S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Zolpidem ou Stilnox, avertissement

#1
Bonjour à tous,

C'est un post pour avertir les éventuels futurs usagers de ces médicaments.
J'ai eu l'occasion de tester récemment et à plusieurs reprises. Au début c'était sympa, juste 1 cachet avant de dormir et pouf effet escompté zzZZZ.
Jusque là ça va.
Ça se gâte quand après 2 semaines sans le moindre médoc (normal j'avais de quoi fumer) je décide d'en prendre 3 dans la journée, pour tripper... J'en prend 1 à 19H, puis un autre à 22H et enfin le dernier vers 2H du mat'. Franchement rien à redire à ce niveau, je luttait un peu contre le sommeil mais la défonce était agréable. Puis dodo normal style de rien.
Mon soucis survient le sur-lendemain, j'avais des sensations bizarres jamais ressenties auparavant, genre je vais tomber dans les pommes, sueurs de tarré etc. etc. J'ai cru a un problème de chute de tension ou je ne sais quoi d'autre mais... Les plus aguerris d'entre vous auront tout de suite capté, CRISE DE MANQUE !!! :shock: Première fois que ça m'arrive de ma vie !
Bon sang que ça fait cheulou, je ne souhaite vraiment plus que ça m'arrive, mais alors jamais au grand jamais et je plains vraiment les usagers de drogue en désintox, ça doit être putain d'horrible genre limite vaut mieux mourrir...
Depuis cette histoire j'utilise des Xanax, bon faut doubler la dose par rapport au Zolpidem mais jamais le moindre soucis de ce genre...
#2
Halte là malheureux! Le Xanax, ou Alprazolam pour les intimes, n'est pas mieux que le Zolpidem! Comme toutes ses consoeurs benzodiazépines, elle engendre une dépendance physique, qui lors de l'arrêt après une période de conso répétée se traduit par un syndrome de sevrage, ou crise de manque si tu préfères. Je te conseille d'arrêter tant que tu le peux, si possible avec l'aide de ton médecin. Si la dépendance est amorcée, il est impératif d'arrêter en descendant progressivement la dose!

Les benzos sont une vraie crasse, à ne consommer que si on souffre réellement de crises d'angoisse ou éventuellement en cas de bad trip, mais sûrement pas en usage récréatif régulier. Crois-moi, d'autres s'en sont déjà bien mordus les doigts!
#3
Euh un sevrage le sur-lendemain d'une unique prise de trois zolpi, t'es sur que tu les a pas fumé ?
On sait jamais you know.



Puis remplacer les zolpi par de l'alpra mec c'est une très mauvaise idée. Informe toi un peu sur ce que tu donnes à ton cerveau.
#4
Le Zolpidem, c'est le truc que les "bons médecins" prescrivent pour les insomnies, avant d'être obligés de prescrire autre chose si le Zolpidem ne marche pas.
C'est un hypnotique-sédatif, qui n'est pas une benzo.
C'est très souvent prescrit car le risque de dépendance est moins fort qu'avec d'autres médocs, grâce à sa demi-vie très courte. 2-3h. (source: mon ex qui est en 6e année de médecine)

Le Xanax est lui, un anxiolytique de la famille des benzos avec une demi-vie bien longue! Environ 13h! Et n'a pas du tout le même système d'action. D'après mon ex toujours, c'est moins "safe" et il y a un grand risque de dépendance rapide.

Donc, je ne pense pas que ce que tu as subi soit lié à ta prise ponctuelle de Zolpidem. A mon humble avis, ce serais plutôt lié à ta conso de THC des deux semaines d'avant. (Ce n'est qu'une supposition! Je ne connais pas ta conso quotidienne. Mais perso, ça m'est déjà arrivé après un arrêt brutal de Ganjah.)
En tout cas, je te conseillerai juste de ne pas abusé du Xanax! Sinon, tu vas t'en mordre les doigts comme dit Schtroumpfette!
L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à l'individu. C'est ce que l'individu fait de ce qui lui arrive.

Aldous Huxley
#5
Ok les amis j'ai bien compris ce que vous dites mais vous savez j'en ai été le premier supris ! Et bien sûr que non jamais j'irai fumer/taper/injecter des cachets...
Je fume du cannabis depuis +de 5 ans et quasi quotidiennement c'est bien pour ça que je suis sûr à 100% que ce qui s'est produit est dû aux Zolpidem et uniquement aux Zolpidem. Oui ça paraît fou je sais bien, le premier sur le cul j'étais hein...
Alors ok pour le Xanax je vais faire comme vous dites et arrêter d'en prendre pour me défoncer mais ce qui est sûr et certain c'est qu'à conso strictement égale (et vraiment je ne dit pas ça pour me dédouanner) et dans des conditions identiques je n'ai toujours pas eu de crise de manque alors qu'avec le Zolpidem... bah oui il a suffit d'une fois et seulement 3 cachets.
#6
Et pour info j'ai déjà arrêté de fumer du jour au lendemain (plusieurs fois 1sem->1mois) et bien zéro crise de manque en revanche on a : des sueurs, une baisse de l'appetit, de la libido et on est pour le moins irrascible ! Rien de vraiment physique !
#7
Ouai.... Bizarre, bizarre.... Je dis "bizarre" parce qu'étant donné la demi-vie courte, c'est à dire le temps que ça reste dans le sang, ça aurait dû se manifester beaucoup plus tôt. Mais bon, je suis pas médecin.
kanazik a écrit :
Et pour info j'ai déjà arrêté de fumer du jour au lendemain (plusieurs fois 1sem->1mois) et bien zéro crise de manque en revanche on a : des sueurs, une baisse de l'appetit, de la libido et on est pour le moins irrascible ! Rien de vraiment physique !


Pour moi, les sueurs sont bien une manifestation physique du manque. Flagellez moi si j'me trompe^^
L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à l'individu. C'est ce que l'individu fait de ce qui lui arrive.

Aldous Huxley
#8
Euh si j'dis pas de connerie, ce sont justement les molécules à demi-vie courte qui risquent d'engendrer plus facilement la dépendance. Faudrait que je retrouve la source, mais j'ai lu à plusieurs endroits (et même ici j'en suis sûr), que certains médecins prescrivent des benzos à demi-vie longue (100-200h) pour aider au sevrage de ceux à demi-vie courte comme le xanax.

Après je ne sais pas si c'est spécifique aux benzos (et associés parce que le zolpidem est quand même très proche et affecte aussi les recepteurs gabaergiques) ou si ça s'applique à d'autres classes, mais je dirais que peu importe sa classe, une molécule rapidement éliminée par le corps est plus propice à engendrer une addiction du fait de la baisse brusque de sa concentration dans le sang (les symptôme de manque se manifestent du coup tout aussi brusquement)...

Sinon j'suis d'accord pour le manque avec la clope, ce n'est pas la gravité des symptômes qui définissent un effet de manque, mais leur simple présence. Après c'est clair qu'arrêter la clope ça reste un tantinet plus facile qu'arrêter l'héro ou des benzos...
#9
Don_Fouinardo a écrit :
Euh si j'dis pas de connerie, ce sont justement les molécules à demi-vie courte qui risquent d'engendrer plus facilement la dépendance. Faudrait que je retrouve la source, mais j'ai lu à plusieurs endroits (et même ici j'en suis sûr), que certains médecins prescrivent des benzos à demi-vie longue (100-200h) pour aider au sevrage de ceux à demi-vie courte comme le xanax.


Je suis d'accord avec toi Don_Fouinardo! Mais le Zolpidem est réputé pour le fait qu'il a un risque de dépendance "moyen" contrairement au Xanax qui en a un "élevé".

Don_Fouinardo a écrit :
Après je ne sais pas si c'est spécifique aux benzos (et associés parce que le zolpidem est quand même très proche et affecte aussi les recepteurs gabaergiques) ou si ça s'applique à d'autres classes, mais je dirais que peu importe sa classe, une molécule rapidement éliminée par le corps est plus propice à engendrer une addiction du fait de la baisse brusque de sa concentration dans le sang (les symptôme de manque se manifestent du coup tout aussi brusquement)...


Je pense aussi. Mais dans ce cas, les symptômes que décrit Kanazik auraient dû se manifester plus tôt... Non???
L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à l'individu. C'est ce que l'individu fait de ce qui lui arrive.

Aldous Huxley
#10
Bah pour moi (mais c'est pas comme si j'étais compétent) ça n'a rien à voir avec le zolpidem (du moins en tant que tel), c'est juste impossible de taper une telle crise pour 3 cachetons d'un pseudo-benzo pris une fois occasionnellement et vu la demi-vie ultra-courte du machin, si tu dois taper du manque tu dois le sentir très rapidement, pas 2 jours plus tard. ça peut venir de plein de choses : Mélange bizarre, autre produit/medoc, fatigue, réaction psychosomatique...

Mais bon hormis cette crise bizarre dont la responsabilité ne peut visiblement pas être directement imputée au médicament, je pense qu'il est quand même judicieux de rappeler que l'usage détourné de benzos (et de zolpidem) ne sont pas conseillés par le forum. Non seulement les risques d'addiction sont réels, mais ces molécules n'apportent pas grand chose non plus sur le plan récréatif...
#11
Oui oui en théorie vous avez raison.
Déjà c'est clair qu'il ne faut pas abuser et détourner ces médocs, ça maintenant je l'ai pigé.
Mais concernant les symptômes décrits (3x ds une même journée !) ça ne m'était jamais arrivé auparavant et ça ne me l'a jamais refait depuis. Je n'ai d'ailleurs rien changé à mes habitudes de vie/de nourriture/de sommeil et tout ces trucs qui auraient pu jouer dans l'histoire, que ce soit avant ou après la prise des 3 cachets.
C'est d'ailleurs pour ça que j'ai cru à une "couille" physique/de santé avant de finalement piger au bout de la 2° crise que ça ne pouvait être que ça...

Enfin bon faut croire que j'y réagis mal/bizarrement et... on ne m'y reprendra plus !

Citation :Pour moi, les sueurs sont bien une manifestation physique du manque. Flagellez moi si j'me trompe^^
Oui oui on est d'accord c'est bien un symptôme physique mais j'entendais par là rien de bien handicapant comme ça peut l'être avec l'alcool ou je ne sais quoi d'autre (tremblements, chaud/froid, troubles de la concentration etc. etc., j'ai vu des amis ne plus pouvoir rien faire si ils sont en manque de produit. Là ça n'était absolument pas le cas et Dieu merci !)
#12
J'ai pas compris si le Zolpidem était un somnifère ou un benzo, ou les deux peu être..?
#13
Réponse
#14
Merci modo "Le Zolpidem est un sédatif - hypnotique de la classe des imidazopyridines, dérivé des benzodiazépines."

Donc indirectement les deux, sinon quelqu'un a une réponse plus détaillée à donner ?
#15
J'ai un peu envie de rajouter mon grain de sel là de dans ton histoire m'intrigue...

Ayant déja essayé l'un et l'autre j'ai jamais éprouvé ce que tu dis avoir ressenti, et je n'ai pas connaissance de symptomes de ce genre avec le Zolpidem.

Méga ton Ex a bien bossé ses cours Smile On donne préférentiellement le Stilnox parce que plus adapté aux problèmes d'endormissements car durée d'action plus courte (de manière générale : benzo et apparenté de demi vie courte = hypnotiques, de durées moyennes et longues = anxio)

Il faut savoir que certaines personnes sont TRES sensibles aux benzos, et apparentés et d'autres PAS DU TOUT. Un comprimé de zolpidem peut t'assommer un mec de 150kg et pas du tout une nana de 50kg.

Maintenant parlons de ta "crise de manque". Les symptomes que tu décris me font franchement penser à un syndrome sérotoninergique. J'viens de ratisser la page du Vidal et y'a pas les symptomes que tu décris, même en cas d'intoxication massive. Donc ca m'intrigue. Est ce qu'il te serait possible de me décrire un chouilla plus les sensations que t'as eu ? Puis sérieux 2 jours après la prise de 3cp c'est chelou une crise de manque...

Alors attention peut être que tu as une sensibilité particulière avec ces molécules là.

Et sinon c'est pas top top la double dose de Xanax pour pioncer, de 1) au bout d'un moment tu vas avoir une tolérance et accoutumance de ouf et de 2) la demi vie étant assez importante t'as des chances d'être un légume les lendemain non?

Enfin bon voila, bizarre, bizarre ...
#16
Allez un autre petit grain de sable =)

Selon wikipédia :

Citation :Utilisé pour le traitement de l'insomnie occasionnelle, transitoire ou chronique, bien qu'il ne soit délivré que sur ordonnance. Il est notamment commercialisé sous le nom Stilnox en comprimés de 10 mg sécables.

En gros depuis le début du topic vous essayez de différencier le même produit sous deux noms différents arf ! après wikipédia chepa si c'est fiable dans ces domaines là...

Violet a écrit :
la demi vie étant assez importante t'as des chances d'être un légume les lendemain non?


Oui quand même, en fumant quotidiennement de la weed, les rare fois où je prends un demi Zolpidem avant de me coucher, je met bien une ou deux heures à sortir de ma bulle le lendemain...par contre l'effet downdodo n'est pas très long je trouve, enfin on s'endort super vite et profondément donc normal que l'on se réveil plus tôt.
#17
Laura Zerty a écrit :
En gros depuis le début du topic vous essayez de différencier le même produit sous deux noms différents arf ! après wikipédia chepa si c'est fiable dans ces domaines là...


Mais non^^! C'est juste le titre du sujet qui est comme ça... Kanazik nous parle de Zolpidem (ou Stilnox) et d'Alprazolam (ou Xanax), deux molécules bien différentes.
L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à l'individu. C'est ce que l'individu fait de ce qui lui arrive.

Aldous Huxley
#18
Laura Zerty a écrit :
En gros depuis le début du topic vous essayez de différencier le même produit sous deux noms différents arf ! après wikipédia chepa si c'est fiable dans ces domaines là...


C'est pas exactement la même chose. Les demi vies sont pas les même (zolpi : 2/3h , xanax : 15h)

Laura Zerty a écrit :
Oui quand même, en fumant quotidiennement de la weed, les rare fois où je prends un demi Zolpidem avant de me coucher, je met bien une ou deux heures à sortir de ma bulle le lendemain...par contre l'effet downdodo n'est pas très long je trouve, enfin on s'endort super vite et profondément donc normal que l'on se réveil plus tôt.


Bah normalement c'est pas avec le zolpidem que tu dois avoir la gueule dans le cul le lendemain, mais avec le Xanax (demi vie) et sinon nan c'est pas normal que tu te réveilles plus tôt, c'est clairement écrit dans le Vidal, il ne modifie pas la durée du sommeil, mais facilite l'endormissement, et la profondeur du sommeil.


Hum oui perso je parle clairement de l'un ou de l'autre ....
#19
Le zolpi ca m'empeche de dormir et quand je fini par sombré dans la matinée je me tappe des reve méga chelou.

Bref comme aide a l'endormissement t'as mieux.

Teste la melatonine si tu as des probleme pour t'endormire, c'est casi homeopatique et ca marche plutot bien.
Par contre c'est souvent surdosé, les pillule que j'avais eu etais a 3mg alors que avec 1mg t'as le meme resultat voir meuilleur ( sur plusieurs jour quand meme hein ) Et ca t'evite de te gaver d'une hormone au risque que ton cerveau finisse par en produire moins.
If your head is too open your brain falls out
#20
Comme dis plus haut : chacun reagit differemment face aux BZD (comme pour chaque molecules/drogues) (tu peux tres bien avoir un effet paradoxal d'agitation avec des anxio ...).

La mélatonine est une hormone... T'as du te melanger entre Benzos et tout (par contre les bzd ne sont pas des hormones...)

Le mieux c'est de rien prendre du tout... (bonne hygiene de vie : bonne alimentation, sport, et au pire rituels d'endormissement (baise, clope, lecture..)).

M'enfin bref desolee pour le HS...
#21
T'inquiete je fais la difference entre les deux.

Mais si ce jeune homme a des dificulté a s'endormire et qu'il en viens a prendre des zolpi ou de l'alpra, je lui conseille une alternative qui me semble plus saine.
If your head is too open your brain falls out
#22
Violet a écrit :
Bah normalement c'est pas avec le zolpidem que tu dois avoir la gueule dans le cul le lendemain, mais avec le Xanax (demi vie) et sinon nan c'est pas normal que tu te réveilles plus tôt, c'est clairement écrit dans le Vidal, il ne modifie pas la durée du sommeil, mais facilite l'endormissement, et la profondeur du sommeil.


Hum oui perso je parle clairement de l'un ou de l'autre ....


Je ne suis pas un gros dormeur et je récupère assez vite en règle générale, genre après une soirée stim par exemple, si je me couche avant la fin de la descente en prenant un demi Zolpi, c'est possible que deux heures après je sois réveillé en mode bien, sinon avec une nuit de cinq ou six ça le fait avec un demi cacheton toujours, lorsque j'en prend un entier c'est que j'ai besoin de vraiment faire un gros dodo, et là je peux partir pour 8 ou 9 heures de sommeil profond.
#23
Violet a écrit :
Maintenant parlons de ta "crise de manque". Les symptomes que tu décris me font franchement penser à un syndrome sérotoninergique. J'viens de ratisser la page du Vidal et y'a pas les symptomes que tu décris, même en cas d'intoxication massive. Donc ca m'intrigue. Est ce qu'il te serait possible de me décrire un chouilla plus les sensations que t'as eu ? Puis sérieux 2 jours après la prise de 3cp c'est chelou une crise de manque...

Alors attention peut être que tu as une sensibilité particulière avec ces molécules là.

Et sinon c'est pas top top la double dose de Xanax pour pioncer, de 1) au bout d'un moment tu vas avoir une tolérance et accoutumance de ouf et de 2) la demi vie étant assez importante t'as des chances d'être un légume les lendemain non?

Enfin bon voila, bizarre, bizarre ...

Ça s'est produit le surlendemain. En gros après les 3 cachetons j'ai pioncé jusqu'à 14h le lendemain et c'est vers 21H que ça s'est manifesté (bon niveau dates/horaires c'est plus vraiment précis mais disons 24-48H après la prise).
Ça commence avec l'impression d'un truc qui monte dans le corps, vieux souvenirs et pensées désagréables qui surviennent (des trucs occultés depuis des années, oui oui c'est dingue...), grosse chaleur et tête qui tourne. Là si je me lève je suis désorienté. L'impression d'opression est vraiment très présente. J'ai du mal à respirer et je sue comme un taré et j'ai vraiment l'impression que je vais passer l'arme à gauche. En gros voilà ce dont je me souvient. Au final ça dure 1 minute puis pouf ça disparaît cash...
[pas de convulsions, de diarrhée, de rigidité (c'est même plutôt l'inverse) ni d'hallus]

Concernant le Zolpidem oui c'est fini je n'en prendrai plus jamais de ma vie !

Mais sinon que ça soit Zolpidem ou Xanax non, jamais dans le gaz le matin au contraire je pète le feu !

Pour revenir au Xanax vous avez l'air de dire que c'est vraiment grave dangereux, mais franchement je ne ressent rien si pas de prise pendant 1 voire plusieurs semaines.
Peut-être que ça vient du dosage ? C'est des 0.50mg, je les prends par 2, en général juste avant de dormir et au max 5 par jour.
#24
Je ne saurais pas te dire en combien de temps la dépendance va s'installer, mais je peux t'assurer que si tu continues à ce rythme-là pendant un laps de temps suffisant, tu vas le sentir passer. Sérieux, prends pas ça à la légère.
#25
Ouai carrément ..

Bah j'sais pas pour ton trip au zolpidem, bon vu que tu compte plus en prendre on va dire que le problème est réglé...

Sinon pour le Xanax : Oops sérieux t'es a 5mg par jour ? (parce que par 2, 5 fois par jour ca fait ca .. ou alors c'est maxi 5cp/jour soit 2,5mg) ... nan mais franchement, j'espère que tu prends pas ca que pour dormir, parce que si tu te tapes des doses pareilles c'est que tu as un vrai problème d'anxiété (rassures moi).
Comme dis Schtroumpfette fais franchement franchement gaffe, les benzos c'est méga méga relou à arrêter (même si tu sens pas la dépendance s'installer, puisque tu dis que tu peux arrêter pendant quelques semaines et rien sentir...) .
A long terme, t'as des soucis d'amnésies, insomnies (blague), d'anxiété, etc etc donc euh Achtung !!!
#26
Smile 5x0.50mg = 2.5mg ! Donc c'est cool sans le savoir je ne dépasse pas le max recommandé.
Bien sûr que non je ne prend pas du tout ça à la légère !!! Sinon je ne serais pas ici pour en savoir un peu plus...
Et oui j'ai un putain de soucis en ce moment, pas d'anxiété mais de déprime oui... Et très franchement je préfèrerais largement revenir 2 mois en arrière mais bon la vie c'est comme ça, la majeure partie du temps c'est de la merde :crybaby:
Quand tu parles de long terme c'est à dire quelle durée à peu près ?
#27
Bon ca va alors, je croyais que tu faisais ca en mode "home medication" et c'est pas le top ca... Et je suis pas en train de t'engueuler (oui j'ai bien sur vu que tu étais venu pour en parler !). T'as d'autres médocs en ce moment ? :/ (on donne pas QUE des benzos quand y'a de la dépression...)

Ca dépend énormément des gens, parfois au bout de 2 mois... Parfois 6 et pour les plus résistants 1 an... Mais franchement les gens qui tiennent 1 an avec 4 Xanax par jour sans avoir de gros soucis de mémoires (+ tout le reste), j'en connais pas.
#28
Non je n'ai pas d'autres médocs, et je ne suis pas non plus allé voir de médecin pour lui causer de mon soucis. C'est plus comme tu le dis en mode "home medication" avec pour limite le nombre de boîte de Xanax en stock Smile Soit encore 2 complètes...
Ok pour la durée, on va partir sur 6 mois c'est cool d'ici là ces boîtes ne seront plus qu'un vague souvenir :wink:
Et puis j'suis pas ouf, si je n'ai pas sombré dans l'héro alors que tous aux alentours se vautraient dedans c'est pas pour finir comme un con dépendant aux pillules...
En fait je me suis juste posé des tas de questions depuis le soucis avec le Zolpidem, ça fait réfléchir quand même...
#29
Mouai... mouai bis... je renouvelle donc : si t'es déprimé c'est pas des anxiolytiques qu'il te faut. Et ton médecin pourrait t'aider et en meme temps surveiller. Bon tu fais comme tu veux mais d'apres moi il y a surement plus adapté...
#30
Et à quoi tu penses alors en trucs plus adapté ? (hors cannabis :lolSmile


Topics apparemment similaires...
  Zolpidem et zopiclone : effets et différences Morning Glory 12 1,014 28/11/2020 00:07
Dernier message: Acacia
  Zolpidem, Zoplicone et hallucinations Trickster 29 4,936 21/10/2020 17:49
Dernier message: Acacia
  zolpidem en tant qu'anxyolitique ? wealldead 14 2,568 30/08/2017 21:22
Dernier message: PsychoDiego
  Stilnox : durée des hallus, résister au sommeil ? herveherveherveherve 2 2,190 31/05/2010 18:07
Dernier message: taAke
  zolpidem et sorte de somnambulisme... adrenochrome 35 17,589 17/02/2010 09:57
Dernier message: Deleted
  stilnox, comparaison des hallucinations abysmal 6 6,572 19/05/2008 16:10
Dernier message: Maru



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.