S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la Semaine] Ce qu'il ne faut pas faire et ce qu'on fait quand même.

#1
La RdR, c'est parfois (souvent ?) "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

Entre l'ignorance des premières fois, la fougue de la jeunesse, la désinhibition sous produit et l'aplomb de l'habitué·e qui se croit au-dessus de tout, les occasions sont nombreuses d'être mauvais·e élève.

Cette semaine, racontons nos petites et grosses bêtises Tongue Mais c'est aussi l'occasion de se demander :
Pourquoi est-ce que ça arrive ?
Comment on se sent par rapport à ça ?
Peut-on l'éviter ? Et le veut-on ?
Comment l'articuler avec la RDR qu'on prône (ou pas) ?
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#2
À part de très rare exceptions, je mets un point d'honneur à faire ce que je dit.

Mais ce qui me fait le plus défaut, c'est que parfois, je n’ai pas de test kits et je consomme quand même (oui, moi le relou qui soule tout le monde avec les test kits Happywide ), surtout la weed, je la teste quasiment jamais. Sauf maintenant, vu la quantité de RC qui contamine le marché j'aurai plus tendance à la tester avant de la consommer.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#3
Mes deux grosses conneries sont celles dans ma signatures haha, un trip au LSA à l'arrache à 14 ans avec un redrop imprévu + un set&setting on ne peut plus dégueulasse et une baffe magistrale à la DMT à 16 piges.
Ça m'a beaucoup appris, je pense qu'on peut mettre ça sur le coup des erreurs de jeunesse.
Et oui je ne fais pas analyser touuuus mes prods, c'est quand même pas si pratique même en travaillant dans un drug-checking ^^"
Ah et en ce moment j'ai une balance à 10mg parce que ma balance à 1mg s'est cassée y a quelques mois et ça m'a soûlé d'en racheter une, mais faudrait que je le passe.
Voilà pour les confessions mon père, j'espère que Le Saigneur me le pardonnera.
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#4
Perso j'ai l'impression que tout ce que j'ai fait qu'il ne faut pas faire, c'était des pulsions d'auto-destruction. Je pense que la drogue est un excellent support pour "l'auto-destruction" inavouée.
Un peu comme d'avoir besoin de se sentir plus proche du danger pour se sentir vivante, ou d'avoir envie de mourir mais en même temps pas vraiment, et d'espérer un eptit peu, quelque part, dans ta tête, que ce trip là sera la fois de trop.

Par exemple, je me souviens de m'être barrée à Amsterdam (toute seule, pour la première fois) pour empiler des substances ( un peu au pif) dans un parc à minuit toujours toute seule ( oye oye si c'est pas ce qu'on appelle chercher le bad).
Pour moi, il n'y avait pas de recherche de l'éclate, juste envie de se mettre en danger, un peu comme de les gens qui foncent en moto les yeux bandés ou ce genre de connerie.

Et puis c'est un peu glauque mais j'ai l'impression que les meilleurs trips sont toujours ceux qui se rapprochent du sombre, un peu comme une musique underground avec des dissonances et des timbres chelous aura toujours plus de charme qu'un titre pop sur nrj. du coup, des fois, j'ai envie de me rapprocher volontairement du bad...
#5
Exactement comme Lunatic, je crois, déjà j'ai remarqué que je faisais en conscience de la merde avec les prod que quand je me sens particulièrement mal de base, avec beaucoup de pensées de culpabilité et assez peu d'amour propre voire un dégout pour ma personne .
Alors, dans ce genre de set de merde, je prend, et plusieurs fois d'affilé en plus, de fortes doses de psychédéliques, en sachant pourtant parfaitement que je ne suis pas en état de passer un trip agréable .

C'est limite si parfois j'hésite pas entre me couper et prendre de l'acide, au final le bad me fais aussi bien oublier mes vrais problèmes que la douleurs d'une coupure en plus ça saigne pas, et j'aime pas saigner et, si ça laisse des traces, elles sont invisibles, enfin juste dans ma tete quoi
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#6
Pourquoi est-ce que ça arrive ?
Parce que on n'écoute pas ce que l'on se dit


Comment on se sent par rapport à ça ?
Plutôt fier, puis plutôt mal.

Peut-on l'éviter ? 
Oui

Et le veut-on ?
Oui

Comment l'articuler avec la RDR qu'on prône?
En se respectant.



En voyant des débutants aberrants, je me sens de réguler leurs activités.

Alors je les regardent mal quand ils tapent leur mélange K/S alors que je viens de le faire sous leurs yeux.


(Quand quelqu'un que tu aime depuis longtemps s'apprête à se mettre en danger pour t'impressionner, il vaut mieux ne pas jouer le jeux.)
#7
Pas tester ses prod avant de les prendre. J'ai eu un test pour LSD deux ans dans un tiroir je l'ai jamais utilisé, maintenant il a un peu fuit dans son emballage et je flippe de l'ouvrir.

Peser les RC aussi.

Sinon mélanger les drogues au pif, prendre trop de drogue, reprendre de la drogue alors que c'est pas encore monté. EN général au fond de moi je sais toujours que c'est pas une bonne idée mais je le fait comme même. Avant c'était peut-être un peu par auto-destruction ou recherche de danger et de limites comme tu l'as bien dis Lunatic. Maintenant c'est plus par ce que je me dis que 'ça passe', comme je sais que j'arrive toujours plus ou moins à me gérer.

Plus drôle, les gouttes de LSD à 8h du mat' alors que ça fait déjà 12h que tu trip. Tu sais que c'est pas une bonne idée mais tu le fais comme même. En général c'est une matinée d'extase et une aprèm de fatigue intense.
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#8
(07/03/2021 20:07)Skruffy a écrit :
... je le fait comme même. ... le fais comme même.  ...


*quand même
#9
(08/03/2021 01:02)Rasfhoo a écrit :
(07/03/2021 20:07)Skruffy a écrit :
... je le fait comme même. ... le fais comme même.  ...


*quand même


Le maître, armé d'un bâton "keisaku" 警策 plat et peut-être un peu souple à l'extrémité, peut frapper un élève. L'élève s'incline et c'est le dos qui est visé. L'élève doit mettre ses mains sur ses épaules pour en protéger les os. Après la punition, le maître et l'élève se saluent.
#10
(08/03/2021 01:02)Rasfhoo a écrit :
(07/03/2021 20:07)Skruffy a écrit :
... je le fait comme même. ... le fais comme même.  ...


*quand même


*salue Rasfhoo*
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#11
Pour moi c'est de prendre plus souvent de la MD que le mois d'espace conseillé.
Bon ça reste pas plus de 2 fois par mois mais tout de même.

En général je trouve que je prône parfois la RDR pour ne pas être jugé par les autres et pas pour simplement faire attention à moi.
Aussi j'ai ce sentiment que comme je maîtrise bien la RDR je peux m'en affranchir tel un maître.
Et puis ensuite je regrette de pas faire ce que je dis Smile
#12
Je me demande si je dois vraiment répondre à ce topic...

Exemple flagrant : https://www.psychonaut.fr/Thread-Abus-de...ssociatifs

Mais au moins je sais ce que ressentent les schizophrène et les maniaques ^^

Nan vraiment, faites pas ça... Espacez vos prises même si c'est parfois compliqué... Testez toujours vos batch à l'arrivée en y allant bien progressivement (ce que je fais toujours même si j'en ai pas l'air, p'tête pour ça que j'suis encore vivant, et encore qu'il m'a fallu une erreur d'étiquetage pour comprendre la leçon...).
#13
Ca m'arrive souvent de diluer ma dose initiale de GHB dans une bière, même si je bois pas plus d'une bière ça reste un mauvais exemple à donner aux potes...

Sinon le classique ne pas tester ses produits (ce qui va enfin changer grâce à ma commande sur testkit), et je skip presque tout le temps le test d'allergie aussi, parce que flemme.

Ah et ça m'arrive de proposer à fumer de la beuh aux gens perchés sans trop réfléchir, j'ai l'habitude d'enquiller les joints pendant les perches et je réalise pas toujours que ça peut faire vriller les non-habitués.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
#14
Citation :Ce qu'il ne faut pas faire et ce qu'on fait quand même.

Ecouter la Marine LePen invitée sur BFM, grand moment stérile...
......................................................
................................
.............
.....
#15
Tiens, avec les gabbaergiques, j'ai fait un nombre assez incroyable de conneries qui ne reviennent que rarement à ma mémoire (étonnant direz-vous) .

Tout d'abord, mélanger alcool et zolpidem vers 15-16 ans, j'était tout simplement trop idiot pour me renseigner et prendre au sérieux les risques de ce combo . Heureusement on avait des bières pourries à 3 ou 4 degrés maximum, si y'avais eu plus fort je serais peut être mort . J'ai failli mourrir dans un état délirant, j'en ai meme fait un report .

Ensuite, pendant une période, très sombre moralement on me sur-prescrivait du valium et du Zopiclone, 4 exemples de comportements limites que je n'aurais absolument jamais eu sobre les jours où j'en prenais volontairement trop :

1 - Tomber et me relever en sang devant mon père sans remarquer que j'avais mal, c'est lui qui m'a fait remarqué que je saignais
2 - Coucher avec un inconnu après une heure de discussions alors que c'est vraiment, mais vraiment pas mon genre (aucun jugement aux gens qui le font) . S'il avait pas eu de capottes, j'en aurais rien eu à faire je crois :/
3 - Jouer à mettre la flamme d'un briquet le plus longtemps possible sur ma jambe...
4 - Me couper pour peindre sur mon ordi et mes cours des pentagrammes avec le sang

J'ai pas mal hésité à le poster ce message
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#16
WAW NRV
#17
Quand j'étais pré-ado, j'étais accro au aérosols et j'en consommais tout les jours notamment devant canal j ... J'avais 13 ans.

Pourquoi est-ce que ça arrive ? la fougue de la jeunesse jumelée à une dangereuse force autodestructrice (c'est fou comme par exemple beaucoup de gamins veulent prendre de la datura (j'ai du essayer à 15 ans ... pas assez pour me causer du tort et c'est une chance sous coté) alors que tout le monde leurs dit que c'est la pire chose à faire c'est vraiment un phénomène surprenant !)

Comment on se sent par rapport à ça ? reconnaissant d'être encore là, impressionné d'avoir été aussi violent (pour ne pas dire un gigantesque connard égoïste) avec moi même et indirectement avec mes proches

Peut-on l'éviter ? Et le veut-on ? A cette période : Oui / Non

Comment l'articuler avec la RDR qu'on prône (ou pas) ? La non conso est la seule RDR possible, mes parents le savaient, me montraient les dangers via toutes sortes de moyens, ils avaient une réaction intelligente et essayaient plein de choses, ça n'avait aucun effet vraiment, je leurs disait ; au pire je meurs c'est pas la fin du monde (évidemment lorsqu'il me prenait sur le fait il ne me laisser pas faire, mais je n'avais pas de difficulté à trouver des subterfuges c'était très simple)

J'ai eu les plus impressionnantes hallucinations (et pas vision comme sous psyché) de ma vie jusqu'à présent, j'étais vraiment dans une surconsommation le reste n'avait plus aucune importance je séchais les cours pour assouvir cette obsession et je me souviens clairement de me dire ; de toute façon ça va te tuer autant y aller à fond.

Les hallucinations étaient hors normes, ce ne sont pas des visions comme avec les psychés ou disso, là c'était clairement délirogène, j'ai essayé de rattraper mon père que je pensais à deux doigts de tomber du bord de ma fenêtre, je me suis penché dangereusement dans le vide m'appuyant sur une vieille gouttière peu solide pour l'aider, avec du recul la situation était extrêmement dangereuse, ça fait froid dans le dos.

@Acacia : J'ai pas mal hésité à le poster ce message => Pareil

https://www.youtube.com/watch?v=lIDW8yxK...esOfficiel
#18
Flippants les gabaergiques oh! (Mais pas toi <3)

...j'ai beau fouiller dans ma mémoire, très curieusement j'ai pas de gros épisode autodestructeur avec la drogue. Des petits, c'est vrai qu'en me sentant mal, c'était un peu une excuse pour franchir des limites autoimposees. Mais sinon c'était encore il n'y a pas longtemps du tout, plutôt une boulimie dans les moments difficiles pour m'anesthésier. Au départ une seule substance suffisait, et puis cette dernière année je me suis mise à en mélanger bien quatre a la fois dans les crises suicidaires. Non pas pour me tuer mais juste pour m'anesthésier.
Aujourd'hui c'est plus... Disons qu'à force de douleur psy j'y suis devenue complètement intolérante, maintenant dès que je me sens mal le réflexe c'est hop petite dose de drogue. C'est immédiat, le conditionnement est là : douleur psy => cravings de drogue. Pas aidant pour la santé ni pour la tolérance...

Sinon je n'arrive pas à gérer convenablement ma conso de dissos, et ça va pas en s'améliorant puisque j'en prends toujours une petite dose toutes les semaines en moyenne, alors que je n'en ai plus besoin pour les effets antideps mais j'ai prit l'habitude, m'arrêter est vraiment hardcore, autant que l'arrêt des opis quotidiens mais d'une autre façon car le craving est là qu'une fois par semaine mais est encore limite plus fort... Et surtout ça, c'est bien neurotoxique quoi... J'ai beau limiter les doses je n'aime pas du tout ce comportement, je ne veux pas en prendre plus d'une petite dose par... mois!

Les tests de substance est ce vraiment faisable tout le temps franchement... Je viens de recevoir des comprimés et gélules de phenibut et naltrexone, comment je teste ça en colorimétrie ?...
Pis y a des trucs j'y trouve pas utile de tester: mes 5g de morph pharma qui sont arrivés y a quelques mois, sont sous blister. Osef.  La DMT sent tellement fort et est tellement caractéristique que....
Par contre j'avoue que pour ma prochaine commande de 3mmc, o-pce et hxe là ce serait pas mal d'avoir des tests... Mais c'est cheeeer. Et là j'avoue que délestée de 2000 euros par mes erreurs de débutante au trading me donnent pas envie de me plier a cette rdr.
.......je viens de penser en écrivant ces lignes que bordel, je suis en train de m'intégrer a un caarud mdr. Ils font pas de CCM sur place (dommage, je voulais voir) mais peuvent envoyer des échantillons a des antennes qui s'en occupent, alors si, je serais rdr pour les produits connus genre la 3mmc par exemple. La hxe par contre sera forcément inconnue au bataillon...

Quoi d'auuutre. Je pèse toujours mes substances, sauf la metaphedrone que je suis habituée de doser a l'œil, décidément encore elle.

Pis ouai comme tout le monde je crois, je casse petit a petit mes mes limites auto imposées. La metaphedrone j'étais sensée ne jamais y toucher, comme tout stimulant ou drogue trop dopaminergique. Il en va donc de même avec l'oxycodone, ou l'etizolam. Maintenant je stocke les trois chez moi.
Par contre pour ma défense, ça marche pas trop avec la 3mmc qui est vraiment ingérable et l'est même de moins en moins, mais pour l'oxy j'ai ma boîte à fermoir minuté qui me permet de ne pas en prendre trooop n'importe comment (mais purée celle là aussi elle est glissante, a côté de la morphine wouaaa elle fait rapidement de l'œil)

J'écris trop? Oui j'écris trop. Je m'ennuiiiiiiiieuh, subissez et souffreeeez Devil


Édit ah oui après bonshit, je reconnais j'ai déjà conduit sous influence aussi. Toujours des petites doses, en rentrant de l'usine lorsque la journée avait été assez rude pour que je redroppe.
Y a une fois hors usine par contre où j'étais juste tellement mal que j'aurais pas pu reprendre le volant sans 3mmc. Ce soir là et c'est vraiment l'exception, j'ai conduit shootée ouai... Cela dit il aurait peeeut être été préférable de dormir dans la voiture..... --' je suis pas fière.
"Success is to be mesured not by the position that one has reached in life,
but by the obstacles which he has overcome." (Booker T)

l <3 5-HT & DA ~
Si tu peux lire ceci c'est que tu as l'âme d'un.e explorat.eur.rice, de bons yeux (ou une fonction zoom sur ton navigateur sophistiqué) et même mieux, que tu sais mettre un texte en surbrillance! Et ça, c'bow. :3 T'as tout mon respect.
RemAIDES #114 (dispo en CAARUD)
#19
C'est souvent plus facile d'avoir un discours que de s'y tenir. Et j'ai l'impression que plus on côtoie le milieu de la RDR(D), plus on s'en rend compte.
Inutile de lister en précisions les erreurs que j'ai pu faire ou que je continue a faire tellement il y en a et qu'elles sont variées et classiques (ne pas peser, conduire sous emprise, les combos pas sains, les béquilles stimulantes pour se lever, etc, etc).

J'ai clairement l'impression que ça arrive par pulsions, celles d'aller au plus profond de sa perche, sans tenir compte des conséquences parce que pour le moment j'ai pas vraiment eu de problèmes liés à la consommation.

Ce qui me gène le plus c'est souvent quand sous le coup de la désinhibition je propose un redrop à des personnes avec peu de tolérance sans avoir conscience que ça peut être compliqué pour elleux (notamment avec les disso), alors qu'avant le trip j'annonce clairement que chacun.e doit y aller a son rythme, selon ses envies et ses effets. Y'a l'effet de groupe, mais aussi cet effet pervers de tirer tout le monde vers la perche collective la plus mémorable, parce que la drogue a ce pouvoir de rassembler et de créer une corporation artistique collective, un magma psychédélique dans lequel on peut toustes se fondre.

Pour ma défense, quand je suis sobre et que je propose qqch à une personne j'essaye toujours d'expliquer un peu la molécule, les effets et la durée. Parfois le S&s et abordé, mais c'est tellement subjectif et allant de soi que j'ai tendance a me dire que si qqun me demande un produit c'est qu'il est dans un bon mood pour. Peut être que je devrais prendre ce temps et cet espace.
#20
commander puis taper 5 gr de DMXE en 1 mois!!!

du gros n'importe quoi, ça finie par perdre la "magie" de la molécule, une bonne tolérance, et une lègere gène dans la poitrine au niveau du coeur quand on à taper.

je m'était pourtant juré de le garder pour apres le ban..............

....

#21
Bon. Cqui faut retenir, c'est qu'à nous tous, tout ce qu'il faut pas faire on l'a au moins fait une fois Happywide
"Success is to be mesured not by the position that one has reached in life,
but by the obstacles which he has overcome." (Booker T)

l <3 5-HT & DA ~
Si tu peux lire ceci c'est que tu as l'âme d'un.e explorat.eur.rice, de bons yeux (ou une fonction zoom sur ton navigateur sophistiqué) et même mieux, que tu sais mettre un texte en surbrillance! Et ça, c'bow. :3 T'as tout mon respect.
RemAIDES #114 (dispo en CAARUD)
#22
Réutiliser les toupies, les seringues faute de matériel stérile.
#23
Ouch, tu commandes pas a safe? Ils sont rapides normalement. En t'y prenant bien a l'avance en théorie tu n'auras plus ce problème Smile
Perso je fais une grosse pause dans les injections, déjà parce que les colis font s'interroger mes parents, et aussi parce que ouah la tolérance quoi... Et addiction ++ même en sous cutané, le rituel est là. Du coup j'y réserverai a l'oxy mais très rarement genre vraiment une fois par mois, je prendrais juste ce qu'il faut en caarud genre trois fléchettes et c'est tout
"Success is to be mesured not by the position that one has reached in life,
but by the obstacles which he has overcome." (Booker T)

l <3 5-HT & DA ~
Si tu peux lire ceci c'est que tu as l'âme d'un.e explorat.eur.rice, de bons yeux (ou une fonction zoom sur ton navigateur sophistiqué) et même mieux, que tu sais mettre un texte en surbrillance! Et ça, c'bow. :3 T'as tout mon respect.
RemAIDES #114 (dispo en CAARUD)
#24
Cf mon topic Fresh Restart.

Où j'ai abusé de la fluorométhamphétamine 2 fois, tout en sachant que ça n'allait pas me réussir. Et paniquer ensuite (le fameux reflexe de vouloir survivre).


Topics apparemment similaires...
  [(hors)Sujet de la Semaine] Le confinement, se retrouver avec soi-même Cookies 5 732 16/01/2021 17:59
Dernier message: fgrehtj
Lightbulb [Sujet de la semaine] Quand l'un est sobre... mais pas l'autre (trip-sitting) Tridimensionnel 8 1,226 04/06/2019 23:48
Dernier message: Cookies



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.