Psychonaut
[Études] Spironolactone et traitement alcoolisme - Version imprimable

+- Psychonaut (https://www.psychonaut.fr)
+-- Forum : News et Communauté (https://www.psychonaut.fr/Forum-News-et-Communaut%C3%A9)
+--- Forum : Actualité sur les drogues (https://www.psychonaut.fr/Forum-Actualit%C3%A9-sur-les-drogues)
+--- Topic : [Études] Spironolactone et traitement alcoolisme (/Thread-%C3%89tudes-Spironolactone-et-traitement-alcoolisme)



Spironolactone et traitement alcoolisme - Biquette - 20/09/2022

Une nouvelle étude sur la spironolactone, un composé qui semble prometteur pour diminuer l'envie d'alcool. Testé à la fois sur la souris, le rat et l'humain, avec des résultats positifs à chaque fois.
Je vous traduis l'article (https://www.nature.com/articles/s41380-022-01736-y) avec deepl :

Des preuves suggèrent que la spironolactone, un antagoniste non sélectif des récepteurs minéralocorticoïdes (MR), module la recherche et la consommation d'alcool. Par conséquent, la spironolactone pourrait représenter une nouvelle pharmacothérapie pour le trouble de la consommation d'alcool (TCA). Dans cette étude, nous avons testé les effets de la spironolactone sur la souris (méthode de consommation dans l'obscurité) et sur le rat (exposition à la vapeur). Nous avons également étudié l'association entre la prise de spironolactone pendant au moins 60 jours continus et la modification de la consommation d'alcool autodéclarée, à l'aide de l'Alcohol Use Disorders Identification Test-Consumption (AUDIT-C), dans le cadre d'une étude de cohorte pharmacoépidémiologique menée dans le plus grand système de santé intégré des États-Unis. La spironolactone a réduit de façon dose-dépendante la consommation de solutions alcoolisées sucrées ou non sucrées chez des souris mâles et femelles. Aucun effet de la spironolactone n'a été observé sur la consommation d'une solution sucrée sans alcool, l'ingestion de nourriture ou d'eau, la coordination motrice, l'ataxie induite par l'alcool ou les taux d'alcoolémie. La spironolactone a réduit de façon dose-dépendante l'auto-administration d'alcool opérante chez des rats mâles et femelles dépendants et non dépendants. Chez l'homme, une réduction plus importante de la consommation d'alcool a été observée chez les personnes ayant reçu de la spironolactone, par rapport aux personnes appariées par score de propension n'ayant pas reçu de spironolactone. Les effets les plus importants ont été observés chez les personnes ayant déclaré une consommation d'alcool épisodique dangereuse/lourde au départ (AUDIT-C ≥ 8) et chez celles exposées à ≥ 50 mg/jour de spironolactone. Ces résultats convergents entre les études sur les rongeurs et les études sur l'homme démontrent que la spironolactone réduit la consommation d'alcool et soutiennent l'hypothèse que ce médicament pourrait être étudié plus avant en tant que nouvelle pharmacothérapie de l'alcoolodépendance.