the_seeker
Experimented psychonaut

Statut :
the_seeker is Hors ligne
Dernière visite
10/09/2017 10:50
Total Likes Received: 1 (0 per day | 0.03 percent of total 2904)
(Find All Threads Liked ForFind All Posts Liked For) Total Likes Given: 0 (0 per day | 0 percent of total 2937)
(Find All Liked ThreadsFind All Liked Posts)
Temps passé en ligne :
Aucune inscription
Nombre total de messages :
452 (0.12 messages par jour | 0.08 pourcent du nombre total de messages) (Trouver tous les messages)
Nombre total de sujets :
28 (0.01 sujets par jour | 0.09 pourcent du nombre total de sujets) (Trouver tous les sujets)
the_seeker's Most Liked Post
Post Subject Numbers of Likes
Petit Larousse des RCs, Informations et Prévention... 1
Thread Subject Forum Name
Petit Larousse des RCs, Informations et Prévention... - Research Chemicals
Post Message
Suite à de nombreux sujets de nouveaux membres qui cherchent à s'y retrouver dans la jungle des RCs, j'ai essayé de faire un sujet récapitulatif de tout ce qui me semblait pertinent sur le sujet.
Il est important que des personnes qui connaissent bien ce domaine jettent un œil et m'avertissent au cas où je raconte des choses aberrantes. Je rectifierai, le but étant de centraliser un max d'infos le plus objectivement possible.

Ensuite, si des modérateurs ou des psychonautes trouvent mon post intéressant, peut être que l'on pourrait le mettre en sticky, c'est un peu dans ce but que j'ai rédigé ça. ça permettrait aux nouveaux qui veulent en savoir plus d'avoir un truc à se mettre sous la dent avant d'assaillir le forum de questions récurrentes. Et ça complèterait bien l'autre sticky sur le mode d'emploi des RCs (le mien étant plus porté sur les spécificités des substances que sur leur mode d'utilisation).
De même, si un modo juge que mon topic n'a pas sa place ici, est déplacé ou incitatif, il est libre de le supprimer, je comprendrais très bien. Au moins j'aurais essayé...

Ce qui m'a poussé à faire ce topic, c'est à force de voir des sujets tourner autour des RCs, créés par des personnes pommées dans toutes ces formules chimiques, ne sachant pas dans quelle direction aller et du coup testant des trucs plus que douteux...
Il est compréhensible que ce soit difficile pour certains de s'y retrouver dans tout ça alors que d'autres, vétérans des RCs, connaissent bien le sujet et sont lassés de redire tout le temps les même choses.
J'ai donc passé une bonne partie de ma nuit à rédiger ce qui suit. Ce que je propose c'est qu'on ne fasse qu'un seul topic, qui ne regrouperait que les questions du genre "dans quelle catégorie se situe ce RC ?" ou "est-t-il safe de part sa composition chimique ? La famille dans laquelle il se trouve est-elle crado ?". En vérifiant à chaque fois que le RC n'a pas déjà été traité précédemment dans le sujet. Au moins on laisse le reste de la section consacrée aux questions précises. Là sur ce sujet c'est seulement informatif.

Bon donc pour bien s’y retrouver dans tous ces noms tous plus bizarres les uns que les autres , je vais parler en terme de « générations » de RCs pour voir la progression.

A l'origine
Tout d’abord, avant les RCs, il y a les substances « ancestrales ». Celles qui sont consommées depuis la nuit des temps de manière rituelle. On les retrouve dans tous les coins du monde, sous différentes formes. Les rituels peuvent varier selon les cultures mais l’objectif final reste le même : le voyage et la découverte du « monde des esprits ».
Dans la nature, on retrouve ces substances « planquées » dans des plantes et cactus.
Il faut savoir que ce sont des plantes qui paraissent anodine d’un point de vue extérieur mais qui par on ne sais quel miracle produisent naturellement des substances psychotropes...
On a donc, par exemple, la mescaline dans le peyotl (un cactus), la DMT dans l’ayahuasca (une préparation à base de plusieurs plantes), la psilocybine dans les champignons…

Les grandes familles chimiques
Il faut savoir que toutes ces substances psychédéliques font partie de 2 grandes familles :
- La famille tryptamine
- La famille phénétylamine
Dans la famille tryptamine on retrouve la DMT (N,N-diméthyltryptamine), la psilocybine (4-phosphoryloxy-N,N-diméthyltryptamine, transformée par le corps en psilocine, dont la formule est 4-HO-DMT) ou encore l’ibogaine, contenue dans l’iboga. Mais la tryptamine reste la base, là on voit déjà que la nature a par elle-même créé des RCs en produisant plusieurs substances de même base (DMT <--> 4-HO-dmt <--> 5-MEO-DMT…). Je vous invite à comparer tout ces substances en utilisant wikipédia, vous verrez très nettement les similarités et différences entre elles.

D'un autre coté, dans la famille phénéthylamine, on trouve la mescaline, contenue dans le peyotl, et divers autres substances en moins grande concentration mais bien présentes dans ce cactus.

Les substances psychédéliques naturelles connues font donc obligatoirement partie d’une de ces 2 familles : tryptamine ou phénéthylamine. Bien sur il existe d’autres types de substances psychotropes dans la nature (délirogènes, opiacés…) mais si on développait aussi sur ça dans ce topic ça deviendrait compliqué ^^

Les RCs de première génération
C’est donc à partir de là que naissent les RCs de première génération. Un chimiste et pharmacologue génial, du nom de Alexander Shulgin à eu la bonne idée dans les années 70 de s'intéresser à ces substances et voir ce que cela donnerais s’il fabriquait tous les dérivés possible de la tryptamine et de la phénéthylamine.
Pour infos, cela est arrivé après qu’une personne lui fasse essayer la MDMA, dont il a trouvé les effets très intéressants et dignes d’être approfondis. Il faut savoir que la MDMA, bien qu’étant une amphétamine, fait tout de même partie de la famille des phénéthylamines.
Pour comprendre sa démarche, on avait jusqu'à présent dans la nature par exemple la DMT et la 4-aco-dmt, de manière naturelle. Il s’est dit « que se passe-t-il si je synthétise la 4-ho-dmt, ou la 4-ho-met qui n’existent pas naturellement mais qui sont chimiquement possibles? »
Du coup, cela a donné des résultats plus que concluants et, même si les substances qu’il créait n’étaient pas fabriquées naturellement, elles avaient toutes ou presque un potentiel psychédélique non négligeable.
Après plusieurs années de recherche à tripatouiller toutes ces molécules, il a sorti 2 bouquins intitulés
- Phikal ( qui sont les initiales de “Phenetylamine I have Known and loved », qui veut dire littéralement « Les Phénétylamines que j'ai connues et aimées »)
- Thikal, qui est le même principe que Phikal mais avec les Tryptamines (pas besoin de traduire le titre, suffit de remplacer Phénéthylamine par Tryptamine).
Dans ces bouquins, il parle de bon nombre de substances dérivées des 2 familles de bases (plus d’une 100aine pour chaque famille tout de même…), mais plus que ça il en donne la synthèse intégrale ainsi que les témoignages de toutes les expériences qu’il a pu effectuer avec.
Vous pouvez les trouver ici :
Phikal :http://www.erowid.org/library/books_onli...hkal.shtml
Thikal : http://www.erowid.org/library/books_onli...hkal.shtml
Je vous laisse le plaisir de les parcourir, et de constater le nombre d'expériences détaillées qui ont été faites sur chaque substances. Ce mec a testé plus de substances dans sa vie que nous tous réunis sur ce forum...
Mais ça restait un scientifique, un chimiste passionné par son boulot qui s'était fixé pour mission d'explorer toutes ces molécules et d'en donner un témoignage le plus objectif possible à ses compatriotes. Et en plus il s'est senti le besoin de faire partager ça à l'humanité en publiant 2 bouquins, qui sont maintenant disponibles librement sur le web...
Peut être un jour une statue à son effigie ? Enfin bon on s'éloigne du sujet principal ^^

La diffusion de ces substances de 1ere génération
C’est donc devenu une mine d’or pour tout chimiste psychonaute qui voulait explorer sa conscience.
Dans les années 70, chez nos ailleuls les hippies (le bon temps ^^), certaines de ces substances se sont répandues. Il y a eu par exemple le DOM (2,5-Dimethoxymethylamphetamine) qui, a l’époque, était appelé par les hippies sous le doux nom de « STP » (initiales de « Serenity Tranquility Peace », pas besoin de traduction…). Pour l’anecdote, on sait maintenant que le dosage moyen du DOM est de 2 ou 3 mg mais à l’époque ils faisaient des cachetons dosés à 20 mg, qui vous envoyaient en l’air pour plus de 48h. C'est vrai que de ce point de vue là on peut effectivement imaginer qu’après avoir pris ça ils étaient « sereins, tranquilles et peace » ^^ Enfin bon il y a eu quelques accidents tout de même...
Pour en revenir au sujet de base, les synthèses de tous ces produits étant librement disponibles sur le net, il n’a pas été bien dur pour des labos indépendants (américains, chinois, thailandais…) de s’en saisir et d’en faire la production, voyant très bien qu’une horde de voyageurs de l’esprit étaient prêt à ouvrir leur porte-monnaie pour étudier tout ça par eux même. En marketing, on appelle ça une « niche ». Un domaine sans concurrents qui peut générer beaucoup de bénéfices. C’est clair que maintenant beaucoup de sites web ont vu le jour mais il y a quelques années, çela restait assez rare et le peu qui faisaient ce business s’en frottaient les mains…
Les RCs de shulgin les plus répandus sur le net sont toutes les phénétylamines de type 2c-x (2c-e, 2c-i, 2c-t-7…) et les tryptamines (5-aco-dmt, 4-ho-met…). Pour savoir si un RCs a été créé par shulgin, il suffit de taper le nom de la substance sur google et voir sur wikipedia ou autre s’il rentre dans la famille tryptamine ou phénétylamine, ou consulter son bouquin...

Par rapport à la toxicité, certains sont utilisé depuis les années 70 et d’autres n’ont été répandus que très récemment. On ne peux donc pas vraiment juger sur le long terme. Maintenant, les substances de ces 2 familles nécessitent de faibles doses pour agir et sont des cousines directes de substances présentes naturellement dans la nature. On pourrait donc penser que leur impact est similaire aux substances présentes dans la nature. MAIS cela mérite d’être nuancé, il n’y a pas de valeur scientifique pour justifier ce propos, et on ne connait pas les conditions dans lesquelles elles sont synthétisés. Tous les RCs achetés sur le net étant labellisé « Not for human consumption », les entreprises qui vendent ça n’ont aucune obligation légale d’utiliser des méthodes de productions safe pour les pauvres consommateurs comme nous. Il faut savoir que lors de la synthèse de ces molécules, il est fait usage de bon nombre de produits chimiques. Pour les médicament légaux c’est pareils mais il y a des restrictions sur les produits, ainsi que des impératifs de purification. Pour les RCs c’est le flou total, les producteurs font ce qu’ils veulent.

La 2e génération
Après cette première vague de RCs, viennent les RCs de 2e génération.
Cela part d’un autre chimiste, dans les années 90, du nom de David E nichols. Lui s’est interessé à la MDMA et plus particulièrement à ses dérivés. Il a fait le meme travail que shulgin mais sur la MDMA.
Il a donc cherché tous les dérivés. On lui doit notamment la MDAI et d’autres.
Si on s’en tient à ce qui est dit sur le net, il paraitrait que pas mal des substances qu’il a créé serait moins neurotoxique que la MDMA elle-même. Maintenant personne n’a fait de tests et, comme précédemment, on ne connait pas les conditions de production.

La 3e génération
Après cela, sont venus les RCs de 3e générations, ceux qui émergent sur le web depuis quelques années.
Et alors là c’est la fête...
Vu que ces substances deviennent illégales les unes après les autres, certaines entreprises ont demandé à leurs chimistes de leur concocter des produits plus ou moins douteux, qui s’approchaient de substances illégales en terme d’effet, mais en étant légèrement différentes dans la structure chimique pour ne pas être interdites par la loi.
On trouve donc par exemple l'éthylphénidate, le 6-apb, le 4-fa… Tous ceux dont on ne peut pas retracer comment ils ont été créés et par qui, qui sont apparus du jour au lendemain, sortant des profondeurs d'un labo chinois (ou américain, ou européen...)
Pour ceux la on n’en sait strictement rien. Ça fonctionne, ça c’est clair, mais on ne connait rien de leurs propriétés toxicologiques. La on est vraiment dans la définition pure et dure du Research Chemical. Prendre ces molécules c'est prendre la décision de faire avancer la science, qu'importe les conséquences à long terme.

Comment choisir un RC ?
La meilleur des manières reste de se renseigner sur TOUS les RCs. Avoir une idée globale de tout ce qui existe pour pouvoir cibler ce qui nous intéresse. Connaitre les familles de molécules, reconnaitre les substances et savoir leurs effets spécifiques.
ça permet de s'y retrouver vite quand on cherche sur le web et de pouvoir réagir en soirée si on propose un truc douteux. Il est dommage de se consacrer uniquement à ce qui nous intéresse sans connaitre le reste. Plus on a de connaissances, plus on a le contrôle et plus on peut prendre soin de soi.

Les 2 grandes familles d'effets
Sinon, pour ceux qui veulent aller plus vite et ont la flemme de fouiner le web (bouh pas bien ^^), il faut savoir qu’il existe 2 grandes familles d’effets (aucuns rapports avec les familles chimiques, là on parle de ce qui se passe physiquement et mentalement quand on a pris la substance, pas de sa formule chimique)
Ces 2 familles sont les suivantes :
- Enthéogène
- Empathogène
Enthéogene veut dire littéralement « qui rapproche de Dieu ». On classe donc dans cette catégories les substances psychédéliques. Cela va du Lsd au 2c-E, en passant par la DMT. Ce sont les substances qui font voyager, font avoir des visions et pas forcément adaptées à un cadre festif non géré. Il faut donc les prendre dans un environnement agréable et sécurisé.
Pour les empathogènes, cela veut dire « qui génère l’empathie ». Ce sont les substances qui font se sentir amoureux de tout le monde, qui donnent la tchatche et une furieuse envie de communiquer.
On y trouve par exemple la MDMA ou la methylone et on peut y placer quasiment tous les stimulants, plus ou moins euphoriques selon le produit mais qui génèrent quand même à chaque fois l’envie de communiquer.

Les RCs dispos sur le wab
Maintenant pour faire un point sur les RCs dispos en ligne on a :
Enthéogènes : phénétylamines et tryptamines, c'est-à-dire quasiment toutes les molécules de shulgin. Donc 2c-x et 4-xx-dmt ou 5-xx-dmt ou autres, enfin quasiment toutes les tryptamines et phénétylamines (pas dur de trouver la formule chimique pour être fixé). Ces molécules n’ont rien à envier aux molécules ou substances dites « classiques » comme le lsd ou les champis. Elles ont leur personnalité propre et peuvent être douces ou vous envoyer très loin selon la substance, le cadre, ou le dosage. C’est donc pour les personnes qui cherchent un psychédéliques. Il est dit parfois que les tryptamines sont plus « cosmiques » que les phénétylamines qui seraient plus rattachés à la terre. Cela se situerais surtout au niveau des visions. Motifs géométriques religieux pour les phénétylamines (le genre yin et yang, motifs maya, tout ce qui est à la base de l’humanité quoi) et immersions dans l’hyper-espace pour les tryptamines (exo-planête, stations spatiales en orbite…). Mais bon il n’y a pas de vérité générale, chacun a son expérience.

Maintenant pour les empathogènes, on trouve toutes les substances de type méthylone, méphédrone… En fait celles-ci font partie de la famille des « cathinones » (encore une fois suffit de regarder la formule chimique ). Pour moi cette famille est un peu sale, il y a des intéractions physiques bizarres et, quand ça s’arrête, c’est brusque. Descente pas forcément cool... Disons que ces substances sont intéressante mais faut pas en abuser et rapidement passer à autre chose.
On trouve aussi les x-FA (3-FA, 4-FA…). Impossible de dire leur impact sur le corps. C’est puissant, on est pas frustré par l’effet mais peut être qu’on se bousille en même temps et ça personne peut le dire à l’heure actuelle.

Après pour tous les jwh et autres dérivés du cannabis, pas grand-chose à dire. C’est chimique, c’est pas de la ganja donc tout est possible. Là aussi c’est freestyle…

Comment bien choisir un RC ?
Pour résumer, la meilleure manière de choisir un RC est de suivre ces étapes :
- Savoir quel genre d’expérience on veut (enthéogène ou empathogène), et savoir le cadre dans lequel cette expérience sera menée.
- Etudier les substances disponibles sur les sites que l'on connait et reconnaitre ces substances par leur famille, grâce au nom qui peut être explicite, la formule chimique et sinon par les Trip report du web (suffit de chercher sur google "nom de la substance" + "trip report").
- Juger si la substance correspond à nos attentes en terme d’effets et si elle ne parait pas trop sale ou si le risque est acceptable.
- Se munir d’une balance précise au milligramme (30€ sur ebay… c’est pas cher payé si ça peut éviter une surdose…)
- Vérifier que le shop est fiable, en testant sur http://www.safeorscam.com ou en tapant « le nom du site » + « Review » sur google

L'utilisation de ces substances
A la réception, il faut prendre son temps.
Il est tout d'abord très important de faire un test d'allergie. Chacun réagit différemment et possède un métabolisme qui lui est propre. Il faut dont en premier prendre une très petite dose pour voir si notre corps n'est pas allergique à une molécule (cf les 0,1% de personnes qui auront les effets secondaires pour un médoc quelconque...). Pour connaitre le dosage de test, il faut diviser par 10 pour savoir si le corps réagit bien (1-2 mg pour une substance dont la dose moyenne est de 15-20 mg et 10 mg si la dose moyenne est de 100 mg ou plus). Vaut mieux avoir quelques boutons sur la face ou passer la nuit à vomir a cause d'une mauvaise réaction que finir à l'hosto parce qu'on a fait le bourrin direct...
Après, il faut prendre les doses minimales considérées comme actives et augmenter progressivement pour trouver son dosage personnel. Dans la plupart des cas, vu que ces substances ont des petits dosages, on achète tout le temps une certaine quantité correspondant à pas mal de trips (achat de pochons de 250 mg minimum pour des psychés, ce qui équivaut en général à une 15aine de trips). Donc pas besoin de vouloir s'en mettre direct, il n'y a pas d'histoire de frustration... Si la première expérience n'est pas à la hauteur des espérances, la suivante sera mieux, ou la 3e... Plus on est pressé ou plus on veut un truc qui pète dans tous les sens, plus on est frustré parce qu'on attend trop de la substance. Donc "take it easy". Faut y aller serein, partir du principe que la soirée sera bonne, avec ou sans substance, s'attendre à ce qu'il n'y ait aucun effet et que la substance ne fonctionnera pas, pour se laisser surprendre si les effets arrivent. Faut pas attendre de la substance qu'elle fasse tout à notre place. C'est d'abord nous qui faisons le travail, la substance vient en bonus pour nous soutenir mais si on fait pas le travail d'abord par nous même on sera déçu...
Et ne SURTOUT PAS se fier aux dosages que l'on peut trouver sur les forums anglais (bluelight, drugs-forum...).
Certains sont raisonnés mais d'autres sont tout simplement inconscients.
Erowid est une bonne source pour connaitre les dosages sinon ,si la substance n'est pas répertoriée, il faut glaner un max d'infos sur le web concernant la substance concernée pour avoir une idée générale du dosage et commencer bas pour ne pas avoir de mauvaises surprises...

Comment savoir si un RC est safe ?
Sur ce point, je dirais que si vous n'arrivez pas à en trouver la provenance, que ça à l’air d’être apparu d’un coup sur le web, comme ça par miracle, c’est qu'il faut se méfier. Là il faut prendre le temps d'écumer le web pour avoir un max d'infos et de vrais retours d'autres utilisateurs qui ont testé.
Si le nom n'est pas clair, du genre un surnom accrocheur sans définir explicitement la composition (genre nrg-2...), là faut lâcher l'affaire direct. Si on ne peut pas clairement identifier la substance et son dosage c'est qu'il y a arnaque. C'est confier son cerveau à des mecs peu scrupuleux dont le seul but est de faire du business, qu'importe les conséquences (toute façon il t'avait bien de pas le consommer...)
De même, si ça à l'air marketing, des couleurs partout et la promesse d'effets extraordinaires, là aussi faut se méfier.
Les shops sérieux marquent le vrai nom ou formule chimique des substances qu'ils vendent, et n'ont pas besoin de les décrire dans les détails. Les gens savent ce que c'est et ce qu'ils cherchent, ça rentre pas dans les détails. Un vrai shop n'a pas besoin de faire de pubs ou d'être accrocheur. Il a un aspect pro, scientifique et ne parle pas des effets des produits qu'il propose.
C'est pas une vérité générale, certains shops très sérieux font du marketing mais la plupart qui ont une apparence trop accrocheuse vendent des trucs avariés ou pas safe du tout.
C’est pas la peine de faire l’aventurier. Si ça parait crado, faut lâcher l’affaire.

Après, sans vouloir faire l’apologie des RCs de shulgin, ce mec a fait beaucoup d’expériences avec les substances qu’il a créé et a tout reporté dans ses bouquins. Il a 87 ans et toujours en vie, donc bon pour un mec qui a du tester une dizaine de fois chaque RCs qu’il a créé (plus d’une centaine, je vous laisse faire le calcul sur le nombre de voyages qu’il a fait…), on peut penser qu’il a pas fait trop n’importe quoi. Ses productions semblent en tout cas plus safe que des trucs douteux sorti d'on ne sait quel labo.
ça me semble donc idéal pour débuter quand on cherche un psychédélique.
Par contre dès l'instant qu'on cherche un stimulant, faut accepter d'être un rat de labo...

Pour finir, je vous invite à aller faire un tour sur cet autre topic :
http://www.psychonaut.com/post-40861.html?f=97
Vous apprendrez d'autres informations très importantes, notamment sur les shops, la manière de
doser correctement un RC, ainsi que sur le set and setting.
Vous ne pouvez qu'en apprendre encore plus et cela sera toujours bénéfique...

Voila voila j'ai finis sur le post. Si des gens ont des trucs a rectifier, ou à rajouter, n'hésitez pas. Il faut que ce topic soit le plus juste et complet possible. Si j'ai la motivation je rajouterais des schémas de molécules de même famille, pour que ce soit plus clair.

Si certains points ne sont pas clair, ou que certains on besoin de plus d'informations, ou ne savent pas quoi penser d'une substance, il peuvent poser des questions ici. On va dire que sur ce topic là on va rester bien patient, et prendre le temps de répondre. Mais le but à terme est que tout le monde soit autonome !!