S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Rêve Lucide : mon chef d'oeuvre

#1
Préambule :

J'ai une certaine expérience des rêves lucides, ceux-ci se produisent de façon aléatoire chez moi (environ une ou deux fois par moi), la prise de benzos a tendances a les faire survenir plus souvent mais ce n'est pas forcément un prérequis nécessaire. Je n'arrive pas à les provoquer volontairement et je n'en ai pas spécialement l'envie, je les vois plus comme un cadeau surprise, précieux, mystérieux. C'est arrivé, ça arrivera, encore, contentes-toi en, sois reconnaissant quand ils se présentent.
Je dis tout ça c'est pour préciser que j'ai une certaine expérience des RL, j'en ai fait de magnifiques, des bof, des ratés voir même un une fois particulièrement cauchemardesque ou je ne pouvais me réveiller volontairement malgré la peur panique, confronté a un inconscient en mode hostile, furieusement effrayant.
En gros quand je chope la lucidité je me base sur mes expérience précédentes pour bien sur en profiter plus longtemps et en saisir toute son infinie magnificence.

Expérience : 

Réalité : je me réveille vers 8 heures, un peu plus tôt que d'habitude, léger manque de sommeil, je vais un peu sur le pc, pis je me recouche pour essayer de grater un peu, je me rendors aisément.

Rêve : je me réveille sur mon canapé, étrange je ne m'endors jamais sur mon canapé, je regarde autours de moi, mon appart est dans une disposition à l'envers...

Ok ça y'est je le tiens c'est partis, je suis lucide de ouf mais vraiment du coup j'en profite pour faire un truc que je n'avais jamais fait dans d'autres RL, je prends "5" minutes pour souffler pour me calmer et pour me préparer à l'expérience qui va suivre.

Les règles de bases, le sexe et la violence on oublie, ça conduit généralement vers un réveil ou quelque chose de mal fait, il faut éviter les pics émotionnels tout en restant concentrer pour ne pas perdre la lucidité.
Ce qu'il faut faire, ce qui marche le mieux c'est simplement de profiter de son environnement, de le contempler, il faut éviter de vouloir l'influencer trop volontairement car celui-ci est générer par notre inconscient, la conscience c'est l'invité surprise si l'on veut subsister la dedans, il faut se faire tout petit, on est l'intrus pas l'invité. C'est seulement si on se sent bien qu'on peut s'aventurer a en être acteur mais le risque du réveil guette alors.
Ne vous inventez pas des supers pouvoirs, n'essayez pas de faire pop la meuf de votre vie, peut-être certains réussissent mais pour moi c'est une dead end à coup sur.

Bon je suis toujours dans mon appart chelou, lucide dans mon rêve mais que faire, rien de passionnant à l'horizon. Je décide de faire un truc que j'avais déjà fait dans d'autre rêves lucides et qui s'était avéré pertinent : rentrer par effraction chez les gens, genre le premier voisin venu.
Pourquoi faire ça ?
Parce au moment ou tu arrives rapidement dans une pièce supposément inconnue, le cerveau n'a pas encore émuler ce qu'il y'a après la porte si tu t'y précipite, c'est à dire que tu te retrouve dans une pièce vide et ton cerveau met du temps a en concevoir la décoration, exactement comme un jeux video ou ta machine est à la ramasse, vous voyez exactement ce que je veux dire, c'est le clipping (https://fr.wikipedia.org/wiki/Clipping_(infographie) L'inconscient improvise alors une petite déco crédible en quelque seconde, être témoin de ça, c'est quelque chose.

Donc je décide de défoncer la porte de la première voisine, premier coup d'épaule, ça ne cède pas mais pas loin. Surprise j'endends la voisine qui me dit : "putain t'essaie encore de défoncer ma porte enfoiré, je vais te choper". Rappel des règles, la violence on évite, c'est tentant mais non. Du coup je prends la fuite et là changement de décor, la voisine disparaît.

En descendant l'escalier, je me retrouve dans une pièce de configuration circulaire, un espace assez large et plein de vie, en fait c'est un immense et sublime bar de style Art Déco, tout y est les gens, les décors, les costumes. Je prends mon temps de m'y balader, je n'en perd pas une miette, les mimiques des gens, les bribes de conversation, l'ambiance, tellement de détails.
Tout ça est parfaitement sublime est cohérent, je suis le témoin lucide de la splendeur permise pas la puissance de calcul du cerveau humain, c'est bien la pensée que j'ai sur le moment et non après réveil, comme je vous l'ai dis je suis a ce moment surement aussi lucide que la en ce moment ou j'écris, ou du moins vraiment très proche, c'est impressionnant mais je ne laisse pas envahir par l'émotion, je modère l'émerveillement, ça fonctionne. 

En me baladant dans "mon bar" je découvre un escalier descendant, je décide de m'y aventurer pour voir mais surprise, le néant, concrètement du noir. J'en conclu que mon cerveau utilise surement ses capacités au maximum pour avoir créer le bar et qu'il ne peut simplement rien faire d'autre pour le moment, je rebrousse et chemin pour revenir là où sa se passe et cette fois réfléchir à ma prochaine action.

Ca y est j'ai trouvé ce que je vais faire. J'enjambe la balustrade et me retrouve à côté du barman, je lui ordonne de me servir sa meilleure bouteille de wisky et que je paie une tournée générale. Aussi je lui demande de demander aux personnes présentes de se rapprocher de moi car j'ai une révélation importante à faire, en réalité je compte leur révéler qu'aucun d'eux n'existe réellement et qu'il sont tous le fruit de ma création, l'idée derrière tout ça c'est de voir comment ils vont réagir, quand je vous ai dis que j'étais lucide, je plaisantais pas.

Je commence donc a prendre la parole mais je décide de teaser pour profiter de l'instant, en gros je leur dis que j'ai un truc super important à leur dire qui les concernent tous, que cela va probablement les choquer voir les blesser mais qu'il sont en droit de savoir.
Je prends une gorgée de cet excellent wisky et je me lance pour la révélation, leur attention est alors fixée sur moi.

Réalité : pas un mort ne sort, réveil, ok j'ai compris, générer aléatoirement des figurants c'est possible par contre leur infliger simultanément une émotion complexe, c'est aller un peu trop loin, erreur système et debout mon gars.

N'empêche celui-ci il était vraiment, vraiment cool, j'ai bien gérer.

Commentaire : j'ai essayé d'être le plus honnête possible dans la façon donc j'ai vécu l'expérience, je veux dire que je ne romance pas, le but étant de faire comprendre ce que peut représenter un rêve lucide réussit et ce qu'on peut attendre d'une telle expérience, pour ceux qui n'ont jamais rien vécu de la sorte ou pour d'autres pour qui ceci sera peut-être un jour utile.

Je peux vous dire qu'après avoir vécu ça on à le smile pendant toute la journée, on dit merci.
#2
J'ai fait un seul rêve lucide dans ma vie.

Je vais être bref car l’expérience étant ma première et ma dernière je n'ai pas pu en tirer grand chose. Même si le peu que j'ai vécu était déjà assez fou. Mais je ne vais pas essayer d’interpréter le mécanisme même car je n'y connais rien.

Je suis au milieu d'une espèce de route très large entouré d'arbres. Pour aucune raison apparente je prend conscience que je rêve. Ayant entendu parler de rêve lucide tout de suite je m’excite, je me dis que je peux faire n'importe quoi.

Bon, sincérité oblige dans le domaine de l'inconscient, ma première pensée est sexuelle. Je me dis je vais baiser une meuf calquée sur mes fantasmes les plus fous.

Problème: J'essaye encore et encore mais je suis incapable de matérialiser cela devant mes yeux. Et j'ai cette pensée étrange, obsédante que je vais bientôt me réveiller et que si je veux tirer mon coup virtuel il faut que je me dépêche.

A partir de la tout s'emballe, sur cette route je me retrouve dans une voiture à grande vitesse (belle métaphore de puissance ou d'impuissance sexuelle). J'ai l'impression très forte de savoir exactement ou je vais. Et je me répète sans cesse qu'il ne faut pas que je me réveille maintenant, que ça ne m'est jamais arrivé et que ce serait du gâchis.

La voiture s'arrête, je suis dans une grande cité entouré de tours (bon la la métaphore est plutôt claire. Je suis un homme simple ^^) mais ses tours me bloquent pour avancer vers le lieu de mon fantasme, je décide de courir sur les murs comme un yamakasi, c'est assez dingue à ce moment j'ai une sensation de puissance absolue et j'oublie complètement le désir qui m'attend ou toute tentation, je cours sur les murs, je voltige, à ce stade je ne suis plus vraiment conscient que je rêve, j'ai basculé je crois dans un rêve "automatisé". Et je me réveille.

Juste un peu deg que la partie consciente n'est pas durée plus longtemps. Même pas pour le fantasme, parce que je crois que ça n'aurait effectivement pas marché, mais pour tester des trucs plus réfléchies, moins primales.

Depuis j'ai réessayé avec le fameux conditionnement durant la journée et avec des plantes mais rien n'a marché.

Merci pour ton témoignage et tes conseils Princeofpersia. J'espère que d'autre viendront raconter je trouve ça fascinant cet accès gratos à l'inconscient. En vrai ça me donne envie de retenter quelque chose.

edit: et je parie 10 balles qu'un modo va venir poster pour dire qu'un topic similaire existe déjà sur le forum. Sur psychonaut il ne peut en être autrement.
#3
Oui c'est vrai qu'a assouvir une pulsion sexuelle c'est souvent ce qui vient à l'idée immédiatement quand la lucidité survient, j'imagine pour les garçons (peut-être pour les filles aussi). J'ai essayé encore et encore, ça ne marche jamais j'ai donc abandonner l'idée.
Alors que pourtant j'ai déjà fait des rêves sexuels très crédibles mais non lucides, pas sur commande

Pour les modos j'ai pensé que c'était la section adéquat, je ne sais pas.
#4
Sympa ce petit tr Wink T'as déjà expérimenté les herbes à rêves genre Caléa ?
Cogito ergo d'seigle
#5
Excellant . Pour ma part j'ai déjà pris conscience que j'étais dans un rêve plusieurs fois mais je n'ai jamais eu la concentration nécéssaire pour le guider sans me réveiller .
Je me rappelle quand j'étais au lycée, je rêvais très souvent d'une journée qui commençait normalement mais au cours de laquelle je trouvais toujours un moyen de me retrouver sur le point de mourir, exclu ou haïs par mes camarades . A chaque fois je prenais conscience d'être dans un rêve face au côté beaucoup trop extreme de ce qui m'arrivait pour etre réaliste suite à quoi je sursautais et me réveillait .

J'aimerais beaucoup parler à des gens, leur poser des questions lors d'un rêve lucide dans l'espoir de peut etre interroger directement mon inconscient pour mieux me comprendre mais non au lieu de ça je me ridiculisais et me sentait jugé comme jamais
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#6
(01/07/2020 13:11)Acacia a écrit :
J'aimerais beaucoup parler à des gens, leur poser des questions lors d'un rêve lucide dans l'espoir de peut etre interroger directement mon inconscient pour mieux me comprendre mais non au lieu de ça je me ridiculisais et me sentait jugé comme jamais


Je ne pense pas que ce soit la bonne approche, les rêves c'est l'inconscient qui est en roue libre, j'imagine parfois que la conscience humaine est assez bien foutue pour parfois faire immersion la dedans. Mais a mon sens tu ne peux pas interroger ton inconscient dans le sens d'un dialogue concret, il n'est pas fait pour ça, ne fonctionne pas comme ça.

Quand ton inconscient communique avec toi par exemple dans la vie réelle, ça va a être en t'amenant des phases de depresssion/anxieté ou joie/amour, c'est pas un psy que va te faire un compte rendu-bilan de ta séance. C'est un peu comme une version altérnative de toi qui peux t'influencer mais qui ne parle pas le même langage.

Comme je l'explique dans mon tr dans un rêve, t'es l'intru chez lui pas l'invité, si tu le brusques, c'est terminé, il faut ruser.

Après je me fie a mon expérience empirique de la chose, peut-être que d'autres arrivent à faire différemment, juste moi la seule chose à faire qui fonctionne quand cela ce produit c'est, l'exploration contemplation.
#7
Stylé ton rêve, c'est marrant ton approche hyper rationnelle du truc ^^

Sinon, même si je suis d'accord qu'il faut pas brusquer son inconscient sinon c'est le réveil, parce qu'on est un intrus (le Moi n'est pas maître en sa propre maison blablabla), je pense qu'il est tout à fait possible de dialoguer. On m'a déjà raconté des dialogues (assez pauvres) au cours de rêves lucides, et personnellement il m'est arrivé d'influencer la discussion dans mes rêves (j'ai jamais atteint le niveau de lucidité suffisant pour interroger frontalement mes personnages intérieurs). P'tet que le sommeil est pas le cadre idéal pour causer, mais des états de conscience modifiés de type rêve éveillé, visionnaire ou hypnotique me semble assez appropriés. Y a qu'à regarder du côté du Livre Rouge de Jung ou simplement les discours entendus par les psychotiques, l'inconscient est par définition étrange mais ne nous est pas complétement étranger (héhé), il se fait parfois compréhensible (un certain Lacan disait que l'inconscient lui-même est langage).
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"
#8
(01/07/2020 15:16)Biquette a écrit :
Stylé ton rêve, c'est marrant ton approche hyper rationnelle du truc ^^


https://www.16personalities.com/fr/la-personnalite-intp
C'est moi.

Citation :Sinon, même si je suis d'accord qu'il faut pas brusquer son inconscient sinon c'est le réveil, parce qu'on est un intrus (le Moi n'est pas maître en sa propre maison blablabla), je pense qu'il est tout à fait possible de dialoguer. On m'a déjà raconté des dialogues (assez pauvres) au cours de rêves lucides, et personnellement il m'est arrivé d'influencer la discussion dans mes rêves (j'ai jamais atteint le niveau de lucidité suffisant pour interroger frontalement mes personnages intérieurs). P'tet que le sommeil est pas le cadre idéal pour causer, mais des états de conscience modifiés de type rêve éveillé, visionnaire ou hypnotique me semble assez appropriés. Y a qu'à regarder du côté du Livre Rouge de Jung ou simplement les discours entendus par les psychotiques, l'inconscient est par définition étrange mais ne nous est pas complétement étranger (héhé), il se fait parfois compréhensible (un certain Lacan disait que l'inconscient lui-même est langage).

Oui bien sur je suis d'accord avec ça, je donne juste mon protocole, l'idée générale mais bien sur que quand on est confronté comme ça a son inconscient, rien que le fait de l'observer c'est déjà entamer en soi une communication.

Sinon pour répondre a l'autre question, non je n'ai jamais tester l'herbe a rêve mais je connaissais son existence.
#9
(01/07/2020 14:23)PrinceOfPersia a écrit :
Je ne pense pas que ce soit la bonne approche, les rêves c'est l'inconscient qui est en roue libre, j'imagine parfois que la conscience humaine est assez bien foutue pour parfois faire immersion la dedans. Mais a mon sens tu ne peux pas interroger ton inconscient dans le sens d'un dialogue concret, il n'est pas fait pour ça, ne fonctionne pas comme ça.

Quand ton inconscient communique avec toi par exemple dans la vie réelle, ça va a être en t'amenant des phases de depresssion/anxieté ou joie/amour, c'est pas un psy que va te faire un compte rendu-bilan de ta séance. C'est un peu comme une version altérnative de toi qui peux t'influencer mais qui ne parle pas le même langage.


En réalité c'est plutôt logique, et c'est comme cela que Jung décrit l'inconscient.

Cependant il y à de fines nuances. Par exemple dans la dialectique Jung dit que ce n'est pas que l'inconscient parle un autre langage, c'est carrément qu'il est le créateur, l'origine du langage. le lieu souterrain ou le langage n'est pas encore intelligible est mis en forme par la conscience. Des bribes d'images ou d'émotions codifiées sont émise par lui, ensuite cela passe par une censure du préconscient, pour ensuite être mis en mots par le conscient.

C'est pour cela que quand on parle très vite dans un groupe, on a pas besoin de réfléchir rationnellement à chaque mots choisis et à sa place dans la dialectique. Les mots sortent déjà de manière fluide et ordonné, car les images primordiales dont ils sont issus sont déjà structurées (à une vitesse dingue d'ailleurs) par l'inconscient. Il y a d'ailleurs de ce constat une émergence de plus en plus solide de théorie déterministe de l'esprit. Ce qui sort de notre organe communiquant est déjà déterminé dans l'inconscient.
Le conscient dans une discussion sert surtout à juger des réactions de l'autre, à mémoriser la réponse, à classer les informations, voir même à mentir (pour ça d'ailleurs que mentir est une tache difficile pour le cerveau, il y à une dissonance entre l'inconscient et la conscience, tout ce qui sort doit être pesé par la conscience, le flot est donc modifié, ralenti).

Concernant les émotions c'est encore plus flagrant, car le filtre de la conscience n'agit pas nécessairement dessus, c'est l'inconscient qui s'occupe de les brider (à travers le surmoi) ou de les exalter. Les émotions qui sont le produit de la libido (énergie uniquement d'ordre sexuelle chez Freud, énergie vitale chez Jung, énergie spirituelle chez Bergson, bref tout le monde y va de son concept).

Je pense que le sexe est difficilement accessible parce qu'on rentre dans le ça, la partie la plus pulsionnelle de l'inconscient, celle ou les images même sont encore aveugles, ou tout est mouvement, désir, intentions. Se conceptualiser ou dominer un monde pareil alors qu'on est encore un peu dans le moi, à la surface de l'inconscient c'est difficile. Il faudrait plonger plus profondemment, mais plus on plonge plus le maintien de la conscience se fait mince. Compliqué. Mais extrêmement psychédélique. Voir peut être THE experience psychédelique.

(01/07/2020 09:28)Payere a écrit :
Sympa ce petit tr Wink T'as déjà expérimenté les herbes à rêves genre Caléa ?


Me concernant j'ai déjà essayé sans succès. Mais ça fait un moment peut être que je retenterais à l'occase. Même si en vrai j'ai eu mon rêve sans. C'est donc que c'est possible sans rien avec une méthode plus psychologique je suppose. Ou alors dans un état particulier...

(01/07/2020 15:16)Biquette a écrit :
Livre Rouge de Jung


C'est marrant je le lis en ce moment. Jung y est très flou concernant les moyens d'accès. C'est plus une sorte de journal. Pour l'instant je trouve ça un peu bancal dans le sens ou il n'explicite jamais d'ou vienne ses "visions" censé être le produit de sont inconscient. Une "méditation" ? Un rêve lucide ? Une simple réflexion consciente ?

Après j'ai pas tout lu encore. Si tu la lu tu peux m'aiguiller couac ? Parce que pour l'instant je ne sais pas si je vais aller jusqu'au bout. Sa lecture est un peu chiante je trouve.
#10
Il y a une semaine ou deux, j'ai fait un rêve lucide après avoir consommé bcp d'armoise (en tisane) en une journée. En plus sans le vouloir, c'était pour une autre raison.

@PrinceOfPersia : de mon expérience uniquement, dans les rêves, ce ne sont pas des personnes crées par toi, pas tout le temps en tout cas.
Certes le décor est modélisé par le cerveau, ça on peut l'observer mais ce qu'il y a derrière les personnes c'est réel parfois, ce sont peut-être des hologrammes à un certain niveau d'illusion du rêve mais derrière ces hologrames, il y a des êtres.

Teste par toi-même, la prochaine fois, demande leur qui ils sont, essaie de voir derrière l'illusion dans leur substance si ils sont réels comme toi (avec une conscience) ou est-ce juste des hologrammes crées par ton cerveau.
Faut juste aborder le truc avec bcp de curiosité, de doute et d'ouverture.

Parce qu'il y a plusieurs types de rêves aussi apparement.
Des rêves effectivement uniquement créés par le cerveau et mon inconscient, souvent c'est bordélique et ça montre mes schémas de fonctionnement. Et je suis pas super lucide dans ces rêves.
Mais aussi des rêves plus tangibles où là clairement je sentais comme je t'ai dit que les personnes étaient des êtres dotés d'une conscience et c'est même eux qui dirigeait le rêve (notamment eux qui avaient créé le décor et pas moi).

Pour l'exemple des rêves sexuels, je pensais que c'etait que mon inconscient qui créait ça, jusqu'au jour, à force de m'entrainer à devenir lucide en rêve, j'ai vu que la personne à qui je faisais l'amour était un être... et cet être prenait mon énergie, elle avait mis un "masque d'illusion" pour m'aguicher mais dans son essence, c'était un tout autre spécimen.
Et en devenant lucide, je pouvais renoncer quand ces êtres me tentataient, alors qu'en etait pas lucide, c'était impossible.

Je parle que de mon expérience, pas de trucs que j'ai lu.
#11
Salut ! Super Tr !

Je trouve que tu explique très bien le truc et ce qu'il ne faut pas faire à moins d'avoir un self controle de malade émotionnellement parlant.

Perso j'en ai fais quelques uns, enfant j'avais aucun soucis pour en faire. Now j'arrive même plus à rêver. Quand ça m'arrivait, j'arrivais à influencer les événements en m'autopersuadant des événements qui allaient se présenter.

Finalement même quand je commençais à sentir que j'avais trop d'emotions et que j'allais me réveiller, j'arrivais à feinter en imaginant une scène se produire à l'instant. En essayant de gérer la construction mentale le moins possible, comme une suggestion faite à moi même tout en sachant que c'est pas réel.

J'sais pas si je suis clair... Il a toujours fallu que je fasse semblant de rêver, quand je m'exclamais comme tu comptais le faire, prouvant à mon inconscient que j'ai conscience que tout ceci n'est pas réel, c'était le réveil à coup sûr !

Je sais pas si ça peut t'aider dans ta quête haha ! 

En tout cas la j'ai commandé de la Calea Zacatechichi et du Synaptolepis Kirkii, je verrais bien si ça fonctionne. Il faut en faite prendre l'infusion juste avant de dormir, de s'endormir.

J'avais essayé avec succès en joint quand je me réveillais, encore un peu gaze je préparais à l'avance le joint, le fumait et hop dodo. C'est parti !

Là on verra bien, déjà si j'arrive à rêver de nouveau et si j'arrive en prime à faire des rêves lucides ou spéciaux. Si j'ai un retour j'vous en ferais un à mon tour.

Allez on y croit aux plantes ! Big Grin
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#12
(01/07/2020 18:00)PrinceOfPersia a écrit :
Oui bien sur je suis d'accord avec ça, je donne juste mon protocole, l'idée générale mais bien sur que quand on est confronté comme ça a son inconscient, rien que le fait de l'observer c'est déjà entamer en soi une communication.


Je voulais juste dire qu'à mon avis oui, c'est tout à fait possible de taper la causette avec des avatars issus de l'inconscient. C'est les réponses qui sont chelous la plupart du temps par contre.
Pour le type INTP je suis pas spécialement surpris ^^

@Sandman https://fr.wikipedia.org/wiki/Imagination_active
Sous disso j'ai facilement ce genre de processus qui démarre, sobre c'est plus compliqué par contre.
Et j'en ai juste lu des fragments, ça m'avait l'air en effet un peu barbant, 'fin c'est trop personnel quoi.
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"
#13
Après il faut savoir que j'ai un sommeil un peu chelou, beaucoup d'insomnie, souvent des benzo donc. J'ai aussi ce qu'on appel askip des hallucinations hypnagogiques assez fréquentes, genre je ferme un peu le yeux j'ai des hallus... mais c'est différents des rêves lucide car tu ressens ton corps, tu n'es pas dans le vrai état sommeil.

Notamment parfois lors de ces phases d'hallucinations hypnagogiques, j'entends ma propre musique, surement générée par mon inconscient comme lors d'un RL sauf que la c'est écran noir et je ressens mon vrai corps dans mon lit.
Une fois a force d'entendre ma propre musique, ça a durer tellement longtemps et c'était tellement beau, tellement abouti, tellement clair (sur le coup une sorte de psyché-pop mais parfois c'est parfois d'autre styles qui sont moins mon domaine et pourtant j'arrive a générer de la qualité) que j'ai éclaté en sanglot à la fin tellement ça ma ému. La musique s'est arrêté pour le coup...

C'est frustrant en même temps car j'ai la preuve qu'il y'a une partie de moi qui a du talent pour la musique mais tu me donnes un clavier je suis incapable de te sortir une mélodie potable. Alors que parfois ça fourmille dans ma tête ma ça vient comme ça et je n'ai pas les compétences pour l'écrire et les mélodies ne restent que quelques minutes dans ma tête.
#14
Si t'arrive à chanter la mélodie que t'as dans la tête tu peux la reproduire. Mais faut un peu d'oreille.

L'oreille il faut qu'elle se repose sur quelque chose: un clavier oui mais il te faut une cartographie mentale du clavier, mais pour ça il faut une connaissance par mémorisation visuelle: quel notes sonnent et que tu relie ça à ce que t'entend dans ta tête. En plus il faut que tu détache chaque instruments des autres.

Pour le coup c'est un processus ultra conscient et il faut une bonne concentration, c'est tout sauf passif. Pour te dire après 10 ans de musique je peux reproduire n'importe quelle mélodie que j'entend dans ma tête mais ça se complique beaucoup quand c'est de l'harmonie. Et encore plus pour des instruments que mon cerveau n'a pas l'habitude de reproduire.

Perso j'ai cette frustration avec le dessin. J'ai des paysages magnifiques et des ambiances sublimes dans la tête. Malgré des efforts continus sur de longues périodes je n'ai jamais réussi à produire que des croquis moches.

Du coup pour combler cette je me suis mis au montage. Bon c'est moins créatif mais je m'amuse comme un fou.

(01/07/2020 19:52)Biquette a écrit :


Oui c'est ce qu'il utilise mais je comprend pas comment on peut appeler ça de l'inconscient. Quand j'essaye je me rend compte que toutes les images qui pop sont reliées par un cheminement causal. Je peux relier chaque image à un embryon de pensée.

Ce qui s'en rapproche le plus c'est quand je comate et que je suis en demi-sommeil, entre le rêve et la réalité. La les images ne sont influencées par rien de conscient mais justement je suis pas totalement conscient.
#15
Il faudra vraiment que je lise Jung ça a l'air passionnant . J'ai pas utilisé le bon terme quand je parlais d'entrer en communication avec mon inconscient . Ce que je voulais dire c'est que je serais curieux de dialoguer avec des personnages de mes rêves pour voir quel genre de personne ou de réponse mon cerveau inventerait .

Je ne sens pas de différence particulière avec mes rêves quand je m'endors sous benzo mais avec zolpidem ou zopiclone ils sont sacrément intenses .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 


Topics apparemment similaires...
  [Rêve] Psychédélic party à 31000 pieds Hypnoziss 12 3,039 30/08/2016 07:35
Dernier message: Hypnoziss
  Escapades extra-corporelles et autres rêves lucide schtroumpfette 43 8,220 09/03/2015 18:21
Dernier message: FreaKaciD
  Rêve de rencontre extra-terrestre Donkey Bird 2 2,046 14/04/2014 19:13
Dernier message: Donkey Bird
  [Rêve] Le jour où je me suis mise à écrire mes nuits Kera_Fardd 2 2,772 06/09/2012 18:31
Dernier message: Kera_Fardd
  [Rêve] Mon dealer intérieur Styloplume 0 1,491 24/03/2012 13:34
Dernier message: Styloplume
  [Rêve+auto-hypnose] Le père retrouvé Styloplume 11 2,733 04/03/2012 14:57
Dernier message: Caléo
  [Rêve] La nuit au poste! Styloplume 6 1,543 11/01/2012 12:01
Dernier message: Sludge
  [Rêve éveillé dirigé] Connexions intérieures Styloplume 9 2,231 21/12/2011 12:33
Dernier message: Styloplume
  [Trip report] Reve lucide. Addict7 3 2,334 30/07/2006 02:22
Dernier message: systemdoll



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.