Psychonaut

Version complète : J'arrête, OUPA : le cannabis est-il une drogue dure ?
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2
Suite au post de schtroumpfette "J'arrête", qui ma pas mal interpelé et etonné (la facilité déconcertante avec laquelle les gens arrêter),

Je voulais demander qui pense que le cannabis est quasi une drogue dure avec un gros potentiel addictif ?
A mon avis personnel à moi subjectivement parlant, drogue dure = drogue à laquelle tu peux devenir dépendant (avec des conséquences négatives hein, pas juste ta dépendance au café au lait le matin, pourtant fort honnête), et drogue douce = euh... "douce", c'est pas le mot que je choisirais mais enfin, je définirais une drogue "douce" comme un produit avec lequel tu ne risques pas de déraper, et qui aura sur toi plus d'effets positifs que d'inconvénients genre Malheur Infini, Craving Insupportable, Désociabilisation ou Impuissance.

Tout dépend donc de la personne qui prend la drogue (environnement social-familial-et tout, soucis, traumatismes, joies, espoirs, attentes, finances, couleur préférée).

Mais je le répète c'est subjectif (même si certains cliniciens partagent ce point de vue et le développent évidemment mieux que moi), et si je devais classer "mes" drogues selon ces critères, ça ferait pleurer ma maman.

D.F.

Manque psychologique aka irritabilité + insomnies 3-10 jours pour ma part. Oui ça me fait ressentir un manque, mais il n'est même pas comparable à celui engendré par le sevrage du tabac par exemple. :|
Don_Fouinardo a écrit :Manque psychologique aka irritabilité + insomnies 3-10 jours pour ma part. Oui ça me fait ressentir un manque, mais il n'est même pas comparable à celui engendré par le sevrage du tabac par exemple. :|

C'est clair...

J'en suis venu à penser que l'on devient addict au tabac que l'on fume mélangé avec l'herbe, et pas forcement au thc en lui même.
J'ai arrêté de fumer le tampax tout en continuant à fumer la cigarette, et je n'ai eu vraiment aucun manque physique.
Par contre à chaque fois que je tente un arrêt de la nicotine, j'me gratte les veines...


.
Je retrouve pas le post, ca m'agace
Mais, c'était sur cannaweed :
Un type qui comme bcp d'entre nous, fumait pas mal ( 1 pétard ou plus par jour) , donc petit dépendance, et comme bcp également, effet de sevrage : nuits difficile, transpirtaion, irritabilité...
Ok. Le type achete un vapo, l'utilise tout les jours, en remplacement du pétard, pendant 1 mois si je me souvien bien. Il arrete le vapo : aucun des effets négatif posté avant..

Et puis meme, a part ces 3 nuits difficile ( fin, ca dépend de combien on abuse) , ca va. Tout le monde peut arreter le cannabis, et y arrive a un moment dans sa vie. C'est loin d'etre le cas de tout ( alcool tabac en premier).
Peut etre bien bourré ,oui,mais je dirais que la seul dépendance (wouah chaud à écrire dé....voilà quoi) qui y a avec le THC,c'est ta tête et quelle quelque nuit de non-sommeil qui revient à....ta tête.Drogue "douce" quoi.Seul ton envie et non tes mal "être" (car sous THC,bon à part manque de motivation,ta dé-sociabilité (ça passe) (mais pas à négligé non plus) tout ça.....c'est des nia-nia pour un des Jeunes-Hommes comme nous de 20 ans ) comparé à un manque d'héro ou quoi,si tu vois.............ah si !!! ta la dalle ! le bon point, +1 pour la dalle ! ,sous THC,tu manges et tout le monde sais que mangeais ...ça fait du bien ! bref,disais quoi.....ah *fermer la parenthèse* ) pourront t'aidai à arrêté .

10min,au moins pour écrire se message.Prenais s'en soin,dans ..ouais 15 ans ! il faudra de l'OR. ahahahaaha

Towelly

lol, genial ton message Monsieur Le Saoul :lol:

*

Towelly

Ah et , pour répondre à la question (c'etait sa le but hein :lol: ):

toute drogue à un potentiel addictif qui varie en fonction de chacun. On ne peut rien généraliser.
Chaque cas est unique, et tout le monde devrait le savoir...
ué genre moi c'est le produit auquel je suis le plus accroché ce foutu THC. (malgré une cosomation plus qu'abusive de plein d'autre prod notament de la C quotienne sur une bonne période) Je me suis seuvré (3 petard en 7 mois apret une conso de grosso modo 20 joints de weed quasi pure auto produite et de qualité sur bien 5 ans et avant une conso journaliere de bien 7/8 joints par jour de merde sur 8 ans ), resutat une sensation de faire chier, une pseudo deprime (aussi des evenement de merde dans cette periode), une dépance a l'alcool qui s'instal en remplacement. C'est bien ca le probleme, moi ca ma rendu acro a la défonce quel quel sois (TF1 si tu lis, ca fais une bon reportage :D).


petite précision sur la décision de seuvrage : jme suis fais crevé au volant deux fois de suite positif au THC en 5 jours (samedi jeudi, ptetre ke ca fais pas 5 chui trop arrache pour compté) et je tien a mon permis, campagnard que je suis (bah ué pas de permi en ville m'en tape avec les transports en commun).

1er crevage : je vais a une grosse teuf, arrivé a proximité un peu perdu (infoline pas claire) je croise des gendarmes que j'ai la stupidité d'aretté pur demandé mon chemin. Alcotest negatif, menace de faire venir des chiens pour fouille de voiture (avec la reponse : chui pas cons, je sais bien que vs controlé l'entré et y a bien assé de truc a vendre sur place ...) les salopios décident de testé leur nouveau joujou de test salivaire.
resultat : opi - 0
coco - 0
amphe - 0
Meth - 0.3 (la barre qui dois aparaitre aparait, mais fébrlilement; sans doute le mephedrone tapé quelque jour avt)
THC - 1 (positif, j'ai fumé au volant en allant a la teuf)
6PTS(deduis apret jugement) + amande + Stage secu routiere, jugement le 06/09/10 (vu que j'ai raté le premier jugement, j'ai eu le pre sultat par telephone)

2eme crevage : ma copine n'a pas de permi ni de voiture, nous habiton a la campagne et travaillons dans le meme lieu de travail; elle travail le soir et moi pas. je vais pour la chercher, barrage! controle de papier et alcotest. alcotest negatif, papier... bah pas de permi, retiré 5 jour avant. mais un papier attestant que si pas de resultat de prise de sang sous 3 jour possibilité de conduire(que j'ai présenté direct car pas de permi = ans sans le droit de le passé). "bon bah on va vous faire un test au poste mr". resultat une nuit en GAVet un test positif. point cool le lendamain en sortant de GAV direction le travail direct je croise un pote, 40mg de valuim et deux biere sur le trajet, j'ai passé une journé de taf mémorable (a ce moment la j'etais responssable de cuisine avec 4 gugus a mes ordres).
resultat : opi - 0
coco - 0.3 (comme pour la meth le jour d'avant barre a moitier visible, le type de sos medecin chargé de l'analise me dis que le shit est svt coupé avec des quantité infime de coco ses tps si; ouf pas de test sanguin sur la coco du cou - consomé le jour d'avant si mes souvenir sont bon-)
amph - 0
meth - 0
THC - 0 (et re bingo)
0€ d'amande, 74 € de frai de dossier, 6 pts (retiré le 16/08/2010 pour une infraction de 08/2009 jugé en 05/2010), un stage securité routiere (juge clemente ce coup si, merci de passé au tribunal pour recidive alrs que c'est pas considéré comme ressidive vu que 1er deli pas encore jugé)

+ un stage pour récupéré 4 Pts que je fais fin aout.

resultat je conserve mon permi mais chui limite limite, tous ca apret 9 ans de permi sans ambrouille a roulé tous les jour et toujours dans les meme condition

D.F.

Putain... Vous avez de la chance dans votre malheur quand même, juste quelques points en moins...

En Suisse, si tu te fais gauler positif au canna tu peux dire au revoir à ton permis. Tu ne peux plus le récupérer tant que tu n'as pas pu prouver que tu avais totalement stoppé toute consommation (tests urinaires).

Et même si tu te fais gauler sans conduire, tu es dénoncé au service des autos donc :

- Si tu n'as pas le permis : Tests urinaires pour avoir le droit de le passer.
- Si tu as le permis : Au revoir permis (mesure administrative qu'ils appellent ça...). Et tests ensuite pour le récupérer.

Je croyais que c'était la France le pays de la tolérance zéro... :'|
Je remercie le cactus bourré pour ce post de grand niveau :)

*Et stoned fr pour son témoignage bien construit, même si je suis sceptique sur certain point. Enfin surtout un : "savoir pq on fume." Alors je suis d'accord, il faut y reflechir, mais ce n'est pas ca qui t'évitera la dépendance ou une consomation déraisonnée.. par exemple : " je fume pour mieux profiter du film ; je fume pour passer un bon moment avec un pote ; je fume pour reflechir et méditer..." oui , mais tu peux faire ca tous les soirs.
La bonne attitude (d'aprés moi) , c'est de peser les impactes de la consomations : suis-je fatigué? je glande quedal de mes journées? je dors moins bien ? je suis plus épanoui ? impacte sur la santé ? ... bref allez voir un peu toute les dimensions, dans le court et long terme.
Dans mon cas ca donne : je trouve que je fume trop ( on va dire 1 par jour quoi ), mais ca a pas d'impacte négatif... alors au final j'ai aucune motivation d'arreter.
*joker
Don_Fouinardo a écrit :Putain... Vous avez de la chance dans votre malheur quand même, juste quelques points en moins...

En Suisse, si tu te fais gauler positif au canna tu peux dire au revoir à ton permis. Tu ne peux plus le récupérer tant que tu n'as pas pu prouver que tu avais totalement stoppé toute consommation (tests urinaires).

Et même si tu te fais gauler sans conduire, tu es dénoncé au service des autos donc :

- Si tu n'as pas le permis : Tests urinaires pour avoir le droit de le passer.
- Si tu as le permis : Au revoir permis (mesure administrative qu'ils appellent ça...). Et tests ensuite pour le récupérer.

Je croyais que c'était la France le pays de la tolérance zéro... :'|

Bah retrair prefectoral tu as deux visite médical a passé, une pour recupéré ton permi et une autre 1 an apret. j'ai passé la premiere et a mon grand étonnement, c'est une visite pour alcolique...pas de test d'urine, pas de test de sang ni de salive. juste un questionnaire de merde rempli par le doc (le patient a t'il un teint "rouge"?, tien il debout sur une pate les bras en avant?...), et quelque test de santé (tension, yeux ...). Pour le retrait par le tribunal rien, aucune verification, mais je pense que va se modernisé petit a petit. Enfin une loi dis qu'il y a "recidive legal" sii tu t'est fais jugé pour une infraction de ce type et que tu te refais crevé dans les 5 ans, annulation du permi directos.
Etant un ancien très gros fumeur de weed j'ai réussi à arrêter complétement pendant 1 an, puis maintenant je me capte 40€ de shit ou de weed tous les 2 mois.
Pour l'addiction psychologique je suis d'accord, par contre physique j'ai un peu du mal...

Ne serait-ce pas le manque psychologique trop insupportable pour certains qui donne cette impression de manque physique??
Je m'explique, quand des fois tout va mal moralement, on a l'impression qu'on est au plus bas physiquement aussi, ça me l'a fait quand j'étais en dépression, je croyais toujours que j'avais un truc qui allait pas physiquement, mais c'était uniquement psychologique, et je pense que c'est l'explication vis à vis du cannabis.
Sur de grosses études portant sur le cannabis, niveau dépendance il a été prouvé que même un gros consommateur régulier ne ressentira que le manque psychologique : sensation de vide dans sa vie, sensation que tout est nul sans weed, déprime, sautes d'humeur,...

Enfin moi j'dis ça ayant été accro à la weed et à l'héro, et je peux faire la difference d'un vrai manque physique.

Par contre je témoigne pour dire que le manque psychologique peut être carrément insupportable à vivre. J'ai d'ailleurs remplacer le cannabis avec d'autres produits : alcool, benzodiazepines, mais surtout Héro (enfin je dis pas que je suis devenu addict à la came en essayant d'arrêter la weed, j'ai arrêter la weed pour mettre uniquement ma thune dans la came).

Potentiel addictif psychologique c'est certain, physique c'est une impression.
adrenochrome a écrit :Ne serait-ce pas le manque psychologique trop insupportable pour certains qui donne cette impression de manque physique??

Oui, je pense qu'un "manque psychologique" peut amener des sensations physiques désagréables (tension, etc), sans pour autant qu'on puisse parler, sur le plan physiologique, de "manque physique".
le seul aspect physique de l'arret du THC, je dirais que c'est les grosse sué duré la nuit, mais au final c'est plutot une purge qu'un manque...

Towelly

D'accord avec heineken.

les seules symptômes physiques de l'arrêt brutal d'une conso...brutale, dirons nous, sa a été une enorme difficulté à s'endormir, une transpi excessive, et une agitation .
Mais sinon la journée, j'ai toujours trouvé qu'on se sentait mieux les jours d'arrêts, du moins, si on est occupé à autre choses, sa passe vraiment tout seul, et sa, tous mes potes autour de moi en pensent la même chose...
Le manque physique doit être insignifiant, contrairement au manque psychologique, qui lui est monstrueux si on se laisse ronger par l'envi ou l'espoir de fumer

Deleted-1

adrenochrome a écrit :(enfin je dis pas que je suis devenu addict à la came en essayant d'arrêter la weed, j'ai arrêter la weed pour mettre uniquement ma thune dans la came).

J'adore c'est énorme, l'addiction c'est ouf ! et t'as fais comment pour sortir de l'héro ?
Voila, dans une heure je me fais credité de 4 points, je suis donc a +10 jusqu'a la prochaine dégringolade de 6 points. Mon permi est donc presque sauvé, reste plus qu'un jugement. :drinkers:
Je peux dire la même chose que ce qui a déjà été dit sur le sujet. Pendant dix ans, j'ai été un fumeur quotidien. Après une année ou deux de consommation quotidienne (pas au réveil, mais dès la fin de matinée, puis régulière jusque dans la soirée), tout arrêt m'a semblé très dur: difficulté à m'endormir, sommeil léger, irritabilité et état psychologique très glauque. Ca m'a découragé et je n'ai plus vraiment essayé d'arrêter par la suite. Par contre, j'ai régulé ma consommation pour finalement la réduire au soir. Comme beaucoup, c'est devenu une habitude plus qu'un besoin ou une envie. Avant de remarquer que lorsque je sortais ou voyais du monde, je ne fumais plus, alors que c'est ainsi que j'avais commencé.
Autres circonstances, il y a quelques mois, il était plus pratique et plus sain pour moi de stopper ma consommation. Ca s'est fait sans problème, sans que je ne ressente de symptômes. Ma vie était mieux structurée que lors mes autres arrêts, et c'était une volonté de ma part. Après une semaine d'arrêt, arrive le week end, et là, monstre baffe sur le premier joint que je fume. J'étais content de me retrouver décalqué avec un truc que je consommais régulièrement et qui avait plutôt tendance à me transformer en loque qu'autre chose précédemment. Il m'est même arrivé de me retrouver dans des états assez désagréables, ce qui m'a fiat penser que ce serait le bon moment pour stopper toute consommation. Malheureusement, j'en suis plutôt revenu à une consommation régulière.
Ce message juste pour dire que ce n'est pas si compliqué d'arrêter, mais que lorsque fumer se fait pas habitude, c'est surtout le contexte qu'il faut changer.
Heineken44 a écrit :Voila, dans une heure je me fais credité de 4 points, je suis donc a +10 jusqu'a la prochaine dégringolade de 6 points. Mon permi est donc presque sauvé, reste plus qu'un jugement. :drinkers:

Santé ! :drinkers:
Arrow
Heineken44 a écrit :Voila, dans une heure je me fais credité de 4 points, je suis donc a +10 jusqu'a la prochaine dégringolade de 6 points. Mon permi est donc presque sauvé, reste plus qu'un jugement. :drinkers:

[HS] J'aurai presque envie de dire: félicitations ! Bon allez soyons fous: félicitations !
Voila, deuxième jugement passé.
Bilan financier : 3 Stages de merde (2 par jugement et un pour récupération de points) 3 * 250€
150€ d'amende
1 scooter neuf dans l'urgence pour allé tafer 1100€
train pour aller au second jugement (Nantes/Rennes) 45€
fourrière 300€
= 2345€
Ne fumez pas au volant, ou si vraiment vous êtes joueur ne vous faites pas choper !
(pi me reste quand même plus que 4 points donc plus le droit à l'erreur)

D.F.

Si j'ai bien compris tu t'es fait choper une fois et ensuite une autre pour récidive ?

Parce que si c'est le cas, je maintiens que vous avez de la chance dans votre malheur. Ici, ton permis, tu ne serais pas prêt de le revoir de sitôt... ><

Maybon ça reste pas cool ce qui t'arrive. :/
Récidive pas jugé récidive comme récidive, c'est apret un premier jugement qu'il faut commetre l'infraction pour etre en récidive hors la j'ai commis deux fois le meme deli avant le premier jugement. (oui effectivement j'ai eu de la chance dans mon malheur je dis pas le contraire)

D.F.

Ah d'accord, j'avais pas vu la chose comme ça.

Perso j'espère que j'ai pas été dénnoncé au service des autos pour la fois où j'me suis fait gauler (à pied...) sinon j'vais devoir trouver une source de JWH. ><
question: est-ce que les JWH sont positifs aux tests pipi/prise de sang?

D.F.

Il me semble que tous ne le sont pas et/ou que les tests pratiqués ne les prennent pas en compte.
fab4598 a écrit :question: est-ce que les JWH sont positifs aux tests pipi/prise de sang?
Il me semble que les JWH ne sont pas détectables via les test standard car ce ne sont pas des analogues au THC (par opposition aux CP XX, XXX et HU-210, entre autres) sinon des cannabinomimétiques.
Mais s'ils cherchent des traces de JWH, m'est avis qu'ils en trouveront. C'est simplement que c'est pas sensé réagir au test THC.
Heineken, fait un effort pour l'orthographe. Même un roumain sait que Après ne prend pas de T...
Pages : 1 2