[ Tuto ] identification du Psilocybe. Semilanceata
#1
Pour vous entraînez test d'identification

Manuel d'identification du Psilocybe. Semilanceata 
 
Ce document est à titre éducatif afin d'éviter des intoxications d'autres origines qu'hallucinogènes,
et non de banaliser ou d'inciter à la consommation.
 
Aucune identification ne vaut l’avis d’une personne qualifié, et l’auteur ne pourra pas être tenu responsable d’une erreur d’identification, qui aurait provoqué par la suite, la décision de consommation des champignons cueillis.

 
Sommaires :
                                                           - les premières notions importantes !
                                                           - Informations sur les toxines et les centres anti-poison
                                                           - la petite histoire
                                                           - le matériels requis et comportement sur place
                                                           - description / vocabulaire / prudence
                                                           - où trouver des psilo
                                                           - photos de confusion possible
                                                           - photos de Psilocybe. Semilanceata
                                                           - petite méthode pour l'aide a l'identification
                                                           - sources
                                                           - 
Pour vous entraînez test d'identification

 
Les premières notions importantes !

- Premièrement les pâturages à moutons vous oubliez ! car vous risquez de contracter la maladie de la Douve qui crée de graves problèmes intestinaux et de foie   ( mortel ! ).

- Garder toujours un champignon ! En-cas d’intoxication pour permettre une identification de la toxine par les secours !

- Est-ce que le champignon que je viens de trouver correspond en tout terme ! Avec la description ci-dessous ?

- Il pousse principalement de mi-octobre à mi-fin décembre ( selon la météo ).

- Évitez les lieux où vous serez exposé à des routes fréquentées ou prés d'habitations, si vous ne voulez pas rentrer avec des gros schtroumpfs moustachus.

- 10g de champignons frais = 1g de champignons séchés ( autour d'une douzaine de champignons environ ).

- Ne prenez pas de sac plastique, et séparez les champignons dont vous doutez l'identification, dans d'autres contenants appropriés !

- Comme tous plaisirs avec modération, renseignez vous sur le set & setting, ne consommer pas si vous avez des problèmes psychiatriques ! ( possibilité d'aggraver ces derniers lors de bad trip ).
 

 
Informations sur les toxines et les centres anti-poison :

- Numéros des centres anti-poison de France :

- Angers : 02 41 48 21 21          - Nancy : 03 83 22 50 50    
- Bordeaux : 05 61 77 74 47    - Marseille : 04 91 75 25 25            
- Lille : 08 00 59 59 59             - Rennes : 02 99 59 22 22                
- Lyon : 04 72 11 69 11            - Strasbourg : 03 88 37 37 37
- Paris : 01 40 05 48 48           - Toulouse : 05 61 77 74 47


- Différentes types de toxines :

- les organiques :
Phallotoxines, Amatoxine, Gyromitrine...
Elles s’attaquent principalement au foie et aux reins, les premiers symptômes apparaissent entre 6h et 48h après l’ingestion, par une manifestation hépatite et des graves problèmes rénaux, la mort est courante avec ce type d’intoxication par conséquent allez au urgences ou un centre anti-poison le plus rapidement possible !!!

- système digestif :
Cétone, Quinone, Muscarine...
Les premiers symptômes arrivent généralement rapidement après l’ingestion, et se caractérise par des vomissements souvent accompagné de diarrhée, il est fréquent que ces intoxications restent bénignes même s'il faut consultez les urgences ou un médecin dans les plus bref délais !!!

- système nerveux :
Psilocybine, Psilocine, Béocystine, Muscimol, Acide iboténique...
Effet hallucinogène, mise à part pour le muscimol et l’acide iboténique, qui sont délirogènes.

 
- En règle général :
Des symptômes apparaissant rapidement sont souvent le signe d’une intoxication bénigne alors que des troubles tardifs ou très tardifs annoncent un empoisonnement grave, dans tous les cas allez consultez immédiatement un centre anti-poison, les urgences ou un médecin   !!!
 

 
La petite histoire :
 
En 1838, Elias Magnus Fries décrit l'espèce pour la première fois dans son Epicrisis Systematics Mycologici avec comme nom binominal original Agaricus. semilanceatus. Puis en 1871, Paul Kummer transfère l'espèce dans le genre Psilocybe après avoir élevé au rang de genre de nombreux subdivisions d'Agaricus.
 
Les noms Psilocybe. Lancéolé ou Psilocybe. fer de lance, sont des simples traductions, en français du nom scientifique. Quant à l'anglais, le nom liberty cap soit « chapeau de la liberté » fait référence au bonnet phrygien auquel il ressemble.
 
En 1962, Albert Hoffmann pratiqua un essai chromatographique sur 0,45 g de Psilocybe. Semilanceata sec, il met ainsi en évidence que le champignon renfermait 0,4% d’une substance indolique probablement identique à la psilocybine.
 
C’est la première fois dans l’histoire scientifique que l’on découvre une espèce contenant de la psilocybine en Europe. Mais les recherches sur celle-ci furent abandonnées car cette espèce fut, dans les années 1960, considéré comme inintéressante.
 
Dans les années 1970, les recherches ont repris et on a démontré, grâce aux nouvelles méthodes de chromatographies, que le Psilocybe. Semilanceata contenait environ 1% de psilocybine, taux qui concurrence celui des espèces les plus puissantes du Mexique, depuis ce champignon est devenu le champignon psychédélique de référence en Europe.
 

 
Le matériels requis et comportement sur place :
 
- Matériels :
 
- Paire de bottes ( très conseiller ! ).
- Panier en osier ( pour être plus rigolo ).
- Tupperware plastique / verre ( ne pas fermer hermétiquement les champignons à l'intérieur ! ).
?conseils? vous pouvez doubler le fond d'un torchon
- Ciseaux / couteau.
- Descriptif du champignon sur soi avec si possible des photos.
- Ne prenez pas de sac plastique ( accélère la croissance de bactéries, tout comme le tupperware fermé ! ).


 
- Comportement à adapté sur place :
 
- Comment être :
 
Dans un premier temps votre patience sera mis a l'épreuve, et pour vous aider dans votre quête, je vous conseille d’abord de :
 
- Garder l'esprit clair pour éviter les confusions et prises de risques avec les animaux présents.
- Regard attentif, scrutez bien le sol en avançant doucement sans hésitez à fouiller dans les brins d'herbes.
 
Ensuite c'est plus du bon sens :
 
- Si vous voyez le propriétaire du terrain, dites lui bonjour et demandez, s'il est d'accord que vous soyez là.
- Respect du champs on abîme rien, même une gentille ligne électrique qui vous a libéré sa tension. 
- Evitez de vous approcher des animaux, ils aiment leurs vies privées et vous le feront comprendre en vous chargeant donc surveillez les et s'ils deviennent plus ou moins nerveux éloignez-vous en les regardant / gardant toujours de face et en restant calme !
 
- Comment faire :
 
- Attendre la maturité ! Quand les lames sont de couleur violacé pour assurer la reproduction.
- Coupez aux ciseaux ou couteau la tige du champignon, pour ne pas détruire le mycélium et qu'il puisse repousser par la suite.
- Mettre le champignon dans un récipient approprié et continuez votre cueillette.
 

 
Description / vocabulaire / méfiance :
 
[Image: kl33.jpg][Image: 0xm8.jpg]
 
- Description :
 
Note: Il est très important que les champignons que vous allez ramasser contiennent toute les caractéristiques présentées ci dessous qui correspondent au moment de la cueillette !!
 
- Niveau d'absence d'une caractéristique dans l'analyse d'un champignon :
 
* : 1 champignon sur 10 ( 90% , des champignons ont la distinction )
** : 1 champignon sur 5 ( 80% , des champignons ont la distinction )
*** : 2 champignon sur 1 ( 33% , des champignons ont la distinction ) ---> ( 1/3 , un tiers )
 
- Les définitions d'une couleur entre crochets définissent [la couleur dans son ensemble].
 
Le Psilocybe. Semilanceata commence à apparaître vers septembre, après les premières chutes de températures, et connaît des pics de floraisons quand les températures nocturnes sont comprises entre 2C°et 9C° , et les journées autour de 7C° et 14C° en étant légèrement ensoleillées avec un petit peu de pluie.
 
- Chapeau :
 
- Forme :
Le chapeau du Psilocybe. Semilanceata mesure entre 0,5 à 2,5 cm de diamètre et de 0,6 à 2,4 cm de hauteur.
 
Il adopte une forme conique et pointue ou bien une forme de petite cloche, il est alors dit campanulé.
 
L'umbo*, ou le tétons* est très souvent visible ou prononcé au sommet du chapeau.
remarque: il arrive que celui-ci ce fasse discret ou même provoque des déformations du chapeau pour vous assurez d'une bonne identification du champignon, regardez si les autres autour ( cas présent ) en sont muni de la manière souhaité.
 
La bordure du chapeau est enroulée vers l'intérieur avant de pendre très légèrement de 0,08 à 0,3 cm vers le sol.
 
La forme reste presque la même au cours de la croissance.
 
- Couleur :
La couleur du chapeau se modifie selon son niveau d'humidité, il est dit hygrophane.

Humide, le chapeau prend une teinte ocre**, brun* ou noisette*, avec des nuances* proches du [verdâtre / bleu]***ou [ noirâtre / violacé ]*.
la bordure est de couleur sombre tirant vers le [bleu/verdâtre]** , violacé* ou comporte des nuances de noir*.

Sec, le chapeau est beaucoup plus pâle, d'une teinte olive**, jaunâtre* à [blanc cassé crème]*, ainsi que les nuances qui sont moins prononcées.
la bordure est moins nuancé** avec des tons [bleu/verdâtre]*** , violacé**, [noisette foncé]* noir* apparaissant plus vers l'intérieur de la bordure.



 
- Lames / lamelles :

- forme / disposition :
Lames étroitement regroupées assez proches sans êtres collées les unes aux autres, ces lames sont ascendantes et adnées ( forme que prenne les lamelles à la jointure du pied
et dans le chapeau )
.

- couleur :
Les lames des jeunes spécimens sont [brun pâle] et deviennent [gris sombre]* à [noirâtre- pourpré]* à maturité, les arêtes des lames sont plus claires.



 
- Pied :
- forme
De forme cylindrique il mesure entre 3 et 12 cm de long pour 0,1 à 0,3 cm de diamètre, ne comporte pas d'anneau ni de volve et la chair est fine et légèrement fibreuse.
 
- couleur
La couleur est principalement d'une teinte jaunâtre*, [ocre-brunâtre]* à [blanc cassé crème]* tirant sur des ton olive***, qui est plus ou moins de la même couleur que son chapeau avec toute fois des tendances plus claires.
 


 
- Goût et odeur :
Le goût et son odeur sont faiblement farineuse, je sais dit comme ça, peut être un peu compliqué à se le représenter mais quand on s'intéresse à la cueillette des champignons en général, on découvre une panoplie d'odeur poivré / épicé / de pins / de fleurs / de cannelle / etc…..



 
- Autres caractéristiques :
Le chapeau d'un spécimen humide est collant, à cause d'un film gélatineux, que l'on peut décoller du chapeau. ( la cuticule qui est une peau sur le chapeau )
 
C'est pendant cette humidité que l'on peut observer des stries / rainures verticales apparaissant par transparence plus visible sur la partie basse du chapeau qui sont les lamelles a l'intérieur de celui-ci.



 
- Les champignons à laisser et à se méfier :
 
- Les Psilo. Semilanceata qui faut se méfier :
 
- Qui ont le chapeau trop hémisphérique ou évasé à la base.
- longueur du champignon au dessus d'une largeur de main.
- Est-ce un petit téton ou alors, relief / décoloration du chapeau qui fait l'effet visuel.
- Striées par l'humidité et non par une décoloration du chapeau ou bien de sa forme.
- Lorsqu'il est humide attention aux variances de couleurs qui risquent de provoquer
une confusion avec d'autres champignons ressemblants.
- Un début de décomposition au lieu des nuances violacé / noir.
[Image: wr20.jpg]
 
- Les champignons qui ne faut pas ramasser :
 
- Les champignons qui ne correspondent pas à la description.
- Les champignons trop jeunes ou trop vieux.
- Les champignons parasités.
- Les champignons détrempés ou en décompositions.
- Les champignons en morceaux.
- Les champignons qui se nourrissent de bois mort ou d’excréments ( ce ne sont pas des P. Semilanceata )


 
- Explication du vocabulaire :
- Campanulé :
De forme conique mais avec la base bombé comme une cloche.
[Image: xvbd.jpg] [Image: n7qi.jpg]


- Lames / Lamelles :
Séries de membranes à l'intérieur du chapeau disposées en cercle au tour du pied.

- Ascendante :
Position des lamelles par rapport au pied.
[Image: t15h.jpg]


- Adnée :
Forme prise par la jonction ente le pied et les lamelles.
[Image: b4nn.jpg]


- Cylindrique :
Allure du pied qui est d’épaisseur égal d'en bas jusqu’en haut.

- Anneau :
Vestige d'un voile formé pendant la croissance.

- Volve :
Sorte de «coquille d’œuf» à la base du pied.
[Image: 8f6a.jpg]


- Conversion unité :
0,1 cm = 1mm

90% = 9 champignons sur 10 ont la caractéristique.
80% = 4 champignons sur 5 ont la caractéristique.
33% = 1 champignon sur 3 ont la caractéristique.

10g de champignons frais = 1g de champignons séchés ( une douzaine de champignons environ ).
 

 
où trouver des psilocybe. semilanceata :
 
- Où habitent les psilo :
 
Pour faire simple vous devez trouver des bocages ce sont des champs qui contiennent de la tourbe et une plante typique de cette flore, si possible discret et
 la présence de vaches et de chevaux n'y est pas obligatoire.
 
[Image: zgwu.jpg]
 
Comme vous pouvez l'apercevoir le champs contient un type de végétation particulière, qui est un mélange d'herbes et de mousses qui forment de la tourbe, d'une plante aux allures «semi-marécageuse », et des excréments de poney.
 
C'est dans la tourbe au alentour de zéro à une dizaine de mètres des plantes que vous les trouvez en général.
 
[Image: 97p0.jpg]
 
Le champs doit être un minimum gorgé d'eau pour fournir à la végétation l'humidité nécessaire, sur la photo cela est en excès mais à quelques mètres, le sol aura un niveau d'humidité correcte, tout déprendra de la forme du terrain donc a vous de voir.
 
La présence de vaches ou de chevaux / poneys n'est pas obligatoire mais ils peuvent apporter des nutriments à la terre dû à leur défécations. ( attention les Psilocybe. Semilanceata ne poussent JAMAIS sur les excréments !! même s'ils peuvent croître à proximités ! ).
 
Personnellement mon expérience m'a plus orienté vers des champs avec le style présenté, qui est pour un climat océanique, évitez les zones proches de la mer de quelques kilomètres, mais ceci s'applique également au reste de la France. ( j’ai pu visiter les montagnes du pays basque et cela c’est bien appliqué Smile ).
 
[Image: z17b.jpg] 
[Image: dm2n.jpg]
 
Sur la première photo, on peut voir le second intérêt à avoir des ruminants sur un terrain ou du moins des passages réguliers, car dans cette végétation la recherche serait moins fructueuse vu la densité de la végétation, cela dit certains ont de belle surprises
 
 
 
- Google maps plutôt utile :
 
- Chercher des zones agricoles avec le mode de vue satellite.
- Rechercher des rivières / ruisseaux en mode plan.
- Voir comment ceux-ci traversent ou longe les champs.
- Regarder si la végétation semble intéressante ( zoom sur les partie du champs ou passe l'eau ).
- Regarder si il y a du bétail ou des mangeoires pour voir leur présence.
 
[Image: vejy.png] [Image: iajv.jpg] [Image: 6vgn.png]
 

 
Exemples de confusions possibles :

[Image: 4lw1.jpg]
- Psilocybe Inquilina ( inactif ).
Il a le chapeau plus plat et un pied blanc plus grand et rigide, il reste souvent la marque d'un anneau,le téton ressemble un peu à celui des Psilo. Azurescens mais en plus fin ainsi que la couleur du chapeau.

[Image: chfx.jpg]
- Psilocybe Semiglobata ( inactif ).
Pousse sur les excréments, n'a pas de téton, est d'une teinte plus claire, et possède souvent le reste d'un anneau et la tige ainsi que le chapeau sont très visqueux

[Image: g0ft.jpg]

- Panaeolus Fimicola ( inactif ).
On le distingue assez facilement avec sa couleur brun foncé tirant sur le noir lorsqu'il est humide, et sur le haut du pied en dessous du chapeau on peut observer un dépôt de sulfites noir quand on le trouve, il y a souvent des psilo dans les alentours.

[Image: m7g4.jpg]
- Panaeolus Papillionaceus ( inactif ).
Reconnaissable par le fait qu'il pousse principalement sur les bouses et par une forme de dentelle sur le bord du chapeau. Petit il peut-être aisément confondu par un débutant.

[Image: bl2r.jpg]
- Coprin Micaceus.
Pousse en colonie, a un pied blanc plus épais et fibreux, il ne comporte pas de téton, et les stries apparaissent par sa forme.

[Image: 1kr6.jpg]
- Coprin Canoceps.
Pied blanc, plus épais et fibreux, le chapeau est trop évasé.

[Image: xfg2.jpg]
- Psathyrelle Spadiceogrisea.
N’a pas de téton et a des lames et un pied blanc crème.

[Image: bgp3.jpg]
- Psathyrelle Sphagnicole.
Comporte un anneau, n’a pas de téton et le est plus épais et rigide et chapeau trop ouvert.

[Image: n8ko.jpg]
- Mycène à pied strié.
Chapeau gris strié par sa forme, non par transparence et ce nourrit de bois.

[Image: tn2d.jpg]
- Mycène à pied laiteux.
Lames et chapeau blanc, lait qui sort souvent du pied lorsqu’il est cassé et l’umbo sur le chapeau est d’une couleur bleu nuit.

[Image: ssi3.jpg]
- Conocybe Deliquescens.
Distinctif par son pied blanc et sa forme de parapluie plié quand il est jeune et ouvert à maturité.

[Image: omib.jpg]
- Conocybe Cyanopus.
Non-présence de téton, son pied est plus blanc et le chapeau est trop évasé.
 

 
Photos de Psilocybe Semilanceata :
- Sec :
- de référence
[Image: jczx.jpg]

- petit téton
[Image: 6tjk.jpg]

- téton déformé
[Image: b3a5.jpg]

- bordure
[Image: ha53.jpg]


- Humide :
- de référence
[Image: 5u2t.jpg]

- petit téton
[Image: uk7h.jpg]

- téton déformé
[Image: f4pn.jpg]

- bordure
[Image: bs95.jpg] [Image: evs7.jpg]


- Lames / lamelles :
[Image: nr4g.jpg] [Image: k5ms.jpg]

- Coupé en deux :
[Image: r2vb.jpg]

 
Conseils pour vous faire aider dans l’identification de votre récolte :

- Photos de bonne qualité et le plus rapidement possible ( un champignon cueillit, change vite de morphologie ).
- Échelle de mesure.
- Différente taille de croissance petit et mature.
- Photo de face / chapeau de biais / lamelle / dessus / des lieux si possible.
- Description des lieux / végétation si vous n’avez pas de photo.
- Ce que vous évoque l'odeur ( après on ne va pas se baser uniquement la-dessus mais ça peut toujours être utile )


- Exemple de demande :
- Types de photos :

Panaeolus Papillionaceus de face 
[Image: m7g4.jpg]

Panaeolus Papillionaceus petit et de biais 
[Image: 25xb.jpg]

Panaeolus Cinctulus de dessus
[Image: lub6.jpg]

Panaeolus Cinctulus lames
[Image: sm9i.jpg]

- Description des détails non visible sur une photo « description d'un champignon imaginaire »
Les dimensions du chapeau sont de 2,5 cm de haut pour 2cm de diamètre, le pied est rigide, on peut aussi apercevoir la trace d'un anneau.

- Description de l'odeur « description d'un champignon imaginaire »
Principalement poivré avec des notes d’anis et de citronnelle.

- Description du lieu « exemple réaliste »
Légèrement en pente créant une forme de cuvette, où se trouvent les champignons
dans une tourbe, avec des plantes en épi sans feuille juste des tiges pointu.

-photo modèle : 
[Image: bnt0.jpg]
manque une échelle de mesure ( règle, feuille gradué, briquet... )

 
Sources infos / photos :
 
- Psilosophy ( photos Psilo. Semilanceata ).
- Psychonaut ( petite histoire ).
- Wikipédia ( petite histoire ).
- Google image ( photos / schéma champignon ).
- Champiweb ( photos coprin / psathyrelle / mycène ).
- Mycoquebec.org ( photos coprin / psathyrelle / mycène / conocybe ).
- Auteur ( photos / textes ).
- auteur : psilogoutte ( Quimper ).
The following 9 users Like psilogoutte's post:
  • Aiskhynê, amicale_du_pc, Augsburer, Biquette, Indica, Kethrope, Oddw, Trickster, Xochipilli94
  Répondre
#2
C'est de toi ?

Sacré taf en tout cas, c'est le meilleur guide que j'ai vu sur le sujet en français, ultra complet, merci pour le partage. Si t'as le même pour les cyanescens je suis preneur d'ailleurs !
  Répondre
#3
Ouais merci, c'est de moi je me suis fait un petit kiff
Pour le Psilo. cyanescens ça sera peut être l'année pro Wink
  Répondre
#4
salut psilogoutte et bravo pour ton guide. J'ai juste une remarque à faire, tout les psilos ne poussent pas forcément dans des champs avec des ruminants dessus. Le plus gros spots que je connais se trouve sur un terrain de foot (hé oui) en seine maritime, il est archi connus et archi triquard. Vu les tontes rases et régulières les psilo sont toujours de petites tailles mais y'en a en masse. Tu peux large en ramasser 500 en moins d'une heure, avant de te faire virer du stade quoi. Je pense que c'est les engrais qu'ils mettent sur la pelouse pour la nourrir et le sulfate de fer qu'ils utilisent pour détruire les mousse qui acidifient largement le sol.
Pareil à un moment donné tu dis qu'il est dangereux de consommer des champignons gelés. Ben tu vois la plus grosse perche par rapport aux nb de psilos consommés que j'ai connus, je l'ai eu avec à peine 1 dizaine de psilos qui avaient survécuent au gel fin décembre en normandie.
Quand mon pote s'est ramené avec a peine 40 champlars pour 4 personnes ont s'est bien foutu de sa gueule, une demi heure plus tard ont étaient satelissés complet de chez complet, une puissance de ouf, nous qui étions habitués à manger 80-100 par tête de pipe.
En tout cas jolis boulot de ta part, merci.
  Répondre
#5
slt cessakeujdi, c'est clair t'as raison de précisé que les psilo pousse un peu partout.

Après je parle plus par expérience dans les campagnes, ou je connais bien leurs habitude, parce ce que je t’avouerais, que j'aurais dû mal pour te conseiller pour en trouver dans une ville ^^

En ce qui concerne les champignons gelés, ce sont tout les mycologistes qui j'accorde à le dire, alors après certains champignons sont plus ou moins résistants au gèle, c'est à dire qu'il ne commence pas de décomposition, mais par sécurité, je préfère ne pas affirmé que l'info sera vrai Wink

Sinon, je suis carrément preneur de toute remarque, je rééditerais Smile  ( d'ailleurs je viens de voir plusieurs petite merde de mise en pages qui faut modifier ^^ )
  Répondre
#6
Thumbs Up 
très complet! bravo  !   Heart
"aux fort la santé, aux débiles la vie!"

"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound". Big Grin


 


  Répondre
#7
Tout d'abord je tiens à te remercier pour ce guide très complet et infiniment utile de par le fait de sa rareté et de sa difficulté à être trouvé. Mais une question que je me posé reste sans réponse. Comment consommer le champignon ?
  Répondre
#8
Grave ! Je l'avais pas vu ! :o

Le meilleur guide que j'ai pu voir !

Merci pour tout ce travail !

Pour te répondre Azoth, c'est difficile à dire car ca va dépendre de la puissance de tes psylo, la dose peut varier du quitte ou double.

Je te conseille d'y aller petit à petit, de prendre une dose un jour et ne pas consommer avant une semaine, puis retenter en augmentant légèrement ou plus si tu n'as quasi rien eu.

Tout dépend aussi si tu connais l'effet des champignons ou non, mais si tu ne connais pas je te conseille de ne pas commencer par les psylo, le dosage étant très incertain.

Sinon tu peux commencer par 20-25 champignons je pense.

Et encore attend d'autres réponses.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#9
Ah mais j'étais totalement passé a coté aussi, je le met en sticky merci Smile
  Répondre
#10
petit up pour la saison et il y a aussi eu quelques retouches  Wink
The following 2 users Like psilogoutte's post:
  • Biquette, Tridimensionnel
  Répondre
#11
Trop cool , merci pour la mise a jour !
  Répondre
#12
cool *****
  Répondre
#13
Ah ouais , bien !
Je sais , je suis pas à l'heure mais le beau taff ne vieillit jamais .
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Tuto] La technique de conservation ultime! snap2 14 757 14/12/2017 17:25
Dernier message: snap2
  psilos semilanceata en belgique papa! 3 801 07/12/2015 19:58
Dernier message: Symone75019
  Help identification :) DarkPsilo 27 1,463 29/09/2015 12:53
Dernier message: Devanagari
  Sécheresse des sols et Psilocybe Semilanceata? EtrangeVoyageur 5 655 19/09/2015 14:27
Dernier message: FunkyDuck
  Identification Champignon T3uFeur 46 6,669 07/09/2015 19:53
Dernier message: Mervin
  [tuto] Séchoir à petits lutins palomita 9 923 19/03/2015 18:15
Dernier message: palomita
  Psilocybe semilanceata dosage ? Mitrix 7 2,114 21/02/2015 16:31
Dernier message: Mitrix
  Psilocybe Merdaria.. puredream 4 1,008 06/11/2014 22:25
Dernier message: puredream
  psilocybe cubensis b+, Question Urgente SpaceMac 3 1,128 28/08/2014 12:24
Dernier message: kayaman82
  identification de cueillette patrickseb 10 1,148 03/08/2014 14:33
Dernier message: Maellecox

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)