Psychonaut

Version complète : Micro-dosage avec du al-LAD, 1p-lsd ?
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Je me posait la question si faire une période de micro-dosage avec un Rc serait déjà pas un problème dans le sens on nous connaissons encore très peu les effets au long termes de ces molécules pour notre santé et si les effets positifs serait ceux du LSD ou des effets propres a eux même qui sont encore a découvrir ?
T'as fais la question et la réponse Smile
J'ouvre se topic justement pour rassembler peut être des informations supplémentaire et ouvrir un débat.
Je serait peu être le cobaye de cette expérience on verra bien.
Qu'on me fouette si je dis une connerie!
Je crois pas qu'il y'est à beaucoup s'inquiéter des dangers au long terme du 1P ou de l'AL plus que pour le LSD. Le mécanisme d'action étant quasi identique. (Les similitudes dans les effets sont remarquables).
Je commence ce matin un micro dosage de al-lad, 20microgrammes, j'espère que on fouetteras donkey bird au moins pour le plaisir si tout ce passe bien.
Je reviendraient vers vous tout a l'heure pour voir faire part de l'état du cobaye, moi.
Mouais... Le genre d'expérience pour laquelle je dis oui uniquement quand ton fournisseur s'appelle David Nichols et que tu fais ça avec un environnement médical. Comme dans le documentaire DMT : the siprit molecule sur les expériences à la DMT (très intéressant d'ailleurs).
Principe de précaution toussa toussa...
prosk8h a écrit :Mouais... Le genre d'expérience pour laquelle je dis oui uniquement quand ton fournisseur s'appelle David Nichols et que tu fais ça avec un environnement médical. Comme dans le documentaire DMT : the siprit molecule sur les expériences à la DMT (très intéressant d'ailleurs).
Principe de précaution toussa toussa...

Sa c'est "l'idéal"... Si personnes se bouge le cul-cul va bien falloir des expériences amateur répertorié. Sa ne sera pas une source sur mais indicatif peu être ?
J'ai penser a faire un sujet dans lequel on répertorierai des expériences de mémoire, physique et tout sa avec des suptances et essayer de faire de plus amples recherches seul.

Ornicar

Ca s'appelle un sacrifice.. Surtout avec des RC's dont on ne sait pas grand chose, si ce n'est la proximité avec un prod classique.

C'est certes intéressant, mais pas assez suivi si tu veux entrer ça comme une véritable étude ( genre t'es sobre à coté, t'as une stabilité, ect ect. )

Parce que bon, en plus d'etre un peu surprenant de se donner a la "science", c'est quand même une bonne excuse pour taper tout les jours ! ( même a faible dosage)
Mais tu étais ou depuis tout ce temps ?! Je t'ai chercher toutes mon enfance....
C'est vrai que c'est une bonne excuse mais bon je ne ressen pas d'effet psychédélique d'où le but de micro-dosage.

En tout cas rien a signaler depuis ce matin je suis au boulot et juste mon petard de ce midi m'a un peu troubler mais sinon rien a signaler..

Je ne compte pas "taper" tout les jours mais je verrais comment mon corps réagis sur les prochains jours et je retenterai l'expérience suivant sur 2 jours.
Ma principal peurs était sur la sérotonine qui pour moi est vraiment toucher après une prise de al-lad les 2-3 jours suivant contrairement au 1p
Juste pour satisfaire ma curiosité, c'est quoi l'intérêt de s'administrer de façon chronique une substance psychoactive sans en ressentir les effets.

Enfin, j'dis ca, j'dis rien, mais l'administration chronique de quoi que ce soit et quasiment toujours plus problématique à long terme que des administrations ponctuelles....
Vous m'avez un peu refroidit sur la chose (il m'en a fallu de peu..) mais bon l’intérêt était de savoir si les effet du lsd en micro-dosage était aussi applicable avec ces substances.

je n'ai ressenti que des gène comme une lourdeur dans les jambes excessive en fin de journée et comme je le pensai sa joue aussi sur l'humeur.

Inutile c'est vrai car si cela me cause un problème au cerveau dans 20 ans on ne sera jamais que c'est sa.

il faudrait que je calme ma curiosité...
Salut,
J'ai déjà pris des microdoses de LSZ et d'AL-LAD.
Ca fonctionne.

J'ai pas trop envie d'entrer dans les détails maintenant donc contactez moi par MP si vous voulez en savoir plus Tounge

(et j'imagine qu'on peut également microdoser l'1P).

Et calme les gars ^^; Shulgin à pris de l'AL-LAD bien avant nous,
il est pas mort de ça.
Après tout peut arriver, mais ça paraît peut probable que ça te tue ou te rends fou dans 20 ans.
(Et on est pas non plus les premiers à avoir pris du LSZ, Pickard en synthétisait et en vendait déjà fin des années 90.)
Autant en parler en public si c'est pour en parler. ^^

Ji-doo

Kanna2 a écrit :Je me posait la question si faire une période de micro-dosage avec un Rc serait déjà pas un problème dans le sens on nous connaissons encore très peu les effets au long termes de ces molécules pour notre santé et si les effets positifs serait ceux du LSD ou des effets propres a eux même qui sont encore a découvrir ?

Hum...déjà qu'on en sait très peu sur les effets secondaires du microdosage de LSD...alors avec des dérivés... :roll:

Un peu de lecture (en anglais) si ça t'intéresse:

Dr Johnson a écrit :But while the effects Schirp and others describe are plausible from a physiological perspective, microdosing is uncharted territory, said Matt Johnson, a psychologist at Johns Hopkins University in Baltimore, Maryland, who has studied the behavioral effects of psychedelic drugs. Scientists have yet to run a clinical trial to assess the effects (or lack thereof) of microdosing. Johnson added that taking a smaller dose of a psychedelic is safer than taking a large dose, but the way people tend to do it — regularly taking small doses every several days — could have long-term side effects.

Unknown side effects

What's more, microdosing could have side effects, Johnson said. The few microscopic grains of LSD — just 10 micrograms — typically used to microdose are too tiny to measure even on a professional laboratory scale, Johnson said. To get around this, people who microdose typically take a blotter paper laced with one hit of LSD, soak it in water and then drink some of the water. But since LSD is an illegal substance procured on the black market, there's really no way to know exactly what you're getting, Johnson said.

Even in the lab, with carefully measured doses of drugs administered in a controlled environment, Johnson has found substantial variation in the way that people react to the same dose. Combined, those two uncertainties mean people may not be able to reliably microdose, he said.

"Someone might be expecting a kind of sparkly day, just a really productive day at work — and next thing you know, they're grasping hold to their office chair wondering why the world is dissolving," Johnson said.

Schirp, for instance, has occasionally had negative microdosing experiences.

"At times, the experience was still too overwhelming to be productive — I just wanted to lay down or take a walk," Schirp said.

Beyond that possible experience, the long-term risks of the drug are unknown. The risk of taking a single, tiny dose of LSD or psilocybin is going to be smaller than the risk of taking one big hit, Johnson said. But even the most dedicated psychonauts don't typically trip daily or even weekly, Johnson said. By contrast, people who are microdosing report using the drugs every three or four days, he said.

Such frequent use could have unknown, long-term side effects, he said.

"You're tinkering with the system that is involved with depressive systems, but in unexplored ways," Johnson said.

Short Trip? More People Taking Microdoses of Psychedelic Drugs