part encore plus merdique que tout le reste, enfin sauf les amphets, c'est pire que tout tout court.


Le solian en revanche pour l'instant ça fonctionne bien.

À voir sur le moyen terme. (ça fait deux jours)
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#42
Je vois ce que tu veux dire par stim c'est pire.

Mais voilà je suis dans la maladie et ils veulent pas reconnaitre que je suis hyperactif, je suis hospitalisé en ce moment même, et j'ai décidé de dénoncer ma propre consommation de DXM, ils m'ont accompagné chez moi chercher le DXM et ils l'ont incinéré.

De toutes façons c'était la dernière fois que je prenais du DXM, c'est pas que c'est trop puissant, c'est un médicament génial quand on l'utilise une fois tous les 15 jours, mais y'a un syndrome malin avec ce médoc: ça provoque une maladie grave: la candidose.
Mon visage change quand je prends du DXM, je deviens affreux et méconnaissable à cause du candida, au point où on me reconnaissait pas sur ma carte d'identité, le candida albicans, que le DXM n'arrive pas à "tuer", au contraire, il le renforce.

Dernière fois de ma vie que j'ai touché au DXM.

Maintenant j'ai besoin d'un psychostimulant, et ils refusent de me prescrire quoi que ce soit, parce que officiellement, je suis "psychotique", sauf que c'est uniquement si je prends du DXM ou une autre drogue comme ça l'a toujours été. En vrai j'ai jamais eu de vraie maladie mentale, seulement des crises névrotiques liées à l'usage de drogues.

C'est des bactéries qui provoquent l'hyperactivité quand on commence à prendre "trop de DXM", elles affaiblissent le corps.
Les médecins font semblant de pas comprendre ça.
Ils veulent me shooter eux neuroleptiques et espérer que ça s'arrange pour moi, comme à chaque fois que je me fais hospitaliser, sauf que les neuroleptiques calment la douleur parce qu'ils sont agonistes de récepteurs dopaminergiques, mais pas la noradrénaline, ni l'adrénaline.
Et ils prétendent que l'hyperactivité disparait à l'âge adulte.
Effectivement, c'est vrai, les enfants hyperactifs à l'âge adulte vendent leur âme pour 99,9% des gens et ils arrêtent de guérir par leur système immunitaire ces bactéries, parce qu'ils vendent leur âme, et puis ces bactéries restent en eux et ne leur font plus de mal.
Mais je pourrais jamais vendre mon âme à des saletés de champignons qui se prennent pour les maîtres de l'univers.
Je suis dans la merde noire.
Le DXM se détecte dans l'urine sous l'étiquette "opiacés", et en plus je veux plus en prendre, parce que ça a détruit mon système immunitaire au bout de 7 ans de consommation journalière, malgré le fait que c'est excellent à court terme pour les TDAH: presque aussi efficace que la dextroamphétamine.
On vit dans un pays qui nie l'existence de l'hyperactivité chez l'adulte.
Ils croient que je me dis hyperactif parce que je consomme des drogues (DXM), alors qu'en vrai c'est parce que je suis hyperactif que je m'auto-médice au DXM.
J'aime pas les drogues illégales, elles sont toutes dangereuses, seuls les opiacés sont sans danger pour le corps et l'esprit, mais eux ils rendent accro.

La France n'est pas un pays où l'on soigne l'hyperactivité chez l'adulte, du moins d'après mes psychiatres, parce que en fait, si on est une célébrité ou un ami du président, ou du moins quelqu'un d'important, ils prescrivent hors AMM (autorisation de mise sur le marché), la ritaline ou la dextroamphetamie.
Même les IMAO comme le Modafinil utilisé contre l'hypersomnie/narcolepsie, ils prescrivent pas.
Leurs motifs sont doubles: ils veulent pas qu'on s'en sorte, à moins d'être une célébrité / ils veulent pas perdre leur poste, parce que chez les vrais psychotiques (ce qui n'est pas mon cas), ça peut accélérer la psychose. Pire, ils veulent pas donner la chance à quelqu'un de s'en sortir de cette horreur de maladie et les voir s'épanouir à 100% et travailler, grâce à ce qu'ils pensent être des drogues dures (ritaline, dextroamphetamine). On est dans un pays de merdeux où ils prescriront pas ces drogues "dure" alors que certains en ont besoin.

Moi c'est fini, je suis foutu, ils m'aideront pas, je vais essayer de voir plusieurs psychiatres mais mes chances sont faibles d'avoir un traitement.
J'ai même pas la motivation de prendre des RDV, cette maladie est horrible, et on s'auto-medice et après on nous prend pour des drogués, alors ils nous calment aux neuroleptiques et ça soulage à peine la maladie, voire ça fait souffrir encore plus, en redonnant à peine de motivation.

Je crois que je vais prendre un avocat, voire porter plainte contre l'état.
  Répondre
#43
Chaud, j'espère que ça va aller et que tu va pouvoir trouver une solution à ta situation.
Essaye de rester clean plusieurs moi, quitte a subir ton hyper activité, et retourne voir un psychiatre pour lui fiare le bilan de ta situation et qu'il te juge sans drogue, ça peut peut être valoir le coup ?
The following 1 user Likes Cookies's post:
  • snap2
  Répondre
#44
Je comprends pas le rapport entre la candidose et le DXM, les seules infos que j'ai trouvées étaient sur le Dexaméthasone (aussi abrégé DXM mais ça n'a rien à voir avec le dextrométhorphane). Si t'as vraiment une candidose demande un traitement antifongique et tu seras fixé.
Je rejoins Cookies dans sa logique sinon, ça me semble une possibilité plutôt bien adaptée.
[Image: qm94.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#45
Il est vrai que la prise en charge des adultes hyperactifs craint un maxxxxx ;(
  Répondre
#46
Y'a des documents sur internet qui disent que le DXM provoque des libérations d'histamine, le candida se nourrit d'histamine.

C'est effectivement mon plan, j'attends ma sortie de l'hosto, pour aller voir des psychiatres sérieux, sans rien consommer, etc, mais je suis tellement handicapé par la maladie qu'à ma sortie je sais pas si j'aurais seulement la force d'aller voir des psychiatres.
Ils me donnent même pas d'antidépresseur, qui calment la souffrance dans cette maladie.

Dans le public c'est impossible d'avoir une prescription de psychostimulant, par contre les psychiatres privés en prescrivent, rarement, je crois.
En plus du fait qu'ils renient ma maladie et calomnient que j'en ai pas les symptômes alors que je les ai tous et qu'ils le savent.
Ils savent très bien que je suis hyperactif mais apparemment dans le public ils ont des ordres de pas diagnostiquer cette maladie.
Ils s'imaginent peut-être qu'en arrêtant le DXM tout va s'arranger, sauf que c'est justement parce que je suis hyperactif que je m'auto-médique au DXM.
J'ai déjà fais des pauses de DXM depuis 7 ans que je le consomme journalièrement, parfois pendant 1 mois, résultat, je suis devenu une larve, incapable de faire mon ménage par exemple.
Mais ils font semblant de pas comprendre.
  Répondre
#47
Si jamais, j'ai lu quelque part que le jeune intermitant avait des effets interessant sur les TDAH . Je suis pas TDAH donc je saurai pas te dire si ça marche :/ Mais ça vaut le coup d'essayer !
  Répondre
#48
Je songe à créer un topic séparé à ce propos. Séparé parce que je le dédierais à une approche différente du TDA(H), càd sans DXM et théories bactériennes. Sans vouloir dénigrer la tienne Hibou Méchant, je pense qu'elles ne sont pas vraiment compatibles.
  Répondre
#49
De toutes façons toutes les maladies mentales sont différentes.
Le problème c'est que le DXM c'est comme les neuroleptiques un peu, à la fin c'est le système immunitaire qui perd, et c'est comme dans Limitless, si t'arrêtes, tu peux crever.
Moi dans ce cas ils me gavent de neuroleptiques et essaient de de me sauver la vie grâce à ça parce que ça détruit moins le système immunitaire que le DXM. Mais ils pigent pas que je pourrais pas vivre sans un substitut, et que ma maladie vient pas de mon addiction, mais bien d'un choix: celui de me battre contre certaines maladies.
Après faudra que je trouve un moyen d'avoir de la dextroamphetamine, qui elle ne bousille pas le système immunitaire, sinon je vais mourir.
  Répondre
#50
Sinon l'autre moyen c'est attendre le soir, boire masse de café et résister toute la nuit éveillé jusque au matin,
Qui d'autre ici fait ça ? je passe parfois deux nuits blanches d'affilée sans dormir.
En tant que"sevré" (physiquement) du DXM je me sens horriblement mal face à toutes ces maladies qui détraquent ma neurophysiologie, je peux pas repartir en arrière, et même si je le voulais, je le ferais pas.
Et je dois parcourir le cap de boire du café toute cette nuit pour que mon organisme élimine toutes les saloperies de parasites et que mon âme se libère, et tout ça sans la moindre drogue.
Vivre heureux au 21ème siècle aux temps de la prohibition c'est un cauchemar.
Je sais pas pourquoi y'a des manifestations de gilets jaunes alors que personne ose se lever pour dire stop à la prohibition.
Pourquoi on se bouge pour de l'essence et pour le pouvoir d'achat alors que personne se bouge contre cette esclavage de prohibitions.
Pourquoi pas demander à Macron de faire un effort à propos de la prohibition ? que l'usage de drogues, ou certaines, puissent être toléré...
  Répondre
#51
La caféine c'est une drogue uhu.
Sinon c'est juste pas du tout dans l'optique de Macron de lever la prohibition, je crois qu'il a d'autres soucis en ce moment et c'est pas dans son intérêt.
Les gilets jaunes fonctionnent bien parce que la majorité du peuple est opposé à son régime, après la prohibition ça arrange la plupart des gens, donc soulever des foules pour ça c'est un poil compliqué. Je pense pas que des manifs soient adaptées à lever la prohibition.
[Image: qm94.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#52
@HibouMechant On peut faire de sa maladie une force. N'abandonne pas. Je peux imaginer ce que tu vis grâce à ce que tu écris mais je pourrais jamais le ressentir c'est vrai. L'hôpital c'est pas une vie, pour personne d'ailleurs.

Je comprends ta colère. Mais n'abandonne pas on peut toujours faire de ses faiblesses des forces. Je dis pas que c'est facile. Je dis que ce n'est pas impossible. 

Pour certaines maladies et cas je pense que certaines drogues seront autorisées prochainement.(peut être pas en France en premier) Perd pas espoir, courage !

Si besoin je suis disponible en MP pour te... Changer les idées ? Apaiser tes souffrances pendant un bref moment ? Enfin si l'envie te vient n'hésite pas. 

~Acope~
Je suis née sans le demander et je vais mourir sans le vouloir... alors laissez moi vivre à ma guise!


  Répondre
#53
Faire de sa maladie une force, je vois pas comment.
Le seul espoir que j'ai c'est de rester réveillé assez longtemps pour m'en débarrasser, au moins 30h sans sommeil, et je dis ça en disant que j'allais le faire l'autre jour, mais comme d'habitude j'ai dormi, pas la force en ce moment, le café me rend anxieux.
  Répondre
#54
(08/04/2019 12:34)HibouMechant a écrit : Faire de sa maladie une force, je vois pas comment.
Le seul espoir que j'ai c'est de rester réveillé assez longtemps pour m'en débarrasser, au moins 30h sans sommeil, et je dis ça en disant que j'allais le faire l'autre jour, mais comme d'habitude j'ai dormi, pas la force en ce moment, le café me rend anxieux.

J'ai toujours eu envie qu'une journée dure + de 24h pour pouvoir faire plus de chose sans tomber de sommeil.
 Tu as des loisirs, des passions, dans la vie ? 

Pour ma part j'ai chopé la dépression par la peau du cou et elle est productive quand elle veut, cette vilaine x) alors pourquoi l'hyperactivité ne le serait pas?
Je suis née sans le demander et je vais mourir sans le vouloir... alors laissez moi vivre à ma guise!


  Répondre
#55
Hibou je pense vraiment que c'est une très mauvaise idée de te priver de sommeil ;_; ce n'est certainement pas ça qui te fera aller mieux. Tu vas juste creuser tes psychose et mettre ta santé en danger.
The following 1 user Likes Tridimensionnel's post:
  • Acope
  Répondre
#56
Au contraire, en me déprivant de sommeil après la première nuit blanche, j'ai tué 95% des maladies qui me rendent psychotique, (on est bien obligé de se nourrir), je peux rester 2 nuits blanches d'affilée jusqu'au soir de la troisième nuit, je faisais souvent ça sous DXM, maintenant, en sevrage, je ne peux pas avoir le moral, je souffre physiquement du manque, et ça m'oblige à me renfermer dans le sommeil, juste une question de moral, pas besoin de substance sauf le café.
Chapeau pour avoir renversé ta dépression.
Pour moi les journées devraient durer 36h
  Répondre
#57
(08/04/2019 20:50)HibouMechant a écrit : Au contraire, en me déprivant de sommeil après la première nuit blanche, j'ai tué 95% des maladies qui me rendent psychotique, (on est bien obligé de se nourrir), je peux rester 2 nuits blanches d'affilée jusqu'au soir de la troisième nuit, je faisais souvent ça sous DXM, maintenant, en sevrage, je ne peux pas avoir le moral, je souffre physiquement du manque, et ça m'oblige à me renfermer dans le sommeil, juste une question de moral, pas besoin de substance sauf le café.
Chapeau pour avoir renversé ta dépression.
Pour moi les journées devraient durer 36h

Si tu veux que ça aille mieux il faut prendre un peu sur toi. Si tu as des passions, loisirs ça peut t'aider dans des périodes comme ça.

Ma dépression n'est pas complètement renversée... Mais moi aussi je me réfugiais dans le sommeil, je sortais même plus de chez moi . Puis j'ai pris des anxyolitiques, anti dépresseur, anti hallucinogènes (il paraît que ça peut redonner de l'énergie aux graves dépressifs, mais je n'avais pas d'hallucinations qu'on soit clair !) j'ai fais des cures de médocs, tout un bordel je te jure ... 
Mais j'ai arrêté tout ça je me suis forcée. Même si je suis stressée au quotidien les anxyolitiques et toute les curés bizarres pour sois disant me rendre mieux au quotidien j'ai banni. Je prend plus que mon anti dépresseur et ma pilule :3 

Prend soin de toi, ne te prive pas de sommeil par exemple, je suis d'accord avec ce que dit Tridi là dessus. Et puis fixe toi des buts a atteindre. Par exemple si tu veux arrêter de consommer quelque chose vas y petit à petit... Tu verras les efforts ça paye! Oh... Et le point le plus important : soit patient avec toi même. Tout se règle pas du jour au lendemain et il est vrai que c'est agaçant x)
Je suis née sans le demander et je vais mourir sans le vouloir... alors laissez moi vivre à ma guise!


  Répondre
#58
Peut-être...
Peut-être qu'il y a un moyen de descendre de 10 ans de DXM
Mais le manque est tellement plus important que pour la codéine, au moins 15 fois plus fort, alors que la codéine c'est déjà un cauchemar à arrêter...
Alors j'en suis au point de non-retour moi
C'est ça que mes psychiatres comprennent pas, je suis allé trop loin dans l'élévation spirituelle et la libération de mon esprit des maladies que je suis accro par définition, tellement trop haut que si j'arrête je meurs lentement...
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Topic de la pause qui n'arrive pas à s'imposer Laura Zerty 94 5,620 17/04/2019 12:30
Dernier message: HibouMechant
  Topic de LA BLAGUE tartopom 221 24,057 28/04/2017 19:10
Dernier message: Dreamea
  Le topic de la descente Lotre 11 958 11/11/2014 19:51
Dernier message: FunkyDuck
  ACTIVITY STREAM [topic pour fainéants de passage] cliff_b@rnes 60 3,802 06/06/2014 11:10
Dernier message: Sludge
  Le topic de la révélation du jour 181 12,482 21/02/2014 20:02
Dernier message: Le-Père-Chè
  MEGA-THREAD BTC/DOGECOIN : le topic des monnaies crypto-deepwebelles CheesePizza 12 1,383 28/01/2014 23:51
Dernier message: CheesePizza
  Le topic des cliqueurs de cookies Stylo 2.0 15 1,170 28/11/2013 16:14
Dernier message: Delicious
  Le topic des expériences bizarres ! tetrobecks 14 903 11/10/2013 22:51
Dernier message: Thomas11
  Le topic de la bière Xon 165 13,116 08/09/2012 12:15
Dernier message: mjolk
  Le topic des blagues, aka "On en a buté pour moins que ça.." 64 7,499 14/02/2012 23:41
Dernier message: PinkieDeL

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)