S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


TR - Un week end au paradis

#1
Bonjour à tous !

Premier TR donc soyez indulgent svp.

je vais faire de mon mieux. Désolé par avance pour le pavé que ça va être.


Avant tout, je n’incite et n’encourage en aucun cas à suivre mon exemple, la drogue ''c’est bien'' quand tu la gère et quand tu connais tes limites, je pense pouvoir dire que je connais mes miennes, du moins pour l’instant c’est le cas je n’ai jamais vécu de mauvais trip, je n’ai jamais pris la ''dose de trop'' j’ai l’impression que mon corps possédé un signal d’alarme quand j’arrive près de la limite et je sais me stopper au bon moment, avant de prendre ce qui pourrais me faire regretter d'avoir pousser le bouchon un peu trop loin.

Ça doit faire depuis maintenant 4/5 ans que je fouille le forum, sans jamais poster quoi que ce soit et aujourd’hui, j’ai envie de commencer mes récits, d’autres TR suivront, il y a tellement de choses que je voudrais raconter :

- Je suis plutôt un adepte des combos. Et j’ai déjà eu l’occase de tester a de nombreuses reprise les prods’ dont la liste est la suivante :

MD / TAZ / SPEED / LSD / 1P-LSD / CHAMPI / SALVIA / WEED & SHIT / KETA / MORPHINE / C’ / TRAMADOL

Mon péché mignon, ça reste quand même l’acide et la weed Toungerayer:
Il faudrait que je test sans autres substance pouvant interagir/modifier l‘aspect du trip.
Avec ma nana, on a déjà voulu se faire ça a la maison, posé en fumant quelques bédos mais on a du tomber sur des trips mal conservés ou mal dosés : très légères CEV en ce qui me concerne et une grosse envie de faire l’amour (vraiment puissante), elle n’a rien eu du tout si ce n’est un léger mal de ventre. Paye ta béquille ! Paye ton carton de merde.
Elle est ok pour retenter l’expérience avec moi, affaire à suivre Wink


Revenons à nos moutons :

Je suis un jeune nordiste de 25 ans, bien dans ma peau et dans ma tête, j’adore le sport et me dépenser faire des activités … faire la fête avec ma nana et mes potes qui sont tous aussi déjantés que moi.
Actuellement depuis 4/5 mois on enchaine, tous les weekends end en vadrouille, en teuf, en festival, en boite, chez des potes, a la maison… va falloir penser à se calmer un jour ^^ Mais bon, je n’ai qu’une vie et je compte bien en abuser.

Un samedi début juin, on rejoint un pote chez pour notre weekend qui s’annonce chargé : soirée en boite ce soir et gros open air aux pays bas le lendemain (je suis un peu dégouté car ils prévoient une météo de merde … on verra bien, pour l’instant place à la soirée)


Toungeidu: Weed & Chill :weed:

18h00 : Ma chérie ( Appelons la Douce ) et moi on arrive chez le pote en question ( L ) on se calle dans sa chambre, grosse psytrance, gros bédos, on a du fumer 4G d’herbe arrivant tout juste de dam, a 2 jusque minuit, une bière en main, en tailleur sur son tapis je chill grave.

J’ai posé mon lundi et mardi donc pour moi ce weekend end, c’est no limit oui je sais ce n’est pas bien mais je suis comme ça, j’adore me la coller. (même si je fais en sorte de ne jamais dépasser la ligne rouge)
Rien de particulier jusque 23h30, on fume et on écoute du son qu’on se partage, tout en discutant, une copine de L passe, un autre pote (M) viens compléter le groupe, on se motive tout doucement, l’ambiance est cool et détendue, je vais passer une bonne soirée je crois !

/ ! \ Ma femme – L – M et moi formeront le quatuor pour le weekend end, on ne va pas se lâcher jusque Lundi matin.

23h30 : Toujours à l’appart, je suis bien stone, on va se calmer sur la fumette pour l'instant. Nous décidons tous les 5 de prendre notre premier Taz, en ce qui me concerne, une pile dosée a 210, déjà essayée par le passé, c’est du très bon matos.
Je prends ½, pas envie de me charger la tronche trop rapidement, je prefere tenir sur la durée, et je vais en avoir besoin d'endurance.

0h00 : Une petite clé de kéta, de la frappe comme j’en ai rarement touché, vraiment du bon matos, 0.050 suffit à t’envoyer déjà bien loin.

0h15 : La clé est montée, et le taz commence à faire effet en même temps.

On se casse, il est temps de bouger.


LGBT:anal:NIGHT


On prend la route via un taxi, la boite est à 10min à pied et il bruine, les nanas n’ont pas envie de marcher.

0h30 : On est rentré, y’a pas beaucoup de monde et ce sera le cas toute la soirée, 200 personnes grand max, mais le son du début à la fin sera vraiment violent, des DJ que je ne connais pas, venues spécialement pour l’évènement et ça balance sévère, bizarre ce style de musique, un mélange de techno / house et psy trance en même temps, j’ai vraiment kiffé. Les copains aussi.
Je vais redrop l’autre ½ de ma pile vers 02h00, et une petite clé de kéta vers 04h00 la boite ferme vers 6h00, un peu tôt, c’était cool mais j’ai un gout de trop peu ! Mais j’ai le carton dans mon sac resté chez L, c’est demain que ça se passe, ce soir c’est juste une mise en bouche on va y aller crescendo.

On fume un ter devant la boite en planifiant la suite des évènements avec notre petit groupe.

L’after avant l’after de l’after 8)


Avec Douce, on accompagne M chez lui pour qu’il récupère des fringues pour l’open air, c’est à 5 min à pied donc ça va et le temps s’est amélioré. L et sa pote rentrent chez lui, on doit les rejoindre par la suite.

6h30 : Putain, La meuf’ de M, elle a laissé les clés à l’intérieur sur la porte, impossible d’ouvrir… galère jusque 7h00 pour la réveiller, il réussit néanmoins à rentrer chez lui, faire son sac et on choppe un taxi pour aller chez L.

7h15 : Petite douche avec ma femme chez L, j’ai eu le droit à une petite gâterie… j’avais oublié à quel point le sexe est dément en descente de D… Les sensations décuplées, cet érotisme exacerbé… la chaleur de l’eau couplée à la douceur de sa peau et de ses lèvres… un délice !
Et grande chance en ce qui me concerne : je n’ai jamais eu aucun soucis à faire dresser le chapiteau sous prods, et ça m’arrange !

On décide d’être sage et de ne pas faire trop de bruit, on rejoint les autres dans la chambres, tout propre et frais pour la suite, je roule un pet’ on choppe nos sac et on se casse, direction un bar after dans un quartier populaire de notre ville.

8h00 : On arrive au bar après 5 minutes de route, c’est très ouvert d’esprit et respectueux, et surtout open niveau prod’, des riches, des pauvres, des jeunes, des vieux, des homos, des hetero, des hippie, des jeunes branchés, des clubbers, des teuffeurs, de tout !
Ma femme et moi on sympathise avec un homme d’une quarantaine d’année ®, vraiment sympa, je fume sur son bédo, je lui offre une petite clé de kéta, il me dit connaitre le produit, je le met en garde elle est forte quand même cette Ké.
R il me dit qu’il kiff, je le surveille du coin de l’œil tout en descendant quelques bières, je reprend un peu de ké entre deux, j’ai envie de commencer à taper dans le bois dur.
La Ké fait son effet, jambe dans le coton, sur un petit nuage, je suis bien mongole je calcule plus rien à ce qui se passe autour de moi, j’ai les lèvres endormies j’adore cette sensation sous ké Heart

08h30 : Je me cale dans un fauteuil et ferme les yeux tout en profitant du son. Ma chérie vient se blottir contre moi, j’adore l’avoir dans mes bras, j’ai toujours été très tactile et il ne m’en faut pas plus pour être aux anges… On discute de la vie, de nos projets, de la journée à venir, on s’embrasse, caresse dans les cheveux… je kiff ma vie bordel, et je l’aime cette nana, oh que oui.

09h00 : On squatte sur la terrasse du bar, bédo/bière à la cool, je rediscute avec R et son groupe de pote, on échange nos numéros il nous invite à venir un de ces 4 prendre l’apéro chez lui ou sortir ensemble en soirée/festoche, il part à Ibiza la semaine pro, puis au Sonar à Barcelone, j’aimerais être comme lui a son âge, pouvoir profiter de la vie, voyager, ne pas être bloqué par les gosses ou la famille. C’est moche de vieillir quand même, j’aimerais rester jeune toute ma vie.


:cker79: ON THE ROAD AGAIN

09h30 : L’évent est à 3h30 de route de chez nous, et le bus pour l’open air part à 10h30. On se met en route pour rejoindre le parking, une fois sur place, roulage de splif, on attend tranquillement, je vérifie que mes 2 cartons sont bien là où je les ai laissé, c’est mon petit bébé pour la journée je ne veux pas l’oublier !

10h30 : On est dans le bus, c’est blindé ! Tout le monde est là, motivé comme jamais, il fait beau, presque pas de nuages. On démarre.
Le chauffeur est super open et nous laisse faire ce que l’on souhaite tant qu’il retrouve son bus propre et pas salopé. Il met le son à fond, grosse minimale, ça déboite, grosse ambiance les gens sont déguisés, et font tous les con, c’est l’éclate !

Ma nana sors la bouffe (Céréales, jus de fruit et amandes etc…Wink ça reste healty.
Et le groupe juste à côté de nous sort le cube de rosé, les chips les bonbons et la teille de vodka, tout en se collant une enorme poutre de C. Gros délire la dessus, on a essayé d’être clean sur la bouffe pour tenir la journée, eux sont pas dans le même trip, c’est une grosse équipe les 4 là.
Mon groupe redrop un taz, moi j’reprends une clé après avoir bouffé.
10 minutes plus tard je suis de nouveau complétement débile, j’peux plus bouger mes jambes, gros fou rire j’me fais tirer dessus par des projectiles genre chips, gâteaux, chewing-gum mâchés mais j’peux pas bouger ! J’me vengerais bande d’enfoirés !

LSD T+0

11h30 :
Bon, et si je commençais les choses sérieuses ? Rolleyes

Moi en gueulant aux gens du bus ‘’ Qui c’est qui a un ciseau !? ‘’ --> 10 secondes plus tard je suis servi.
Ce trip là je l’ai jamais testé mais mon pote qui me l’a filé m’a dit ‘’ C’est du bon gros prend qu’un demi pour débuter il est dosé a 250 j’lai test le week dernier ça envoie du lourd ‘’
½ pour moi L’autre ½ pour M qui souhaite essayer.

11h45 : Pause pipi, une clope sur l’aire d’autoroute, on court partout (sprinter sous keta c’est etrange ! t’as l’impression d’être sur un tapis, de pas toucher le sol ), photo de groupe et c’est repartit.

T+0.5 / 12H00 : Je commence à sentir une légère boule/chaleur agréable dans le ventre la ké est descendue, c’est l’acide qui commence à faire effet.

T+1/ 12h30 : ça monte, bonne euphorie ma visions est comme ‘’ zoomée ‘’ je vois tous les détails en grand sur la peau, je choppe un granola sur la table, il se casse dans ma main, j’avais l’impression que les miettes étaient comme du sable… étrange… j’adore cette façon unique de perturber tes sens qu’a le LSD.

CONCOURS DE CELUI QUI EN MET LE PLUS DANS SA BOUCHE ! J’ai frôlé le malaise avec 3 biscuit ½ c’est atroce de mâcher dans ces conditions sans une goutte de salive ^^
J’ai la dalle, je mange une salade que j’avais préparé la veille et une banane.
J’ai la chance de pouvoir manger a volonté quand je prends des prod, chez certaines personnes, rien ne passe, moi si ça ne change rien a d’habitude, et je ne rend pas.

T+1.5 / 13h10 : Toujours sur la route, le son est ouf, je me déplace de place en place, discute avec les gens, ils me regardent comme un extraterrestre, faut dire que sous trip j’ai tendance à chambouler tous ceux que je croise et à raconter des conneries plus grosses que moi ou des choses qui ne veulent rien dire, ça me fait rire !
Ma vision est toujours troublée, mais rien de transcendant pour l’instant.
Chauffeur au micro : ‘’ Préparez-vous car dans 15 minutes on arrive, je vous demande de ramasser vos déchets et de me laisser les sacs poubelles près de la porte à la sortie je m’occupe de les jeter ‘’
Putain, je suis bien perché, ça tangue dans le bus, et quand je regarde l’autoroute par la fenêtre c’est le bordel dans ma tête. J’arrive néanmoins à gérer mon sac et rouler un pet que je craquerais a la sortie, tout ça en moins de 10 minutes, étonnant, d’habitude sous trip c’est un chemin de croix et je roule des chaussettes !

THE SUN IS SHINING Happywide

T+2 / 13H30 : On descend du bus, on se précipite vers l’entrée Douce, M, L et moi, on entend les basses au loin, ça cogne sévère et putain ce soleil de malade ! Pas une goutte de pluie et 27° ! Ils annonçaient 20° max et averses orageuses… on aura juste le droit à 5 minute d’une pluie légère vers 19h00, y’a pire.
Une fois rentrée on découvre le lieu : Lac artificiel, grande plage sablée, pelouse pour l’event, déco sympa sur le thème de la plage, le dresscode c’était ‘’ plage / beach / été ‘’ c’est cool de faire la fête comme ça !

15.000 personnes, français, anglais, belges, hollandais, allemand, suisses, espagnoles, moyenne d’âge 25/30 ans.
Le son c’est un peu comme en boite, un mélange de techno/house a tendance psy’ je sens que je vais encore plus kiffer ma journée, on se balade à droite et gauche, devant et derrière, une 20aine de nos amis sont présents, c’est un beau bordel.

Je croise un bon copain (A) oh merde il a une tête de serpent Toungearanoid: il est blanc comme un mort je lui demande si ça va il me répond que c’est le carton qui monte au cerveau et qu’il pette la forme. J'ai pris une clé avec lui apres avoir discuter 5 minutes.

T+3 / 14H30 REDROP : Bon ça fait 3 heures, le carton est cool mais je m’attendais a mieux pour une ½ de 250, je prends l’autre, entier, on verra bien.

Le soleil cogne, je me rafraichis avec l’eau du lac et une petite binch’ que je savoure tout doucement, je sens les bulles claquer dans ma bouche, non en fait pas ducement : j’ai soif bordel, cul sec :jook: ! J’en reprends une autre !

14h45 : Me parlant à moi-même à Euuuuuh attend, t’as mangé comme un porc chez L avant de partir en boite, t’as mangé au bar en after des vienoiseries…3 exactement, t’as pris le petit dej dans le bus, et bouffé une salade et une banane avant 13h00, tout ça trempe gentiment dans la bière... Ce n’était peut-être pas la meilleure idée de ma vie de redrop maintenant, si mon pote a dit vrai, je vais décoller.

T+4 / 15h30 :
Bordel je le sens venir cette fois, frissons de plaisir, petits spasmes musculaire dans les mains et les jambes, j’ai comme de drôles de contractions musculaires, bodyload en cours… ça s’annonce propre.

T+4.5 / 16H00 :
mon pote de tout à l’heure ( A ) Est un petit fan de kéta, je lui offre une gros clé avec toute les difficultés du monde a aller chercher ça dans le pochon, plutôt conséquente la pointe au passage et je m’en colle une dans chaque narines. Ça va chier. ( Oui je sais sur le moment j'ai fait le petit fou.. avec le recul je me dis que je n'avais pas besoin de prendre de la kéta toute les 30 minutes )

10 Minutes plus tard, A est scotché au sable se tenant les jambes, la tête dans le vide avec l’impression d’avoir le visage torturé de douleur

A : ‘’ Putain gros t’as fait le con, elle était grosse ta clé je n’arrive pas à reprendre le contrôle j’suis pas bien je peux plus bougé ‘’

Moi : ‘’ Et oué petit loup c’est normal c’est la kéta tu connais le délire, je t’avais dit qu’elle est forte celle la, ça va aller ? ‘’

Mon pote ne s’est pas laissé aller, j’lui ai dit que vue ce qu’il me raconte ( et ou j’lui ai mis une très grosse clé ) il aurais pu découvrir un petit k-hole, ou ce genre de choses si il s’était abandonné aux effets, mais il a résister de toutes ses forces.
A est resté comme ça peut être une demi-heure, on s’est tous foutu gentiment de sa gueule, moi compris, même si dans un coin de ma tête, je ne faisais pas le fier et gardait un œil attentif sur lui, même sous carton j’ai essayé de gérer mon pote pour pas qu’il parte en couille, le rafraichir, lui parler etc… Ça m’a niqué ma monté mais bon, les copains d’abord.

T + 5.5 ~ / 17H00 :
Je suis en plein dedans, une fois que A est dans un meilleur état, je choppe une bière et je trace devant le son, mothafucka ce carton c’est de la bombe, les visages des gens sont difformes, moches, plein de défauts, l’atmosphère est déformée, ma vision de travers, je marche sur des petits serpents (les brins d’herbe) J’essaye de rouler un bédo je fais tout tomber, je recommence et L mon pote me vient en aide, il me ferme ça en 10 secondes chrono, me le craque et me le rend, je vais danser au milieu de la foule pétard en main !

Mais avant, clé de kéta ! ( et oui encore... j'ai vraiment été con de me charger autant a la ké quand j'y pense, depuis j'en ai vraiment réduit la conso, j'apprend a savourer les substances sans avoir besoin de '' me mettre ma race '' et de redrop systématiquement )

LSD H20 ? :toimonster:


Je suis au milieu de la piste, je prends des amis dans les bras, embrasse ma femme, danse comme un débile, je plane, je suis là sans être-là, je ferme les yeux pour m’abandonner au son… CEV de cinglé, très rapides, rythmées aux pulsations de la musique, je la sens entrer en moi, faire raisonner ma cage thoracique, faire trembler mes doigts, un frisson me parcours l’échine, Bim : explosion, je gueule de plaisir ‘’ WOOOOOOOOUUUUUHOUUUUUUUUUUUU ! ‘’

Je ne sens plus mes jambes, pour changer, mes lèvres non plus, le bout de mes doigts, quand je regarde mes mains je vois un moignon tout dégelasse, funny.
Je porte ma nana sur mes épaules, je sais même pas comment j’ai réussi à faire ça mdr !

Apres une grosse demi-heure de danse environ je décide d’aller me poser un peu, je me sens gêné et fatigué dans les pieds et les jambes… et si j’enlevais mes baskets ?
Superbe idée, j’avais jamais testé l’acide pied nu… je me sens libéré, hors de toute contraintes, c’est grave plaisant, le sol est frais, légèrement humide, surement les litres de tisse renversés par les festivaliers, c’est crade : rien à foutre c’est tellement bon.:+1:

T + 6.5 ~ / 18h00 : J’ai envie de profiter de la ‘’ plage ‘’ je me mets à l’eau jusqu’aux genoux, a 200m du son, je ferme les yeux et profite de ce pseudo silence et moment de calme, seul avec moi-même, enfin à peu près.

Faudrait que je me baigne sous LSD un de ces 4, sous surveillance bien sûr.
Je reste quelques minutes immobiles, profite de l’instant et savoure ce moment de plénitude.

Je sors de l’eau, me cale sous une grande tente servant à abriter les participants de l’évent, bédo, petite clé de Ké, je discute avec L et observe M et Douce de loin qui font les cons avec notre groupe de potes. Complétement jetés ! Ils me font rire.

Et merde j’peux plus bouger et je ne comprends plus rien à ce que l’on me dit, une fois de plus. L est obligé de me répéter ¾ fois ses phrases pour que j’en saisisse le sens.
Pourquoi la ké a elle cette façon de modifier les mots que l’on perçoit ? donjon de naheulbeuk : << Cette meuf c’est une allumeuse / J’ai dit a boromir d’aller chercher ma décolleuse >> vous voyez le délire ?

T + 7.5 ~ / 19h00 :
Le carton est toujours là, plus trop dans le visu mais dans les sensations et le mental, je retourne danser seul au milieu de la fosse, les gens sont beaux, comparé a tout à l’heure, les corps musclés et a ½ dénudés se tortillent et dansent autour de moi, il fait chaud, l’atmosphère est électrique, trop physique, trop sensuelle, trop sexuelle, une hollandaise s’approche de moi et m’invite à danser avec elle, je refuse, je bouge de là, j’aime pas ça quand j’ai quelqu’un dans ma vie, la drogue, aussi ‘’ formidable ‘’ puisse-elle être ( bien utilisée et dans de bonnes conditions ) , a tendance à perturber tes sens/ tes réactions, ta façon d’interagir et d’être avec les autres, tes principes et tes valeurs et bien que je ne suis pas du tout du genre volage, je ne veux pas laisser une substance me faire faire des choses que je ne ferais jamais à jeun, et dont je ne serais pas fier en temps normal. Je veux garder le contrôle, donc je bouge de là, ça crains. :?
J’aime la drogue, mais quand je la maitrise, au-delà ce n’est pas mon délire. Je ne souhaite pas franchir la limite me permettant de prendre soin de moi et de ceux qui m'entourent.


T + 8 / 19H30 : Je retrouve mes amis sous la grande tente, quelques gouttes nous tombe dessus mais ça ne durera pas longtemps, nouveau splif, un para de D a 0.100 et je retourne danser avec mon groupe dans la joie et la bonne humeur, je me sens rassuré entouré de mes amis et ma nana, on s’éclate et on profite pendant les deux prochaines heures, le son est vraiment top depuis ce midi les set s’enchaînent et sont tous mieux les uns que les autres.
Avec Douce on torche le pochon de ké devant les enceintes. On danse jusque 21h00 environ, on profite de la vie et de cette magnifique journée, puis je vais retrouver M pendant que ma chérie reste avec le groupe.

T + 10 / 21h30 : Entre deux, avec M on s’est fait une missions ramassage de verres consignés, tournée générale de bière pour tout le monde avec ce que l’on a récolté, mais on ne retrouve pas Douce, ni L, en même temps c’est blindé, pas grave, l’évent termine à 22h00, on retourne au bus tranquillement après avoir fait un bisous à nos amis, on se craque un dernier oinj, le reste du groupe nous rejoins, on charge le bus tout le monde est là, Ma nana et L sont revenus à l’heure je suis rassuré.


ET C'EST PAS FINIT !



T + 11 / 22h30 : On est sur la route, même bordel qu’a l’allé si ce n’est que ½ du bus fait dodo, petite trace de C payée par une pote, elle passe crème et me fait redescendre tranquillement de ma bulle, je suis en forme, on discute, se remémore notre journée, on fait le tour des quelques photos prises, on échange des numéros avec de nouvelles connaissances..

T + 15 ~ / plus ou moins 2h00 :
On est bien arrivé, on s’organise pour l’after, M y vas directement avec une nana qu’il a serré au festival, et Douce et moi on raccompagne L chez lui, il me reste un peu de weed dans la voiture que j’avais mis de côté, ça va me faire le reste de la nuit.

Quelques minutes plus tard nous voilà chez nos potes on a rejoint M, on est 6, petit comité, deep house calme et détendue, un jus de fruit et un pure de weed, je ne connais personne si ce n’est M et Douce, on fais connaissance mais je suis trop arraché pour mener une discussion normale, je vais passer mon after à faire écouter des sons aux autres et a fumer dans l’excès :smoke: Pas très bien de dire ça, mais j'ai l'impression que l'herbe m'aide a descendre après avoir consommer une quantité plutôt importante de produits, plus je fume, moins je galère a m'endormir une fois de retour dans mon lit, et ça me supprime en plus de ça tout les effets negatifs qu'on peux rencontrer en descente de Stim'.

06h00
: C’est le matin il fait jour, on rentre chez nous, petit pétard en solo sur ma terrasse, gros moment de plénitude, il fait beau, les oiseaux chantent, je me sens vidé mais heureux, je n’avais pas besoin de plus à ce moment-là.
Une bonne douche bien fraiche avant de monter dormir j’ai dû mettre environ 10 secondes à trouver le sommeil, mes bras entourant ceux de ma belle…

Je me réveille une petite 10aine d’heures plus tard avec la tête dans le cul mais avec cette agréable sensation d’en avoir pris plein les yeux et plein les oreilles, c’était un merveilleux weekend, plein de rencontres et de découvertes, de joie et de bonne humeur. Le temps était au RDV, le son aussi, aucune embrouille et aucun gros problème rencontré de tout ce petit marathon de la perche, que demander de plus ?



Conclusion


Je pense sur ce trip que je pourrais encore plus améliorer et profiter de ma conso d’une façon différente, mieux la maitriser, etre moins dans l'exces, ce que j'ai commencé a faire depuis 2/3 semaines a ça ne m'est que profitable.
Je vais essayer à l’ avenir de ralentir/stopper les stimulants, j’aime bien mais sans plus, je me découvre de plus en plus de l'intérêt pour les dissociatif et psychédéliques, j’aimerais explorer et découvrir les possibilités que peuvent m’offrir ces produits.

J’aimerais pouvoir tester le 2-CB, DXM, le DMT et la Mesca.

J’ai d’autres TR à raconter, en festoche et solo, j’y reviendrais quand j’aurais le temps et l’envie de m’y consacrer.

Avec Douce on aimerait retenter l’expérience d’un trip a L’acide ensemble, c’est sûr que si celui-là est concluant, un gros TR suivra, je tiens énormément a réaliser cette expérience avec elle, c’est la première fois que je rencontre une femme prête a vivre ce genre de choses et qui est ok pour me suivre.

Je sens que ce genre de découverte pourrais nous rapprocher d’une façon assez unique que peu de gens sont à même de vivre, même si on en a déjà fait beaucoup depuis ces quelques années de vie commune, elle n’a toujours pas eu la chance de découvrir le royaume des psyché, je l’accompagnerai quand elle sera motivée, et seulement à ce moment-là, je veux qu’elle en ai envie, au fond d’elle, pour qu’elle puisse en profiter pleinement.



Peace <3
#2
Yo. Je le lirai un peu plus tard, mais j'ai déjà édité le titre qui fait vraiment étalage banal de conso.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#3
Hello Sludge, ce n’était pas le but, désolé si tu as perçu ça de la sorte.
Je ne veux en aucun cas jouer a '' qui consomme le plus '' ou inciter a une conso excessive. C’était simplement pour synthétiser les différents produits consommés pendant cette période.

Bonne journée
#4
Tu tape quand même comme un gros bourrin, c'est une chance que tu n'ai pas d'effets négatifs
#5
Citation :la drogue ''c’est bien'' quand tu la gère et quand tu connais tes limites

Toutes les drogues ont des effets négatifs, que ce soit tout de suite ou après.
Croire le contraire c'est la naïveté.
#6
J'adore le TR perso Happywide, mais niveau RdR j'ai déjà vu mieux aha Tounge !
Pressé que tes autres TRs arrivent Smile
Je ne connais ni la pitié, ni les remords, ni la peur, mais encore moins la Toux Sèche :lol: ! Niark mrgreen


Topics apparemment similaires...
  [truffes, n2o] Ascension au Paradis Cyb 1 297 23/09/2021 14:13
Dernier message: Tridimensionnel
  [Alcool, joints, champis et MDMA] La fille, le paradis, et la descente aux enfers. Xamg 22 4,571 23/04/2016 17:51
Dernier message: SAMBAATA
  [4-ho-mipt / 2C-I] Week-end à planter des tomates et prendre des psychés Poulinos 9 4,040 30/11/2013 13:14
Dernier message: Lemineur



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.