existe-t-il des drogues qui aide vraiment à créer?
#31
Les amphéts me rendent plus créatif musialement , d ' ailleurs , j' ai du mal à jouer si je ne suis pas speedé .
  Répondre
#32
:lol: :lol: :lol:
J'espere que tu ne souhaite pas faire 30 albums avec une carriere international !! On t'appel pete doherty dans le milieu ??? Big Grin Big Grin Big Grin
T'as deja un fan en tout cas !!!! :lol: :lol: :lol:
Ce n'est pas parce que je suis paranoïaque qu'ils ne sont pas tous après moi.

(Pierre Desproges)
  Répondre
#33
T inquiéte pas , tant que j' ai un peu de came le soir pour dormir je tiendrais encore longtemps ( humoir noir je précise).
Sinon , à woodstock les mecs jouer vraiment sous trip ?? j' ai essayé plusieurs fois , y a rien à faire , méme avec just un demi buvard , mon shéma de pensé est trop parasité et je perd toute créativité , je me retrouve a distordre le meme son pendant 20 minutes , arrivant méme parfois a me perdre dans mes propres boucles (quand je force un peu la dose) et a me retrouver subitement en face de mes machines en me demandant qu'est que je suis en train de fouttre (grand moment de solitude).
  Répondre
#34
Salut salut

Petite découverte pour moi: zai fumé de la cannab, ai fait joué Twoism de Boards of Canada et me suis mis à dessiner...
Résultat? Un de mes meilleurs buzz à vie. Pas une seconde, mm après le high, j'ai cessé d'être euphorique. Cela est pour moi remarquable puisque d'ordinaire, après la montée je deviens systématiquement sombre... Je perds peu à peu la joie qui me remplissait... Mais cette fois, pas du tout! Aucun "down"... J'étais si joyeux que j'ai eu dla difficulté à m'endormir, 3 heures arpès avoir fumé.

Étonnant, comme l'art peut contrer des tendances biologiques!
  Répondre
#35
Je pense qu il ne faut pas avoir besoin de drogue pour créer mais perso j adore fumer un pet avant de jouer de la guitare pour se laisser aller dans des solos ou des impros.

La semaine derniere j ai prit 1/4 de gelat l effet était vraiment light .Quand j ai commencé a jouer c etai comme si je m était echauffé pendant 20 min avant ,il n y avait pas de place pour une hésitation tout coulait de source.

J ai deja joué avec un pote sous taz a part le fait de kiffer plus que d habitude pas de changement notable j avais l impression que mon pote batteur jouait mieux et plus rapidement que d habitude mais apres avoir demndé a d autre personnes presente c était juste une impression.

Et sinon l alcool peut etre pas mal mais si on depasse une certaine dose ca devient une catastrophe pour jouer en groupe
  Répondre
#36
adrenochrome a écrit :Le danger, c'est que tu prennes l'habitude de créer sous drogues. ça va bien marché quelques années mais après ça va niquer ta créativité, tu sauras créer que sous drogues, jusqu'au jour où ton inspiration aura foutu l'camp!!
Enfin, c'est ce qui s'est passé pour moi !!!!

Voila !!!

Bye

Ca m'a fait ça avec l'alcool. Niveau textes, j'étais vachement productive, et quand j'ai commencé à boire, j'avais l'impression que j'écrivais mieux une fois alcoolisée... En fait pas du tout. Et aujourd'hui, je n'écris plus que complètement blindée, j'y arrive plus sinon. Mais j'aimerais bien essayer de composer sous psychédéliques, pour voir... Niveau composition ça a jamais été trop ça, et pourtant c'est pas l'inspiration qui manque, même sobre...
"I'm the Gypsy, the Acide Queen, pay before we start, I'm the Gypsy, I'm guaranteed to tear your soul apart !"
  Répondre
#37
Je me suis beaucoup intéressé aux possibilités créatives catalysées par les drogues. J'aime écrire et je l'ai fait sous un paquet de substances: DXM, diphenhydramine, 2C-T2, 2C-E, 5-MeO-DMT, Methylone, MDMA, psilocybine, AMT, methylphenidate, valium, amphetamines, etc. L'amphétamine est à mes yeux la grande gagnante. Aucune autre drogue ne me rend aussi motivé et soigné dans mon écriture. Les psychédéliques, la psilocybine, le 2C-T-2, 2C-E et des empathogènes, la MDMA ou le Methylone par exemple, ont donnés des résultats digne d'intérêts par rapport aux autres drogues (dans mon experience personel). Je laisse un petit texte écrit sans canevas dont j'ai écris le brouillon sur du speed et apporté des corrections sur de l'AMT en plus du speed.

Le Seigneur Démon

Je suis le Seigneur Démon, héritier par proclamation divine des Terres dans le Cieux. Mon règne est sans équivoque et sans contestation. Ceux qui ont l'audace de me défier regretteront l'abîme des maux atroces né de ma furie. Je ne suis ni magnamine, ni altruiste, pas moins généreux ou même sensible sinon de mes yeux et autres sens. Je suis une vanité obscure répandant sournoisement son ombre maléfique partout où je le souhaite. Je suis le Diable, Sokar, Baal, le Mal pour le peuple vulgaire qui, pour se divertir, narrent de véritables cauchemars à mon sujet et pour ma gloire. Mon royaume, élevé sur des ïles nuageuses, est situé au-dessus du Midgard, au milieu d'un empyrée artifiel ou règne une effervescence transcendante fort bénéfique à ses habitants. C'est la Terre Promise par les mystiques, le paradis du Christ, d'Yévé, d'Allah, de Pan ainsi que toutes les innombrables divinités paisibles ou courroncées qui règnent dans une dimension spirituelle et absolue de la Réalité. Moi, Seigneur Démon, bodhisattva déifé dans la pratique obscur, trône ainsi sur le royaume céleste depuis le jour de Ragnarok.

Dans le secret, je m'assure le contrôle des empires, royaumes, principautés, états, provinces et pays qui s'étalent sur l'horizon infini du Midgard, la planète émeraude. Je suis en campagne contre un adversaire redoutable, le Saint Union. Je me sers de mes alliances pour guerroyer toute puissance qui refuse de consentir à mon arbitrage. Les royaumes du Saint Union sont stratégiquement avantagé par une élévation escarpée sur trois de ces frontières et par l'Océan Limpide sur son flanc Est. Le solcisce d'été brille sur ses terre de verdure qui offrent un spectacle de plaines luxiriantes où poussent le blé et du raisin qui au temps de la moisson et des vendanges apportent sans cesse de généreuses récoltes. Il y coule de nombreuses rivières, ruisseaux et ruisselets ainsi que plusieurs fleuves dont l'éclat et le son cristallin vibrent à la vue et à l'ouï. J'avoue que ma croisée n'est pas des plus aisée. Je souhaite en finir au plus vite avec le Saint Union.

C'est par cet incipit que l'histoire que je narre trouve son commencement, que s'écrit cet fable destiné à devenir légende immortelle, voué pour des lustres immémoriaux à être chanté par les trouvères et troubadours sous l'étendard des glorieuses Terres dans le Cieux. Mes ressources sont immenses et mes armés vigoureusement entrainés. Aussi longtemps que perdurera l'ère de mon triomphe, je continuerai de faire guerre à tous les insensés peuples de la sphère du Midgard. Jamais ma grande soif de puissance n'est étanchée; la gorge me chauffe et ma bouche est un désert de sable brûlant. La satisfaction pleine n'est pas de mon état car je suis un esprit avide né du courroux collectif de tout le Midgard. Quoi qu'il en soit, j'ai fort soif, tellement soif que j'en deviens fou d'avidité et met en branle des menées offensives partout où mon ombre porte. (...)


...

Je tiens cependant à avertir ceux qui cherchent une voie facile vers la création offertes par les drogues. Ce peut être pernicieux. Personellement, je peine à écrire sobre. C'est un travail de réflexion qui me demande concentration et application... sur la drogue adéquate aucun effort n'est requis. L'important c'est de développer également des aptitudes créatrices sans drogue. Je me suis fais avoir; malgré de beaux textes, je n'ai rien terminé, corrigé ou assembler outre un journal narrant mes deux première années de psychonaute qui est assez mauvais. J'espère un jour TERMINER un texte intelligent et plaisant à lire.
  Répondre
#38
DemonSeed, toi qui a essayé quantité de substance, a-t-u essayé l'héroine ? (pour écrire) parce que moi, pour ecrire c'est largement ces effets que je prefere. En même temps je n'ai jamais essayé les amphets pour ecrire....
Dans la vie, j'ai eu le choix entre l'amour, la drogue et la mort. J'ai choisi les deux premières et c'est la troisième qui m'a choisi...
  Répondre
#39
Salut,

Je pense que les drogues n'aident pas et n'aideront jamais a créer,normalement un artiste se mets dans un état second,une sorte de transe quand il créer.
L'utilisation de drogue ne permet pas d'atteindre un état second tout en gardant son esprit totalement claire,les drogues perturbent trop les pensées.
Il faut aussi voir la difference entre l'impression d'etre meilleur dans sa création et la réalité(surtout avec les amphete,mdma etc)car ce n'est pas l'oeuvre créer qui est meilleur mais juste le cerveau qui est innodé de dopamine...
La meilleur drogue pour créer c'est la création elle méme.
bye!!!
« Serait-ce possible ! Ce vieux saint dans sa forêt n'a pas encore entendu dire que Dieu est mort ! »
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Peut-on vraiment arrêter ? HibouMechant 45 1,652 26/04/2019 02:01
Dernier message: Mr Sandman
  Drogues et tests sanguins en vue d'une récupération de permis Poulinos 2 308 02/08/2018 08:12
Dernier message: Poulinos
  Les drogues en 2 mots Sunder 30 1,502 06/12/2016 16:08
Dernier message: Percheman
  Les Animaux et les Drogues psychéderick 39 11,171 16/11/2016 14:48
Dernier message: Astree
  Drogues & psychose Mélusine 34 4,926 02/12/2015 22:24
Dernier message: Mr Sandman
  Guerres, révolutions et drogues Ji-doo 16 1,334 26/11/2015 23:59
Dernier message: dehn
  Les drogues dans les médias Sludge 54 3,556 25/11/2015 18:20
Dernier message: Sludge
  Quelles drogues prenez vous ? Cyberbastonnier 9 981 18/10/2015 21:01
Dernier message: feco
  Besoin d'aide pour completer un tatouage Zentura 2 480 04/08/2015 01:48
Dernier message: Zentura
  Dangerosité des drogues en général ~ Nell 35 6,673 03/06/2015 16:50
Dernier message: Simba

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)