Psychonaut

Version complète : Question sur l'influence du conditionnement dans un trip
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour la communauté, je pense que je suis au bon endroit pour créer ce topic, mais si ça n'est pas le cas, je m'en excuse. 

Récemment une question me trotte souvent dans la tête. Étant consommateur de psychédéliques, je me demande comment est-ce que je peux faire la part des choses entre l'influence qu'à mes croyances ainsi que mon conditionnement, et la réalité ? Je veux dire, est-ce que tout ce que je vis dans mes trips n'est que le résultats de toutes les informations que j'ai acquise au court de ma vie ou bien est-ce que je peux véritablement percevoir quelque chose d'autre ? 

La pensée se créait à partir de la mémoire, elle même créé par l'expérience et nos perceptions. On ne peux pas penser à partir de rien. Et notre pensé se forme en fonction de ce que l'on connaît déjà. Donc si j'ai bien compris, tout ce que je vis dans mon trip représente une part de l'ensemble de ses informations, donc rien de mystique ? 

Je serai ravi d'échangé et de m'instruire si quelqu'un est partant pour en discuter.
C'est un sujet qui m'interesse beaucoup, et clairement, la composante personnelle et culturelle conditionne une très grande partie des trips. Il n'y à rien qu'à voir les TR qui s'homogénéise avec la sortie d'un nouveau produit c'est assez interessant. Voir à une certaine époque, en fonction des zones géographiques (influence de la langue).
A une toute autre échelle, les groupes d'individus un peu hermétiques et isolés des TR internet etc, ont tendence à avoir un peu leur "mythologie" du trip qui tant à être différente de la "norme".

Il y à d'ailleurs une étude super interessante sur le conditionnement à l'expérience mystique et la DMT. Il mesemble que je l'avais posté sur le forum, mais je la retrouve plus ...

Sinon à une idée vaguement similaire:
https://youtu.be/BR-eMMCp7tg

et tant qu'a faire:
https://youtu.be/U3lWVLuc6CE
Citation :tout ce que je vis dans mon trip représente une part de l'ensemble de ses informations, donc rien de mystique ?

Il n'y a pas de moyen objectif de répondre à cette question, car elle touche au problème de la foi. Personne ne peut t'instruire (pour reprendre ton mot) à ce sujet, sinon une personne en qui tu auras placé ta confiance et abjuré ton discernement, un gourou qu'iel soit spiritualiste ou matérialiste.

7737P4R4

J'espère que ce que j'ai vécu dans mes trip n'est pas réel sinon on est tous dans la merde =D
(23/08/2021 23:03)TRAB a écrit : [ -> ]Personnellement, lorsque sous champignon, j'atteins le stade, ou la pensée se tait, que les séparations sautent, et que je deviens tout ce qui est, je pense gouter à la Réalité l'espace d'un cours instant, c'est un état méditatif intense et c'est pourquoi une fleur perd son sens psychologique et apparait dans sa forme la plus Réelle, au delà des barrières conditionnées du mental.
Je pense comprendre ce que tu écris. La réalité se ressens et s’entrevoit dans l’attention, elle ne se pense pas. Je te remercie pour cette réponse.
(23/08/2021 23:08)Cookies a écrit : [ -> ]C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup, et clairement, la composante personnelle et culturelle conditionne une très grande partie des trips. Il n'y à rien qu'à voir les TR qui s'homogénéise avec la sortie d'un nouveau produit c'est assez interessant. Voir à une certaine époque, en fonction des zones géographiques (influence de la langue).
Lorsque tu écris que les TR s'homogénéisent, tu veux dire que les personnes s'influencent entre elles jusqu'à créer des lignes directrices ? Si tu retrouves le post sur l'influence du conditionnement sur les expériences sous DMT, je suis plus que preneur, je vais également aller faire mes recherches. Merci Cookies
(23/08/2021 23:18)Tridimensionnel a écrit : [ -> ]
Citation :tout ce que je vis dans mon trip représente une part de l'ensemble de ses informations, donc rien de mystique ?
Il n'y a pas de moyen objectif de répondre à cette question, car elle touche au problème de la foi. Personne ne peut t'instruire (pour reprendre ton mot) à ce sujet, sinon une personne en qui tu auras placé ta confiance et abjuré ton discernement, un gourou qu'iel soit spiritualiste ou matérialiste.
Bien sûr Tri, et ce n'est pas ce que je recherche. J'essaye juste de trouver une méthode qui pourrait me permettre d'aiguiser ma vue. Un peu à la manière d'un psychologue qui n'oriente pas son patient mais qui l'amène à trouver sa propre voie en toute objectivité. Je cherche juste un outil Smile
(23/08/2021 23:18)Tridimensionnel a écrit : [ -> ]
Citation :tout ce que je vis dans mon trip représente une part de l'ensemble de ses informations, donc rien de mystique ?

Il n'y a pas de moyen objectif de répondre à cette question, car elle touche au problème de la foi. Personne ne peut t'instruire (pour reprendre ton mot) à ce sujet, sinon une personne en qui tu auras placé ta confiance et abjuré ton discernement, un gourou qu'iel soit spiritualiste ou matérialiste.

C'est une manière bien extrême de formuler une position agnostique. Je ne vois pas l'intérêt de renvoyer dos à dos spiritualiste et matérialiste. Sans chercher à atteindre la vérité absolue, ce sont deux écoles qui ne jouissent pas du même crédit scientifique (et oui c'est toujours paradoxale de parler de crédit quand on essaye de distinguer les connaissances des croyances).

Sinon pour répondre Finn l'humain, je pense qu'effectivement, dans la mesure où aucune preuve robuste a été fournie sur l'existence d'un monde spirituel auquel nous serions connecté lors de prises de psychédéliques, je pense qu'il faut se résoudre à expliquer avec parcimonie les phénomènes que nous vivons. Dans cette optique, partir des expériences que nous vivons, des conditions matériels ou culturelles dans lesquelles nous évoluons, toutes ces choses auxquelles nous sommes confrontés dans notre existence, me parait être une sage interprétation du vécu, sobre ou dans un été altéré de pensée.
(25/08/2021 00:03)Samsara a écrit : [ -> ]Je me suis servi des psychés comme d'une machine à déconditionner, à élargir et accroitre, ce qui implique par la suite un perpétuel recâblage de l'être avec ses nouvelles cartes en acceptant les douleurs qui peuvent en découler.
Un peu comme Rimbaud cherchait son âme en expérimentant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens.
C'est-à-dire tenter de se développer de manière marginale pour échapper à la norme et sortir du cadre formel et formaliste.

Mes yeux s'émerveillent exactement de la même manière que sur ma photo ! Jusqu'à maintenant je n'ai jamais vraiment pu profiter des effets de dépouillements et de reculs qu'offrent les psychédéliques, car je n'ai que très peu de fois réussis à lâcher prise et à me laisser porter, par le courant. A présent, et maintenant que je m'en sens capable, ce n'est que maintenant que j'entrevoit leurs potentiels bénéfices.

J'aime beaucoup cette phrase "La mort vous dépouille de tout ce qui n'est pas vous". Si le LSD en fait de même, je comprend alors en quoi il me sera possible d'en apprendre un peu plus sur moi-même. Parce comme que Rimbaud et bien d'autres, je cherche ardemment mon âme. Si tu veux bien en parler, j'aimerais savoir de quelle manière le LSD t'aide à te déconditionner Samsara ?
Citation :Je ne vois pas l'intérêt de renvoyer dos à dos spiritualiste et matérialiste

La formulation était un peu rapide mais ça me semble assez clair : la valeur mystique d’une expérience ne peut être déterminée par un regard extérieur ; pourquoi dos à dos ces deux-là ? Pour couvrir en une phrase le champ des regards possiblement posés sur une expérience psychique.