S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Trou Noir vs Trou Blanche

#1
Alors qui a deja vecu une dissociation blanche ? Je propose MXE comme le prod qui a le plus tendance a provoquer cet etat transcendent, delirant je me force a croire et lourd de consequences ? Le trou noir nommé ainsi d'apres le trou noir celeste est un voyage jusqu'aux confins de la conscience ponctué par des labyrinthes sombres et qui atteint son apotheose lors de la percé vers la lumiere de l'Au dela. Le NDE par excellence donc. Des ketamines likes produisent cet etat comateux. Le trou blanc quand a lui (j'aime bien pensé qu'il est nommé d'apres le trou blanc le plus connu le Big Bang) est un etat d'eveille surpuissant qui perce la voile de la coma dissociative et qui peut s'accompagner des agissements. Salvia est un trou blanc, DMT aussi et curieusement aussi le MXE.
Je vous invite a partager autour de ce sujet, vous y etes tous conviés.
#2
Alors je sais pas ce que t'entends comme trou blanc mais des holes très blancs ouaip j'en ai eu. Notamment sous kéta. Ma MXE arrive dans une semaine j'ai bien envie de voir ce que ça fait de hole avec.

Par contre les holes à la Salvia c'était noir pour moi, la réalité a volé en éclats et derrière c'était tout noir, pas blanc.
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#3
(27/08/2019 23:29)snap2 a écrit :
Alors je sais pas ce que t'entends comme trou blanc mais des holes très blancs ouaip j'en ai eu. Notamment sous kéta. Ma MXE arrive dans une semaine j'ai bien envie de voir ce que ça fait de hole avec.

Par contre les holes à la Salvia c'était noir pour moi, la réalité a volé en éclats et derrière c'était tout noir, pas blanc.

Un petit rappel de cosmologie. Trou noir est une entité infiniment dense qui se replie sur elle meme. Trou blanc est aussi une entité infiniment dense mais en expansion. Les deux sont liés.Certains des theories des cordes impliquent que chaque trou noir dans notre Univers est en fait un parent d'un trou blanc correspondant a l'Univers enfant. La globalité est le Multivers. 
Je trouve que la cosmologie est le cadre parfait pour illustrer comment l'infiment grand est lié avec l'infiniment petit a travers la conscience. L'esprit en tant qu'observateur du monde physique et vaisseau de nos reflexions est a la fois passif (observation) et actif (interaction). La mecanique quantique qui regit l'infiniment petit et grace a laquelle on peut deriver des theories des cordes est peut etre, surement meme applicable a la pensée de la conscience humaine. Si tout ceci tient ca voudrait dire qu'il y a une resonance entre des trous cosmologiques et ceux provoqués par l'ingestion de psychotropes. Tout les deux ils pointent vers qqchose de tres tres important. La naissance (Big Bang), la mort (Trou noir, je vous rappelle qu'elle est formé par la mort d'une etoile), le voyage de la Vie quiest le lien entre les deux (humaine ou cosmologique) et bien sur l'Au dela et Dieu. 
Qui est a origine de toute chose ? D'ou ca vient ? Pourquoi les psychotropes peuvent resulter en experiences mystiques ? L'esprit est la clé. Je continue à fouiller dans tout ceci tout autant que dans la Folie durant des nombreuses annees. 

Plus precisement sur la Folie rappellons nous que les hallucinogenes de toute sorte sont aussi appellés psychotomimetiques. La folie est peut etre une passerelle lors de laquelle un esprit peut puiser dans les ressources infinis de l'inconscient pour noyer le tout joliment ensemble. 
Je crois dur comme fer qu'il y a une explication pour absolument tout phenomene, manifeste ou implicite. 
Et cette explication j'ai l'impression de la tenir entre mes bouts de doigts. Faudrait il tout simplement des curieux qui se posent des bons questions pour m'aider a consolider et etoffer tout ca. 




Maintenant pour expliciter les trous comme phenomenes purement psychiques par blanc je veux dire que c'est la naissance est non pas la mort. Il n'y a pas de coma, il n'y a pas de lumiere vers l'Au dela comme dans un trou noir. Tu seras d'accord que DMT et Salvia ne sont pas des comas ?
Il se trouve que MXE n'est pas un coma a son apotheose non plus.
Est-ce plus clair ? 

J'ai discuté avec un autiste Asperger la derniere fois j'ai rechuté qui m'a donné des noms pour les plus elementaires etats de matiere qui existent. Je lui ai decris mes souvenirs et il m'a dit que c'est exactement la mousse quantique en d'autre mots la realité a son niveau le plus fondamental. 
 Dans mon cas j'ai pu vivre des etats quantiques qui deviennent accessibles lors des experiences dissociatifs poussés. 
Tout est lié, la science le confirme, la religion et la foi ont des reponses precises (evidemment la il s'agit d'une croyance pour la majorité, donc pas deterministe) par contre la dualité est partout dans l'Univers. 
La lumiere par exemple est une onde et un particule a la fois. Elle permet la propagation de l'information a travers l'espace-temps astronomique et aussi a travers le reseau neuronal du systeme psychique.
Trou blanc/trou noir, debut/fin, gauche/ droite, bon/mauvais, mort/vivant, paradis/enfer. Notre monde physique ainsi que notre code moral est souvent binaire un peu comme 1/0 d'un microprocesseur. 

​​​​​Cela implique une convergence entre la logique(quantitatif) et des choix moraux (qualitatif) qui sont faits souvent en se basant sur la mecanique de prise de decision d'un ordinateur. 

Alors ou est Dieu en tout ca ? 
C'est justement la transcendence de la dualité. Dans mon schema les deux polarités de spectre binaire fusionnent. Dieu n'est ni un bout ni l'autre du spectre. Ce n'est pas un point figé. Dieu est fluide il n'est pas statique pour moi. Le dogmatisme est faux car il demande de croire a la place d'expliquer. L'avenir est fluide dans un monde binaire regit par des ordinateurs quantiques. Pourrons nous leur tenir tete ? A reflechir.
#4
Citation :j'ai bien envie de voir ce que ça fait de hole avec
Si tu parle de methoxetamine, ça se vend encore???

bas le sois disant hole c'est plus  mindfuck et déliro qu'autre chose.

les halucination sur le papier pain ok mais quand on sais plus qui est quoi et ou on habite......

rave génnéral! Big Grin

"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound".

legalkan kratom!!!Angry

 
#5
Yes on peut encore trouver de la MXE sur le deep et selon un psychonaut c'est de la vraie MXE, mais je la ferai analyser quand je la recevrai histoire d'avoir la pureté du prod.
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#6
(27/08/2019 23:44)Infinity a écrit :
(27/08/2019 23:29)snap2 a écrit :
Alors je sais pas ce que t'entends comme trou blanc mais des holes très blancs ouaip j'en ai eu. Notamment sous kéta. Ma MXE arrive dans une semaine j'ai bien envie de voir ce que ça fait de hole avec.

Par contre les holes à la Salvia c'était noir pour moi, la réalité a volé en éclats et derrière c'était tout noir, pas blanc.

Un petit rappel de cosmologie. Trou noir est une entité infiniment dense qui se replie sur elle meme. Trou blanc est aussi une entité infiniment dense mais en expansion. Les deux sont liés.Certains des theories des cordes impliquent que chaque trou noir dans notre Univers est en fait un parent d'un trou blanc correspondant a l'Univers enfant. La globalité est le Multivers. 
Je trouve que la cosmologie est le cadre parfait pour illustrer comment l'infiment grand est lié avec l'infiniment petit a travers la conscience. L'esprit en tant qu'observateur du monde physique et vaisseau de nos reflexions est a la fois passif (observation) et actif (interaction). La mecanique quantique qui regit l'infiniment petit et grace a laquelle on peut deriver des theories des cordes est peut etre, surement meme applicable a la pensée de la conscience humaine. Si tout ceci tient ca voudrait dire qu'il y a une resonance entre des trous cosmologiques et ceux provoqués par l'ingestion de psychotropes. Tout les deux ils pointent vers qqchose de tres tres important. La naissance (Big Bang), la mort (Trou noir, je vous rappelle qu'elle est formé par la mort d'une etoile), le voyage de la Vie quiest le lien entre les deux (humaine ou cosmologique) et bien sur l'Au dela et Dieu. 
Qui est a origine de toute chose ? D'ou ca vient ? Pourquoi les psychotropes peuvent resulter en experiences mystiques ? L'esprit est la clé. Je continue à fouiller dans tout ceci tout autant que dans la Folie durant des nombreuses annees. 

Plus precisement sur la Folie rappellons nous que les hallucinogenes de toute sorte sont aussi appellés psychotomimetiques. La folie est peut etre une passerelle lors de laquelle un esprit peut puiser dans les ressources infinis de l'inconscient pour noyer le tout joliment ensemble. 
Je crois dur comme fer qu'il y a une explication pour absolument tout phenomene, manifeste ou implicite. 
Et cette explication j'ai l'impression de la tenir entre mes bouts de doigts. Faudrait il tout simplement des curieux qui se posent des bons questions pour m'aider a consolider et etoffer tout ca. 




Maintenant pour expliciter les trous comme phenomenes purement psychiques par blanc je veux dire que c'est la naissance est non pas la mort. Il n'y a pas de coma, il n'y a pas de lumiere vers l'Au dela comme dans un trou noir. Tu seras d'accord que DMT et Salvia ne sont pas des comas ?
Il se trouve que MXE n'est pas un coma a son apotheose non plus.
Est-ce plus clair ? 

J'ai discuté avec un autiste Asperger la derniere fois j'ai rechuté qui m'a donné des noms pour les plus elementaires etats de matiere qui existent. Je lui ai decris mes souvenirs et il m'a dit que c'est exactement la mousse quantique en d'autre mots la realité a son niveau le plus fondamental. 
 Dans mon cas j'ai pu vivre des etats quantiques qui deviennent accessibles lors des experiences dissociatifs poussés. 
Tout est lié, la science le confirme, la religion et la foi ont des reponses precises (evidemment la il s'agit d'une croyance pour la majorité, donc pas deterministe) par contre la dualité est partout dans l'Univers. 
La lumiere par exemple est une onde et un particule a la fois. Elle permet la propagation de l'information a travers l'espace-temps astronomique et aussi a travers le reseau neuronal du systeme psychique.
Trou blanc/trou noir, debut/fin, gauche/ droite, bon/mauvais, mort/vivant, paradis/enfer. Notre monde physique ainsi que notre code moral est souvent binaire un peu comme 1/0 d'un microprocesseur. 

​​​​​Cela implique une convergence entre la logique(quantitatif) et des choix moraux (qualitatif) qui sont faits souvent en se basant sur la mecanique de prise de decision d'un ordinateur. 

Alors ou est Dieu en tout ca ? 
C'est justement la transcendence de la dualité. Dans mon schema les deux polarités de spectre binaire fusionnent. Dieu n'est ni un bout ni l'autre du spectre. Ce n'est pas un point figé. Dieu est fluide il n'est pas statique pour moi. Le dogmatisme est faux car il demande de croire a la place d'expliquer. L'avenir est fluide dans un monde binaire regit par des ordinateurs quantiques. Pourrons nous leur tenir tete ? A reflechir.


Autant à un moment j'avais ce genre de pensées intuitives comme quoi des problématiques mystiques pouvaient assurément être expliquées grâce aux sciences contemporaines (notamment à l'échelle quantique), autant avec du recul je me rends compte que c'était surtout de la spéculation de mec qui en avait trop prit.

Le problème c'est qu'il n'y a rien de rigoureux dans les explications que j'ai pu fournir à mes intuitions ou dans celles que tu proposes. Disons qu'en partant d'une idée juste on en vient directement à des interprétations peu tangibles quand on pousse un peu plus loin la critique. En fait dans l'idée c'est cool de se dire qu'on opère des conjectures d'opposés en reliant l'infiniment grand à l'infiniment petit par exemple, ou que le flash d'une puissante drogue correspondrait selon la couleur qu'on lui définit à la création d'une source lumineuse (le big bang) ou à la disparation de lumière (trou noir).

Par exemple à propos d'un de tes arguments, de base on n'est pas d'accord sur le postulat comme quoi les holes à la salvia sont blancs ou noirs. Perso je pense aussi que la salvia c'est plutôt un gros trou noir qu'un flash blanc. Après de là à s'imaginer des corrélations en bricolant avec des idées prises à droites à gauche pour croire édifier une mystique rationnelle ou scientifique, très peu pour moi je t'avoue même si le projet semble intéressant.

En te lisant, ce qui m'a amené à une déconvenue c'est lorsque tu parles de coma, d'au delà et de trou noir dans la même phrase. Désolé mais c'est perdu d'avance parce que ça n'a physiquement rien à voir. Après si tu veux te taper un délire fictif en faisant des liens psycho-mysticosmologique, c'est clair qu'il y a moyen de se faire plaise tant qu'on s'en tient à raconter une histoire berçant des imaginaires intéressés par les disciplines impliquées.

Vis à vis des flashs noirs ou blancs, je dirais que selon qu'on sombre en soi (dans le noir) ou qu'on a la sensation d'illumination (dans le blanc), cela dépend de si son attention est plus ou moins prononcée, donc si l'on est plus ou moins conscient dans un état plus ou moins éveillé :

- Dans le trou noir on serait proche d'un état de sommeil, à un stade de conscience primaire "qui serait l'état le plus primaire et le plus basique du phénomène de conscience (représentation consciente de l'environnement et du corps du sujet). La plupart des animaux seraient limités à ce niveau de conscience." Sauf que là dans l'état de défonce avancé t'es juste plus à même de rien faire tant tu captes plus grand chose en étant comme mort.

- Dans le trou blanc on serait dans un état de conscience étendue comprenant des dimensions de "relationnalité, temporalité, intentionnalité, capacité de connaître la vérité objective des choses via « le jeu relationnel de la conscience », aptitude à l'autodépassement (que d’autres nomment dynamique de transcendance), créativité et une liberté sans laquelle aucune responsabilité éthique n’est concevable." Autrement dit un état de défonce où l'on aurait atteint un stade de "supraconscience" lorsque son intuition est maximale et procure une impression d'illumination à tendance omnisciente (c'est là qu'on fait des liens chelous en reliant des idées qu'on aurait jamais associé sobre).

Après c'est sur qu'il y aurait beaucoup à creuser pour définir les différents états de défonce lors de hole, mais à mon avis vaut mieux s'orienter vers la psychologie, la psychanalyse ou la neurobiologie plutôt que vers la physique quantique pour trouver des explications qui paraitraient sensées. Mais c'est sur que ça demande plus de recherche que de s'embarquer dans une approche mystique uhuh.


Néanmoins j'ai trouvé une hypothèse faisant des liens entre neurobiologie de la conscience et physique quantique Smile

"Edelman envisage la possibilité que tout acte humain conscient soit conditionné au niveau des synapses par des processus qui se déroulent dans les champs de probabilités quantiques. Des considérations en théorie des cordes amènent à penser que le temps physique ne s'écoule pas. La conscience parcourrait le temps qui est figé, un peu comme une voiture parcourt une route. La situation se complique lorsque l'on se place dans le cadre de la théorie d'Everett. Dans ce cadre, l'évolution du monde n'est pas linéaire mais arborescente. À chaque instant l'évolution emprunte simultanément toutes les possibilités prévues par la mécanique quantique, et on peut alors légitimement se poser la question de savoir ce qu'il advient de la conscience individuelle. Notre conscience se divise-t-elle aussi pour coexister simultanément dans des mondes parallèles ? Paul Jorion répond négativement à cette question. Selon lui, la conscience emprunterait le chemin d'évolution qui est le plus favorable pour elle."

Plus qu'à imaginer la vérité Smile
Le Plus Appelle Le Plus
#7
perso pour "savoir la pureter du prod, je dosais 30mg ^^

non, je rigole un peu,   je ne pouvais pas connaitre ça pureter  mais je sais qu"avec 28- 30mg, c'est ma dose de prédilection, les effet sont là, alors que si c'est coupé à 28 mg je sentait pas les effet que je recherchais et au dela effet pas exactement comme d'habitude.

rave génnéral! Big Grin

"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound".

legalkan kratom!!!Angry

 
#8
J'ai pu taper 15mg de sa MXE et ouais j'ai bien senti les effets, après j'ai pas une tolérance aux dissos neurologique de fou (mais psychologiquement je connais bien yep). Du coup je me suis fourni chez le même vendeur et je vous ferai part du retour d'analyse.
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#9
ça doit etre bon signe!

rave génnéral! Big Grin

"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound".

legalkan kratom!!!Angry

 
#10
A moins d'un nouveau dérivé particulièrement ressemblant, je peux confirmer connaissant la source que c'est bien mixie ^^

@Laura stylé la théorie d'Edelman ! C'est une idée qui m'était venu perché, et depuis ça me trotte dans la tête cette notion de temps immobile parcouru par une conscience mobile. Ca ferait un chouette pitch de science-fiction huhu

Sinon jvois pas trop quoi répondre à ton topic infinity, tu m'as l'air de pousser un peu loin l'analogie. Pas que c'est une mauvaise chose hein, mais faut aussi se rappeler que l'esprit a horreur du vide, sitôt qu'on a pas les mots pour décrire notre vécu, le cerveau s'efforce de faire des comparaisons, de créer des liens entre des choses qui n'ont parfois rien à voir. Par contre ça contribue à une mythologie personnelle, et ça c'est cool tant qu'on garde les pieds sur terre ^^
En tout cas ouais, les holes ça me donne cette sensation de trou noir, de sombrer. Jamais vécu de NDE par contre, c'est plutôt l'impression de tomber dans le puits de l'inconscience puis de reconstruire le réel couche par couche, bref de retrouver progressivement ses repères. Pour moi, ces longues minutes de désorientation totale sont l'occasion de voir l'inconscient à l'oeuvre, la séparation entre réalité intérieure et extérieure n'ayant pratiquement plus cours. Certains diraient que l'absence du Je laisse l'Autre s'exprimer ; m'enfin c'est ma mythologie à moi.
Par contre quel que soit le disso (entre K, MXE et DXM) j'ai jamais eu le ressenti fontaine blanche.


Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"
#11
(28/08/2019 20:27)Biquette a écrit :
Certains diraient que l'absence du Je laisse l'Autre s'exprimer ; m'enfin c'est ma mythologie à moi.


OMG un lacanien Smile !
Le Plus Appelle Le Plus
#12
J'ai voulu demander d'effacer mon monologue a peu pres 1 heure apres l'avoir ecris. Le probleme c'est que je n'ai rien lu depuis des annees, tous les prods m'ont completement perché aussi bien evidemment. Je vis avec aujourd'hui et je crois que j'ai finalement compris l'importance des regles et du cadre. Mes dosages excessifs et carrement lunatiques ont mis en vrac tous les connaissances acquises le long des etudes. Je me justifie car a chaque fois que ca arrive j'ai evidemment honte d'avoir fait du cinema et pourtant je peux pas m'empecher de recommencer par ci par la. La derniere fois c'est arrivé sur FB devant 500-600 personnes j'ai gardé dans mes reseaux depuis des lustres. Evidemment je me suis ridiculisé devant des gens assez serieux qui n'avait aucune idee que j'ai passé ma vie a me niquer avec les RCs. Bref, vous me connaissez deja un peu je pense. 
Apres je vous cacherai pas que je n'ai pas de regrets. J'ai voulu soit la mort soit la folie. La mort m'a evité tres bizarrement mais la folie j'en ai gouté sufisamment pour me ranger finalement du coté de raisonnable. 
Je regrette pas parce que j'ai vecu des trucs de ouf evidemment. Notamment ca m'a donné des convictions sur ce qui pourrait se trainer apres la mort, mais bien sur comme personne n'y ai revenu sain et sauf pour en parler, c'est que du vent. 
Ce qui m'interroge c'est comment eviter d'aller trop loin quand je me suis habitué a une transgression permanente dans quasiment tout. 
Un processus de reaprentissage long et penible sans doute. 
Aussi j'aurai bien aimé trouvé un sens a ma vie et peut etre eviter aux autres les consequences des erreurs que j'ai commise mais a chaque fois je me dis que je pourrai pas m'empecher de laisser le choix a la personne de faire comme bon lui semble car c'etait clairement mon parcours de vie jusqu'ici.
#13
Tkt on a tous fait plus ou moins de la merde, et l'importance de se tourner vers son passé, c'est surtout pour aller mieux de l'avant Smile

Pour le fait de partir trOp loin en s'étant habitué à graviter entre deux tranches de réalité, la solution tu l'as donné : c'est le cadre et les règles qui vont avec.

Définit toi un cadre et tu donneras du sens à ta vie, respecte les règles que tu te seras fixées et tu seras serein avec toi-même.
Le Plus Appelle Le Plus




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.