S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Speed/Buvard inconnu] Teknival de Cambrai 2013, le bad de ma vie

#1
Salut, je ne sais pas ce que ça va donner mais ce TR est celui d'un ancien trip, particulièrement difficile, les faits remontent à 2013.

Intro

Homme cisgenre de 20 ans. Pas très stable mentalement mais j'avais experimenté plusieurs fois le L, 25i-nbome et MDMA.
Déjà addict aux amphétamines à l'époque, ce fut avec excitation que je me rendis avec P ( Pay ) et F ( Effe ) à notre première teuf. Pay avait déjà eu l'occasion d'y aller avant moi. Pay et moi on était inséparable, on avait découvert les prods ensemble. La confiance régnait entre nous.
Il faut savoir que je suis vraiment pas à l'aise dans ce genre d’événements publics avec du monde, le contact social c'est compliqué pour moi.

Autre détail de taille, les événements de ce TR datent de 2013, ça fait donc 8 ans d'écarts entre le moment vécu ce week-end jusqu'au jour ou j'écris ces lignes. Du coup niveau détail il y a pas mal de trucs qui m'ont échappés et un c'est un souvenir qui remonte à quand même assez loin.

Vendredi - J+0

Vendredi 3 Mai, le jour du début de la teuf. Effe nous emmène à la teuf en voiture, de mémoire on avait prévu à peine une bouteille à boire,chacun et une centaine d'euros par personne pour les prods. Il n'y a avait pas une trace de nourriture de ce que je me souvienne.
Enfin bref, on avait pas prévu grand chose et on ne savait pas du tout combien de temps on allait rester sur place.

Le trajet fut un peu long ( presque 2 heures ) mais on finit par arriver près du spot. On a garé la voiture dans un petit village à 30 minutes de marche du spot du Teknival. On se rends donc, dans un état d'hyperexcitation dans la teuf.
Pour les prods il n'y avait pas vraiment besoin de chercher, à l'entrée les dealos étaient alignés à terre tels des brocantiers en criant "Speed ! MD ! Kéta !"  pour s'annoncer.
Ce fut parti pour un 5gr de speed en pâte. Pay et moi avions une tolérance au speed assez ouf, Effe lui par contre ne consommais qu’occasionnellement.

On se pose pas trop loin d'un son et on se mets à gouter le speed un peu à l'arrache, au milieu de tout le monde. Assez rapidement on est parti squatter avec une bande d'amis d'une connaissance de Pay. Les traces s'enchainent, entres moments posés à discuter, ballade dans la teuf et tapage de pieds devant du son.
J'ai quand même assez rapidement et régulièrement ressenti de l'ennui à certains moments, ce qui m'a fait drop pas mal de speed.

Samedi - J+1

La nuit tombe pendant que le Samedi se lève doucement. J'avais drop un demi-ectsa dans la nuit mais avec tout le speed que je consommais à côté les effets empathos étaient plutôt moindre et je ne garde pas beaucoup de souvenirs de ce taz. Le Samedi se passe tout doucement, a part le demi-ecsta je n'ai consommé que du speed, toujours avec Pay et Effe.
Niveau alimentation c'était le néant, on avaient rien prévu à bouffer et de toute façon on en étaient pas capable. L'hydratation à posé pas mal de soucis par contre, on étaient dépendant de la bonne volonté des autres teufeurs Confused 

Dimanche - J+2

Le Samedi se passe, la fête continue toujours suite à la transition de jours entre Samedi et Dimanche. Entre le Samedi et le Dimanche notre ami Effe est parti totalement en crise de parano. Il n'avait pas l'habitude du speed et avait pas mal consommé. C'était lors d'un moment calme, assis avec une dizaine de personnes ( Pay, Effe, moi et la bande de la connaissance de Pay ). Effe s'est tout d'un coup mis à péter un plomb sur tout le monde, comme quoi tout le monde se foutait de sa gueule et le prenait pour un con. Il était hyper nerveux et Pay et moi avions eu du mal à le calmer, il était persuadé que le groupe montait des plans contre lui.
Au bout d'un moment de négociation on arrive à ce qu'il parte dormir dans sa voiture.

On arrive tout doucement vers le Dimanche soir, on comptait partir sûrement le lendemain ( le Lundi ). Depuis le Vendredi aprèm ou on est arrivé, on ne s'était pas du tout reposés. J'ai eu un gros moment de faim intense dans la journée, coup de chance du destin, une personne est venu nous proposer des merguez qu'ils avaient cuites en trop. Ca m'a permis de calmer un peu mon ventre.
Je sais pas quel quantité de speed j'ai consommé pendant ces 3 jours mais j'allais régulièrement refaire le stock ( le matos était plutôt correct en plus ).

Pour le Dimanche soir c'était prévu d'aller essayer de dormir un peu dans la voiture, la fatigue commençant à se montrer de plus en plus oppressante. Avec Pay on se balade un peu dans la teuf avant de repartir. Il faut savoir que dès le début de la teuf, il n'y avait qu'un seul accès possible avec un nombre important de flics. Tout ce qui sortait ou qui rentrait était fouillé avec reniflage par les chiens stups.
Du coup on fini tranquillement le reste du speed, on étaient bien perchés avec le combo Grosse Dose/Manque de Sommeil. Et la à 2 minutes de l'entrée, un mec vient nous voir pour nous proposer du speed gratos. Ils allaient partir et c'est soi il donnaient le reste soit ils devaient le jeter.

Que ce soit Pay ou moi refuser du speed, comme ça gratuitement était inconcevable, c'était notre produit fétiche habituel. Il devait y avoir 1,5gr - 2,5gr dans la boulette, sans certitude. Le plan était toujours d'aller se reposer à la voiture, loin de l'ambiance animé de la teuf mais il fallait finir ce speed avant pour pouvoir passer la police.
On s'est pris une énorme trace chacun, le reste on l'a gobé en para. Arrivés à la voiture, Effe était claqué et s'était reposé un peu. Pay et moi ne tenions plus en place dans la voiture et on prends donc la décision de retourner à la teuf ( c'était la dernière nuit et dormir n'était clairement plus possible ).

Nuit de Dimanche J+2 à Lundi J+3

Pay et moi sommes de retour vers la teuf. On envisage de se finir dans la nuit avec un acide. Rien que sur le trajet de la teuf ça commencais à être bizarre. Sur les champs je voyais des centaines de personnes qui marchaient alignés. Pay me disait qu'il les voyais aussi et j'avais vraiment du mal à faire la différence entre hallu et réalité. On arrive à la teuf mais le manque de sommeil et les doses massives de speed commençaient à me faire débloquer. Je devais demander quelques chose à un inconnu ( feu ou une connerie du genre ) mais je voyais des gens inexistants. Je pouvais m'approcher d'un tas de poubelle et c'est juste au moment de parler que je réalisais que c'était des poubelles, pourtant de loin je distinguais des groupes de personnes.

Le moment ou tout est parti en couille arrive, toujours en tête l'envie de prendre du L pour faire la dernière soirée on trouve un dealos. On était dans la nuit de Dimanche à Lundi et l'événement s'était largement vidé d'une bonne part de sa population.
On galère un peu à trouver les prods mais on finit par trouver quelqu'un pour acheter 20 balles de speed et 2 cartons. Les dealos étaient chelous et j'avais pas trop confiance. Au moment de nous vendre les buvards ils nous disent de ne surtout pas l'avaler et de le garder sous la langue. Connaissant déjà les RC et ayant expérimenté le 25i-nbome j'ai essayé de lui demander ce que c'était en lui suggérant des noms mais il m'a plus ou moins envoyer chier.

Le speed s'est révélé ne pas en être du tout, que de la coupe probablement, un truc vraiment chelou à sniffer et sans aucun effet. Pay et moi on s'est pris un buvard chacun et on s'est assez rapidement perdus. Pay voulait aller sur le son et moi je voulais absolument aller à Techno + pour en savoir plus sur le speed.

Lundi J+3 - Le trip

Dès les premiers effets de la montée ça part en couille. A partir ce moment la j'ai du mal à savoir ce qui s'est passé réellement. J'ai commencé à voir des étoiles qui dansaient entre elle dans le ciel, je sens que ça monte bien et je panique un peu. J'ai recraché entièrement le buvard assez tôt sentant que les prochaines heures n'allaient pas être très agréables.

Peu de temps après la montée j'ai voulu aller vers un mur de son, je voyais le mur mais plus je m'approchais et plus il reculait de plusieurs mètres ! A un moment j'ai commencé à courir et je suis tombé. J'ai vu un cercle de gens se pencher autour de moi. A partir de ce moment la c'est devenu mindfuck complet, je comprenais plus rien à la vie. C'était très angoissant, je me suis retrouvé assis à Terre en bloquant sur l'herbe tandis que des fois j'errais seul dans la teuf.

A un moment quand quelqu'un commencait à me parler je lui récitais mon prénom/nom et mon adresse postal sans trop savoir pourquoi, j'ai du donner mon adresse une bonne dizaine de fois.

Dans ma tête j'essayais de comprendre ce qu'il se passait. Je pensais à mon identité dans le monde réel en me demandant si c'est ce que j'étais, je me demandais si c'était pas dans le trip que je m'étais inventé cette identité, mais du coup qui était-je dans le monde réel ? Qu'était-ce que le monde réel et le monde normal en dehors de cette teuf ou j'avais l'impression d'avoir vécu des semaines entières.

Pendant cette phase pas mal de gens sont venus essayer de m'aider, me proposer à boire. Je suis même monté dans plusieurs voitures. Les gens voyaient clairement que j'avais la gueule du mec en plein bad et essayaient de m'aider. Pendant tout le trip je cogitais à fond, j'étais persuadé qu'il fallait que je fasse ou que je comprenne un truc pour stopper le trip et que tout s'arrête.

A un moment j'avais essayé d'aller demander de l'aide à Techno+, à peine je commençais à parler que je savais même plus ce que je voulais demander. Le truc c'est que tout les 5-10 minutes ( selon mon ressenti ) je retournais voir le mec et me retrouvais dans la même galère de n'avoir aucune idée de ce que je voulais dire. C'est seulement après que je me souvenais que ça faisais pas mal de fois que je bouclais la dessus et le mec de Techno+ commencait à se lasser.
J'étais la totalement en bad et j'étais incapable d’expliquer ce qui n'allait pas, je sais même pas si je comprenais moi-même ce qu'il m'arrivais.

A un moment, sous les conseils du mec de Techno+, je suis allé dans une grande tente de repos, juste à côté du stand Techno+ et je me suis retrouvé dans une boucle perturbante. J'en chiais pour me frayer un chemin entre les gens, j'étais à deux doigts de tomber sur tout le monde à chaque instant. Je finis finalement par trouver une place et m'assoir. Une meuf commence à me parler, elle voulait savoir s'il y avait moyen qu'elle me passe de la monnaie et que j'aille lui chercher une bière. A ce moment la je commence à lui expliquer que je comprenais plus rien à la vie, que je n'étais absolument pas en état d'aller chercher quoi que ce soit en partant dans de grandes explications de mec totalement perché. Juste à la fin, je la regarde et à haute voix je dis devant elle qu'elle est vachement bonne. C'était totalement involontaire j'étais persuadé de le penser seulement dans ma tête.

Énorme moment de gène, juste après ça je me retrouve à galérer à marcher entre les gens pour trouver une place dans la tente, la meuf me redemande d'aller lui chercher une bière et je laisse échapper accidentellement la même phrase. J'ai bouclé la dessus un bon moment, d'ailleurs je me suis retrouvé dans pas mal de boucles tout au long de la nuit. Tout les moments particulièrement badant se sont déroulés en boucles.

Au lever du jour, grâce à l'aide de 2 personnes qui essayaient de me gérer, j'ai réussi à comprendre que le truc que j'avais perdu et qui m'angoissais c'était mon pote Pay. A chaque fois qu'on étaient perchés on étaient toujours ensemble.
Le jour commencé à bien se lever mais j'étais toujours autant perché. Les 2 personnes qui m'accompagnait ont réussit à retrouver Pay juste avec sa description. Il était devant un mur de son, il arrêtait pas de tomber et de se relever.

Depuis le début de la montée comment ça s'est passé pour lui ? Rien que le fait de le retrouver m'a aidé à être moins angoissé et à reprendre un peu plus conscience par moment. On décide mutuellement de rentrer immédiatement à la voiture rejoindre Effe qui ne savait rien de ce qui était arrivé la cette nuit. Pay à badder énormément aussi une bonne partie de la nuit et le trip l'a fortement marqué également.
Sur la route de retour vers la voiture on a eu la pire idée qu'on aurait pu avoir à ce moment la. On s'est écartés de la route ou tout le monde passait pour aller tout droit à travers le champs pour rentrer plus vite. on commençais à bien redescendre mais plus on avancait dans ce foutu champs ( qui faisait horriblement mal aux pieds ) plus on le voyait s'allonger. Putain on était dans un champs infini Disgusted

Le champs infini nous à relancer le trip à fond, je me suis retrouvé à faire n'importe quoi pour que ça s'arrête. Je me laissais tombé au sol, je faisais des moov chelous. J'étais persuadé qu'il fallait que je fasse quelque chose pour que ça s'arrête. A un moment j'ai baisser mon pantalon et ait fait une commission car j'étais certains que le fait de faire ça allait régler le problème Huh J'ai réaliser mon besoin biologique en étant persuadé d'être super loin de la route ou tout le monde passait. Selon mon pote on était à 10 mètres de distance de la route et pas mal de gens ont klaxonnés.

A partir de ce moment la je sais plus trop ce qu'il s'est réellement passé. J'ai eu des énormes fourmillements dans les pieds et je suis tombé incapable de me relever ni de parler et je trembais à fond. Des policiers sont arrivés et ont appelé les pompiers. Quand les pompiers sont arrivés ils m'ont emmenés aux urgences.
J'ai quelques vagues souvenirs d'avoir été dans un lit, entouré d'une équipe de médecins. A plusieurs reprises j'étais pris de forts tremblements de partout, à limite de la convulsion.

Je suis resté je crois 2 nuits à l'hôpital et une journée complète, le Mardi probablement. La journée ils m'ont laissé dans un lit au milieu d'autres patient, j'ai passé la journée complète complètement perché. Dans l'air je voyais des frigos, des objets virtuels de jeux vidéos, des paquets de gateaux, des voitures, des Bitcoin et autres cryptomonnaies. Les trucs dans l'air se posaient sur moi et s'envolaient. J'étais persuadé que j'allais récupérer ce qui était encore sur moi à la sortie.
Enfin bref le lien que j'avais avec la réalité était assez fin.
Le Mardi mes 2 amis étaient venus à l'hôpital pour me rechercher mais les médecins ne m'ont pas fait sortir. J'ai même pas pu voir mes potes et l'ai su que plus tard.

Dans cette journée, un patient à l'autre bout de la pièce m'a lancé un paquet d'OCB courtes pour je ne sais quel raison. Je me souviens de ce détail parce que ce paquet de feuille était toujours dans mon lit au réveil le lendemain ( probablement mercredi ).

Le Mercredi matin j'avais quasiment repris mes esprits mais j'étais encore sur le traumatisme de la fin de la teuf. Dans la matinée il y a un cortège de 4 personnes qui ont débarqués dans ma chambre. Addicto, médecin, psy et assistance sociale pour me proposer un suivi que j'ai refusé.
Ils ont finalement contactés mon père pour qu'il puisse me récupérer de l'hopital ( c'était à 2 heures de routes de chez moi).
Mon père étant assez naïf et n'y connaissant rien aux drogues, j'ai réussi à lui faire croire que j'avais fait un coma éthylique dans une grande soirée Liar
Pourtant j'étais très marqué physiquement.

Au retour de l’hôpital je suis resté 2-3 jours chez une personne de ma famille qui connaissais bien le monde des teufs et des prods.
A l'heure d'aujourd'hui elle me dit toujours qu'elle était choqué de l'état dans lequel je suis rentré. Rien que d'enlever chaussure et chaussette à été une immense torture. J'avais des cloques de partout qui avaient éclatés et avaient fait des croutes en fusionnant avec mes chaussettes.
Pendant les 2 semaines qui ont suivis rien que marcher était douloureux, la récupération physique a été très dur.

Sur les papiers de sorties de l'hopitâl c'était indiqué Dyskinésie, dysarthrie, et un autre dys dont je me souviens plus. La prise de sang il y avait THC, un chouilla d'alcool et Amphétamine ++++++++.
Mentalement je n'ai gardé que très peu de séquelles mais je n'ai plus osé consommer de psychédéliques depuis ce trip, ce genre de prods me fait très peur maintenant même si avec le temps ça commence à m'attirer de nouveau.
Aux dernières nouvelles Pay n'a plus consommé de psychés non plus depuis ce trip.

Un lien d'époque parlant du tekos en question : https://www.lavoixdunord.fr/art/region/t...b0n1229275


Topics apparemment similaires...
  [substance inconnue, dosage inconnu] Plutot folichon Manci 8 681 29/11/2020 19:55
Dernier message: Manci
  TR produit inconnu Foxtune 110 11,305 23/02/2015 17:02
Dernier message: Foxtune
  Un voyage à, et dans l'inconnu ! goRe 5 2,068 18/05/2013 09:46
Dernier message: goRe
  Festival Report: The Tribe Gathering 2013. Mr.G 7 2,422 14/05/2013 02:57
Dernier message: Fat Jo



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.