S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


ArchitektorMaran
(Experimented psychonaut)


Date d’inscription : 31/01/2012
Date de naissance : Non spécifié
Heure locale : 26/07/2021 à 02:46
Statut : Hors ligne

Informations sur ArchitektorMaran
Inscrit le : 31/01/2012
Dernière visite 18/12/2016 19:50
Nombre total de messages : 510 (0.15 messages par jour | 0.08 pourcent du nombre total de messages)
(Trouver tous les messages)
Nombre total de topics : 17 (0 topic(s) par jour | 0.05 pourcent du nombre total de topics)
(Trouver tous les topics)
Temps passé en ligne : Aucune inscription
Membres parrainés : 1
Total des likes reçus : 2 (0 par jour | 0.01 pourcents du total 13629)
(Trouver tous les topics likésTrouver tous les messages likés)
Total des likes donnés : 0 (0 par jour | 0 pourcents du total 14245)
(Trouver tous les topics likésTrouver tous les messages likés)
  
Signature de ArchitektorMaran
[Image: ArchitektorMaran.png]
[Image: jeUAsxY.jpg]

Post de ArchitektorMaran le plus liké
Titre du message Nombre de Likes
[Fiche] Tout sur le LSD 2
Topic du message Nom du forum
[Fiche] Tout sur le LSD Lysergamides
Message
J'ai vu que la fiche était toute cassée donc j'ai pris la liberté de la reformater en y ajoutant/corrigeant 2/3 petits trucs. J'espère que ca vous aide !  Happywide

[Image: https://upload.wikimedia.org/wikipedia/c...uselang=fr]



C’est quoi ?

Le Diéthylamide de l'acide lysergique (LSD, LSD-25) est un psychotrope hallucinogène (D'autres diront drogue psychédélique) découvert par Albert Hofmann et Arthur Stoll en 1943. C'est un composé lysergamide, dérivé de composés issus d'un champignon, l'ergot de seigle (Claviceps purpurea). Il appartient aux classes chimiques des ergolines et des tryptamines. Il agit en étant un agoniste des récepteurs à la sérotonine 5-HT2a, chose qui s'explique par sa similarité structurelle avec la sérotonine (qui est la 5-hydroxytryptamine). C'est l'activation de ces récepteurs qui est responsable de 'activité psychédélique de cette drogue.


Quel effet ça fait ?

C’est une drogue psychédélique, avec une composante mentale relativement marquée. Il ne faut pas s’attendre à voir des éléphants roses ou ce genre de conneries, et les hallucinations ne sont qu’une composante du trip, pas toujours l’essentiel ni le plus marquant. Les conditions dans lesquelles le trip va se dérouler doivent être mûrement réfléchies, c’est une première étape pour aller vers une expérience qui se déroulera bien. Choisir un environnement sécurisant, accompagné de personnes avec qui on se sent bien. C'est le Set&Setting autrement dit le lieu et le moment choisis pour votre trip.
Il est souvent rapporté un changement de la perception de soi, des autres, du monde dans sa généralité après un trip au LSD. Tout cela n’a rien d’anodin, donc se poser les bonnes question, comme se demander ce qu’on recherche avec ce type d’expérience, me parait judicieux. Cette molécule est parfois qualifiée d’enthéogène, c'est-à-dire qu’elle permet parfois une rencontre avec des entités identifiées comme supérieures (ouais des Dieux quoi –parfois nus-, des Déesses –parfois nues-, des POULPES –très souvent à poil ceux-là, des salopards de première d’ailleurs-, ça envoie hein…). L’expérimentation de synesthésie est également commune au LSD, tu vois les couleurs en sons, les sons en couleurs, et encore pleins de méli-mélo de sensations dans tous les sens. Au milieu de tout ce joyeux bordel,les idées fusent, défilent à une vitesse folle, tout va très vite, alors ouais, ta vie passe dans une machine à laver, un rouleau compresseur, tu les analyses avec des points de vues inédits, c’est comme ça qu’arrivent les grandes révélations. Bref, tout ça est complexe, les mots manquent, ce n’est qu’un résumé de sorte à donner un aperçu…

Effets positifs :
  • Augmentation de l’énergie
  • Sensibilité musicale
  • Associations d’idées
  • Créativité augmentée
  • Euphorie
  • Sensibilité accrue des sens
  • Hallucinations yeux ouverts/fermés
  • Synesthésie
  • Sentiment de spiritualité

Effets neutres :
  • Dilatation des pupilles
  • Changement général de l’état de conscience
  • Changement de la perception du temps
  • Légère augmentation du rythme cardiaque
  • Changement rapide des émotions
  • Chair de poule

Effets négatifs :
  • Anxiété
  • Tension musculaire
  • Confusion
  • Augmentation de la transpiration
  • Nausées
  • Stimulation sensorielle trop intense
  • Peur
  • Panique
  • Paranoïa/autres sentiments désagréables
  • Insomnies
  • Flashbacks jusqu'à plusieurs mois après la prise
  • Mégalomanie


Voies d’administration

Il est possible de consommer cette molécule par voie :
  • Orale
  • Sublinguale
  • Rectale
  • Intra-veineuse
  • Intra-musculaire

Bon, soyons clair, les plus communes sont l’orale (avaler le buvard ou la goutte) et la sublinguale (laisser 15/20 minutes le buvard/sucre/gélatine/goutte sous la langue/sur la gencive). Le plug semble fonctionner, mais ça reste peu répandu. L’IV fonctionne, mais c’est pareil, c’est peu répandu, et visiblement presque inutile, puisque le seul bénéfice à en tirer serait une montée un poil plus rapide (quand tu pars pour une dizaine d’heures, t’es pas à 15/20 minutes près ??).

Exclamation A ceux qui ont entendu parler de se mettre le buvard sous la paupière ou de se faire une goutte dans l'oeil :
C'est très dangereux pour vos yeux. Vous pourriez vous abimer la cornée ou vous brûler l'oeil si la goutte est dans une solution alcoolisée ou si ce n'est pas du LSD mais un autre RC.


Le dosage.

Très léger : 20 ug

Léger : 25 - 75 ug

Normal : 50 - 150 µg

Fort : 150 - 400 µg

Très fort : 400+ µg

LD50 (théorique) : 12'000 µg

Source : http://www.erowid.org/chemicals/lsd/lsd_dose.shtml

En pratique, tu ne sauras jamais vraiment combien tu prends, à part si c’est ton pote le super chimiste qui te le prépare maison (et encore.) Tester petit à petit ta fiole/buvard/gélatine me semble le plus indiqué. 


La durée.

[Image: https://www.erowid.org/chemicals/lsd/ima...rt_lsd.gif]

Source : http://www.erowid.org/chemicals/lsd/lsd_effects.shtml

Le LSD met environ une heure a se manifester (IL NE FAUT PAS REDOSER immédiatement SI LA MONTEE MET PLUS DE TEMPS. Idéalement, attendre AU MOINS 4 heures avant une redose. Dans le cas ou vous auriez un NBOMe, ca limitera les risques de surdose.)
Ca commence généralement par une sensation de chatouillement dans la poitrine, une vivification des couleurs, une légère désinhibition, et de façon générale un sentiment de fourmillement. Les effets se développent ensuite pour atteindre le "Plateau" durant lequel il peut y avoir des "vagues" psychédéliques, des moment où le trip va s'intensifier puis ralentir. Ce plateau dure plus ou moins longtemps selon la dose, pour une dose normale c'est environ 4 à 6 heures. Viens ensuite la redescente.


La descente.

Le retour à la normale est marqué par le trip, comment il est vécu. Si expérience positive, il peut y avoir un peu de nostalgie par rapport aux effets ressentis, mais globalement, c’est plutôt propice aux discussions entre les personnes présentes, un partage de vécu. Si le trip est négatif, ça peut être un soulagement, ou un épisode douloureux, avec pas mal de remises en questions, parfois de la paranoïa, une non-acceptation de ce qui s’est produit, j’en passe et des meilleures. Une petite déprime post-trip peut s’installer, quelques jours peuvent être nécessaire pour s’en remettre complètement.
C'est tout a fait normal et attendu de se remettre en question après un trip. Le LSD amène souvent a des réalisations que quelque chose ne va pas dans sa vie et même après un trip très positif, on peut être laissé avec cette déprime car on s'est rendu compte d'un problème : le meilleur moyen de la combattre est encore de faire de son mieux pour résoudre le dit problème.
Cela étant dit, il ne faut pas tourner en rond dessus, il te faudra parfois du temps pour analyser ce qu'il ressort de ton expérience, un peu comme un rêve perturbant dont il te faut du temps pour analyser et comprendre la signification.




Les questions fréquemment posées sur le forum.


Pourquoi espacer les prises ?

Le LSD est un produit non nocif, certes, mais vu la composante mentale d’un trip, il vaut mieux digérer chaque expérience comme il se doit avant de retenter. Il en va de la stabilité mentale de l’utilisateur au court/long terme. De plus, une tolérance s’installe rapidement avec ce produit. Moins l’espacement est respecté, plus le dosage devra être conséquent pour retrouver les mêmes effets. Attendre 7 à 10 jours semble suffisant.


C’est toxique pour mon cerveau ?

Le LSD n'est pas toxique, ni le cerveau ni le corps ne souffrent physiquement de la prise. Mais le mental peut en prendre un coup si l'on n'est pas préparé comme il faut, l'expérience peut traumatiser, alors take care !


Peut-on "rester bloqué" ?

À priori le LSD peut révéler une psychose latente (qui peut évoluer en schizophrénie), mais le terme rester bloqué n'a pas lieu d'être : le LSD est totalement éliminé du cerveau et du corps 24 heures après la prise. Si des effets perdurent après cela, cela ne signifie pas non plus que vous êtes schizophrène ! Si vous avez des visuels sans effet mental particulier, ce peut être un syndrome post hallucinatoire persistant. Si des symptômes vous inquiètent, n'hésitez pas à consulter un médecin.


Le LSD est-il coupé à la strychnine ?

Non.


Peut-on mourir d'une overdose de LSD ?

L'overdose est hautement improbable pour une personne qui ne se trouve pas en tête du réseau (accès à la production). Par contre,l'overdose d’ersatz du LSD vendus comme tel (DOx, bromodragonfly, 5-MeO-AMT, NBOMes) est une réalité, et ne pardonne pas. Pour le LSD, Erowid y répond : Le seul cas d'overdose au LSD probable est celui d'une personne s'étant injecté par erreur 300 mg de LSD, soit l'équivalent de très, très nombreuses doses...


Peut-il y avoir autre chose que du LSD sur des buvards ?

Oui,il peut y avoir des DOx, certaines tryptamines (5-MeO-AMT,5-MeO-DiPT) mais aussi des RC (comme les NBOMe). Un buvard plus grand que la moyenne peut être un indice de non-présence de LSD. Si le dealer vous demande de le garder sous la langue, ça peut aussi être un indice. Le LSD marche très bien en avalant simplement le buvard.


Que faire en cas de bad trip ? (point de vue du tripper)

Respirer profondément. C'est physiologiquement difficile d'être angoissé et de respirer profondément et lentement. Si vous en êtes capables, appelez des amis/les secours.


Que faire en cas de bad trip ? (point de vue du sitter)

Être le plus calme possible. Utilisez un ton de voix normal même si vous êtes anxieux.
Essayez d'être seul avec elle.
Essayez de déterminer à quel point la personne est perchée. Demandez lui quel moment de la journée il est, quel est son nom, si elle sait qu'elle est sous l'effet d'une drogue.
Rassurez-la avec un ton de voix calme, dites lui que vous restez avec elle et que vous l'aiderez.
Rappelez-lui de respirer profondément et de tenter de se relaxer.
Dites lui qu'elle n'est pas la première, ni la dernière à éprouver une crise spirituelle/faire un bad trip.
Apportez lui de l'eau ou un peu de pain, demandez lui si elle veut une gorgée ou une bouchée.
Asseyez-vous, et parlez. Passez le temps de cette façon.
Si vous connaissez son nom, utilisez le régulièrement. Exemple, « hey ArchitektorMaran, ça va mieux ? ».
Présentez -vous, dites votre nom et décrivez la façon dont vous êtes arrivés ici.
Regardez de belles choses ensemble.
Chantez(!). Plus particulièrement des chansons d'enfant (sans que ça devienne tordu/effrayant).
Jouez ensemble avec /caressez ensemble un animal
Faites une promenade.
Rappelez-lui de bons souvenirs (d'enfance, à la plage...)
Dansez(!)
Enlevez lui ses chaussures et chaussettes (avec son autorisation) et faites la marcher pieds-nus sur le sol.
Ce qu'il ne faut jamais faire :

Ne pas se focaliser sur « quand est-ce qu'il va descendre »
Ne pas lui poser continuellement des questions dont il n'a pas la réponse
Ne pas la faire se sentir encore plus isolée en paraissant inquiet ou nerveux autour d'elle, bien sûr ne criez pas.
N'ayez pas d'activités physiques complexes au vu de la personne (téléphone portable, fermeture éclair, réparer la sono...)
Respectez ses besoins et ses frontières : ne la touchez pas sans son consentement, donnez-lui l'espace dont elle a besoin
Il ne faut pas fixer continuellement la personne, ni lui donner l'impression qu'on la surveille, ou lui mettre la pression. Mais il faut faire de l'eye-contact à chaque fois que vous lui adressez la parole.



Que faire en cas de bad trip très sévère (edit chap = Pharmapsychose)

Maintenir un silence total autour de la personne, chercher de toute urgence de l'aide médicale si vous pouvez. NE JAMAIS ADMINISTRER D'ANTIPSYCHOTIQUE. Encore moins de la thorazine (malgré le mythe perpétré par le film Las Vegas Parano) : traiter un choc psychotique avec de la thorazine est à éviter, et est considéré comme une forme de torture mentale extrême et est connu pour avoir causé des traumatismes psychologiques durant des mois chez les personnes ayant été traités avec cette camisole chimique pendant un choc psychotique. Préférez les benzodiazépines (mais évitez à tout prix les barbituriques : risque élevé de convulsions), tel que le Valium (diazepam) ou le Xanax (alprazolam). Dans tous les cas, si vous sentez que vous ne maîtrisez pas la situation, appelez les secours.


Sources : Erowid Psychoactive Vaults : Psychedelic Crisis FAQ (traduction)

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire des trip reports, qui présentent différents effets du LSD d'après les consommations et lectures d'un utilisateur. Néanmoins, bien qu'un certain nombre d'utilisateurs semblent s'y accorder, ces descriptions ne peuvent être prises comme des vérités vraies sur ce qu'est une expérience au LSD.




Edit: Merci @SpaceCore pour la remise en page


À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.