S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la Semaine] As-tu décidé d'arrêter ?

#1
(un peu d'inspi ce soir, ou alors des trucs à faire et besoin de procrastiner Cool )

As-tu déjà ressenti ce déclic où tu décides d'arrêter de consommer, que ce soit une substance en particulier, ou la consommation dans un certain contexte, ou la consommation tout court ?

C'était à quelle occasion ? Un coup de tête ou une décision réfléchie ? Choix éclairé ou contrainte ? Est-ce que tu t'y es tenu·e ?
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#2
J'ai commencé a fumé des clopes quand j'ai arrêté les pétards, vers 18 ans. Toujours eu une bonne maîtrise sur ma consommation, bien qu'elle fut assez élevée et intense pendant plusieurs années.
Pour savoir où j'en étais j'ai fait plusieurs fois des pauses, allant de quelques mois à an.

Actuellement je ne fume plus, notamment pour préserver mes poumons de pseudo sportif en devenir. C'est le fruit d'un processus mêlant la volonté de me prouver que je suis encore capable d'avoir la main sur ma consommation, la flemme des glaviots matinaux.
On peut pas réellement parler d'un déclic quelconque mais plutôt de lassitude d'une relation à un produit, ou du moins à la manière de le consommer.

En contrepartie, je me suis mis à la chique, qui a l'avantage d'être plus discret et de préserver mes poumons. Smart hein?

Ps : je sais pas trop si je suis hors sujet, c'est pas un véritable arrêt mais vu comment les effets diffèrent la teneur du choix, ça peut être rentré dans ce topic
#3
Pourquoi arrêter ? Vivre plus longtemps ? Non merci.
#4
J'ai pensé à arrêter de fumer des clopes plusieurs fois. Je l'ai jamais fait. Mais l'idée revient de plus en plus régulièrement.

J'ai un peu arrêté les joints, enfin j'ai arrêté d'acheter parce que même après des années de conso je sais pas me gérer et ça revient cher. J'étais fier de passer presque un an sans acheter, mais ça n'a pas tenu.

De manière plus générale je pense de temps en temps à arrêter tout le reste, surtout de boire, ou les psychés à un moment du trip, ou les stims après un binge. En fait après des grosses consos, ça vient souvent au moment où je recommence à kiffer être sobre. Et puis après quelques temps je finis toujours par reprendre.


Cela dit le bide à bière me fait assez peur pour arrêter de picoler un jour je pense.
#5
j'ai arrèter de conssomer de la mxe et de la mdpv suite à de l'eau passer sous les ponts, apres une cure, genre 1 an 1 ans et demie, j'aime bien les demie!

la mdpv car mème conssomer ocasionelement sans trop de tolérance ça devenais des gros bingje, donc je me metait en danger seulon moi.

la mxe car petit à petit je perdais moin cerveaux surtout nivaeu memoire!

je conssidère ça comme des choix éclairé!

j'ais repris les dissociatif avec la dmxe notament et j'ais arrèter de consso celle çi les doigts dans le nez.

j'ais pas repris les stimulant sauf catha edulis et ephedra et cafeine.

"L'urne commence a chauffer, la tournée des réacs est amorcée."






#6
J'essaye actuellement, mais j'ai grave du mal à arréter la k et le spliff à cause des effets de sevrage et d'induction psycho-saumatique et psychotique que ça me cause. Ca me crée des problèmes physique aussi mais cela sont plus calme pour le moment, c'est surtout le ressenti de mes sensations qui est très dur à vivre. Des gens pour me donner des articles, des tips ou autre pour réussir correctement à arréter, cela fait 3 mois maintenant que je consomme quotidiennement. Pour le moment ça ce calme, je consomme de moins en moins mais j'ai besoin des bonnes infos pour arrêter sans d'effet secondaire de sevrage dégueulasse :/
#7
Je me suis pris une grosse claque lysergique il y a pas longtemps, qui m'a fait réaliser que ça faisait un an que je prenais plein de trips, plein de k et plein de drogues en général. Je me suis dit qu'il fallait mieux faire de cette année une parenthèse un peu folle, et prendre un rythme avec moins de drogues, et surtout moins d'acide. En gros que la drogue ne soit plus normalisé et automatique à chaque fête ou week-end. Le seul truc relou pour l'instant c'est le fatigue qui se fait sentir à 2h du mat' alors qu'avant ça aurait été l'horaire où j'aurais rebouffé un carton.
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#8
Un peu comme Skruffy, j'ai pas arrêté mais après des claques un peu trop violentes et des plus ou moins petits abus je me suis bien calmé, je garde les dissociatifs pour des contextes vraiment exceptionnels car j'y accroche trop, ça fait des mois que je n'en ai pas pris .
Pour les psychédéliques je fais vachement plus attention qu'avant et ne consomme que quand le contexte s'y prête parfaitement mais j'ai du me faire peur pour en arriver là .

Mais je sens que j'en avais besoin alors c'est pas spécialement chiant .
J'ai arrêté la clope mais vape de la nicotine et ne fume des joints plus que le soir .
Et je galère à lentement me défaire du diazépam, celui-ci et la weed étant les plus relous .

Pour le coup, baisser le rythme du canna et grandement celui des psychés disso ça c'est fait comme un déclic qui se préparait depuis longtemps mais qui mettait du temps à se déclencher il aura fallu que je me fasse flipper .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#9
J’ai arrêté les psychédéliques sans vraiment y prêter attention, par manque de matos ou par manque de motivation, les jours s’enchaînaient si vite que ça a fait un moment que je n’avais plus tripé. J’ai retenté les chamois mais la magie n’était plus là, j’avais grandi sûrement et il se restait ressentir uniquement une oppression et un sentiment de culpabilité. Je m’en suis donc détaché, peut être que dans plusieurs années je réessaierait mais ça, l’avenir nous le dira.

Quant au cana, c’est plus compliqué. J’ai aussi toujours eu une bonne maîtrise de ma conso sauf l’année dernière. En quelques mois c’était plusieurs centaines d’euros de consommation qui partaient et là, ça m’a fait peur. J’ai réalisé que la maîtrise dont je jouissait sur ma conso étaient entrain de s’effilocher. J’ai fortement diminué et maintenant, la plus grande difficulté c’est mon cercle d’amis qui fument quotidiennement et que je me fait vite chier aux soirées sans fumer étant donné que voir m'ennuie assez. En plus maintenant que j’ai enfin mon permis ça serait bête de me le faire sucrer. 

En tous cas force à tous, soyez toujours responsables et ne vous oubliez pas. Ne laissez pas la drogue prendre le contrôle sur vos vies.
#10
J'ai arrêté de fumer dans l'optique de prendre du poids. En dehors de la compensation avec la nourriture lors de l’arrêt, il y a aussi une meilleure assimilation des nutriments qui est sensée être retrouvée. Du coup c’était un coup de tête par opportunisme : pendant mes vacances (impossible d’arrêter au boulot). Ayant déjà essayé de réduire progressivement sans succès, je me suis dit qu'en "cold turkey" ça allait être dur mais qu'avec de la volonté je pourrais m'y tenir. Aussi un moyen de se prouver à soi-même sa force mentale. Ben spoiler : j'ai bien arrêté mais j'ai pas pris 100g avec mon métabolisme chelou. Mais bon du coup comme c’était tellement chiant d’arrêter, la nocivité du tabac ses effets délétères ... le prix ... Ben je me suis accroché et j'ai laissé 12 ans de tabagisme derrière moi. ça fait 1 an, et quand ça me manque trop je tire sur la cigarette électronique de temps en temps (sans nicotine bien sur).
De profundis clamavi ad te, Domine
#11
Le tabac a été ma seule addiction. J'ai fumé ma première clope dans les années 60 et j'ai tout de suite aimé ça. J'ai bombardé jusqu'à deux paquets par jour, ou plutôt par nuit... Principalement des anglaises sans filtre (Craven, Players, Senior Service, Woodbine, ou les dernières Benson en boîte métal). Je pourrais citer d'autres blondes sans filtre aussi énivrantes : Boule d'Or (Belgique), Portugues Suave (Portugal). Bafra (Turquie). Toutes ces cigarettes n'existent plus.

Aujourd'hui, je ne fume plus mais je n'ai pas arrêté le tabac, c'est le tabac qui a arrêté : pour moi cela s'est passé il y a 20 ans, à une époque où il y avait partout des injonctions à arrêter de fumer, et je détestais cette ambiance : personne n'avait à  me dire d'arrêter ce que je considérais comme mon art de vivre... Sur les paquets, c'était écrit : "faites-vous aider pour arrêter". En même temps que le tabac, on vous vendait donc l'idée qu'il fallait vous en sevrer, et celle que vous ne pouviez pas y arriver seul : vicieux ! Pourtant, la qualité des clopes avait tellement baissé à coup de normes européennes, de tabac expansé et de papier perforé pour ruser les machines de mesure qu'un jour je n'ai pas eu envie de racheter un paquet et voilà,  ça s'est passé tout simplement, je ne suis pas ensuite sorti dans la rue pour ramasser les mégots et je n'ai pas pris dix kilos.

La seule occasion où il m'arrive encore de fumer, c'est lorsque je n'ai pas vu mon fils depuis longtemps et qu'il m'offre une cigarette. Je ne déroge pas à ce rituel, mais je constate à chaque fois la raison qui m'a fait abandonner la clope : le tabac de maintenant, c'est du foin.

Je parie que je ne suis pas le seul à m'être dégagé d'une habitude sans vraie décision ni effort, juste que ça ne me convenait plus...

[Image: images?q=tbn:ANd9GcRUDi8oZeWRJ5g9HilOh2S...g&usqp=CAU]
#12
@Revenant, tu es une force de la nature pour tourner le dos au tabac comme de rien... Mais on voit aussi que c'était des marques au tabac relativement léger. Perso ce sont des tabacs pour faire des joints ça...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#13
(24/08/2021 11:19)amicale_du_pc a écrit :
@Revenant, tu es une force de la nature pour tourner le dos au tabac comme de rien...

Je ne crois pas que ce soit exceptionnel. Il y a un  marché qui vend toute sorte de conneries inefficaces, substituts, patches (j'ai même vu des gens espérer remplacer la clope par une sorte de têtine) et a intérêt à faire croire que le sevrage est très difficile...

L'addiction à la cigarette (et pas seulement à la nicotine) est une affaire complexe. Le meilleur bouquin que j'ai lu à ce sujet était "La Fume", écrit par Robert Molimard, un vieux docteur aux théories paradoxales mais pertinentes.

(si tu penses que les Craven A sans filtre étaient des cigarettes légères, alors ce qu'il te faut ce sont ces énormes beedies népalaises pour sentir le goudron te couler délicieusement dans la gorge après le petit-déjeûner)
#14
Ca doit faire deux ans et demi que je n'ai pas pris de LSD.
Je ne saurai dire si c'est un choix éclairé, je pense juste que j'ai pris un bon coup de réalité dans la tête à force d'enchainer les trips les week end pendant plusieurs années. 
Même avec l'habitude, un beau jour ça te fou au pied du mur. Il faut le temps de digérer tout ça mais t'en ressors grandi au final, c'est ça qui est beau avec les psychés.

Pour les bédos, j'en ai fumé pendant de nombreuses années. Puis déménagement, changement d'environnement, et l'arrêt est venu de lui même alors que je m'en pensais incapable.
Et ça me manque pas du tout, quand je fais le point avec le recul, ça me rendait plus mou, parano et improductif qu'autre chose.
Quand des potes se roulent des joints en soirée, je tire deux lattes et ça me suffit. 

Reste plus qu'à enchainer sur les clopes et la ké, mais ça, c'est une autre histoire  Big Grin
#15
Revenant on n’est pas tous égaux face à l’addiction à la nicotine (ni à quoi que ce soit), y compris biologiquement, je te prie de ne pas faire de ton cas une généralité
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#16
Oui j'avoue. Après par exemple j'ai aucun mal à arrêter le tabac pendant de longue période mais j'y reviens toujours au bout d'un moment.

Je vois beaucoup de personne arrêter de fumer pendant 6 mois. Crier sur tous les toits que c'est pas si dur et regarder d'un œil méprisant les fumeurs, pour finalement s'y remettre.

Le problème de la clope c'est que c'est partout, encore plus que l'alcool. Genre je sais pas si j'aurais tenu mes 3 ans de service à l'hosto sans les pauses clopes régulières avec les collègues.
En tout cas la seule fille de mon service qui fumais pas et refusait de s'approcher des fumeurs pour pas respirer la fumée se sentait bien seule en salle de pause.
#17
(24/08/2021 14:42)Tridimensionnel a écrit :
Revenant on n’est pas tous égaux face à l’addiction à la nicotine (ni à quoi que ce soit), y compris biologiquement, je te prie de ne pas faire de ton cas une généralité

Je ne fais pas de mon cas une généralité, mais je sais que je ne suis pas le seul. Désolé si ceux pour qui ça se passe différemment se sentent agressés. Béatrice Dalle dit qu'elle a arrêté la came simplement parce qu'elle n'aimait plus ça. La Dalle, que j'ai croisée autrefois et pour qui j'ai le plus grand respect, était pourtant au top de la toxico. Je suis sûr qu'elle dit vrai.

Sûrement que tout dépend de chacun, mais aussi du moment. J'ai connu des personnes qui ont décroché un jour de l'heroïne sans être malades alors que toutes les tentatives précédentes avaient échoué à cause du manque.
#18
Quand tu dis que les substituts nicotiniques sont inefficaces, et que leur succès est le fruit de campagnes de désinformation faisant croire qu’arrêter de fumer serait difficile, tu fais bien de ton cas (arrêt facile) une généralité. C’est pas une histoire de heurter qui que ce soit, c’est une histoire de pas dire de bêtise Smile
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#19
(24/08/2021 13:16)Revenant a écrit :
(24/08/2021 11:19)amicale_du_pc a écrit :
@Revenant, tu es une force de la nature pour tourner le dos au tabac comme de rien...

Je ne crois pas que ce soit exceptionnel. ... blabla... etc...

(si tu penses que les Craven A sans filtre étaient des cigarettes légères, alors ce qu'il te faut ce sont ces énormes beedies népalaises pour sentir le goudron te couler délicieusement dans la gorge après le petit-déjeûner)


tu as de la chance d'avoir fumé des Craven... moi pas...

les bidis par contre je connais... j'ai pris ça sur la fin de l'épisode des 70 ... et à l'aube des rétamés le sirop lourd apporte un palliatif aux cigarettes... Par contre quand je lis aujourd'hui qu'il n'y a pas d'eucalyptus là-dedans cela me rend perplexe car je me souviens avoir disséqué une bidis et les petits morceaux de feuilles étaient bien de la couleur de l'eucalyptus, pas du tabac. Ce vert de l'eucalyptus ne s'oublie pas pour qui a l’œil artiste ou même de l'espion, du fouineur ou du jardinier... Les fragments de feuilles étaient ultra durs, presque aux angles coupants... Cela c'est l’eucalyptus séché et pilé qui le fait.

[edit]
dans les bidis (que j'ai eues) le vert des feuilles est caractéristique de l'eucalyptus. Ce vert adopte certaines nuances selon le point de vue... Sur un certain plan, un voile pâlit la couleur verte et cela ne s'oublie pas...

je ne sais pas ce qui est fourgué aujourd'hui mais une bidis c'est avec ceci fragmenté en plus petit.
[Image: eucalyptus.jpg]

Revenant, est ce que les bidis étaient manufacturées avec une fine ficelle?? Il me semble mais je ne sais plus bien... (ok j'ai trouvé des photos: les bidis sont ficelées)


Nota ultérieure: malgré ce que j’affirme ci-dessus, je ne trouve RIEN comme doc au sujet de bidis à l'eucalyptus
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#20
(24/08/2021 18:00)amicale_du_pc a écrit :
es bidis par contre je connais... j'ai pris ça sur la fin de l'épisode des 70 ... et à l'aube des rétamés le sirop lourd apporte un palliatif aux cigarettes... Par contre quand je lis aujourd'hui qu'il n'y a pas d'eucalyptus là-dedans cela me rend perplexe car je me souviens avoir disséqué une bidis et les petits morceaux de feuilles étaient bien de la couleur de l'eucalyptus, pas du tabac. Ce vert de l'eucalyptus ne s'oublie pas pour qui a l’œil artiste ou même de l'espion, du fouineur ou du jardinier... Les fragments de feuilles étaient ultra durs, presque aux angles coupants... Cela c'est l’eucalyptus séché et pilé qui le fait.

Moi aussi j'ai cru à l'eucalyptus, mais en fait non, c'est l'écorce d'un autre arbre. Les beedies dont je te parle étaient beaucoup plus grosses que les indiennes, on ne les trouvait qu'au Népal. C'était il y a plus de 40 ans. Quelqu'un qui y est allé récemment pourra te dire si elles existent encore mais je parie que non.

A la même époque, en Inde, les meilleures beedies étaient les Darbar 14, beaucoup plus douces et goûteuses que les Ganesh qu'on trouve dans toute l'Europe mais celles-là, j'en suis sûr, n'existent plus.

D'une manière générale, tout ce que nous avons aimé au XXème siècle n'existe plus, a été supprimé, interdit, ou remplacé par des conneries.


(24/08/2021 16:47)Tridimensionnel a écrit :
Quand tu dis que les substituts nicotiniques sont inefficaces, et que leur succès est le fruit de campagnes de désinformation faisant croire qu’arrêter de fumer serait difficile, tu fais bien de ton cas (arrêt facile) une généralité. C’est pas une histoire de heurter qui que ce soit, c’est une histoire de pas dire de bêtise Smile

Je n'ai moi-même jamais essayé ces prétendues aides et subsituts, par contre j'ai vu de nombreux fumeurs les utiliser et je n'en ai vu AUCUN pour qui ça a réellement fonctionné. J'en déduis donc qu'ils sont inefficaces mais bien sûr cela ne repose que sur mon observation personnelle.

J'ai donc été accro au tabac (et peut-être pas à la nicotine, lisez le docteur Molimard) pendant plus de 30 ans jusqu'au jour où je m'en suis détaché. Depuis maintenant 20 ans, je n'ai pas racheté un paquet. Je n'envisage vraiment pas de payer à nouveau cet impôt volontaire, et vous pouvez allumer autant de clopes que vous voulez autour de moi, ça ne me dérange pas du tout.

Je vais vous laisser disserter addiction et sevrage puisque ce thème ne me concerne pas ou plus, et que je ne sais pas si le truc qui convient ici c'est de dire "je n'arrive pas à m'en passer" et "super, moi non plus", ou si c'est encore autre chose. Ce forum ressemble à une tablée où tout le monde parle en même temps et chacun d'un sujet différent.
#21
ptn dès qu'il y a moyen on plonge en plein quiproquos ici encore une x.

la feuille qui entoure les cigarettes bidis (beedies) c'est une feuille de "tendu" (je suppose que on prononce tènndou, non?), une sorte d'ébène indien. Donc ça c'est ce qui ENTOURE la cigarette. Je ne prétends pas que cela ait été de l'eucalyptus.

MAIS c'est à l'intérieur de la cigarette que se trouve la polémique: on prétend aujourd'hui qu'il s'agit de tabac or avec la photo et l'explication que j'ai mis plus haut il s'agissait bien d'eucalyptus selon mon témoignage des 70... Peut-être que cela a changé??

(si je trouve une image de paquet de bidis que j'ai eu alors il y aura un article sur la Lyre)

la seule chose qui est fiable c'est que la bidi m'a aidé a stopper le cannabis même sans eucalyptus
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#22
d'après memo la bidi (que j'ai eue) envoie plus de saloperies dans les poumons tout en étant moins addictive que le tabac. Mais le corps doit gérer ces substances lourdes et c'est justement ce qui l'occupe en substitut du tabac. D'autant qu'il s'agit, entre autres, d'antiseptiques... La bidi peut donc être un substitut provisoire dans le processus de sevrage du tabagisme. Le tout est de trouver le niveau d'équilibre sur le temps entre l'encrassement par la bidi et la désintoxication de la cigarette. Hugh!! j'ai dit, et c'est après avoir bien médité.

Le dernier problème c'est de trouver la bonne bidi. Celle qui m'a aidé à réduire le tabac et les joints était ficelée d'un cordon blanc... ou gris clair quoi...  (la couleur du cordon désigne des natures différentes de bidis commercialisées). Mais dans mes bidis ce n'était pas du tabac mais bien comme sur la photo placée plus haut. J'espère ne pas devoir faire comme les politiciens des 70 qui répétaient tout le temps la même chose.

j'y tenais mordicus pck ça m' aidé à stopper le cannabis mais je reviens sur mes dires au sujet de l'eucalyptus
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#23
Hello ! Arrêter la 3mmc m'a effleuré l'esprit. J'ai même arrêté plusieurs mois. J'ai repris récemment et je me suis bien rendu compte que elle et moi ce serait probablement pour la vie. Simplement parce que j'aime ce qu'elle me procure et je vois pas l'intérêt de me forcer à arrêter la conso d'un prod qui me fait du bien ! Smile
#24
Citation :Je n'ai moi-même jamais essayé ces prétendues aides et subsituts, par contre j'ai vu de nombreux fumeurs les utiliser et je n'en ai vu AUCUN pour qui ça a réellement fonctionné. J'en déduis donc qu'ils sont inefficaces mais bien sûr cela ne repose que sur mon observation personnelle.

C'est marrant, je fumais pas mal de cigarettes mais depuis que j'ai une cigarette électronique je ne met du tabac plus que dans mes joints et peu en plus . Je trouve que ça fonctionne, perso je trouve même plus agréable par contre je prend mon temps pour baisser le taux de nicotine...
Les gommes ça me dépannais pas mal dans les trajets de plus de 10h en train sinon par exemple .
J'aime bien les gommes à la nicotine
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#25
J'ai essayé une fois d'arrêter le tabac, j'ai tenu 5 jours à mâcher des tiers de nicorettes à chaque fois que l'envi était trop forte...
J'ai arrêté la Weed pendant presque 10 ans, aller peut être 4 ou 5 taffes en 10 ans et à chaque fois ca m'a rendu malade. Plus aucune tolérance et des bedos bien chargés par des fumeurs réguliers et en plus lors de ces occasions j'avais déjà bu de l'alcool et je n'ai jamais supporté ce combo.

Sinon pour les psychédéliques je ne compte pas du tout arrêté je serais plutôt dans la recherche de nouvelles expériences comme la mescaline que je n'ai toujours pas essayé (mes Peyolts ont un an Angel)
J'essayerai bien l'opium aussi...

Mon seul vrai problème se serait la nicotine et la caféine... Avec la reprise de la Weed il y a 3 ans il faut que je fasse gaffe à ce point, je n'avais pas arrêté pour rien en 2007 surtout que j'en avait chier...
"Tout ce je dis est un mensonge. Donc je mens en prétendant mentir. Donc rien de ce que je dis n’est mensonge. Donc je dis bien la vérité en affirmant que je mens."
#26
Remplacer le cannabis et le tabac qui coutait trop cher pour des psychédéliques moins dangereux et de la nicotine en cigarette électronique Smile
" C'est pas de la drogue, c'est de la coke "




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.