Psychonaut
[Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Version imprimable

+- Psychonaut (https://www.psychonaut.fr)
+-- Forum : News et Communauté (https://www.psychonaut.fr/Forum-News-et-Communaut%C3%A9)
+--- Forum : Sujet de la semaine (https://www.psychonaut.fr/Forum-Sujet-de-la-semaine)
+--- Topic : [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj (/Thread-Sujet-de-la-Semaine-Les-enseignements-de-la-droj)



[Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Skruffy - 15/06/2021

Beaucoup de gens disent avoir tirés des leçons, des idées, une compréhension de la prise de drogues (surtout des psychédéliques). De ce que j'ai pu voir, ces leçons peuvent autant être des phrases sans queue ni tête que des nouveaux points de vues, des illuminations sur soi-même et sur le monde.

Alors, quels enseignements, idées, retirez vous de vos prises de drogues?


RE: Les enseignements de la droj - Biquette - 15/06/2021

Ah bah clairement, j'aurais de quoi écrire des dizaines de bouquins si j'avais pas tout oublié !


RE: Les enseignements de la droj - Bonshitsamère - 15/06/2021

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."

Je pense que les drogués expert ont livré une bonne quantité de savoir en signature.

Pour ma part, c'est l'absence de drogue qui m'a fait comprendre que j'avais besoin de drogue dans certains cas et absolument pas dans d'autre. Mais quoiqu'il en soit, les montées et descentes variées et continues m'ont apporté beaucoup d'amour, d'empathie, principalement envers moi. Parce que le high est partageable, mais le down est très personnel. Et que dans ces moments de détresse j'ai du composer avec mes noirceurs et angoisses.
C'est d'un banal, pfiou.


RE: Les enseignements de la droj - Acacia - 15/06/2021

Quand j'étais au lycée, y'avais des périodes où rétrospectivement, ça allait vraiment pas, j'avais une anxiété sociale vraiment extreme qui me pourrissait les journées être avec tant de gens me faisait tellement stresser que j'ai commencé mes premières déréalisations en cours, ou en récré, j'avais aussi l'impression de rien comprendre aux codes sociaux ce qui me rendait très mélancolique, ça m'arrivait de me couper, je fantasmais souvent sur le suicide, j'abusais un peu du Tramadol, du Zolpidem, de la weed, meme parfois je buvais juste pour me défoncer et que j'avais rien d'autre mais ça restait rare comme j'avais souvent du reste que je préférais .

Puis je me suis pris une grosse claque au LSA, 10 graines j'avais jamais trippé, je savais pas qu'un tel bonheur pouvait exister j'avais aussi des complexes physiques qui ont disparus, ça m'a redonné espoir en la vie sur le moment, bien que j'ai très mal vécu le lendemain, j'en avais trop pris .
Un peu plus tard, avec des petites doses de champignons genre 1g ou 1.5g, dans mes premiers campings libres avec des amis j'ai passé des moments merveilleux et ça m'a définitivement redonné foi en la vie, que je pouvais en tirer quelque chose de positif, que j'étais pas damné pour toujours, mais ça reste temporaire, avec les années et les évènements ces idées ont pu revenir .

Quelques années après j'avais pris 6 ou 7 graines de LSA, baddé les premières heures puis je me suis réfugié dans mon lit avec des spliff, j'avais besoin d'écouter un truc pour me calmer je suis tombé sur le podcast "Les couilles sur la tables" que j'ai écouté des heures . Ben je ne vois vraiment plus le féminisme ni le genre comme avant, c'est compliquer à expliquer, parfois on peut avoir une réactance en écoutant certaines choses perturbant nos idées établies qu'on refuse la nouvelle idée . Mais l'a j'étais tellement perché que j'étais complètement ouvert à ce qui était dit, pendant un moment alors qu'une animatrice racontait le sexisme au quotidien j'avais l'impression d'être elle et de le vivre c'était assez perturbant et... instructif . Ça m'a aussi poussé plus tard à pas mal me renseigner sur les questions de genre et "déconstruire" certaines choses, aujourd'hui, je ne suis pas parfait bien sur mais je me sens plus détaché de ma masculinité et du conditionnement qui va avec, j'ose faire des choses que j'osais pas avant à cause de conditionnements sociaux .

Sinon, quelques trips et micro doses m'ont un peu foutu la claque de réaliser que je faisais de la merde avec certaines drogues, que j'arrivais pas à les gérer, et malgré les craving j'essaye de me retenir d'acheter certains prods car j'ai pu beaucoup réalisé à quel point je pouvais avoir un tempérament impulsif et des comportements un peu auto destructeurs en redescende et afterglow .


RE: Les enseignements de la droj - Tridimensionnel - 15/06/2021

(c’est un topic hebdo ?)


RE: Les enseignements de la droj - Cookies - 15/06/2021

Un peu particulier pour moi.

J'ai abordé la drogue dans un premier temps comme un "anti-stups". De façon très négative, mais ma curiosité m'as poussé à chercher a comprendre. Mon raisonnement de base était que la drogue gachait la vie des gens et les "forçait" dans l'addiction. Mes recherches et essais m'ont forcément fait ocmprendre que non. C'est un outil comme un autre. Maintenant à nous de choisir ce qu'on en fait.

Du coup .... j'ai décider de m'investir dans la prévention, pour offrir la possibilité à chacun de choisir ce qu'il en fait.

C'est a moitié HS, mais j'avais envie de partager ça


RE: Les enseignements de la droj - Skruffy - 15/06/2021

(15/06/2021 14:18)Tridimensionnel a écrit :
(c’est un topic hebdo ?)


Ca se veut un topic hebdo mais ça sort toutes les trois semaines.


RE: Les enseignements de la droj - Cookies - 15/06/2021

(15/06/2021 16:28)Skruffy a écrit :
(15/06/2021 14:18)Tridimensionnel a écrit :
(c’est un topic hebdo ?)


Ca se veut un topic hebdo mais ça sort toutes les trois semaines.


ça me rapelle les miens (sinon j'avais tout fait tridi, tkt)


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Acacia - 15/06/2021

C'est un peu HS mais les semaines où personne n'est déterminé ou n'a d'idée si j'en ai, j'aimerais bien faire des topics hebdo aussi j'aime bien la dynamique que ça apporte ^^

Sinon par rapport aux récits d'illumination, j'ai l'impression, mais peut-être je me trompe qu'il y'a deux choses différentes . Parfois tu peux être dans une telle euphorie et tellement perché que tu as des sentiments de transcendance et d'illumination, mais une fois descendu on oublie à peu près tout, c'est assez artificiel et chimique, et que bien souvent c'est la réflexion encore un peu cohérente qui m'a apporté des choses concrètes que ces sensations d'illumination .


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - amicale_du_pc - 15/06/2021

la drogue c'était THE évènement historique, idéologique, philosophique, politique, artistique, social, civilisationnel, le bien et le mal... la vie ou la mort ! alors j'ai pris de tout...


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Hyosciamus - 18/06/2021

La drogue m'a appris que les problèmes importent peu,
quand on peux choisir comment on se sent.


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - JeTaime - 22/06/2021

Mes expériences m'ont amenés a réaliser qu'il fallait faire le bien autour de moi, ne pas juger les autres (ça prend toute une vie pour y arriver, mais j'ai bien diminué mes jugements et ça change la vie) je pense pas que j'arriverai un jour au point d'un yogi / Jesus / Bouddha etc... mais diminuer grandement mes jugements c'est possible.

Aimer aussi, aimer le plus que je peux, d'abord moi-même et les autres (pas un amour narcissique ou égotiste, un amour instinctif).
Accepter la Réalité telle qu'elle est, car elle est et le fait que je ne l'accepte pas va simplement créer des névroses, des émotions "négatives" et ne rien changer à ce qui s'est passé étant donné que ce qui s'est passé s'est passé.

J'ai aussi réalisé que c'était littéralement nos pensées qui créent notre perception de la Réalité et nos émotions.
Et que si j'arrive a des états de non pensée, je baigne dans un amour et bien être infinie, a en pleurer.. j'ai déjà pleurer de joie 1h30 lors d'une expérience ou j'étais transpercé d'un amour infinie, c'était tellement fort que je répétais "c'est pas possible" "comment on peux aimer autant" et j'ai même culpabilisé les premières minutes tellement je recevais d'amour, je ne pouvais pas accepter ça et puis j'ai réussi à lâcher prise et accepter cet amour.
A la fois ça venait d'une source extérieur, mais de moi aussi, c'était comme si j'étais la source extérieur et qu'il n'y avait pas de séparation, mais quand je pensai mon égo savait faire une séparation. Pour celle ci j'avais pris 30mg de K et j'ai lâcher prise petit à petit et consciemment, allongé dans mon fauteuil +- 1h

Voila j'essaie d'être vrai et honnête, je sais que pour des personnes qui ne méditent jamais ou qui n'ont jamais eu d'expériences "mystiques" voir un "éveil" ça peut paraître bizarre ou impossible.
Mais ça n'est pas grave je ne vous demande pas de me croire, vous en faites ce que vous voulez et je vous souhaite à tous que cela vous arrive un jour, c'était les plus belles choses que j'ai vécu de ma vie.

Ah et la dernière expérience que j'ai eu c'était il y a 3 jours, j'avais fumé un joint en me promenant avec deux amis et sur le chemin du retour j'étais a l'arrière de la voiture et j'observai l'autoroute, les lumières qui jouent sur la route, les voitures, toutes les constructions humaines qu'on a fait avec le matériel qui existe..
J'ai ressenti la perfection de tout ça, cétait parfait que tout existait, les couleurs, lumières, les sons... Il n'y a jamais eu aucun bug / problème dans la Réalité, tout est fluide et parfait... Expliquer avec des mots ça donnera peut-être pas ce que j'essaie de partager mais en gros c'était la réalisation que la Réalité était littéralement parfaite et que c'était incroyable d'être conscient et d'exister. J'en ai eu les larmes aux yeux


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Jadana - 22/06/2021

Experiences similaires. Ce qui est dingue c'est d'être en posture de réception d'amour et d'ouverture et de se demander "j'en suis légitime??".

C'était après quelles expériences? Meditation ou "substances provenant de l'extérieur"? Wink


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Tridimensionnel - 22/06/2021

Acacia a écrit :
C'est un peu HS mais les semaines où personne n'est déterminé ou n'a d'idée si j'en ai, j'aimerais bien faire des topics hebdo aussi j'aime bien la dynamique que ça apporte ^^

J’avais pas répondu, mais c’est très sympa de te proposer ! Vous pourriez faire un topic dans LVDF pour rassembler les idées et éventuellement vous coordonner.

[...]

La MDMA m’a fait découvrir ce qu’est vraiment le bonheur : l’absence d’obstacle de toute nature, une immense liberté mentale. Le cannabis m’a montré les recoins les plus sombres de ma personnalité. Les psychés, l’étrangeté et l’altérité radicale du monde. L’amphetamine et la coke m’ont montré ma colère, ma brutalité. La coke et la 3mmc, combien mon ego est sensible et fragile. Les benzos, que l’angoisse est chimique (et que je n’aime pas souffrir). La codéine m’a offert de nombreuses nuits sereinement solitaires.
J’ai jamais eu d’illumination ni tout ce que met en avant le folklore sur les drogues, j’ai autant apris d’elles que de certains amis, de mes études, de mes expériences de sobriété.
Finalement j’ai l’impression qu’elles me montrent mes limites au lieu de m'ouvrir à de nouveaux mondes. Ces mondes sont déjà dans ma tête je crois.


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - JeTaime - 22/06/2021

(22/06/2021 10:49)Jadana a écrit :
Experiences similaires. Ce qui est dingue c'est d'être en posture de réception d'amour et d'ouverture et de se demander "j'en suis légitime??".

C'était après quelles expériences? Meditation ou "substances provenant de l'extérieur"? Wink


C'était les deux combinés mais très peu de drogue (30mg de ketamine) ce qui est léger mais si je combine avec un lâcher prise, de la méditation ou contemplation j'arrive très facilement a avoir une expérience +- profonde.
Celle que j'ai résumé, c'était ma plus forte expérience axé sur l'amour.

Oui c'était trop grand, trop fort, c'était comme ci mon corps ne pouvait pas supporter tant d'amour mais heureusement j'ai rapidement "accepter"...

et toi tu as déjà eu des expériences au point d'en pleurer de joie ?


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Jadana - 22/06/2021

Aaaah OK ok donc kétamine...

Oui j'ai vécu ce genre d'expériences mais dénuées de substances donc ce n'est pas l'objet du topic Smile


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Acacia - 22/06/2021

Citation :Finalement j’ai l’impression qu’elles me montrent mes limites au lieu de m'ouvrir à de nouveaux mondes. Ces mondes sont déjà dans ma tête je crois.

Je trouve très juste


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - JeTaime - 22/06/2021

(22/06/2021 11:01)Jadana a écrit :
Aaaah OK ok donc kétamine...

Oui j'ai vécu ce genre d'expériences mais dénuées de substances donc ce n'est pas l'objet du topic Smile


tu as reçu mon message cette fois ci ?


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - Jadana - 22/06/2021

Oui et j'ai répondu ! (Check mail)   Tongue


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - JeTaime - 22/06/2021

et j'ai rien reçu :/


RE: [Sujet de la Semaine] Les enseignements de la droj - EEEEEHeh - 22/06/2021

Les stims m'ont aidé à manipuler mon ego :
- s'en servir pour battre le craving. Être le premier à dire non merci je vais commencer à aborder la descente, comme un bonhomme, j'aime trop
- le laisser s'exprimer et faire mes meilleurs sets (3-MMC évidemment)
- l'oublier complètement et juste me faire écraser par du son lourd (black métal, techno industrielle, métal industriel, noise)

Le 5-MAPB m'a montré que je pouvais m'ouvrir, communiquer autrement que par des formes et des mots écrits. Que je pouvais être sincère et vulnérable sans que ce soit un problème. Enfin avec les bonnes personnes. Et que ça pouvait être bénéfique même.

Et puis surtout ils m'ont montré de quoi j'étais capable sans. Souvent la même chose, voir mieux.

Un peu à la manière dont les psychés m'ont montré que mon paysage visuel et graphique est déjà bien plus intéressant que ce que les prods ont à proposer, au moins en ce qui concerne la production.