S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la Semaine] L'Expérience Psychédélique

#1
Je vous propose une réflexion sur l'essence de l'expérience psychédélique, qu'est ce qui selon vous défini l'expérience psychédélique ? Qu'est ce qui la différencie des autres expérience avec des drogues ?
#2
ce qui la différencie c'est quand on se demande si la création personnelle est tirée à parti dans les visus pour les nuancer, ou si on découvre une entièreté latente qui n'attendait que votre visite...

La réponse prend une part à chaque hypothèse mais la mesure peut varier... Avec une base pour tous, les goûts et les couleurs peuvent ajouter une spécificité... Par exemple (et vous allez comprendre) quand je prenais du LSD25 tout était "hip" et la nature des hallus aussi... C'était reconnaissable et cela emplissait tout.

Il y a aussi la sensation plus tekno avec des angles droits et des trucs carrés comme les Aztèques... C'est peut-être plus actuel..? Bien que cela a tjs existé aussi de façon contigüe et plus traditionnellement dans les forêts d'Amérique du Sud... Cela a été repris par les générations alphabétisées après les hippies... (donc eux-mêmes alphabétisés mais avec une autre motion en tête que les Aztèques ou les Incas)

Il y a matière à établir là.

Alors que avec les autres drogues ce sera la même patate pour tous.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#3
Citation :quand je prenais du LSD25 tout était "hip" et la nature des hallus aussi... C'était reconnaissable et cela emplissait tout.

Je vois tout à fait ce que tu veux dire (pour une fois) .

A mon sens, l'expérience psychédélique, c'est avant tout le panel d'effet et de ressenti que partagent la majorité des lysergamides, tryptamines et phéné-truc-lamine . OEV et CEV "colorés et mathématiques", hypersensibilité (autant émotionnelle que sensorielle), diminution, voire perte des schémas de pensée quotidiens, stimulation de la pensée introspective/existentielle, sensations de recul, déréalisation, union...

Que j'ai du 2CB, du LSD ou de la DMT, je sais que "le squelette" de l'expérience sera le même, les différences sont surtout de l'ordre de la durée, la façon que différents produits ont de monter, le body high/load, si les visus se comportent plutôt comme ci ou comme ça ...

Viens ensuite la question des dissociatifs, peut-on dire que l'expérience dissociative est psychédélique ? Les dissos peuvent bel et bien apporter OEV et CEV, ils ont aussi tendance à réduire voire détruire nos schémas de pensée quotidiens, ils peuvent aussi stimuler des pensées existentielles, nous déréaliser ...
Pourtant, les mécaniques à l'oeuvre dans le cerveau sont bien différentes et le feeling n'a (je trouve) rien à voir avec les psychés sérotoninergiques .
Je trouve que les dissociatifs, d'une certaine façon conservent le "squelette" de l'expérience psychédélique 

Mais partant de là, il me semble également possible de qualifier de psychédélique certaines expériences vécues sobres pour peu qu'elles touchent cette base de ressentis .

Ce qui différencie le psychédélisme des autres défonces ? Avec les psychés, d'après moi le trip résulte toujours de "l'addition de trois facteurs", notre esprit, notre environnement, et le produit . Contrairement à un grand nombre de substances, les deux premiers facteurs me semblent aussi voire plus importants que le troisième ...
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#4
(16/03/2020 16:05)Indica a écrit :
...
...Mais partant de là, il me semble également possible de qualifier de psychédélique certaines expériences vécues sobres pour peu qu'elles touchent cette base de ressentis .


"expériences vécues sobres..."

oui mais là on tourne en queue de boudin quoi...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#5
Je dirais que l'expérience psychédélique (j'entends : sérotoninergique) se caractérise par un état contemplatif. C'est-à-dire qu'on devient très réceptif, attentif, à ce qui vient à la conscience. On est perméable à l'environnement. On réfléchit à ce qui nous arrive, on met en perspective et on rationalise, ou au contraire on se plonge dans le ressenti. Ça peut virer à l'extase ou au cauchemar selon le contexte, selon ce qui nous atteint.
Ensuite, on peut se montrer plus ou moins actif selon le bodyload, les propriétés annexes de la substance (il paraît que les phénylétylamines sont plutôt stimulantes, par exemple) mais il reste ce tronc commun de contemplation, de réceptivité, de curiosité.
Les stimulants, dépresseurs, délirogènes purs vont plutôt modifier notre esprit indépendamment du monde extérieur : on se sentira speed même dans un endroit calme, ou sédaté au milieu d'une teuf... plein de confiance pendant un gros coup de déprime, ou complètement relax au milieu d'une crise d'angoisse.
J'aime pas cette manie de placer les psychédéliques sur un piédestal mais je dois avouer qu'ils ont cette particularité d'ouvrir "les portes de la perception"... d'un point de vue philosophique, esthétique, spirituel, leurs qualités les distinguent nettement parmi les autres substances disponibles.
Concernant les dissociatifs, je ne saurais pas dire. Je ne connais pas bien.

Du coup, on peut vivre je pense une expérience psychédélique avec n'importe-quelle substance, ou même sobre : pourvu d'avoir cette attention à soi ou à l'Autre (humain, environnement...). C'est le glissement du nom commun à l'adjectif.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#6
dire que on peut vivre une expérience psychédélique sans drogue est un argument qui me rappelle le holà civique interprété par la réaction extrêmiste comme habilitation à exercer la terreur. J'ai de très mauvais souvenirs de ça.

Prétendre que on peut triper avec le sport ou en faisant des enfants, sans LSD, est un argument béotien et populiste pour s'attaquer à une zone sociologique marginale, en instrumentant la subjectivité.

Le LSD est un produit chimique, définitivement... Il a une action chimique réelle.

Il n'a pas son pareil, ni au printemps lors des amours, ni par la méditation sobre, ni lors d'exploits sportifs quand on se gave d'oxygène. Ce sont des choses et des effets différents du LSD.  La consigne de l'esprit sain dans un corps sain devrait se suffire à elle même sans prendre de valeur par une dénonciation des drogues. Prendre pour cible un fait sociologique afin de valoriser une rigueur de vie a été le fait  d'un phénomène de crise sociale...

Dire que on peut vivre une expérience psychédélique en déconsidérant le LSD de quelle manière que ce soit est le fait d'une consigne triviale proférée lors de conflits laissant des séquelles.

Autrement ramener sur un même plan toutes ces "expériences psychédéliques" comme si l'eau et le vent en faisaient autant, cela amène à l'esprit le principe de production de la pomme de terre. C'est insipide... Il faut plus que de l'eau et du vent pour faire une critique du domaine psychédélique.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#7
l'amicale a écrit :
La consigne de l'esprit sain dans un corps sain devrait se suffire à elle même sans prendre de valeur par une dénonciation des drogues. Prendre pour cible un fait sociologique afin de valoriser une rigueur de vie a été le fait  d'un phénomène de crise sociale...


Ouais, je comprends. Mais j'espère que tu te rends compte que ce n'était pas mon propos...
Utiliser un nom commun comme adjectif renvoie généralement à une évocation et non à une correspondance parfaite.
Je base cette évocation sur ce que je considère comme le cœur de l'expérience psychédélique (la contemplation).
Mais en effet, on n'aura pas les effets du LSD en faisant autre chose que prendre du LSD. Ce n'est pas ma thèse Smile
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#8
@Tridimensionnel

oui mais un oeuf qui lit ton texte ne capte pas toutes ces nuances. Heureusement que tu ajoutes comme un sticker "mécanisme de la méthode" en avertissement pour que le lecteur puisse poser ses repères sans louper le sens de ta thèse... Bon, OK... Maintenant les choses sont au point.

d'ailleurs j'y ai veillé... J'avais flairé ça déjà depuis le message de Indica... Vous faites école commune tous les deux... et encore d'autres fédérés par ce forum.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste


Topics apparemment similaires...
  [Sujet de la Semaine] Drogues et Confinement Cookies 29 250 Il y a 2 heures
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la Semaine] Les drogues et le rêve Tridimensionnel 5 167 20/03/2020 18:23
Dernier message: Tridimensionnel
  [Sujet de la semaine] Initiation et responsabilité Biquette 16 527 05/03/2020 16:01
Dernier message: Groovie
Lightbulb [Sujet de la Semaine] Consommer de la MDMA ailleurs qu'en contexte festif ? Tridimensionnel 11 314 18/02/2020 23:08
Dernier message: PsychoDiego
Lightbulb [Sujet de la semaine] Votre orientation spirituelle ? Biquette 7 352 05/01/2020 17:30
Dernier message: Cookies
Lightbulb [Sujet de la semaine] Sortir en soirée sans consommer ? Biquette 8 368 05/01/2020 17:13
Dernier message: Tridimensionnel
Lightbulb [Sujet de la Semaine] Les S&S des dissociatifs Tridimensionnel 3 216 02/12/2019 11:34
Dernier message: Indica
Lightbulb [Sujet de la semaine] Vos histoires horrifiques de DROGUE Tridimensionnel 4 357 05/11/2019 02:47
Dernier message: Aiskhynê
Lightbulb [Sujet de la semaine] L'influence des saisons sur la consommation Tridimensionnel 3 286 24/09/2019 11:43
Dernier message: Indica
Lightbulb [Sujet de la semaine] Triper en ville Tridimensionnel 11 991 18/09/2019 04:00
Dernier message: pilonmax



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.