S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la semaine] Pourquoi choisir les RC ?

#31
Les RC's c'est un peu les préludes de concept sci-fi plus intéressants.

Au delà de la question du besoin de leur existence, quand Dame Nature nous propose une gamme tout a fait variées et riches de psychédéliques naturels, c'est ce prélude, plus que les produits en question, qui m’intéresse. Le potentiel technologique - puisque que j'ai toujours considéré les psychédéliques ainsi.

Ce potentiel est sans limite .

C 'est contrôler l'alchimie de son cerveau et les limites de sa perception comme bon nous semble, régulez, ou du moins expérimentez avec les limites de notre capacité a les régulez, des molécules, de leur effets sur le psychisme, la physiologie. Quel plus grande technologie que de remplacer les molécules dans son cerveaux ?

Allez, il faut tirer la langue!

En l'état, et de l’expérience que j'ai eu avec, ou de leurs conséquences sur mon entourage, ils ne m’intéressent aucunement (actuellement). D'ailleurs je suis un peu vieux jeux et je préfère me faire balader par une plante, le si fameux sans queue ni tête!

(proposition de débat: les musiques comme outil d'intégration des expériences psy, qui finissent par devenir des produits a par entières)
#32
(22/06/2018 18:44)omegoa a écrit :
Les RC's c'est un peu les préludes de concept sci-fi plus intéressants.

Au delà de la question du besoin de leur existence, quand Dame Nature nous propose une gamme tout a fait variées et riches de psychédéliques naturels, c'est ce prélude, plus que les produits en question, qui m’intéresse.  Le potentiel technologique - puisque que j'ai toujours considéré les psychédéliques ainsi.

Ce potentiel est sans limite .

C 'est contrôler l'alchimie de son cerveau et les limites de sa perception comme bon nous semble, régulez, ou du moins expérimentez avec les limites de notre capacité a les régulez, des molécules, de leur effets sur le psychisme, la physiologie. Quel plus grande technologie que de remplacer les molécules dans son cerveaux ?


Réguler ou déréguler ? Telle est la question. Ton cerveau essaie malgré tout à maintenir une certaine stabilité chimique, une homéostasie générale. Alors même si tu n'as pas le pouvoir de manière consciente d'agir et d'altérer ton état psychique, c'est quand même toi, qui gardes la main dans une certaine mesure. Les psychotropes ne sont là que pour perturber ce phénomène. Alors après je ne tire pas de conclusion, bien ou mal je ne sais pas, ça dépend. Mais cette optique lointaine de la sci-fi, des hommes augmentés etc et de tout les problèmes que ça pose. Prend comme supposition de base que le corps et la nature sont imparfaites et qu'on arrivera à la rendre plus parfaite par la technologie. Cette conclusion générale reste à prouver (bien que je ne sois pas pour la régression technologique). Les médicaments ont sauvés, tout comme les drogues ont pus tués, et inversement car ce sont avant tout des principes actifs.

Le sens qu'on veut donner à ces produits vient dans un second temps, mais il faut déjà reconsidérer notre situation actuel. Les défis éthiques à venir qu'annoncent les progrès dans le domaine de la génomique sont considérables. Je suis plutôt du genre optimiste mais quand je vois tout les bons et les mauvaises choses qu'ont produits dans notre société les innovations chimiques et technologiques des laboratoires pharmaceutiques ce siècle dernier, j'ai de quoi être pessimiste.
Les RCs (et les médicaments chimiques dans leurs ensembles) ont déjà une belle carrière, pas sur que ce soit eux qui façonne le monde de demain.


(22/06/2018 18:07)Laura Zerty a écrit :
La réponse de prescripteur clarifie la raison, sans l'avérer pour autant....en tout cas c'est un fait très étonnant, et perso je ne pense pas que la drogue soit en cause dans sa mésaventure, en tout cas personne n'a mit de larves dans un produit vendu ensuite...les vendeurs sont là pour vendre, z'ont pas trop d'intérêt à empoisonner leurs clients..


J'ai essayé de retrouver sans succès un drogues sur les RCs que j'avais choppé sur feu T411 sans succès. Mais j'ai encore 4-5 ans plus tard l'image du big boss chinois qui se la pète et qui reconnait clairement que parfois ses clients sont ses cobayes, mais que justement ils corrigent le tire et que maintenant ils ont trouvé des analogues plus sage à la meph, à la mxe, etc alors que c'est du blabla, puisqu'ils ont pas plus de reculs que pour les molécules au passé si sulfureux qu'elles sont passés dans l'illégalité.
Plus ses images que j'ai encore dans la tête des dizaines de bassines avec de la poudre dedans, avec la vieille manutentionnaire qui garde la même spatule pour remplir les différents pochons + l'image de tous ses labos tout aussi dégueulasse que les labos clandestins du fin fond de la Roumanie ou du Pakistan, avec des ballons au sol, des trucs pas protéger, en bordel, des ouvriers a peine protéger, etc.
Alors certes c'est la visite d'un labo isolé, même si en l’occurrence c'était un des plus gros RC shop à l'époque parait-il. Par contre il faut reconnaitre que leur labo de "recherche" (et non de production) était plutôt propre et à la pointe, souvent avec des chimistes venus d'Ukraine ou de Russie.


(22/06/2018 18:43)Trickster a écrit :
A mon avis t'as à peu près autant de chance de chopper une saloperie avec un RC qu'avec de la bouffe premier prix de chez carrefour, y'a quand même quelques producteurs/ shop qui testent leur batch à chaque fois et qui essayent de respecter certaines règles d'hygiènes, même si c'est pas tous.
A la limite on retrouve un peu de matière fécale dans du kratom (miam miam) ou un shop envoie le mauvais produit mais ça reste quand même super rare j'ai l'impression... après quand ça tombe sur toi c'est sur que c'est pas marrant.

Je pense toujours que ça reste des commerçants, leur but est de fidéliser le client et de faire en sorte qu'il se sente en sécurité en commandant chez eux, ce qui implique un minimum de précaution à prendre que ce soit au niveau des fournisseurs ou de l'hygiène de leurs employés.
Après évidemment ce ne sont pas tous de bons commerçant, certains sont juste là pour se faire plein de thune très vite et en ont rien à foutre du client, mais généralement  ils sont assez vite pointés du doigts.

Mais c'est vrai que les test devraient se démocratiser chez les consommateurs, surtout dans des périodes comme ça où c'est compliqué d'avoir des infos sur les shop et ou la qualité est franchement pas top... après faut dire que c'est quand même cher et pas tout le temps super efficace.


Je sais pas qu'est-ce qui te pousse à dire ça. J'ai travaillé dans une cuisine "industrielle", je connais les règles d'hygiènes, je sais que parfois il y a de graves manquement. Mais sans déconner comparer la France (et les pays assez stricte sur l'hygiène alimentaire) à des labos dans le flou juridique dans des pays qui n'ont strictement aucune conscience du risque environnementale. Quoi qu'en Chine la pollution de l'air les font réfléchir, mais ça ne les empêche pas de balancer des pesticides à des doses hors normes sur leurs cultures, de rejeter les produits chimiques issues des industries lourdes en pleine nature etc. Fin je sais pas si c'est de la mauvaise foi ou du déni, mais sans déconner, les conditions de travail dans les labos et la qualité des produits ont en sais très peu de choses. Le peu de retours des rares investigations sont plutôt mauvais, même si c'est sur que ça reste dans le même ordre qu'un labo clandestin. La différence c'est que l'un se fait passer pour de la qualité pharmaceutique/industrielle l'autre non, alors prière de ne pas tomber dans le panneau. Bien sur les RCs shops n'envoient pas que des batchs merdiques, mais méfiance tout de même. C'est pas parce que vous avez réussie à vous rassurer sur vos commandes précédentes que c'est une raison pour rassurer les autres avec des contres-vérité.

Surtout tant qu'il n'y a pas "d'UFC que choisir comme RCs". Il y aura toujours des shops qui une fois un certain nombre de client atteint enverront de la merde avant de fermer la page web et d'en ouvrir une nouvelle. Pour eux le pognon c'est le marché, c'est le labo, pour eux l'image de marque ça vaut pas grand chose puisque même s'ils font de la merde ils peuvent changer d'identité commerciale sans jamais risquer une moindre poursuite, le marché est là alors il suivra. Alors bien sur c'est pas vrai pour tous, mais on a déjà vu des exemples similaires, et je vois aucune raison logique pour se rassurer en comparer ça aux courses discounts du supermarché du coin, ça n'a rien à voir !

(Surtout que quand on connait les conditions de travail en Chine dans les autres secteurs d'activités il y a aucune raison d'être confiant, les contrôles dans le secteur économique sont bien moins pressants que par le passé et de toute manière, comme en ex-URSS la corruption est partout. Aucun problème pour obtenir des produits chimiques puis pour les rejeter, aucun problème n'ont plus pour empoissonner à petit feu des travailleurs venus des campagnes, aucun problème pour envoyer ça aux occidentaux).


[Image: article-1267582-09107A0F000005DC-382_634x379.jpg]
Ça vient d'un article du Daily Mail (donc bon), c'est un peu dans le même esprit que ce que j'avais vu dans le doc il y a quelques années sauf que la certains portes des masques et des "vrais" gants, même si là le labo à l'air encore plus sale (même si encore une fois, on a pas non plus de quoi être plus confiants envers les streets drugs).
[Image: 210402043927252168.png]
#33
Je fantasme a haute voix des fantasmes qui ne sont pas si miens que cela.

C'edt en effet que je suis devenue beaucoup plus positifs et serein quand au futur et il me semble vraiment que toute les tendances humaines doivent coexister et s'harmoniser - disons un peu a la maniere de notre cerveau qui veut trouver un equilibre.

Apres je m'oppose vraiment a toute les visions qui prennent pour racine ce que tu evoque, l'imperfection de la nature qui pour moi n'a aucun sens, et je n'aime pas cette manière de percevoir l'evolutipn comme bonificatrice, creer une echelle de valeur entre l'apres et l'avant, l'enfant et l'adulte, l'assymetrique et le symetrique, le symbolique et le rationnel, etc. Tout me semble parfait en tout temps, et c'est en partie parce que l'Homme oublie cela qu'il va voir ailleur et rever de remodeler la réalité,mais bon, il faut que ca arrive, le monde bouge.

Apres ce positivisme que j'ai acquis est un peu a double tranchant, ou plutot a deux visage, c'est née d'une résolution totale, d'un abandon de toute forme d'intérêt pour la vie ou la mort de l'Homme. Le monde bouge quoi.

(D'ailleurs il me semble impossible de separer les tendances suicidaires de notre epoque avec la pensée scientifique et la technologie qui ont comme but inavoués de "quitter le corps" - ou du moins c'est a cela que cela ressemble).
#34
J'ai testé les champignons l'année de mes 18 ans, deux fois en une semaine. Des cubensis, dosage 35g frais (inconscience de la jeunesse).

Le premier trip a été violent mais sans révélation particulière. Le deuxième a été d'une autre trempe. Je me suis senti mourir, j'ai quitté mon corps et j'ai été "jugé" par des entités divines. Pour moi ce trip avait durée 3 jours, j'en étais convaincu en redescendant. J'ai tellement appris sur moi, la vie que je menais, ce que je comptais faire plus tard, comment je me suis construit, ma relation aux autres. Tout y est passé. J'ai été totalement fasciné par cette expérience.

Mais n'étant pas très porté sur le mysticisme à l'époque, j'ai commencé à me demander comment mon cerveau avait pu créer un truc pareil. De là j'ai fouiné sur internet pour me renseigner sur les champignons. J'ai découvert les alcaloïdes, que ceux-ci étaient des éléments chimiques agissant sur certains récépteurs. Je me suis intéréssé à l'histoire des champignons, le chamanisme, comment l'homme s'en était servit par le passé. Du coup de fil en aiguille je tombe sur les tribus mexicaines avec les cactus à Mescaline. L'ayahuasca au Pérou. Que ce sont des médecines pour certains.

De là je commence à m'intéresser aux drogues psychédéliques de synthèse, le LSD en premier. Je finis par découvrir le Tihkal et le Pihkal. Je commence à halluciner totalement et me dis que je vais pouvoir pousser mes test à un point que je n'aurais jamais imaginé. En parallèle je lis psychonaut (on est en 2007, ça remonte), lucid-state, ASUD... Bref je creuse, tente de comprendre un max de truc, passe des nuits à lire les expériences de chacun et les discussion sur la pharmaco et ce genre de trucs.

Et puis un jour je commande du 2C-i. Là démarre une aventure qui ne s'est toujours pas stoppé. Ce produit m'a fasciné, je comprends que Shulgin n'est pas le premier tordu et qu'il a bossé sec. Reste plus qu'à trouver des sources convenables pour se fournir. Mais dès le début j'ai ce réflexe pour tester la pureté de mes batch de réaliser un test avec la dose minimale qui est censé faire effet. Si ça marche pas comme écrit dans les bouquins de Shulgin ou sur Erowid, ça dégage.

Bref, je me prends de fascination pour les RC, fait des découvertes magiques qui ont changé ma vie à jamais, d'autre fois je suis déçu ou le produit ne m'apporte rien de spécial. Je test plein de set & setting. Me prod seul ou accompagné. Je tente toutes les ROA possible (mis à part l'IV).

Bref, ça fait plus de dix ans que je navigue dans ce monde que sont les RC et tous les ans je découvre au moins une nouvelle molécule qui me chamboule comme aucune autre, m'apporte du nouveau sur moi même ou les autres, le monde. Et je compte bien continuer encore le plus longtemps possible. C'est sans fin et ça me passionne trop.
#35
La consommation consciente de RC est assez marginale (je reviens à l'intitulé du topic) mais il me semble qu'ils sont de plus en plus répandus en tant que produits de coupe voire carrément scams de drogues de rue
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#36
(10/06/2019 01:34)Tridimensionnel a écrit :
La consommation consciente de RC est assez marginale (je reviens à l'intitulé du topic) mais il me semble qu'ils sont de plus en plus répandus en tant que produits de coupe voire carrément scams de drogues de rue


Ouais, il suffit de trainer sur les résultats de labo pour voir la quantité de RC qui sont vendu comme autre chose, c'est flippant
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#37
Sympathique déterrage afin de partager une modeste étude parue peu avant ce topic :

Les diverses raisons de consommer des nouvelles substances psychoactives (NPS) - Une étude qualitative du point de vue des utilisateurs
https://www.sciencedirect.com/science/ar...5917303237


Il s'agit d'une enquête par questionnaire menée sur Bluelight, donc une population pas très différente de la nôtre. C'est en lecture ouverte, mais je traduis les résultats pour les plus anglophobes d'entre nous :

Citation :L'analyse a montré que les participants utilisent les NPS parce que ces composés :
1) permettraient une consommation de drogue plus sûre et plus pratique,
2) satisferaient une curiosité et un intérêt pour les effets,
3) faciliteraient des aventures originales et excitantes,
4) favoriseraient l'exploration de soi et le développement personnel,
5) auraient fonctionné comme des outils d'adaptation,
6) amélioreraient les capacités et les performances,
7) favoriseraient la création de liens sociaux et l'appartenance, et
8) agiraient comme un outil de détente et de plaisir. La consommation de NPS est également motivée par
9) l'usage problématique et non intentionnel.

Les liens sociaux et l'appartenance cités en 7, j'imagine que c'est par rapport au forum lui-même.
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#38
Personnellement je les prends/prenais (je ne trouve pas de shop…) parce que je suis ultra dosé en benzos depuis des années (par les médecins, pas d’usage récréatif) et que le valium me plombait (4/j + 4 xanax 0,5/j+ 3 Rivotril 2mg/j), quand le flualprazolam a fait le buzz je m’y suis intéressé et ai voulu tester. Résultat je prenais 1 (ou 2 max) flualprazolam le matin, et j’étais de bonne humeur en même temps que mes angoisses se calmaient, en ne prenant évidemment pas les Valium. Le bromazolam m’endormait un peu plus mais beaucoup moins que le valium. Je prenais 1,5mg le matin (dosage volumétrique), et 3mg le soir en début de soirée, il m’aidait également à m’endormir avec 0,25mg de Flunitrazolam.
Pour le Flunitrazolam c’est un peu la même chose, j’ai testé toutes les molécules, refuse les antipsychotiques désormais car je divise par deux le travail que je fais si je prends un dosage normal (25-100mg de tercian), et ai eu du mal à trouver mon bonheur, là aussi les psychiatres ont forcé sur les doses (ex : 2 Mogadon + 1 stilnox). Le temazepam me convenait mais à disparu sans être interdit.. Même effet avec le Flunitrazolam : nuit propre et bonne humeur au réveil. Il m’en reste une cinquantaine, je les prends quand j’en ai vraiment besoin.
Donc j’ai pris des RC benzos parce que le choix est au final de plus en plus limité (surtout pour les hypnotiques mais également avec les anxiolytiques), et la pharmacopée française pour les benzos n’est pas à jour. Le valium me calme, mais comparé au bromazolam, il me plombe et me plombe également le moral. L’avantage des -zolam pour moi et qu’ils ont chez moi un effet beaucoup plus « propre » que les -zépam. 
Bizarrement, les RC m’ont fait baissé ma conso en équivalence diazepam, j’en avais besoin de moins. Avant le bromazolam le deschloroetizolam était également très bien. Il me semble que c’est la version tiophène de l’alprazolam, du moins sur le papier.
Mais Big pharma ne sortira chez nous aucune triazoloBZD ou aucune thiénodiazépine. Au Japon j’ai eu de l’Etizolam et un apparenté (Metizolam?) très très facilement. Quelques articles alarmants et la peur des benzos est désormais profondément ancrée dans le corps médical.  Il n’y aucun intérêt économique pour eux à créer des concurrents aux molécules déjà sur le marché dont sont dépendants beaucoup de patients. Étant donné qu’ils luttent avec la CPAM pour les prix et que tout le monde a des billes dans l’alprazolam et le zopiclone… j’espère que des nouvelles molécules (d’autres familles) sortiront…
#39
Pouah j'espère aussi... ! Après l'avantage de la médecine c'est d'encadrer la médication.
Pour toi ça a eu ce bénéfice, en rappelant tout de même qu'il n'y a pratiquement aucune donnée concernant bon nombre de molécules apparentées qui sortent, faisant souvent face aux bans progressifs de ces molécules... Plus aussi la qualité des synthèses n'est pas forcément la même que dans l'industrie pharmaceutique où c'est hyper contrôlé.
Et en général l'automédication c'est le billet simple pour l'addiction à moins d'avoir réellement une putain de rigueur et de constance.
Je le rappelle surtout pour les autres, je pense que tu connais ton affaire et si ça marche pour toi tant mieux !
D'ailleurs je te remercie pour ce témoignage lourd de sens.
L'humain pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#40
Citation : Mais Big pharma ne sortira chez nous aucune triazoloBZD ou aucune thiénodiazépine. Au Japon j’ai eu de l’Etizolam et un apparenté (Metizolam?) très très facilement. Quelques articles alarmants et la peur des benzos est désormais profondément ancrée dans le corps médical. Il n’y aucun intérêt économique pour eux à créer des concurrents aux molécules déjà sur le marché dont sont dépendants beaucoup de patients. Étant donné qu’ils luttent avec la CPAM pour les prix et que tout le monde a des billes dans l’alprazolam et le zopiclone… j’espère que des nouvelles molécules (d’autres familles) sortiront…

Les décisions de mettre ou pas une molécule sur le marché du médicament, ça n'as rien à voir avec la sortie d'articles de journaleux à sensation. Pour ce qui est de la "peur profondément ancrée dans le corps médical", on est hyper laxiste au niveau de la prescription contrairement à beaucoup d'autres pays au niveau des benzos. Pour sortir un nouveau benzo, il faut qu'il apporte quelque chose de significatif comparé aux ceux déjà disponibles. Mais je dis pas qu'on ne peut pas améliorer les choses. Les récepteurs GABAa sont des canaux ioniques formés par plusieurs sous unités, dont il existe différents types (ce qui conduit à plusieurs combinaisons pour former un canal/récepteur GABAa). Cibler spécifiquement certains types pourraient théoriquement conduire à des benzos produisant moins de tolérance tout en gardant les effets d'anxiolyse. Plus notre connaissance du fonctionnement de ces récepteurs est fin, plus on va pouvoir faire des drogues/médicaments ciblés, allant taper précisément là ou il faut en diminuant au maximum les effets secondaires.
#41
J'allais dire un truc similaire. C'est sûr que d'un pdv d'usager ça fait chier toutes ces restrictions grandissantes sur la prescription de benzodiazépines. Même que comme toi je commence à penser de plus en plus sérieusement aux benzos RC, alors que jusqu'ici c'était ma ligne rouge. C'est de plus en plus difficile de trouver des médecins qui prescrivent et des pharmacies qui servent.
Mais la France reste un des pays d'Europe qui en consomme le plus, avec des prescriptions abusives de la part de "docteurs" qui prescrivent par réflexe, dépassent sans raison les recommandations de durée et ne connaissent même pas la pharmaco des produits. Avec en bout de chaîne, des quidams dépendants de molécules inutiles. Ce ne sont pas "quelques articles alarmants", ce sont de multiples signaux depuis des décennies. Alors d'un pdv de santé publique, c'est normal que les autorités mettent le holà.
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#42
(25/01/2023 22:50)GuyGeorge a écrit :
Citation : Mais Big pharma ne sortira chez nous aucune triazoloBZD ou aucune thiénodiazépine. Au Japon j’ai eu de l’Etizolam et un apparenté (Metizolam?) très très facilement. Quelques articles alarmants et la peur des benzos est désormais profondément ancrée dans le corps médical.  Il n’y aucun intérêt économique pour eux à créer des concurrents aux molécules déjà sur le marché dont sont dépendants beaucoup de patients. Étant donné qu’ils luttent avec la CPAM pour les prix et que tout le monde a des billes dans l’alprazolam et le zopiclone… j’espère que des nouvelles molécules (d’autres familles) sortiront…

Les décisions de mettre ou pas une molécule sur le marché du médicament, ça n'as rien à voir avec la sortie d'articles de journaleux à sensation. Pour ce qui est de la "peur profondément ancrée dans le corps médical", on est hyper laxiste au niveau de la prescription contrairement à beaucoup d'autres pays au niveau des benzos. Pour sortir un nouveau benzo, il faut qu'il apporte quelque chose de significatif comparé aux ceux déjà disponibles. Mais je dis pas qu'on ne peut pas améliorer les choses. Les récepteurs GABAa sont des canaux ioniques formés par plusieurs sous unités, dont il existe différents types (ce qui conduit à plusieurs combinaisons pour former un canal/récepteur GABAa). Cibler spécifiquement certains types pourraient théoriquement conduire à des benzos produisant moins de tolérance tout en gardant les effets d'anxiolyse. Plus notre connaissance du fonctionnement de ces récepteurs est fin, plus on va pouvoir faire des drogues/médicaments ciblés, allant taper précisément là ou il faut en diminuant au maximum les effets secondaires.


Salut !
Je suis tout à fait d’accord, les prescriptions abusives/sur des décennies pour bon nombre de patients (j’en suis un parfait exemple, même si j’entrais dans le détail ma prescription serait plus compréhensible), les principaux problèmes qui, selon moi, mènent à l’automédication avec des RC benzos sont :
1) la difficulté d’accès (devenue alarmante) aux médecins et la facilité (devenue relative) d’accès aux Rc
2) les patients qui ont connu les psychiatres et généralistes « écrivains » : il y a a peine plus d’une décennie, mon ordonnance n’était pas si rare VERSUS la nouvelle école (beaucoup plus intelligente) qui s’attache à ne pas dépasser les doses maximales autorisées, voire sont frileux face à ce genre de prescriptions
3) les limites de la pharmacopée française : l’etizolam est disponible en Italie par exemple, quand on garde le Lexomil à 65% de taux de remboursement. Pour moi si le nitrazepam n’est plus remboursé (surtout qu’il reste utilisé par les neurologues comme antiépileptique - certes de manière mineure), le bromazepam n’a même plus sa place dans nos pharmacies (je ne suis pas un anti-Lexomil, je reste juste perplexe). Je pense également au manque de choix parmi les hypnotiques pour les patients réfractaires au choix numéro 1) zopiclone et je n’arrive pas à comprendre pourquoi le midazolam n’est pas disponible per os, pourquoi le Nuctalon est là si d’autres molécules intéressantes sont absentes… les généralistes connaissent très mal l’Halvane et le Noctamide (un ami médecin ne savait pas que le Noctamide avait comme métabolite actif le Lorazépam…)
4) la méconnaissance absolue de la pharmacocinétique et de la pharmaco dynamique, et même des équivalences des benzos par les médecins; ayant quand même boucle ma 5e annee de médecine (puis les AVF sont arrivées), je me suis redirigé vers la pharma, et j’interviens bénévolement au sein d’une CSAPA pour animer des groupes de paroles et au sein d’une association pour faire de l’écoute (je ne suis pas pharmacien, du tout) et j’entends beaucoup de patients se plaindre des choix des anxiolytiques. Eux même n’ont pas ta connaissance de la pharmacognésie des benzos, ils subissent juste ce manque de connaissance. Ex : un patient qui prend 3 xanax 0,5/j est passé par son généraliste a 1/4 de Lexomil matin midi et soir… ce genre de changements qui ne tiennent pas compte des équivalences, amènent assez fréquemment à des réflexions radicales : « je vais acheter du Rivotril sur le Deep Web »… 
Certains patients, une minorité, parlent ouvertement des RC, et je cherche à savoir pourquoi ils se sont tournés vers elles. Les réponses sont assez lapidaires envers le corps médical, voire même envers les addictos de la structure. 

Pour tout ça, je parle des usagers qui cherchent une anxiolyse, après il y a les usagers qui cherchent autre chose : redescendre après des trips avec la cocaine ou des amphétamines, chercher une euphorie (Flualprazolam, Etizolam, Flubro- et Bromazolam,…) etc. Je respecte tout à fait ces usagers. 

Nous ne consommons pas seulement trop de benzos, nous les utilisons surtout mal, et pour moi les autorités devraient plus s’interroger sur la formation des médecins (psychiatres compris) relative à l’usage des benzos.

Ce sujet est vaste, complexe, mais je pense que choisir les RC benzos est une impasse : comme pour le ban de fin 2021, comme l’arrêt de la vente libre de la codéine… Comme il l’a été très justement dit, il y aura de nouvelles substances (issues des recherches dans les années 60 ou 70) pour remplacer celles interdites. Mais c’est une impasse. Tout comme les interdictions du jour au lendemain sont très dangereuses 

Amicalement,
#43
Et par rapport à des molécules plus ciblées sous les sous unités GABAa, je suis tout à fait d’accord. C’était la logique avec les triazolobenzodiazépines, puis les molécules apparentées (zopiclone, zolpidem, zaleplon, Pagoclone*) : chercher à cibler précisément les récepteurs BZD les plus adaptés a l’angoisse psychique (Alprazolam), l’endormissement (triazolam, zolpidem, zaleplon), l’endormissement et une sédation (zopiclone, loprazolam, midazolam), l’anxiété psychique et physique (Pagoclone).
Je parle de big pharma parce que ce qu’il y a sur le marché, étant donné le coût de sortir un nouveau médicament (recherche, marketing, lobbying…), ça leur convient très bien.
Les labos préfèrent largement se tourner vers des médicaments antidépresseurs et antipsychotiques , qu’ils pourront vendre beaucoup, beaucoup plus cher…
Donc pour revenir au RC, si des gens en prennent en automédication, c’est pour moi quelque part que ce qu’il y a sur le marché/ce qu’on leur prescrit ne leur convient pas.
C’est également par intérêt récréatif, mais pour tous les psychotropes c’est la même chose, et je ne trouve ça absolument pas condamnable.
Pire, quand le gouvernement prend des mesures, premièrement elles ont un côté anticonstitutionnel (violation de la liberté et de la vie privée) et repose sur une Convention internationale, pas sur quelque chose pour lequel nos représentants votent ; c’est également très hypocrite quand on sait que l’équipe de campagne du vainqueur tourne à ces substances.
On peut donc y voir une liberté prise grâce à la « zone grise ».


Topics apparemment similaires...
  Pourquoi les RC ? Cookies 54 8,731 22/11/2020 02:36
Dernier message: TripSitterFR
  Gros probleme pour les livraison. quel moyen choisir ? jamadoc 13 3,809 08/05/2013 03:58
Dernier message: Lotre
  Question sur les shops, pourquoi n'y en a-t-il pas en france ? myo12 50 9,929 25/12/2012 20:42
Dernier message: Sludge
  Quel RC choisir en plus dans ma commande? Spenshi 6 2,112 16/10/2012 01:06
Dernier message: Ouroboros
  Quel RC choisir ? hulk 23 4,329 04/06/2012 19:54
Dernier message: schtroumpfette
  Que choisir et comment ? :P AlphaB 23 4,698 20/02/2012 08:28
Dernier message: Oclock
  [demande d'info pour bien choisir un produit] costello143 19 4,427 24/11/2011 18:43
Dernier message: D.F.
  Pourquoi (et comment) êtes-vous devenu "rat de labo" ? Ji-doo 21 4,249 25/09/2011 13:15
Dernier message: AlphaMethyl



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.