[Sujet de la semaine] Vos histoires horrifiques de DROGUE
#1
Lightbulb 
Hé là, c'est bien beau la RDR et la dédiabolisation...
Contez-moi plutôt votre histoire de drogues la plus effrayante, je sais que certain/e/s d’entre vous ont du level !
 
Pour ma part je n’ai jamais vécu de gros flip sous drogue et sous cet angle mes récits sont plutôt fades, mais il faut bien que quelqu’un commence n’est-ce pas ? Alors je vais vous raconter une histoire arrivée à quelqu’un d’autre mais à laquelle j’ai partiellement assistée.
 
C’était le soir d’une teuf quelconque, installée dans d’anciennes carrières donc imaginez un lieu un peu labyrinthique, très minéral, éclairé aux frontales et à la bougie… de la poussière, une vieille odeur de pisse, de bière et de mégots à laquelle on s’habitue vite… les gens sont plutôt crades, portent des bottes et des hoodies, parlent fort et arborent chacun leur enceinte portative crachant du boum-boum-boum saturé. Bref une ambiance plutôt glauque, j’aime bien.
 
Mais ce soir-là je suis un peu déprimé, pas de raison particulière juste le principe de plaisir qui me boude. J’ai bu, j’ai vu tout le monde, déjà fumé la moitié de mon paquet et je me fais chier. Alors je décide de partir plus tôt que prévu, sans dire au-revoir à personne (« ça sert à quoi les politesses, grmbl ») et c’est parti pour 20min de marche méditative avant de trouver la sortie.
 
Or, j’ai à peine fait 100m que je tombe sur un embouteillage. Une dizaine de personnes agglutinées dans la galerie, elles vocifèrent et semblent très affectées. « Grmbl j’ai pas que ça à foutre moi » ; je leur marche dessus jusqu’à atteindre l’œil du cyclone qui s’avère être un gars, tout seul, assis dans un renfoncement, extrêmement pâle et les yeux exorbités. Appelons-le Poireau, j’ai la flemme de lui trouver un blaze stylé.
Je connais vaguement Poireau, c’est quelqu’un de timide qui se met souvent des races monumentales, aussi je comprends vite qu’il a tapé quelque-chose qu’il ne fallait pas taper, ou fait un mélange qu’il ne fallait pas faire, bref il ne va pas très bien et ça se voit. L’embouteillage est en fait créé par tous les gens qui s’inquiètent pour lui et veulent lui venir en aide.
- Salut Poireau, dis-je. Ça n’a pas l’air d’aller…
- Nxzlkandlzdef, me répond Poireau.
Effectivement, ça a l’air d’être le gros bad et quelque-chose me souffle que la présence d’une dizaine d’inconnus agglomérés dans cet espace étroit ne l’aide pas beaucoup. Un gars sort une bouteille d’eau et commence à lui en proposer de façon insistante ; Poireau le regarde, soudain très concentré, et se met à hurler : « Tu m’auras pas ! Va te faire foutre ! J’sais que tu veux m’buter ! » avant de se jeter sur le gars, évidemment retenu par d’autres spectateurs qui le rejettent aussitôt dans son coin où il reprend sa pause défensive pendant que le pauvre mec qui lui proposait de l’eau se répand en lamentations : « Mais pourquoi tu m’agresses ! Je veux juste t’aider, moi ! ».
 
Ce ne sont pas mes affaires, mais je vais devoir traverser ce merdier si je veux sortir et puis j’aime bien Poireau, alors je m’avance et, en essayant de ne pas le toucher, je lui adresse quelques paroles polies. Réaction immédiate de Poireau qui se relève pour essayer de me frapper, en m’appelant par un autre nom que le mien ; il est à nouveau retenu, à nouveau repoussé dans son coin et à nouveau il est prostré, terrorisé, tourné vers lui-même et lâchant de temps en temps une parole : « tu m’auras pas », « je suis une merde » ou encore : « il faut que ça s’arrête ».
Le chemin est libre, je ne peux rien faire pour Poireau me semble-t-il, alors je m’en vais en conseillant aux autres de le laisser tranquille, parce qu’ils lui font peur et qu’il ira mieux une fois redescendu.
 
J’ai eu de ses nouvelles par la suite. Il est rentré chez lui au bout d’une dizaine d’heures, très secoué par les hallucinations agressives qu’il avait subi. Il avait vu des gens qui n’étaient pas là et menaçaient de le tuer ; quand on lui proposait de l’eau, il y voyait une tentative d’empoisonnement. Il a néanmoins raconté qu’au cœur de son bad trip, il m’avait bien reconnu et que, malgré qu’il ait voulu me frapper, ça l’a temporairement réconforté de voir un visage connu et pacifique.
Aussi plus d’un an après, en y ayant un peu réfléchi et en ayant lu d’autres récits, je me dis qu’une solution aurait en fait été de virer tous ces gens que Poireau ne connaissait pas, lui donnant plus d’espace, puis de passer tranquillou un album de chill downtempo pour infléchir son humeur, et rester à distance correcte sans m’en aller pour autant, histoire de garder un œil sur lui afin qu’il ne se blesse ni ne se perde dans ce dédale.
méditation                                                             
  Répondre
#2
les bagarres c'est souvent des disproportions à fond pour la galère mais quand l'idéologie ou la politique s'en mêle c'est vraiment malsain. Un billi en rue devant le piano-bar, surpris par le revirement sociologique voit arriver sur lui un maturin avec la consigne de l'ordre. Oh oh bien inspiré par la spinache il se sent suffisament blindé comme un blockaus pour soutenir le dictat du nouveau... qui joue des poings et lui envoie un coup de boule... Le bili ne tombe pas et parvient à s'éclipser... fort probablement pour s'enfiler vite fait tout son quota de... (mais de quoi au fait?) car 5 min plus tard il reparaît devant la vitrine de l'établissement visiblement reconditionné pour la reprise.

Le maturin occupait le trottoir devant la porte probablement à attendre l'arrivée de klkun (un client suivant à traquer?). Assuré de sa science guerrière, mastiff-le-maton envoie de nouveau des coups à goupil-le-errant et chaque x celui-ci tombe et se relève réinitialisé illico par la drogue, insensible... ça allait vite. C'était dégueulbiff, pas naturel, mais cela s'est terminé par une sorte de status quo avec la perspective d'une intervention policière... Le public ayant averti le barman. Ils se sont débinés tous les deux avec la psychose d'un contrôle d'identité et de questions embarrassantes...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
The following 1 user Likes amicale_du_pc's post:
  • Tridimensionnel
  Répondre
#3
Perso c'est quand 900 personnes ont assistés à une de mes overdoses sur un Tchat libertin par webcam, ça m'a refroidi...

Au début je pensais que tout allait bien, qu'il ne s'était rien passé et pleins de gens sont venu me dire non mais c'était horrible etc...

J'ai mis du temps à réaliser ce que les autres avaient déjà réalisés...

Après qu'est-ce qu'il faut dire ??? Bah j'en sais toujours rien... Mais après est-ce à moi ou aux autres de se sentir mal ??? Est-ce moi qui ai failli mourrir où est-ce les autres qui ont failli être traumatisés de me voir mourrir ?

Perso je m'en branle, après j'ai fais chialler des gens que j'aime bien.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
The following 1 user Likes Aiskhynê's post:
  • Tridimensionnel
  Répondre
#4
Citation :Mais après est-ce à moi ou aux autres de se sentir mal ??? Est-ce moi qui ai failli mourrir où est-ce les autres qui ont failli être traumatisés de me voir mourrir ?


Bonne question :/
J'me suis rappelé d'une autre histoire ! J'étais tranquillou sur le canapé d'un appartement plein de gens qui se droguaient, moi très sage ne remue pas d'un poil, jusqu'à ce qu'un garçon un peu malicieux me lance : "hé ! Tu veux jouer aux fléchettes ?" Sans réfléchir je réponds par l'affirmative et me retrouve avec une seringue plantée dans le bras.
:0
Bon, y'avait rien dans la seringue et le mec s'est excusé à peu près quinze fois. Mais je n'me suis pas éternisé dans l'appart et n'y suis jamais retourné.
méditation                                                             
  Répondre
#5
Lol euh ouais elle était neuve j'espère... Sympa l'ambiance en effet, y'a des squats ça donne pas envie.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
Lightbulb [Sujet de la Semaine] Certaines drogues ont-elles modifiées vos croyances ? Tridimensionnel 7 338 24/10/2019 23:34
Dernier message: Aiskhynê
Lightbulb [Sujet de la semaine] L'auto-médication Tridimensionnel 8 265 16/10/2019 11:19
Dernier message: Augsburer
Lightbulb [Sujet de la semaine] L'influence des saisons sur la consommation Tridimensionnel 3 156 24/09/2019 11:43
Dernier message: Indica
Lightbulb [Sujet de la semaine] Triper en ville Tridimensionnel 12 676 18/09/2019 04:00
Dernier message: pilonmax
Lightbulb [Sujet de la semaine] Comprenez-vous pouic à ce que vous prenez ? Tridimensionnel 27 707 08/09/2019 22:46
Dernier message: Tridimensionnel
Lightbulb [Sujet de la semaine] Combo : mélanger psychés et autres drogues Tridimensionnel 11 535 24/08/2019 14:36
Dernier message: Aiskhynê
  Index des Sujets de la Semaine Tridimensionnel 0 408 10/06/2019 01:47
Dernier message: Tridimensionnel
Lightbulb [Sujet de la semaine] Ego death Cookies 25 2,185 06/06/2019 14:33
Dernier message: Laura Zerty
Lightbulb [Sujet de la semaine] Quand l'un est sobre... mais pas l'autre (trip-sitting) Tridimensionnel 8 517 04/06/2019 23:48
Dernier message: Cookies
Lightbulb [Sujet de la semaine] Comment cherchez vous l'information ? Cookies 2 273 04/06/2019 23:25
Dernier message: Tridimensionnel

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)