Psychonaut

Version complète : Dead Can Dance
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
J'ai une sorte de fascination pour les musiques de ce groupe, depuis que je les ai découvertes pendant le premier confinement. Pourtant je suis loin d'aimer toute leur discographie, au contraire c'est assez contrasté : il y a d'un côté des musiques que je trouves un peu niaises, un peu outrées, un peu kitsch, bref pas mon truc ; et d'un autre des musiques qui m'agrippent et m'emportent dans un espace magique où je ne réponds plus de rien.

Pour en avoir le cœur net, j'ai récemment décidé de me faire toute la discographie dans l'ordre, histoire de n'en rater aucune, avoir une vue d'ensemble, repérer chaque pépite... cesser de traîner sur YT à la recherche d'un autre son de Dead Can Dance.
Et comme je crois que je suis pas seul·e ici à entretenir un rapport particulier à ce groupe, je crée un topic afin de partager mes découvertes et impressions.

Le premier album (éponyme : Dead Can Dance) m'a laissé de marbre.
Le second (Spleen and Ideal) recèle quelques pépites mais ce n'est pas ce dont je voudrais parler maintenant.
Je viens d'écouter la quatrième chanson (Xavier) du troisième album (Within the Realm of a Dying Sun), et elle m'a retourné le crâne. C'est pour ça que je crée ce topic, j'avais trop envie de partager ça.

https://www.youtube.com/watch?v=0WRBSFHlEUs

Les paroles a écrit :Fair Roseanna,
Your vagrancy's a familiar tale
Fraught with danger,
The lives you led were judged profane
Hatred enfolds us,
Inculcates our minds with it's heresy
Laymen enfold us,
Clemency arise to set you free!
Fate...
Although Xavier has prayed
That life-giving waters may rain
Down on the souls of men
To cure them of their ways.
These were the sins of Xavier's past
Hung like jewels in the forest of veils.
Deep in the heart where the mysteries emerge
Eve bears the stigma of original sin
Freedom's so high when we are all bound by laws
Etched in the scheme of nature's own hand
Unseen by all those who fail in their pursuit of fate.
Although Xavier has prayed
That life-giving waters may rain
Down on the souls of men
To cure them of their ways
And as the night turns into day
Will the sun illuminate your way
Or will your nightmares come home to stay
Xavier's love lies in chains
These were the sins of Xavier's past
Hung like jewels in the forest of veils

Interprétation des paroles a écrit :Brenden a récemment révélé que cette chanson parle de Roseanna Xavier (une personne), un personnage fictif qui doit faire face au fait d'être une femme née dans un monde d'hommes.

[...]

Le quatrième titre du troisième album de Dead Can Dance, Within the Realm of a Dying Sun, relate les épreuves d'une certaine Roseanna Xavier, une femme fictive injustement persécutée pour des raisons non précisées (mais subtilement sous-entendues). Xavier est une héroïne féministe tragique, submergée par les limites d'une société dominée par les hommes.

Le narrateur lance un appel à l'humanité pour qu'elle regarde les condamnations de Xavier d'un œil critique, et que l'empathie l'emporte sur la peur de l'inconnu et de ce qui diffère des conventions.

La nature exacte de la persécution dont Xavier est victime n'est pas révélée, mais se concentre sur le fait qu'elle est une femme. Elle est jugée vagabonde et profane, ce qui suggère peut-être qu'elle souffre en raison de l'expression ouverte de sa sexualité ou d'une identité forte qui diverge des attentes d'une société patriarcale qui favorise les femmes soumises et conformes.

Saint François Xavier a été le plus grand missionnaire catholique romain des temps modernes. Je pense qu'il y avait une certaine inspiration pour qu'il choisisse ce nom pour la chanson. Avec les encouragements de son ami Ignace de Loyola, Xavier s'est consacré au service religieux et est devenu l'un des fondateurs de l'ordre des Jésuites.

https://songmeanings.com/songs/view/70134/

Pourtant, le reste de ce troisième album m'a laissé complètement indifférent. C'est fou ce contraste.
J'ai écouté l'album le plus connu en boucle en étant au lycée, le premier où le deuxième je ne sais plus. Il est complètement hypnotique! J'aime beaucoup ce qu'ils font, ou ce qu'ils faisaient, ton post me donne envie de réécouter pour savoir ce qu'ils ont fait depuis...

En écoutant ce morceau : "xavier" de Dead Can Dance, ça m'a remis direct dans l'ambiance de "the dark" une série allemande diffusée sur netflix qui est complètement psyko jsais pas quoi, à tordre le cerveau, avec de la musique un peu dans ce genre là. Une histoire de voyage dans le temps avec des passages dans d'autres dimensions...
Merci @Tridimensionnel