S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


comment et pourquoifaire un curring avec du mapacho! et question sur le aging?

#1
salut j'ai decouvert par hasard comment curré ma carrotte de mapacho, je vous dévoile mon secret des moines:

il faut mettre la carrotte non pas dans le c...., plutôt dans un bocal à comfiture tres propre, ouvrire le bocal au moins 1 x par jours longtemps au début puis quand le tabac deviens plus sec les semaines suivante ouvrire le bocal moins longtemps.

les bocaux "leparfait" à confiture sont parfait.

attention au moisissure, surtout au debut quand la carrotte est humide.

ça sert à quoi ?

3 choses,

baser la nicotine en combustion, vaporisation, en effet ça transforme certain produit chimique contenue naturelement en amoniaque ça donne plus d'éffet à la nicotine

l'arome et l'odeur à froid et en combustion, l à froid dévelope une odeurs de pipî de chat apres curing


la texture en combustion vaporisation est plus douce, ça arrache moins qu'une blonde de marque.

éviter les moisisure!!! faire un curing baisse l'humidité dans le bocal et dans la carrote de tabac.


(19/06/2022 19:23)Phenyl a écrit :
(19/06/2022 13:15)LesChampisCmagiK a écrit :
Je me posais la même question ça serait intéressant de savoir de source sûre, même si je ne pense pas qu'on t'embête pour ça, sauf peut être si tu en commande 2kg.
Le fait est que ça reste du tabac et que sa vente en dehors des bureaux de tabac est interdite en France.
Après vu qu'il ne s'agit pas de tabac de consommation classique je ne sais pas...


Oui, si rustica et tabacum sont deux espèces soumises à la même législation alors gaffe à la quantité.

Sinon pour l'an prochain, si tu as la chance d'avoir un jardin, en planter un peu serait faire une certaine économie, mais entre curing et aging... Surtout l'aging, c'est du boulot je trouve, à moins d'avoir l'habitude de ça.

Lorsque je fumais encore (exclusivement rustica avant d'arrêter) j'avais commandé - pour faire des économies, obtenir un tabac sans pesticides ni additifs (...) et m'amuser - des graines de rustica sur un site web, et ils m'avaiient envoyé des graines de tabacum....
 J'avais quand même pris la peine de planter un massif, j'y connaissais pas grand chose et j'ai appris un peu.
 Mais j'ai trouvé que ça me prenait trop de temps. Je m'étais amusé à varier les méthodes de curing et d'aging pour voir ce qui se passait, puis essayer d'avoir au final un goût intéressant, j'ai eu du mal.

  Ça a été une intéressante expérience mais ça m'avait demandé plus de temps que prévu, du coup je n'en ai plus planté.

Pour 2 Kg, ou plus, peut-être l'idéal est de demander aux douanes?
D'habitude ce sont eux qui nous contactent mais bon..., ça changerait Wink



Citation :aging

j'ai fait des recherche et apparament ça designe le curring selon un site?!!!

je ne comprend pas sa signification du coup!

@+++
Citation :Le tabac a été interdit dans les églises par le Vatican en 16041 et dans toute l'Europe. La France est l'un des premiers pays européen à l'avoir autorisé
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gis..._en_France








#2
Cette méthode a l'air simple, en effet. Gaffe aux moisissures, c'est clair...

Curing, aging, ...?
Je vais essayer de rapporter mon unique expérience de culture, mais avec N. tabacum. En théorie on doit pouvoir appliquer des méthodes proches ou similaires avec rustica, mais je doute qu'on obtienne avec ces méthodes le goût bien caractéristique de l'excellent rustica en "rouleaux" foncé frais et très parfumé qu'on peut acheter. Je n'ai pas ce savoir-faire bien qu'il doit exister des vidéos sur les méthodes utilisées pour obtenir ce rustica en longs rouleaux qu'on nous vend.
Voici quelques méthodes que j'avais réalisées avec tabacum:

(Je ne voulais pas de cigares donc je ne m'étais pas inspiré des méthodes cubaines, par exemple)

1 - Récolte feuille après feuille, je récoltais les belles jaunes uniquement.

2 -  Récolte d'un plant entier à la fois (les feuilles les plus hautes, en dessous de la taille des fleurs,  avaient été écartées, il en restait peu encore légèrement vertes parfois).

 2 ne m'avait pas convenu, j'avais foiré, mais j'avais quand même pu récupérer quelques feuilles.

1 a ensuite subi plusieurs méthodes de séchage et maturation-"vieillissement" (séchage partiel bien sûr). Je n'ai pas bien testé le séchage au feu de bois, herbes aromatiques pour parfumer, etc.

1a - les feuilles étaient enfilées avec ficelle + aiguille, puis suspendues sur le fil (pas de contact entre les feuilles) dans une pièce ombragée, pas trop chaude, et légèrement ventilée.
Puis je plaçais, quand le gros de l'eau était parti, les feuilles non-sèchées, soit isolées, soit en un tas de quelques feuilles empilées, en veillant à conserver un peu d'humide, mais pas trop, le tout à l'ombre, pas au sec complet, et je surveillais plusieurs fois pas jour - surtout les tas - pour éviter la moissisure. Les feuilles fonçaient assez rapidement. Je ne voulais pas attendre trop comme on fait avec les cigares.

1b - séchage au soleil pour caraméliser les sucres (sac plastique: j'ouvrais et refermais régulièrement dans la journée). Belle couleur roussâtre obtenue, goût "bof" mais fumé en mélange avec des feuilles plus vieillies, ça allait (je roulais mes cigarettes la plupart du temps).

Tout ce qui m'avait pris le plus de temps était de tester diverses manières de faire vieillir pour obtenir une bonne texture, de bons arômes, d'autres couleurs.

Je n'ai malheuresement jamais tenté d'enroulé les feuilles pour faire vieillir ainsi, pour obtenir ces rouleaux qui sont vendus comme pour le mapacho. Dommage.

Si la méthode du bocal permet d'obtenir la qualité du mapacho noir qui est vendu alors ce serait certainement plus simple à tous les niveaux.
#3
Le curing démarre après la cueillette, curing et aging (début) se chevauchent plus ou moins.

L'aging peut se poursuivre plus longtemps ensuite, plusieurs mois comme avec certains cigares si je me souviens bien.

Concernant les rouleaux bruns de mapacho, je me demande combien de temps ils font vieillir les feuilles enroulées avant de les proposer à la vente.
Sans doute le meilleur tabac que j'ai jamais fumé, à mon goût.
#4
Citation :Si la méthode du bocal permet d'obtenir la qualité du mapacho noir qui est vendu alors ce serait certainement plus simple à tous les niveaux.

oui ce srrais plus simple et on obtiendrais un autorpod fumable,pour moi et de nombreux cannabiculteur le curing c'est apres sèchage je parle de ça sur des rouleaux de mapacho d'amerique déja sècher pas de l'autoprod.

d'ailleur le sèchage se fais avec le blond seulon plusieurs methodes ne fonctionnant que sur chaque classement:

exemple les virginie chauffage au four avec temperature haute au debut oiu à la fin je sais plus.......

les burley sèchage en angarre

les turc et oriental sèchage au soleil

kentuky feu de bois.


etc....
Citation :Le tabac a été interdit dans les églises par le Vatican en 16041 et dans toute l'Europe. La France est l'un des premiers pays européen à l'avoir autorisé
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gis..._en_France










Topics apparemment similaires...
Question législation française et mapacho, nicotiana rustica PSYCHOCRACK 7 180 23/06/2022 18:49
Dernier message: Phenyl



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.