S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la Semaine] Votre consommation de numérique

#1
Salut,

Un topic dans le goût "Sujet de la semaine" : 

Comment décririez-vous votre rapport au numérique (smartphone, pc, internet, etc.) ? 

Avez-vous l'impression d'y passer trop de temps ? 

Voir d'être "accro" ?

Ou bien au contraire le numérique est-il pour vous un allié précieux ?


                            Le sujet est ouvert, balancez vos ressentis/témoignages/toussa toussa !
Une minute pour les animaux ? https://www.referendumpourlesanimaux.fr
[Image: giphy.gif]
#2
J'y passe un temps fou, et c'est clairement un allié précieux. J'ai aucun problème avec le temps que j'y passe perso.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#3
Ça part en topic hebdo ma gueule

(je réponds plus tard dsl)
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#4
Yep pour moi c'est clairement une addiction. J'ai déjà essayé de me.faire une semaine sans youtube et bin j'ai pas réussi^^

Mais ca m'a permis à accéder à plein d'infos dont j'aurais pas eu accès autrement.

Donc les.deux mon capitaine.
let's groove 
#5
@Tridimensionnel Raaaaa c'est trop d'honneur messire !

Dans mon cas, ma conso de numérique est un réel problème. Enfin, me pose un réel problème :

Je dois être entre 2 et 5 heures par jour, toujours moins que la moyenne de ma classe d'âge, mais comparé à rien du tout je trouve ça juste énorme. Précision : ce temps est passé uniquement sur pc, et à 95% sur Internet. C'est donc plus un problème avec internet, mais je l'ai aussi eu avec les jeux-vidéos, ça reste numérique à mon sens.

J'ai pas toujours le même rapport d'ailleurs à cette conso, ça varie selon les périodes et les mentalités. Là par exemple, on rentre doucement dans l'hiver, et je sais que c'est la période où je me fatigue le plus les yeux sur l'écran. Il fait moche dehors, dans l'appart c'est pas non plus la colonie de vacance, alors internet c'est une fenêtre fort agréable sur le monde et les gens. 

Le reste de l'année, c'est principalement la facilité. Ya tout un tas de choses qui m'intéressent vraiment et me font vibrer, mais je vais souvent aller sur le pc faire autre chose. Exemple : j'aime jouer de la zic, et bien c'est pas toujours facile. C'est de la pratique, des fois c'est cool, des fois c'est chiant. Alors au lieu de m'embêter un peu, je vais juste aller regarder des vidéos sur des sujets randoms, intéressants, mais randoms, parce que ça c'est seulement agréable et ça ne demande aucun effort.

Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, mais il illustre parfaitement mon problème avec le numérique, et surtout internet. À savoir : la facilité avec laquelle je peux perdre mon temps dans des choses qui ne m'intéressent pas plus que ça, et délaisser à côté celles qui m'intéressent vraiment.

À ce problème, s'ajoute celui d'une certaine norme de l'époque, où il est de plus en plus normal de passer la moitié de sa journée à se divertir passivement sur un écran, jusqu'à parfois y passer ses soirées et ses weekends. Alors ce n'est pas une critique de l'époque actuelle et de la vilaine sauciété, mais ça me fait sauter dans un autre sac à problèmes, celui de la contradiction : "je passe trop de temps sur l'écran, mais tout le monde fait ça, personne se casse autant la tête. Que faire ?". 

Pour finir parce que je perds le cours de mon post là :

Maintenant j'essaie de me mettre des règles, des barrières, genre arrêter les écrans à max 23 heures, et finalement ça marche plutôt bien -tant que je m'y tiens. Là où ça devient plus compliqué, c'est que le contradiction du haut me fait en permanence remettre en question ces barrières. Et là c'est ENCORE plus compliqué.

Voilà donc tout mon problème sans fin, complexe et sous un autre angle si simple. Très casse tête.

@fruzz Youtube c'est vraiment ma némésis numérique, une semaine sans ça me semble chaud aussi
Une minute pour les animaux ? https://www.referendumpourlesanimaux.fr
[Image: giphy.gif]
#6
L'ordi a une forte emprise sur moi. D'abord à cause de l'habitude, quand j'étais ado c'était une porte hypnotique sur le monde, et une fois adulte, dans les longues périodes de solitude c'est devenu mon seul refuge. Aujourd'hui c'est plus par routine, j'envisage d'ailleurs régulièrement de vendre ma machine pour me forcer à créer de nouvelles habitudes, mais je trouve toujours un prétexte pour ne pas le faire, que ce soit un jeu, le confort multimédia, ou simplement la pensée que je suis capable de développer un rapport sain et créatif à l'outil informatique et ne pas me faire vampiriser par celui-ci. Pour l'instant c'est pas gagné, même si la balance positif/négatif me semble pas loin du 50/50. L'impact sur ma vie sociale est difficile à analyser, ça me pousse évidemment à être flemmard mais avant d'avoir un pc je préférais déjà rester seul à lire des bouquins, donc bon huhu ! Hu...

Étonnamment je ne ressens aucun manque en changeant de contexte, ou quand la température monte et que l'été se pointe. En voyage l'envie de check les réseaux peut apparaître, mais c'est surtout pour les trucs liés à PN. Au final quand j'embrasse un mode de vie nomade et plus proche de mes convictions, je suis rapidement dégoûté par la distractibilité que représentent un smartphone ou les réseaux. J'ai hâte de tester sur du long terme voir si un manque apparaît. Ptet wikipédia, c'est quand même fabuleux d'avoir une encyclopédie aussi vaste dans un si petit appareil...

Bref, le problème c'est surtout ce que je fais de mon temps de cerveau disponible. Les périodes où je souhaite m'enrichir intellectuellement, le numérique est une bénédiction, les périodes où j'ai envie de fuir ça devient un poison.
Mais c'est surtout un vortex temporel de bâtard, ça fait déjà 30min que j'écris je suis censé pioncer moi U.u


(24/11/2021 19:13)Payere a écrit :
Alors ce n'est pas une critique de l'époque actuelle et de la vilaine sauciété, mais ça me fait sauter dans un autre sac à problèmes, celui de la contradiction : "je passe trop de temps sur l'écran, mais tout le monde fait ça, personne se casse autant la tête. Que faire ?". 


Aller hop je saute à pied joint dans la critique facile de la sauciété mauxdernes : ce sont les intérêts économiques qui dirigent majoritairement le monde de la recherche, les sciences cognitives appliquées au numérique n'y font pas exception. Tant qu'il y aura des intérêts à capitaliser sur le temps de cerveau disponible, le numérique sera toujours plus addictif. Tout le monde passe son temps derrière un écran ? Normal, tout le monde est drogué ! La question, c'est comment et pourquoi tu te drogues, autrement dit, comment déconstruire ta conso de numérique pour pas que ce soit lui qui te consomme. Et l'histoire de psychonaut a bien montré que comparer ses usages à ceux des autres utilisateurs n'amenait pas toujours dans la bonne direction...
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
#7
T'as tout à fait raison. Les raisons qui guident ma conso de numérique sont les principales causes, et je les connais bien. Seulement il y a une sorte de "pression" sociale, où tout pousse et normalise une consommation de plus en plus élevée du numérique.

Ca ne veut évidemment pas dire que je vais suivre le mouvement, mais ce n'est pas quelque chose dont on peut se libérer totalement par pure volonté. C'est comme si tu essayais de faire un régime en vivant dans un resto, ou que tu essayais d'arrêter la clope au milieu de fumeurs chevronnés. Ce n'est pas parce que eux fument que c'est bien ou non, seulement être dans un environnement à l'opposé de l'objectif que l'on vise, bah c'est galère. C'était ça que je voulais dire.

Babylon burn quoi
Une minute pour les animaux ? https://www.referendumpourlesanimaux.fr
[Image: giphy.gif]
#8
Olà les drogué-es !

Vous n'allez quand même pas me faire croire que vos seuls divertissements sont la philosophie et les balades en forêt, à d'autres !

Allez, vous avez pas quelques lignes à écrire sur votre conso de numérique ?
Une minute pour les animaux ? https://www.referendumpourlesanimaux.fr
[Image: giphy.gif]
#9
Si 

Nan en vrai cest juste que ca me pose pas tellement de problème perso. Je consomme pas mal pour le divertissement, genre si jai la flemme de lire je vais sur Psychonaut. Mais d'un autre côté, entre ma chance et le soin que je porte à mes affaires je me retrouve régulièrement sans tel pendant un mois, ou encore en ce moment j'ai plus d'ordinateur... Pour le dernier c'est quand même bien pète burnes car c'est un outil de travail très important pour ce que je fais, même si je suis pas dans l'info. Donc là je suis un peu en pls, genre "comment je vais récupérer mes fichiers et finir mes projets putain" mais quand c'est le téléphone c'est pas le cas. 

En vrai j'aime bien ne pas avoir de tel même, mais c'est plutôt mes potes que ça fait chier quand ils reçoivent des messages d'un numéro inconnu "je suis là dans 30 minutes j'ai pas de tel sois à l'heure bâtard mdr". Puis je me retrouve à glander un quart d'heure en les attendant, avec rien d'autre à faire que ce que m'offre le contenu de mon sac à dos ou ce que je trouve sur le chemin. J'adore ce moment ! 

Alors bon, après 30 minutes à regarder des memes je culpabilise un peu, mais je me rappelle que c'est pas pour autant devenu un besoin chez moi. Tant que je sais faire autrement ça me va. Puis de toute manière j'ai trop d'énergie pour que ce soit mon seul divertissement, faut que je bouge et que j'explore le monde sinon ça va pas.
#10
Le numérique a complètement absorbé ma vie IRL et je m'en plains pas, ou peu Wink 

Pour moi, Internet a toujours été un moyen simple et pratique de rencontrer des gens et explorer le monde, d'atteindre l'apparence d'inaccessible. Ça m'a ouvert à des réalités très différentes de la mienne, donc énormément nourri mon empathie et mon esprit critique, et j'y ai fait des rencontres décisives qui modèlent encore ma vie aujourd'hui. Et puis j'ai tjrs adoré pouvoir devenir temporairement une autre personne, sous couvert d'un pseudo, et petit à petit découvrir ce que ce personnage dit vraiment de moi.
Ensuite, quand je dis ça, j'ai en tête Internet à l'ancienne. Les forums de RPG, les sites web de rencontre textuelle... À l'époque mon addiction à Internet était purement endogène, càd que je surkiffais ça parce que c'était surkiffant.

Aujourd'hui je trouve que les usages problématiques du numérique se multiplient et deviennent la norme. Le pseudonymat est menacé, le web c'est passé de mode et tout le monde trouve normal de dépendre de grosses structures opaques, les algos nous créent des bulles d'intérêts personnels, tout est conçu pour pirater notre attention...
C'était probablement une évolution prévisible et normale, sûrement que l'Internet où j'ai grandi était les derniers feux d'une utopie antérieure, mais bon, je tiens d'autant plus à faire vivre des espaces comme celui-ci sans pub, auto-construits, ayant sa propre modération, sans vérification d'identité ni double-authentification, ni pop-up invasive... à l'ancienne quoi.

Et du coup, le nouvel Internet, j'y suis accro comme quasiment tout le monde, et puis c'est mon outil de travail aussi, donc autant dire que j'ai pas trop d'occasion de m'en détacher. Chacun son terrain ! J'en fais pas une maladie. Mais je trouve que l'évolution de la société n'aide vraiment pas, aujourd'hui j'ai besoin de mon smartphone pour quasiment tout, rien qu'un test covid la pharmacie me demande de flasher le QR code etc., ben quand on a toujours son portable dans les mains comme ça, c'est très difficile de pas en profiter pour faire un tour sur Discord m'voyez.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos


Topics apparemment similaires...
  [Sujet de la Semaine] Votre rapport aux dépresseurs Acacia 8 907 22/09/2021 19:11
Dernier message: walterwhiterabbit999
  [Sujet de la Semaine] Un message pour votre vous d'avant? snap2 53 3,372 08/06/2021 01:33
Dernier message: WeAreOne
  [Sujet de la semaine]Comment a évolué votre conso avec la covid ? Biquette 10 1,282 26/01/2021 20:17
Dernier message: Lunatic
  [Sujet de la Semaine] Quel est votre but ? Cookies 8 1,347 02/08/2020 18:16
Dernier message: grivois
  [sujet de la semaine] La conso et votre santé Cookies 18 2,033 13/07/2020 15:04
Dernier message: Acacia
  [Sujet de la Semaine] Consommation et pression sociale Cookies 13 1,983 28/04/2020 13:08
Dernier message: EEEEEHeh
Lightbulb [Sujet de la semaine] Votre orientation spirituelle ? Biquette 7 1,844 05/01/2020 17:30
Dernier message: Cookies
Lightbulb [Sujet de la semaine] L'influence des saisons sur la consommation Tridimensionnel 2 1,056 24/09/2019 11:43
Dernier message: Acacia
Lightbulb [Sujet de la Semaine] Le rôle de l'oisiveté dans la consommation Tridimensionnel 14 1,967 13/07/2019 17:58
Dernier message: Éléphant
Lightbulb [Sujet de la semaine] Comment réagit votre entourage ? Cookies 7 1,626 27/01/2019 21:48
Dernier message: Tridimensionnel



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.