[Sujet de la semaine] MDMA, Ecstasy
#31
Citation :Si tu respecte tout le monde c'est que ton respect ne vaut rien. Le respect ça se gagne.

Allons, il y a une bienveillance respectueuse qu'il est important de cultiver envers tout un chacun. =) C'est même le fondement de pratiques méditatives connues et reconnues.

Ensuite pour ce qui est de la prise de md/psyché dans un cadre thérapeutique, j'aime bien l'idée, si c'est bien amené et expliqué ça peut vraiment débloquer la cure et amener des réalisations profondes. Mais sachant qu'on peut déjà aboutir aux même résultat (la confrontation avec le refoulé) sans en passer par les produits, est-ce qu'il ne faudrait pas garder ça en dernier recours ? Ou par d'autres méthodes (je pense à la respiration holotropique par ex.)

Edit : z'avez rajouté des trucs à la conversation entre temps, ce serait pas mal de baisser d'un ton sinon c'est l'averto bijord =)
  Répondre
#32
Citation :@GuyGeorges si tu n'es ni mon prof ni ma mère, moi je ne suis pas ton chien. Donc tu remplaces "respect" par "courtoisie" et cette conversation s'arrête là.

Entendu, ma courtoisie s'excuse si j'ai pu a un moment froisser une partie de ta personne par maladresse. L'agressivité que tu as ressenti n'était pas visée à toi, comme je l'ai dit, c'était pas mon but. 

Citation :Ensuite pour ce qui est de la prise de md/psyché dans un cadre thérapeutique, j'aime bien l'idée, si c'est bien amené et expliqué ça peut vraiment débloquer la cure et amener des réalisations profondes. Mais sachant qu'on peut déjà aboutir aux même résultat (la confrontation avec le refoulé) sans en passer par les produits, est-ce qu'il ne faudrait pas garder ça en dernier recours ? Ou par d'autres méthodes (je pense à la respiration holotropique par ex.)


Ca dépend ce que tu appelle dernier recours. Déjà le dernier recourt ça veut dire que tu ne conçoit les psychédéliques et la MDMA que dans un cadre thérapeutique. Déjà sur ce point on diverge. Je pense que tout ce qui peut faciliter un travail sur soi est bon à prendre, et je trouve qu'il est tout légitime de vouloir prendre quelque chose d'aussi puissant que la MD ou les psychédéliques dans l'unique but de s'explorer soi même, sous réserve que ce soit fait correctement et que les risques encourus soient acceptés (car effectivement il y en as, des réactions psychosomatiques, des flashbacks, de l'anxiété post-trip etc...).
  Répondre
#33
Pas très peace and love pour un topic sur la MD dites donc !

En ce qui concerne les psyché dans un cadre thérapeutique il faut aussi voir quel problème on essaye de régler, le but n'est pas juste de défoncer quelqu'un pour qu'il s'ouvre un peu plus, on parle pas uniquement de psychothérapie. J'aime bien cette meta analyse parce qu'elle couvre 25 ans de recherche (voir + puisqu'elle fait aussi références à des travaux dans les fameuses années 70) et on peut voir qu'on a même filé de la psilocybine à des mecs pour voir si ça leur permettait d'arrêter de fumer ou de boire de l'alcool : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4910400/

Et la conclusion a l'air plutôt prometteuse :
 
Citation :Currently available pharmacological treatments for drug dependence and anxiety and mood disorders have limited efficacy and often produce important adverse reactions that may limit treatment continuation. Classic tryptamine hallucinogens such as ayahuasca/DMT, psilocybin, and LSD are safely administered in controlled settings and several basic, experimental, and clinical studies suggest that these drugs have anxiolytic, antidepressive, and antiaddictive effects. Such beneficial properties seem to be mediated by an agonist action of these compounds on 5-HT[sub]1A/2A/2C[/sub] receptors, which are involved in emotional processing, regulation of neurotrophic factors, anti-inflammatory actions, and modulation of frontal and medial brain structures. Other mechanisms of action not related to serotonergic receptors, such as regulation of cell energy homeostasis, mitochondrial functions, and oxidative stress, also appear to mediate these therapeutic effects.


Et les dernières études sur le sujet semblent aller dans ce sens donc je vois pas trop pourquoi il faudrait s'en méfier.

Y'a aussi le cas du 2-Bromo-LSD qui comme sont nom l'indique est un dérivé du LSD mais qui permettrais à des gens de soigner leurs algie vasculaire de la face sans avoir à tripper régulièrement et de pouvoir mener une vie normal. Bref à mon avis avec le temps on va surtout enlever le côté psychédélique à toutes ces molécules pour en créer de nouvelles un peu plus "gérable" selon le traitement. Je crois pas que le but final soit juste de tripper avec un psy en face de toi, mais plutôt de créer des médicaments plus efficaces que ceux qu'on a actuellement.
GALA GALA
  Répondre
#34
Citation :Y'a aussi le cas du 2-Bromo-LSD qui comme sont nom l'indique est un dérivé du LSD mais qui permettrais à des gens de soigner leurs algie vasculaire de la face sans avoir à tripper régulièrement et de pouvoir mener une vie normal. Bref à mon avis avec le temps on va surtout enlever le côté psychédélique à toutes ces molécules pour en créer de nouvelles un peu plus "gérable" selon le traitement. Je crois pas que le but final soit juste de tripper avec un psy en face de toi, mais plutôt de créer des médicaments plus efficaces que ceux qu'on a actuellement.


Pour des problèmes physiques peut être. Mais pour des problèmes psychiques, retirer l'effet psychédélique et tu retire tout le potentiel bénéfice. Après on fait des trucs assez fin maintenant. Notamment par exemple les agonistes biaisés. Les récepteurs couplés aux protéines G (comme sérotonine, opioïdes etc...) se lient côté intracellulaire aux protéines G pour déclencher leur cascades de signalisation. Mais ils se lient aussi à d'autre types de protéines, les arrestines. En designant bien la géométrie de la molécule/médicament, on peut induire des changements de conformation dans la structure du récepteur qui font que le récepteur se lie plus facilement aux protéines G qu'aux arrestines (ou inversement), ce qui peut réduire des effets secondaires non désirés (comme des mécanisme de tolérance dans les cas des médocs opioïdes). C'est de la fine horlogerie pharmacologie, c'est très très stylé!
  Répondre
#35
(23/05/2019 18:20)GuyGeorge a écrit :
Citation :Y'a aussi le cas du 2-Bromo-LSD qui comme sont nom l'indique est un dérivé du LSD mais qui permettrais à des gens de soigner leurs algie vasculaire de la face sans avoir à tripper régulièrement et de pouvoir mener une vie normal. Bref à mon avis avec le temps on va surtout enlever le côté psychédélique à toutes ces molécules pour en créer de nouvelles un peu plus "gérable" selon le traitement. Je crois pas que le but final soit juste de tripper avec un psy en face de toi, mais plutôt de créer des médicaments plus efficaces que ceux qu'on a actuellement.

Pour des problèmes physiques peut être. Mais pour des problèmes psychiques, retirer l'effet psychédélique et tu retire tout le potentiel bénéfice. Après on fait des trucs assez fin maintenant. Notamment par exemple les agonistes biaisés. Les récepteurs couplés aux protéines G (comme sérotonine, opioïdes etc...) se lient côté intracellulaire aux protéines G pour déclencher leur cascades de signalisation. Mais ils se lient aussi à d'autre types de protéines, les arrestines. En designant bien la géométrie de la molécule/médicament, on peut induire des changements de conformation dans la structure du récepteur qui font que le récepteur se lie plus facilement aux protéines G qu'aux arrestines (ou inversement), ce qui peut réduire des effets secondaires non désirés (comme des mécanisme de tolérance dans les cas des médocs opioïdes). C'est de la fine horlogerie pharmacologie, c'est très très stylé!


Évidemment j'ai rien compris après la deuxième phrase mais peut être qu'on veut en venir au même point : créer des molécules plus ciblées selon le problème. Comme pour l'esketamine par exemple qui d'après ce que j'ai compris est un dérivé de la kétamine mais optimisé pour combattre la dépression (même si bon à la base ça reste un analgésique) en se concentrant sur les récepteurs NMDA. Prendre les bénéfices qu'on cherche en éliminant le reste.

Après toutes les nouvelles recherches sur les psychédéliques permettront surement de bien mieux comprendre notre cerveaux et donc certains phénomènes comme la dépression. A moins que les mentalités changent je pense que les gens qui vont s'occuper des médicaments de demain vont surtout chercher à créer des molécules légales qui vont concurrencer les psychédéliques d'aujourd'hui en ne gardant que "le meilleur" (son action sur les recepteurs seroto au hasard) les dangers en moins (donc tous les côté psychédéliques, les hallu, l'esprit qui part dans tout les sens etc...). Au final on ne sait pas vraiment si l'effet psychédélique est indispensable pour tirer un bénéfice de ces plantes ?

Je pense vraiment pas que le but finale de ces études sur les psychédéliques soit de s'en s'en servir comme d'un outil pour aider les gens en psychothérapie mais juste de piller un maximum les bénéfices de ces plantes pour les vendre en cacheton après, comme on l'a toujours fait.
On parle la plupart du temps de plantes qui poussent gratuitement dans la nature, c'est pas très rentable tout ça si tu peux soigner rapidement les gens avec des trucs naturels et pas cher.
GALA GALA
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Sujet de la semaine] Comprenez-vous pouic à ce que vous prenez ? Tridimensionnel 3 92 18/06/2019 16:45
Dernier message: snap2
  [Sujet de la semaine] Pourquoi choisir les RC ? Cookies 35 1,368 10/06/2019 14:02
Dernier message: Cookies
  Index des Sujets de la Semaine Tridimensionnel 0 66 10/06/2019 01:47
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la semaine] Ego death Cookies 25 1,097 06/06/2019 14:33
Dernier message: Laura Zerty
  [Sujet de la semaine] Quand l'un est sobre... mais pas l'autre (trip-sitting) Tridimensionnel 8 310 04/06/2019 23:48
Dernier message: Cookies
  [Sujet de la semaine] Comment cherchez vous l'information ? Cookies 2 140 04/06/2019 23:25
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la semaine] Est-ce que l'illégalité vous dérange ? Tridimensionnel 9 250 26/05/2019 22:08
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la semaine] Pur VS combo Tridimensionnel 17 823 20/05/2019 19:13
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la semaine] Les conséquences physiques de la consommation Cookies 10 502 19/05/2019 21:42
Dernier message: PaRa
  [Sujet de la semaine] L'auto support Cookies 9 518 19/05/2019 21:29
Dernier message: PaRa

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)