S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la Semaine] Les drogues et le rêve

#1
Quel impact les différentes drogues ont-elles eu sur vos rêves (nocturnes) ?
Question subsidiaire : avez-vous déjà rêvé que vous preniez de la drogue ?  Angel
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#2
Chez moi qui ai tendance a toujours me souvenir de mes rêves a chaque multiple réveil de mes nuits.

Avec les drogues, en partie la fatigue je pense cela m'est absolument impossible. Je me réveille d'un coup, un peu perdu.

Alors qu'en temps normal je me réveille et pendant un laps de temps très court je repense encore à mon rêve. 

Y a quand même eu 2 ou 3 exceptions.
Pour un anniv j'avais invité des potes et on c'était mis plus que bien (MD, 4FA, coke, etc)

Durant mon sommeil et ayant déjà un sommeil très leger, mon ex m'a dit que j'ai tenu un discours délirant pendant 1h30, elle m'a dit que c'était du grand n'importe tout en en répondant a ses questions  Angel

Et y a eu aussi les quelques fois ou j'ai bouffé de l'opium une fois ou deux j'ai vraiment senti ce truc des rêves particuliers de l'opium, extraordinairement agréable. 

Mais bon hormis ces 3 exceptions, globalement c'est juste une absence de rêve...
#3
Quand je m'endors défoncé, je ne suis généralement pas assez bien le lendemain matin pour me souvenir de mes rêves . Cependant, les premières fois que je prenais du Tramadol, je passais par une espèce de phase de rêves lucides avant l'endormissement, par la suite, l'opium m'a fait la même, un état de demi sommeil où on rêve plus ou moins mais sans être totalement endormi .

Sous zolpidem j'ai déjà cru faire des rêves mais enfaite c'était des hallus que j'avais réveillé !
Sinon, quand j'arrête brutalement une grosse conso de cannabis, comme pas mal de gens le décrivent, je me met à rêver de façon beaucoup plus intense .

Et oui j'ai déjà rêvé que je prenais de la drogue, plutôt un cauchemar . Je rêvais que j'avais pris je sais plus quoi dans mon ancien lycée, c'était la merde tout le monde me repérait, j'ai fini mon rêve au commissariat .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#4
(28/02/2020 10:30)Indica a écrit :
 j'ai fini mon rêve au commissariat .


ils ton mis en gav combien de temps???


perso je fais des rève toutes les nuits, mais je ne me rappelle jamais à cause du shit qui au reveille me rend amnesique.

en cure je prennais plus rien sauf clope, et j'avais l'impression de faire des rève , mais en grosse quantité et cauchemardesque, tien avec des flics, mutan/extratereste qui veule me cané!

horrible!

mais y'avais pire, les rève de mdpv, j'en faisais btoute les nuits, mais je revais pas que j'en prennais je revais que j'allais en prendre et à chauque fois la poudre tombais par terre ou sur mes drap et toujours ça finnisais sans rien dans mon pif........


j'ai déja vue sur ls un gars qui prenais de l'heroine dans un reve, je lui est demander quel effet ça fesais, evidament il n'a pas su me repondre il en avais jamais pris.


rève génnéral!!!
"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound".
les champignons ne font pas caca!

 
#5
"mais y'avais pire, les rève de mdpv, j'en faisais btoute les nuits, mais je revais pas que j'en prennais je revais que j'allais en prendre et à chauque fois la poudre tombais par terre ou sur mes drap et toujours ça finnisais sans rien dans mon pif........


j'ai déja vue sur ls un gars qui prenais de l'heroine dans un reve, je lui est demander quel effet ça fesais, evidament il n'a pas su me repondre il en avais jamais pris."

MDPV je n'en ai jamais pris, mais j'ai bien parfois rêvé d'héro, de stimulants, de gros joints ou encore d'avoir découvert une drogue

Suite à une repris régulière de benzo courant décembre, l'abus m'a fait arrêter temporairement, repenser aux drogues dures etc, il s'en est suivi des cauchemards où mes proches étaient défigurés, je comettais des actes violents en me défendant, la plupart du temps j'étais seulement victime. 
La lucidité du rêve étant accessible suite à une certaine sérénité ou contrôle de soi, j'ai déjà subi des violences sans pouvoir me défendre.. Je repense à un exemple qui m'a bien marqué, il y a 2 mois de ça, je rêvais, entouré à mon insu par 4 dealers, ils m'emmènent devant un cachot. Y'a des barreaux et il fait sombre, la porte s'ouvre. Ils sont tous les 5 plus grands que moi, le 5è qui était enfermé, a 2 couteaux dans ses mains enchaînées entre elle, il jongle. 
Je n'ai qu'une solution, étant donné que je me trouve dans une prison, et je suis un peu restreint dans mes réactions à cause de la peur.
J'essaye donc de prendre ses poignets pour retourner ses lames contre lui. Cependant... il est plus baraqué ce gars, on aurait dit la boule de Fort Boyart, je vois donc mes poignets se faire découper  Huh

Avec le DXM il y a eu quelques heures entre la 3ème heure et la 5e du trip, parfois plus, où sédaté et enfermé par la playlist Pink Floyd qui parait interminable, il y avait des visuels que je pouvais modifier comme bon me semblait.

Le THC avec la MDMA permet aussi des visuels intenses les yeux fermés

J'ai appris à faire des rêves lucides grâce au DXM, qu'en est-il de vous?
En général, prendre de la drogue permet de créer un contrôle de son inconscient par quelques techniques de répétition et persuasion. Suite au contrôle et à la perception général du monde environnant, la discrimination introspective de celui-ci conduira à des doutes, ou certaines conviction. Il est donc temps de vérifier 1 à 1 scrupuleusement les détails qui font défaut à l'idée que l'on a de ce qu'il se passe.

Dans un rêve je fais un peu pareil. Si tout paraît normal c'est bizarre, je laisse donc le rêve se développer, me montrer ce à quoi je pense.
Un proche m'a enseigné que regarder le sol permet de prendre conscience des limites des structures du rêve. La seule fois où j'ai pensé à ça, les textures ont changées, passant d'une couleur à l'autre
J'ai pu remarquer que s'envoler n'est qu'une étape mais elle est cruciale car cette satisfaction de liberté m'en a apprit beaucoup sur les fonctionnement du rêve

En marchant en avant on va lentement, donc autant marcher en arrière  Angel

Si vous êtes suivis, cela vous permettra de distancer, et une fois une distance acquise, l'envol se fera naturellement car les éléments déstabilisants seront négligeable, et voler en arrière comme lors d'un début de salto arrière est bel est bien possible

Voler, pourquoi pas. Faire voler quelqu'un c'est compliqué mais un pote m'a rejoint dans les airs à dos de son dracoloss
Voler, pourquoi pas. Voler sur un dragon c'est aussi possible pour soi. Pirouettes incluses. 

En bref, j'espère avoir appris quelques trucs sur moi même à travers ces rêves, particulièrement ceux qui se sont produits dans un état de lucidité. Mes peurs, mes envies ou limites, mes pensées de la journée etc (Plus la journée est longue, plus mes rêves sont vivants) 

Le traitement neuroleptique augmente aussi la lucidité des rêves
Une consommation répétée du dxm m'a aussi permit de faire un rêve futuriste en cell-shading, il y avait des tyroliennes électriques qui permettaient de voyager rapidement
Au cours du dernier mois, les cauchemards se sont rarifiés, probablement grâce à la poursuite de l'anxiolytique, du somnifère, de la fumette ou d'un opiacé en cachets, c'est pas le sujet cependant.
Angel
Noir, au fond d'une cage
mentale
Se trouvent trésors désordre et femmes
Se perd l'humilité de chaque humanité
TOC, TOC
...
Puis enfin se renferme la porte
de la pérénité

à dieu, Anubis, ne reste que justice à effectuer
Plume coeur et balancier
le canidé se passe du maillet

https://deepdreamgenerator.com/u/299453/account
#6
formicidae a écrit :
Le traitement neuroleptique augmente aussi la lucidité des rêves


Je ne m'y attendais pas du tout !

Je n'ai jamais rêvé que je prenais de la drogue... Et je le voudrais bien !
En effet, j'ai déjà rêvé de lire un livre et je m'en rappelle comme d'épisodes particulièrement intenses, où mon imagination prenait toute son ampleur. Puisque les livres sont des créations de l'esprit, ça me donnait l'occasion, dans mon rêve, de plonger dans une créativité que j'imaginais celle d'un.e autre, c'était une mise en abyme libératrice, un rêve dans le rêve.
Ça ne donnait pas des résultats très surréalistes, au contraire :  les récits étaient plutôt réalistes, mais le pacte littéraire (suspendre son incrédulité pour "croire" temporairement à ce que raconte le texte) fonctionnait parfaitement et j'étais complètement happé par ce que je lisais.
J'imagine que ça pourrait faire la même chose avec une prise de drogues.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#7
(20/03/2020 18:23)Tridimensionnel a écrit :
formicidae a écrit :
Le traitement neuroleptique augmente aussi la lucidité des rêves


Je ne m'y attendais pas du tout !

Je n'ai jamais rêvé que je prenais de la drogue... Et je le voudrais bien !
En effet, j'ai déjà rêvé de lire un livre et je m'en rappelle comme d'épisodes particulièrement intenses, où mon imagination prenait toute son ampleur. Puisque les livres sont des créations de l'esprit, ça me donnait l'occasion, dans mon rêve, de plonger dans une créativité que j'imaginais celle d'un.e autre, c'était une mise en abyme libératrice, un rêve dans le rêve.
Ça ne donnait pas des résultats très surréalistes, au contraire :  les récits étaient plutôt réalistes, mais le pacte littéraire (suspendre son incrédulité pour "croire" temporairement à ce que raconte le texte) fonctionnait parfaitement et j'étais complètement happé par ce que je lisais.
J'imagine que ça pourrait faire la même chose avec une prise de drogues.




C'est surtout en période de manque aux benzodiazépines que cela m'arrive

après le dxm c'était des période de liberté, dans un univers en cell-shading
Le subutex a stoppé mes rêves de manque au fait
à ce jour j'ai deux neuroleptique 1 par injection et l'autre pour ma journée, je rêve, lucidement, et je me réveille sur commande, comme sortant d'un film Huh Idea
Angel
Noir, au fond d'une cage
mentale
Se trouvent trésors désordre et femmes
Se perd l'humilité de chaque humanité
TOC, TOC
...
Puis enfin se renferme la porte
de la pérénité

à dieu, Anubis, ne reste que justice à effectuer
Plume coeur et balancier
le canidé se passe du maillet

https://deepdreamgenerator.com/u/299453/account
#8
(20/03/2020 18:23)Tridimensionnel a écrit :
Je ne m'y attendais pas du tout !

Je n'ai jamais rêvé que je prenais de la drogue... Et je le voudrais bien !
En effet, j'ai déjà rêvé de lire un livre et je m'en rappelle comme d'épisodes particulièrement intenses, où mon imagination prenait toute son ampleur. Puisque les livres sont des créations de l'esprit, ça me donnait l'occasion, dans mon rêve, de plonger dans une créativité que j'imaginais celle d'un.e autre, c'était une mise en abyme libératrice, un rêve dans le rêve.
Ça ne donnait pas des résultats très surréalistes, au contraire :  les récits étaient plutôt réalistes, mais le pacte littéraire (suspendre son incrédulité pour "croire" temporairement à ce que raconte le texte) fonctionnait parfaitement et j'étais complètement happé par ce que je lisais.
J'imagine que ça pourrait faire la même chose avec une prise de drogues.




C'est surtout en période de manque aux benzodiazépines que cela m'arrive

après le dxm c'était des période de liberté, dans un univers en cell-shading
Le subutex a stoppé mes rêves de manque au fait
à ce jour j'ai deux neuroleptique 1 par injection et l'autre pour ma journée, je rêve, lucidement, et je me réveille sur commande, comme sortant d'un film Huh Idea


un ami pose la question "Est ce que la drogue elle même peut rêver..?
  • Elle essaye sûrement de rendre le monde un peu meilleur, ou un peu plus malheureux
  • Il faudrait tout d'abord rendre abstrait la stigmatisation autour des drogues, ensuite, étudier leur effet pur, attendu et intentionnel, puis savoir comment compenser le manque avec d'autres drogues, du sommeil, de la dysphorie, de l'inactivité bref s'en tirer sans symptomes, et voir le manque psychologique comme parallèle à l'impact de la drogue elle même
  • tain de tercian+abilify ça nique tout
Angel
Noir, au fond d'une cage
mentale
Se trouvent trésors désordre et femmes
Se perd l'humilité de chaque humanité
TOC, TOC
...
Puis enfin se renferme la porte
de la pérénité

à dieu, Anubis, ne reste que justice à effectuer
Plume coeur et balancier
le canidé se passe du maillet

https://deepdreamgenerator.com/u/299453/account
#9
Pour ma part,
quand je suis bourré je fais des rêves assez désagréables et bruyants qui en général tournent en boucles jusqu'au réveil.
Après consommation de Salvia des rêves d'une intensité extrême, très immersifs avec zéro lucidité.
Je n'as pas noté d'altérations particulières consécutivement à la prise de psychédéliques.

Sinon ça m'arrive de temps à autre de rêver que je consomme et notamment des drogues que je n'ai jamais consommé comme la MDMA (mon cerveau invente les effets c'est étonnant) Sinon des fois que j'ai bu de l'alcool et quelques autres que j'ai pris du LSA (mais ce qui se passe dans le rêve est différent d'un vrai trip). Ces rêves restent quand même très occasionnels (un à trois par an je dirais)
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.

10 ans de psychonautisme : https://www.psychonaut.fr/Thread-R%C3%A9...honautique
#10
Je suis tombé sur ceci par hasard : https://psychonautwiki.org/wiki/Lucid_dreaming

Bonjour.
Inscrit depuis auj, ceci est mon premier "post".
J'ai comme une grosse envie d’arrêter de fumer pour profiter de cet état de "conscience" qui partage mon présent. Je sais déjà qu'après un arrêt pur et simple les sensations reviennent en forces. Je tenais même un journal des rêves à l'époque tellement l'expérience était forte. Ensuite, je me suis remis à consommer et ça s'est de nouveau enfumé. Là, on me propose plusieurs techniques de contrôle, pourquoi pas tester... Avis aux amateurs Smile

En avant pour l'Xploration du "Soit" !

Connais-toi et tu connaîtras l'Univers
#11
Hello !

Drogue + rêve + métaphysique + réalisme fantastique = "Alcide" de Martin Her 

... un roman court stupéfiant...


Topics apparemment similaires...
  [Sujet de la Semaine] Vos interdits Cookies 17 475 17/06/2020 19:09
Dernier message: amicale_du_pc
  [Sujet de la Semaine] Drogues et Confinement Cookies 44 1,569 02/05/2020 21:32
Dernier message: Devanagari
  [Sujet de la Semaine] Consommation et pression sociale Cookies 13 547 28/04/2020 13:08
Dernier message: EEEEEHeh
  [(hors)Sujet de la Semaine] Le confinement, se retrouver avec soi-même Cookies 4 213 14/04/2020 08:16
Dernier message: Payere
Lightbulb [Sujet de la semaine] Comment cherchez vous l'information ? Cookies 7 665 10/04/2020 12:46
Dernier message: PSYCHOCRACK
  [Sujet de la Semaine] L'Expérience Psychédélique Cookies 7 445 21/03/2020 20:02
Dernier message: amicale_du_pc
  [Sujet de la semaine] Initiation et responsabilité Biquette 16 807 05/03/2020 16:01
Dernier message: Groovie
Lightbulb [Sujet de la Semaine] Consommer de la MDMA ailleurs qu'en contexte festif ? Tridimensionnel 11 586 18/02/2020 23:08
Dernier message: PsychoDiego
Lightbulb [Sujet de la semaine] Votre orientation spirituelle ? Biquette 7 583 05/01/2020 17:30
Dernier message: Cookies
Lightbulb [Sujet de la semaine] Sortir en soirée sans consommer ? Biquette 8 540 05/01/2020 17:13
Dernier message: Tridimensionnel



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.