S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Sortir d'un bad Physique ou Psychique.

#1
Big Grin 
Ca fait quelques temps que je suis sur ce projet et je le laisse un peux trainer, me rendant compte qu'il n'est pas si exploitable que je le pensais, je le fini grossièrement alors ce jour et vous le met à disposition si cela intéresse quelqu'un :)

Bien ? Commençons !

Pour une question de pratique je vais donner mes définitions (personnel) des termes « Bad Psychique » et « Bad Physique ».

Bad Psychique : C’est l’accumulation de plusieurs effets psychiques négatifs, toute pensée menante à des émotions non voulues sur le moment du trip. (Ex : Peur de mourir, paranoïa, anxiété ou irritations etc… Bien que tout le monde ne ressente pas les mêmes effets comme négatif. Le bad psychique est généralement causé par des peurs et des émotions dérangeantes amenées par des effets physiques négatifs (cf : Bad Physique). (Ex : Tachycardie à peur de mourir(disproportionnée)) ).
 
Bad Physique : C’est l’accumulation de plusieurs effets physiques négatif qui amènent souvent à un bad psychique. (Ex : Sueur extrême, sensation ou chaleur inquiétante, douleur intense, difficulté à respirer, vomissement, étourdissement.) souvent dus à des surdose ou montée très rapide.
 
Le bad psychique et le bad physique son souvent en binôme, car le bad physique est souvent cause de bad psychique du fait que les répercutions physiques d’une certaine intensité suivant l’individu, amènent dans la plupart des cas à des pensés négatives venant troubler le déroulement voulu du trip.
 
Bad psychique :
 
Pre Trip (Avant le trip) :
 
–Si le bad amène à vous poser beaucoup de questions, qui vous embrouille et vous empêche d’être lucide entièrement ou dérangeant votre trip, le fait de se dire que ce n’est pas le moment et qu’il vaut mieux profiter du trip peux vous faire revenir à la normal.
 
–Beaucoup de substances crée une disposition du temps pouvant plongée le sujet dans des pensée de boucle temporelle effrayante. Notez l’heure à laquelle la substance est administrer, soyez contient des durée moyennes de chaque étape du trip et prévoyez une montre (téléphone…), – attention tout de même à ne pas regarder l’heure avec des produits faisant une perception d’accélération du temps, ce qui peux amener à des pensées de boucle.
 
–Prévoir des écouteurs ou un casque Les casques son préférés par les psychonautes), pour écouter des musiques ou de l’ASMR suivant vos préférences.
 
–Prévoir de l’eau (2L)Les deux litres d’eau son prévu pour 4 heures –.
 

Per Trip (Pendant le trip) :
 
–Le bad psychique est souvent caractérisé par de la peur, il faut garder à l’esprit que ce n’est que passager, tout ce qui monte fini par redescendre. Cette peur et dans la plupart des cas causé par un refus de certains effets (non voulus ou trop forts), si vous avez consommé un produit consciemment, il ne faut en aucun cas tenter de bloquer les effets.
 
–Garder l’esprit raisonné et une vision réaliste de la situation, si ce n’est possible, une personne extérieure à votre trip peut vous aider, en décrivant des choses simple, habituelle, quotidienne etc… pour garder les pieds sur terre. Attention tout de même, parler avec quelqu’un de sobre pendant un trip peux créer un décalage entre vos deux visions du moment et engendrer une paranoïa ou autre.
 
–Rendre ses pensées le plus positives possible, apprécié les choses que l’on n’aime pas en temps normal, la musique, une personne, un environnement physique, un environnement mental, il faut trouver du bon dans le négatif et essayer de ne penser qu’au éléments positif que vous avez retenus et les développer le plus possible.
 
–Pour se changer les idées, faire des choses habituels nous faisant passer le temps habituellement, – c’est la même technique que pour éviter les cravings d’ailleurs – :
 
–Ecouter des musiques ne créant pas de pensées négatives.
 
–Parler avec des gens de tout n’est de rien, tout en évitant les sujets négatifs.
 
–Lire un livre, pas trop longtemps tout de même, certaines substances peuvent provoquer des maux de têtes causé par une trop grosse concentration.
 
–Avoir du réconfort de quelqu’un, – surtout pour les pensées négatives et introspections de sois trop noir.
 
–Chanter des musiques que l’on aime mais qui ne font pas surgir de pensée négatives.
 
–Parler seul et à sois même, prévoir des trucs cool dans sa tête – des idées joyeuses de choses à faire.
 
–Regarder vidéo, un film ou un dessin animé, – attention à ne surtout pas regarder d’œuvre vidéoludique pouvant choquer ou heurté votre sensibilité, votre sensibilité est extrêmement modifiée par la plupart des substances psychoactives, la moindre images négative, une photo sombre, un personnage méchant dans un film, un bruit attisant la peur .
 
–Pour les substances aux effets modifiant vos sensations de votre touché, se focalisé sur une partie de son corps en la touchant etc… – les zones les plus sensibles sont : la tête, les oreilles, les zones érogènes, la langue etc…
 
Vomir peux pour beaucoup de substances faire réduire le trip, – vérifier au préalable grâce à la durée de métabolisation de la molécule jusqu’à combien de temps après l’administration de la substance il est possible de vomir pour faire redescendre, attention tout de même, certaine substance ne redescende pas .
 
Boire de l’eau, – 0,5L par heure (pas plus, et peux aussi réduire les bad physique).
 
 
 
 
 
Post Trip (Après le trip) :
 
–Réfléchir sur les points négatifs du trip une fois que les effets se son dissipé (2 demi–vies en moyenne).
 
–Trouver ce qui a engendré ces points négatifsdes images, des situations, une heure précise, une musique, un sentiment, un souvenir, une personne, un produit, un combo de deux substances etc….
 
–Trouver des solutions pour éviter ces problèmes, trouver des distractions ou préparer un set & setting pour ne pas avoir à faire avec des situations pouvant mener à un bad, préparer avec un amis le set & setting d’un trip, qu’il soit seul ou en groupe, avoir un personne au courant du déroulé exacte du trip permet de créer des alertes ; Ex : Je tape à 20H, si à 23H30 tu n’as aucune nouvelles, viens ou préviens quelqu’un de compétant..

Bad physique :
 
Pre Trip (Avant le trip) :
 
Être bien mentalement.
 
Vérifier les interactions possibles de(s) substance(s),
 
Avoir un organisme seins avant de prendre une substance manger équilibré, boire suffisamment, des compléments alimentaires peuvent aider avec certaines substances.
 
Être dans un environnement qui n’est pas dangereuxmême des sacs peuvent vous faire tomber –.

Per Trip (Pendant le trip) :

–Effectuer des exercices de respirations par phase, avec un rythme vous correspondant et vous reposant avec une vitesse dégraissant petit à petit, les applications comme RespiRelax+, les gifs comme breath1 et breath2 du DoseBotRedux et l’exercice de respiration google peuvent aider à calmer le rythme cardiaque et beaucoup d’effets négatifs grâce la méthode de cohérence cardiaque (cf : Lien Utiles) .
 
–Boire de l’eau, 0,5L par heure – ça permet d’évacuer les toxines, qui avec la plupart des substances sont très présentes dans l’urine.

–Se mettre dans une position confortableAssis, en général, pour éviter les montées de vomis, les pertes d’équilibre, les pertes de consciences etc… Dans les cas ou le sujet est atteint d’une crise respiratoire, d’un syndrome sérotoninergique, de convulsion ou toute choses pouvant lui donner la mort par asphyxie ou d’autre manière ! Le sujet doit être placé en PLS (position latérale de sécurité) –.
 
–Calmer les bruits environnantpour éviter les maux de têtes etc… le silence apaise lorsque la migraine s’installe, quand je parle de bruit, j’entends par ça des bruits plutôt forts, ou juste dérangeant, aigus dans la plupart des cas, des grésillements d’un objet électronique ou mécanique, un écouteur qui fait du bruit alors qu’ont l’à oublier le long de son coup « ? ça m’est arrivé », –.

–Réduire la luminosité environnante idem, un environnement sombre apaise les migraines et d’autre effets négatifs.

–Fermer les yeux idem, les yeux sont souvent cause de migraines, les fermer apaise beaucoup d’effets négatifs, cela peut aussi vous faire vivre un trip hallucinant avec des CEV –.
 
–Être dans un environnement clos idem, le vent peut provoquer des migraines, se trouver isolé de celui–ci peux apaiser beaucoup d’effets négatifs, ça s’applique généralement pour des trips hallucinogènes en pleine aire, type LSD / champignons .


Post Trip (Après le trip) :
 
–Trouver ce qui a engendré ces points négatifsun produit, un combo de deux substances, un mauvaise alimentation/hydratation etc….
 
–Trouver des solutions pour éviter ces problèmes, Préparer son Set & Setting en amont, connaitre la substance et être préparé à ses effets, connaitre son corps et préparer le trip en conséquence. Ex : Maux de tête récurent lors de la prise de cannabis à boire de l’eau, si le problème est réglé, le problème est alors trouvé et pourra être évité durant les prochains trip..
 
 
Lien Utiles :
 
-Exercice de cohérence cardiaque(respiration) :
https://g.co/kgs/VuZ3dz
 
-Applications d’exercice de cohérence cardiaque modifiable (RespiRelax+) :
https://apps.apple.com/fr/app/respirelax/id515900420
https://play.google.com/store/apps/detai...l=fr&gl=US


N'hésitez pas à partager vos conseils dans les commentaires, le topic se verra modifié si des idées nouvelles et pertinentes son proposées.

Merci d'avoir lu Heart :)
La rdr c'est bien !
#2
Il existe déjà un topic du genre épinglé en section "réduction des risques" : https://www.psychonaut.fr/Thread-Petit-t...u-bad-trip. Ça pourrait être intéressant de le compléter pltutôt que d'en créer un nouveau, tu serais ok pour ça ?

Dans tous les cas, à confirmer avec l'équipe mais je ne pense pas laisser celui-ci dans la section "Fiche Informative et Tutos", qui est destinée à un travail formalisé, sourcé et validé en commun. Pour rappel :

topic épinglé en haut de cette section a écrit :
Inspirez vous de ce qui à déjà été fait, sourcez vos informations, essayez de garder un style d'écriture neutre sans vous adresser directement au lecteur (tu, vous) et on évite de "conseiller de" "il faut que" à moins que ce ne soit vraiment pertinent. N'hésitez pas à nous MP si vous avez besoin d'aide, de relecture ou des questions, on se fera un plaisir de vous répondre.


Il s'agit plutôt de ta liste de conseils, et c'est cool en soi, mais pas trop à sa place dans cette section.

J'ai aussi quelques réserves personnelles sur le contenu :
- tu confonds "pre" et "post". "pre" signifie "avant", "post" signifie après".
- je suis dubitatif sur les conseils concernant le "bad psychique". Oui, c'est bien de penser positivement. Le problème, lors d'un bad, c'est qu'on n'arrive pas à penser positivement, justement. C'est un peu comme dire à quelqu'un en dépression de prendre la vie du bon côté, tu vois ce que je veux dire ?
- il n'est pas dit qu'aucune drogue ne puisse créer de maladie mentale. Actuellement, on ne sait pas vraiment ce qui cause les maladies mentales. C'est confortable de se dire que les drogues ne font que les déclencher, mais ce n'est pas prouvé.
- en tous cas, des abus de quasiment toutes les drogues peuvent entraîner des troubles mentaux. Du coup, je pense que vérifier ce genre d'information ne prévient en rien les bad trips. Une fois qu'on a vérifié, il se passe quoi ?
- et puis je ne capte pas trop pourquoi le passage sur les troubles mentaux se trouve dans la prévention des "bads physiques"
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#3
(18/01/2023 23:12)Sorence a écrit :
Il existe déjà un topic du genre épinglé en section "réduction des risques" : https://www.psychonaut.fr/Thread-Petit-t...u-bad-trip. Ça pourrait être intéressant de le compléter pltutôt que d'en créer un nouveau, tu serais ok pour ça ?

Dans tous les cas, à confirmer avec l'équipe mais je ne pense pas laisser celui-ci dans la section "Fiche Informative et Tutos", qui est destinée à un travail formalisé, sourcé et validé en commun. Pour rappel :

topic épinglé en haut de cette section a écrit :
Inspirez vous de ce qui à déjà été fait, sourcez vos informations, essayez de garder un style d'écriture neutre sans vous adresser directement au lecteur (tu, vous) et on évite de "conseiller de" "il faut que" à moins que ce ne soit vraiment pertinent. N'hésitez pas à nous MP si vous avez besoin d'aide, de relecture ou des questions, on se fera un plaisir de vous répondre.


Il s'agit plutôt de ta liste de conseils, et c'est cool en soi, mais pas trop à sa place dans cette section.

J'ai aussi quelques réserves personnelles sur le contenu :
- tu confonds "pre" et "post". "pre" signifie "avant", "post" signifie après".
- je suis dubitatif sur les conseils concernant le "bad psychique". Oui, c'est bien de penser positivement. Le problème, lors d'un bad, c'est qu'on n'arrive pas à penser positivement, justement. C'est un peu comme dire à quelqu'un en dépression de prendre la vie du bon côté, tu vois ce que je veux dire ?
- il n'est pas dit qu'aucune drogue ne puisse créer de maladie mentale. Actuellement, on ne sait pas vraiment ce qui cause les maladies mentales. C'est confortable de se dire que les drogues ne font que les déclencher, mais ce n'est pas prouvé.
- en tous cas, des abus de quasiment toutes les drogues peuvent entraîner des troubles mentaux. Du coup, je pense que vérifier ce genre d'information ne prévient en rien les bad trips. Une fois qu'on a vérifié, il se passe quoi ?
- et puis je ne capte pas trop pourquoi le passage sur les troubles mentaux se trouve dans la prévention des "bads physiques"



Bonjour :)

Concernant le post existant je n'étais pas au courant ^^ Pourquoi pas le compléter si c'est nécessaire.
Je confonds "pre" et "post", en effet, ya un soucis dans la mise en page ^^ 

Pour revenir sur les pensé positive, oui c'est compliqué de pensais positivement en plein bad, c'est pour ça que les autres points sont des exemples et des astuces pour arriver plus facilement à penser positivement (écouter de la musique etc... Surtout que ce topic n'a pas pour public uniquement les personnes victimes d'un bad, mais aussi les témoins d'un bad.)

Pour ce qui est du paragraphe : 
"–Vérifier si la substance administrée peut faire surgir une maladie (psychose, schizophrénie etc…) Aucun produit ne peut créer de maladie mentale, cependant il arrive qu’une substance puisse faire surgir une maladie déjà présente chez l’individus mais asymptomatiques jusqu’à la consommation."

Après réflexions, je conçois tout de même que ça n'a pas vraiment sa place dans ce topic ?.
La rdr c'est bien !
#4
Perso, faire des bulles de savon ou regarder des flammes sont très efficaces pour sortir d'une boucle négative.
Pas toujours évident d'avoir un feu avec soi de façon safe, mais une bouteille de savon à bulle ça se transporte facilement. Attention à ne pas trop la secouer, ça altère la qualité des bulles (la laisser dans le sac en allant taper du pied, par exemple).
« Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

#5
Si j'y arrive (ce qui en soit n'est vraiment pas gagné selon la dose), après une branlette, généralement j'oublie le sujet de ma boucle ou quoi, enfin c'est reparti dans le bon mood quoi !
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

#6
Me toucher, parler à haute voix. Ca m'aide à me réancrer. Boire, manger, prendre une douche aussi.

Si je suis avec qq et que je sens que la personne va bien réagir juste le fait d'en parler peut me sortir de la boucle. Le fait de recevoir de l'affection et du soin d'autrui aide bien aussi.
let's groove 


Topics apparemment similaires...
  Remise en forme physique et psychologique en vue du prochain voyage intergalagtique walterwhiterabbit999 11 965 21/09/2021 22:21
Dernier message: Mr Sandman



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.