Salutations !
#1
Bonjour ! (Bonsoir?)

Farfouillant le forum depuis quelques années déjà, je me suis décidé à faire le pas. J'ai toujours apprécié le cadre et la communauté de ce site et c'est pourquoi je sors de mon mutisme habituel sur les réseaux histoire de faire partie de l'aventure !
J'ai énormément lu les écrits de StyloPlume à mes heures pas-si-perdue, quelques temps après ma première aventure sous DXM et j'ai récemment diversifié mes lectures, surtout dans les sujets touchants à la RDR, afin de propager la bonne parole (à grand coup de "renseignez vous quand même" parce qu'on sait jamais) aux consommateurs de mon entourage.

Etudiant en psycho, j'aime beaucoup l'exploration du psyché que permettent certaines molécules. Même si l'usage récréatif n'est pas à exclure, je me tourne plus vers le côté introspectif et méditatif de ce que je consomme. Je dirais même que ma consommation de DXM m'a ouvert les bases de la spiritualité, moi qui me considère pourtant athée  (bon, avant ça, j'avais pris quelques bonnes grosses claques dans la tronche Rolleyes  )

En espérant vous croiser au détour d'un forum
Votre serviteur, Porc-épic

PS : Le pseudonyme est une référence à "Stalker", de Tarkovski. Jamais essayé de le mater sous psyché, celui-la. M'enfin tenir 3 heures devant dans un état altéré... Toujours est-il que je vous le conseil, clean ou pas !
  Répondre
#2
Bienvenu a toi ! Wink.

J'espère que tu te plaira ici !

Moi c'est le LSA qui m'a ouvert les portes de la spiritualité.

Et idem je ne croyais en rien et rejetait tout ce qui touchait de près ou de loin à ça...

C'est d'ailleurs ce point là qui m'a poussé à consommer pour voir et comprendre comment une drogue peut être associé à ça, concept qui m'echappait totalement à l'époque.

Je ne comprenais pas comment c'était possible, de la drogue c'est de la drogue rien de plus, rien de spirituel la dedans et la je revois mon père pendant mon premier trip me dire, alors la spiritualité ? Et moi "Ouais... °_°"...
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#3
Salut Aiskhynê! Merci de m'avoir lu

J'apprends doucement que la parole verbale et écrite, c'est pas la même méthode (pas particulièrement habitué des forums. Pas du tout en fait) mais le coin est plaisant ^^

Pour ma spiritualité, c'est venu doucement, au fil des expériences. Je suis rarement sorti d'un trip en me disant : "Mais bah voyons, c'est évident!". Je dirai que c'est plus lié à la dissociation, aux restes que l'on trouve parfois plusieurs jours, plusieurs semaines plus tard...et donc à une construction progressive de ma psyché sur le sujet.

Mais c'est aussi beaucoup de qui m'intéresse. De réaliser, de réfléchir à des sujets qui ne m'auraient probablement jamais atteint avant. On verra ce que le destin m'apportera comme lot de réflexion, mais c'est un sacré voyage!
  Répondre
#4
Moi justement avec le LSA c'est venu d'un coup, j'ai monté et ai eu l'impression de me réveiller d'un long rêve ou je n'étais pas vraiment réveillé et pas vraiment endormi.

Et tout me semblait évident, lorsque je réfléchissait, je trouvais systématiquement des réponses à mes questions et de nouvelles questions et de nouvelles réponses, sans pouvoir m'arrêter de réfléchir sur absolument tout.

Éprouvant mais bénéfique, j'ai pu régler tous mes problèmes en un trip, problèmes alimentaires, de troubles obsessionnels compulsifs, plus personnels, spirituel, sur le monde, etc...

Grosse, grosse réflexion. ^_^

Que j'ai retrouvé en prenant un peu de dxm et un chouya de joint (moins d'un quart de joint) par dessus.

Mais après la combinaison cannabis/dxm me rendait super parano, voir psychotique.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#5
C'est amusant. Sous DXM, j'ai l'impression que le travail reste de l'ordre de l'inconscient. Je me souviens d'une semaine qui avait suivi un trip, tout me semblait clair, logique, évident. Si je ne parvenais pas à réaliser telles actions, à me sentir mieux, c'est parce que je refusait de voir des solutions pourtant évidentes mais qui auraient pu porter atteinte à mon Moi...
En fait, le trip fait passer ma psyché à la machine. Chamboulé pendant le cycle, clean après.
  Répondre
#6
Exactement, perso je dirais plus comme une remise à 0 de la psyché et après on repart sur de bonnes bases.

Au final c'est le dxm qui m'a le plus aidé avec le LSD, pour ce coté dissociatif qui m'a poussé à vraiment m'accepter comme je suis, genre, c'est pas grave quoi j'ai aussi le droit d'exister.

Même si le dxm m'a aussi vraiment très mal desservi sur le long terme.

Et j'ai fais aussi des trips immondes sous LSA ou LSD ou champignons.

Au final c'est tout un ensemble de choses qui m'ont apporté ou qui m'ont desservi, que ce soit des drogues ou non.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)