S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


rkns
(Psychonaute en devenir)


Date d’inscription : 30/10/2018
Date de naissance : Non spécifié
Heure locale : 21/10/2021 à 17:27
Statut : Hors ligne

Informations sur rkns
Inscrit le : 30/10/2018
Dernière visite 29/05/2021 07:45
Nombre total de messages : 7 (0.01 messages par jour | 0 pourcent du nombre total de messages)
(Trouver tous les messages)
Nombre total de topics : 1 (0 topic(s) par jour | 0 pourcent du nombre total de topics)
(Trouver tous les topics)
Temps passé en ligne : 3 Jours, 7 Heures, 6 Minutes
Membres parrainés : 0
Total des likes reçus : 5 (0 par jour | 0.03 pourcents du total 14552)
(Trouver tous les topics likésTrouver tous les messages likés)
Total des likes donnés : 3 (0 par jour | 0.02 pourcents du total 15171)
(Trouver tous les topics likésTrouver tous les messages likés)
  
Post de rkns le plus liké
Titre du message Nombre de Likes
RE: ALCOOLISME : HORS L'ABSTINENCE, POINT DE SALUT ? 2
Topic du message Nom du forum
ALCOOLISME : HORS L'ABSTINENCE, POINT DE SALUT ? Actualité sur les drogues
Message
Salut Acacia,

Déjà merci pour cette vidéo très intéressante sur une molécule bien tordue et ses effets aussi plaisants que misérables.

Ayant bu pendant 10ans tous les jours, j'ai été alcoolique (vous comprendrez pourquoi je parle au passé) puis début juin 2018 j'ai compris que j'allais crever (délirium tremens pendant sevrage, pancréatite, début de fibrose hépatique, thrombose de la veine mésentérique, et moult passages à l'hôpital car sevrages trop difficiles et dangereux sans médicaments benzodiazepines et ré hydratation par voie veineuse) je suis devenu abstinent (un temps), zéro alcool, plus une goutte.

Je vis en Suisse, j'ai été suivi dans un centre ambulatoire, et incroyable mais vrai, on m'a dit "continuez de boire, essayez de baisser d'une bière (11,6°) par jour pour commencer...."
Ça c'était entre 2013-2015. J'ai en failli crever de boire... Ils sont fous... Mais c'est en Suisse je ne connais pas le système de soin français.
Heureusement, une des infirmières addictolgue m'a suivi et sauvé la vie entre 2016 et 2017 en dehors de ce centre de m***.

Bien sûr je suis partial à mort sur le sujet de l'alcool !

Et les phrases telles "l'alcool fait partie du patrimoine, des moeurs, le vin se déguste, tous les spiritueux ont des notes fruitées subtiles".... Conneries, ça s'appelle le déni.  
Désolé les gens il faut dire ce qui est dit par le M. de la vidéo "on boit pas pour le goût mais pour l'effet", franchement.

Arrêtez l'hypocrisie, vous au nez et joues rouges et yeux jaunis ^^, qui disent que l'alcool n'est pas une drogue (sur certains plateaux tv suisses-romands.....)  

J'adhère tout à fait à l'idée que chez certains l'alcool développe une addiction maladive (comme moi), et d'autres PICOLENT, ASSUMENT et FONCTIONNENT ensuite tout à fait normalement dans la société, travailundefined.

Un des sujets c'est l'alcool interdit pendant la pandémie.
Dans mon canton suisse, ils ont interdit la vente d'alcool de 21h à 7h00 depuis 2012, je peux vous dire que j'étais tremblant en manque à 7h à l'ouverture des premières épiceries les matins où j'avais épuisé le stock d'alcool de la veille, même l'alcool de secours, et ouais Omg !
Mais que faire pour l'alcoolique qui attend 11h du matin parce que c'est la pandémie ? je sais pas, par contre est-ce qu'il y'a beaucoup de personnes non alcooliques qui ont besoin de boire avant 11h?

L'alcool ça déshinibe, ça chauffe les gens, et malade alcoolique comme moi ou siroteur/euse d'occasion on a tous le même effet "les interdits sont + flous" et on enlève les masques on s'embrasse, c'est génial et c'est vrai!
Est-ce bien en tant de pandémie Masked  ?

Après il y'a l'autre aspect du reportage très intéressant, c'est à quel point ta conso (en plus des problèmes physiques) d'OH fiche ou ne fiche pas en l'air ta vie et surtout celle de ton entourage, parce que l'alcoolique crée autour de lui des co-dépendants.

Concernant les centres comme la "Ferme" du reportage, j'ai été 4mois dans un centre en Valais (suisse) et j'ai pas arrêté de boire (sauf les 4 mois) mais j'ai compris la chose la + évidente mais si difficile à imprimer !
"Mais c'est évident, je suis malade alcoolique et c'est pas grave, j'ai pas choisi d'être malade, mais j'ai un devoir pour moi et mes proches, me soigner!"


J'en reviens à mon alcoolisme, après 1ans et demi d'abstinence totale, un peu avant noël, j'ai voulu reboire parce que je suis un peu barge probablement mais on m'a tellement dit "une goutte et c'est fini c'est la rechute" qu'évidemment j'ai voulu voir, non boire  Wink

Et bien dans mon cas, comme j'ai compris qu'à part ma prise de conscience et mon abstinence décidée il n'y avait plus que la peur que certaines personnes cultivaient à propos de moi et de l'alcool, j'ai re bu une soirée avec un collègue qui ne savait rien de mon passé.
J'ai eu chaud  Blush un peu la gerbe, mais cette soirée passée (juste 2 bons verres de rouges plus que 2 unité OH  mrgreen hein, au moins 5dl pour les deux verres) j'ai jamais rechuté. Le lendemain j'avais pour la première fis depuis longtemps la pâteuse et mal aux cheveux! J'ai bu un gatorade et beaucoup de flotte et esta se accabo! fini!

Et cet automne, j'ai re consommé cette fois en accompagnement d'une autre substance. J'ai jamais rechuté....

Encore une fois je partage mon expérience, c'est personnel, mais j'ai conscience que pour quelqu'un de l'extérieur ou un proche, c'est complètement con d'avoir re bu un soir, et d'avoir picolé une soirée avec un prod.

Mais j'ai compris que j'avais juste évolué, d'ailleurs je suis confronté à l'alcool tous les jours (moins cette année évidemment) et pour ma part, ça ne me dégoute pas, ça ne me fait pas envie, par contre je suis obligé de remarquer l'état pitoyable de mes amis ou simplement des gens, plus la soirée avance dans la nuit.

Alors oui, y'a un problème en Europe avec l'alcool et les moeurs! 
Quand est-ce qu'on arrêtera de parler du cannabis comme du déclencheur de psychoses et de ticket pour les autres drogues ? 
Il y'combien de morts de l'alcool (maladies)/années en fr ? Combien d'arrestations accidents etc provoqués à la base par cette molécule ? Et par rapport au cannabis ? 


Belle journée à vous, encore merci du partage!

@+


À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.