chatperché
Wishful psychonaut

Statut :
chatperché is Hors ligne
Dernière visite
19/04/2019 08:35
Total Likes Received: 2 (0 per day | 0.06 percent of total 3199)
(Find All Threads Liked ForFind All Posts Liked For) Total Likes Given: 0 (0 per day | 0 percent of total 3232)
(Find All Liked ThreadsFind All Liked Posts)
Temps passé en ligne :
4 Heures, 58 Minutes, 20 Secondes
Nombre total de messages :
4 (0 messages par jour | 0 pourcent du nombre total de messages) (Trouver tous les messages)
Nombre total de sujets :
0 (0 sujets par jour | 0 pourcent du nombre total de sujets) (Trouver tous les sujets)
chatperché's Most Liked Post
Post Subject Numbers of Likes
RE: [Sujet de la semaine] Comment s'est installé la consommation dans votre vie ? 2
Thread Subject Forum Name
[Sujet de la semaine] Comment la consommation s'est-elle installée dans votre vie ? Sujet de la semaine
Post Message
Salut à tous,
Ce doit être mon deuxième ou troisième message sur Psychonaut, pas plus, j'en profite donc pour raconter également mon histoire.
J'ai commencé à fumer des clopes à 14 ans, je n'aimais pas spécialement ça mais tous mes amis fumaient donc je le faisais aussi et j'y ai finalement pris goût au fil du temps. Et c'est aussi à 14-15 ans que j'ai commencé à faire des soirées, boire de l'alcool et me prendre des cuites monumentales à en tomber et vomir... je rencontrais des gens puisque je sortais dans les bars de ma ville, l'alcool me rendait plus sociable bien qu'étant déjà sociable à la base. Je vivais pleinement mon adolescence en m'éclatant la gueule tous les week-ends avec mes potes de l'époque et suite à une déscolarisation à 16 ans j'ai passé une année entière à ne rien faire et boire même la semaine, ma mère m'aidait beaucoup financièrement et a souvent participé à mes frais avec l'alcool, sans qu'elle le sache...
C'est vers l'âge de 17 ans que j'ai commencé à expérimenter le cannabis, j'avais déjà fumé quelques fois en soirée mais je ne ressentais pas vraiment d'effets et je n'y voyais pas d'intérêt. Mon meilleur ami de l'époque fumait depuis quelques mois et m'a comme "initiée" au joint, j'ai adoré l'effet relaxant, du coup j'ai continué. Quelques mois après j'ai rencontré ma petite amie qui avait une grosse consommation de cannabis, ça n'a fait qu'accentuer ma consommation et j'en arrivais à une dizaine de joints par jour, en soirée je pouvais liquider 5g de weed... les mois passent et mon meilleur ami de l'époque me parle d'une drogue qu'il a essayé il y a peu de temps (LSD), je ne savais absolument pas ce que c'était, j'en avais vaguement entendu parler dans les films ou reportages mais je ne m'y suis jamais intéressée. Il me dit qu'il a pris un demi buvard et qu'il a vu de belles couleurs, que la musique était plus intense,... ça m'a tout de suite donné envie d'essayer. La semaine d'après on était en week-end à la plage avec mon meilleur ami (T), ma cousine (S) et ma petite amie (L) et nous avions acheté deux cartons chacun sauf pour L qui ne prenait rien à part de la weed. Ne connaissant pas le dosage, comment le prendre, comment savoir si ça va faire effet ou non, on a tout les trois bouffé les deux cartons d'un seul coup. Autant vous dire que pour une première fois c'était incroyable. (J'écrirais prochainement sur mes voyages)
Après ce trip j'ai compris que j'adorais ce monde et que je voulais recommencer pour explorer encore plus loin et dans différents contextes.
Cette année là j'ai repris plusieurs fois des acides et j'ai aussi essayé les champis à Amsterdam (secs) à l'époque.
L'année d'après j'ai connue les exctas et j'en suis tombée amoureuse, je suis devenue très dépendante de ce produit pendant quelques mois, j'en prenais même la semaine... et puis j'ai fais une pause et j'ai repris des acides assez régulièrement (peut-être 1 fois par semaine ou toutes les deux semaines), j'ai aussi connu dans la même période les free party qui m'ont complètement charmée, cette ambiance, cette communauté était parfaitement en accord avec mes principes et ma personne.
Les deux années d'après j'ai clairement abusé dans mes consommations (speed, mdma, cannabis...) mais jamais de problèmes à part sociaux (isolement, perte de repères, de la réalité...) qui se sont réglés avec le temps. Depuis j'ai des périodes de consommations assez lourdes mais je me restreints pour garder un certain équilibre et ne pas sombrer dans l'addiction comme j'ai pu en faire les frais.
En tout cas vos témoignages sont tous très prenants.

Peace