Réveillon aux champignons
#1
Hola todos !

J’espère que vous allez tous bien !
Aujourd'hui j'ai le temps et l'envie d'écrire le TR de ma première ingestion de psylos, lors du réveillon 2015/2016.

J'avais avant ça jamais tapé de drogues autres que le cannabis et ses différentes formes, mais ça faisait un petit moment que le lisais des TR, ou tout simplement des documents sur les psychédéliques et leurs applications. Ce qui à eu pour effet de m'attirer autant que ça m'faisait flipper à vrai dire. L'histoire d'un bad aux acides, du flashback, ou de rester bloqué me faisaient moyennement bander faut le reconnaitre :tear:

Et puis bon, l'envie et l’intérêt n'ont plus eu l'importance qu'ils avaient eu pendant un moment, jusqu'au jour ou une pote avec qui on devait faire le réveillon me dit qu'elle m'offre ma perche pour cette soirée.
Arf, au début je reconnais que j'ai eu ce sentiment de joie et de peur à la fois, une sorte d'indécision ou j'ai pesé le pour et le contre.Je lui ai dis de prendre de quoi percher pour elle et moi sachant que c'était ma première, mais qu'il faudrait pas m'en vouloir si je me dégonflais au dernier moment. Elle acquiesce, et c'est le début de ma longue réflexion.

Jusqu'à la soirée, je me suis mis à relire des trucs à propos des champottes, des psychés, des choses à respecter et des dosages. Je voulais pas me niquer mon réveillon.

Et le moment arriva :

LE LIEU : Une immense maison de campagne ancienne, mur en bois et en pierre, super labyrinthique, un beau jardin, et de la foret tout autour, le pied quoi. On était une quarantaine, avec tous mes meilleurs potes et d'autres que j'apprécie, mais je connaissais tout le monde à quelques exceptions. Le cadre me paraissait juste au top pour une première expérience en milieu festif.

J'avais pas mangé de la journée, j'étais à jeun depuis 24H, ce que je fais souvent ceci dit donc ça me pesait pas plus que ça sur le moral. En arrivant, elle me propose de dropper direct. Je préfère prendre le temps de me familiariser avec le lieu, de trouver les endroits ou je pourrais me poser, ou danser. Une fois que je suis chaud, je franchis le pas sur ma peur encore latente.

"Allez, on y va ?"

Je drop avec elle, dans une chambre à l'écart de la foule, je saurais pas dire la dose, elle m'a donné de quoi "être bien pour une première sans trop péter une pile"
Elle m'propose une décoction de guarana (énergisant non sucré) pour faire passer le gout et pour tenir. Je refuse au début, je voulais connaitre ce gout si particulier du champignon. Et effectivement, en manger un petit n'est pas dérangeant, mais quand il est plus gros, c'est franchement pas bon. Finalement je bois son truc. On à divisé nos doses en 2, donc il m'en reste pour plus tard au cas ou.

"Et ça monte comment" ?
"Tu t'en rendras compte, laisse toi faire surtout"


Je pensais pas que ma pote serait une aussi bonne guide dans cette expérience, mais elle à su me rassurer pendant tout le trip.

Tout le monde commence à boire, à manger, y'avait pleins de trucs qui donnaient fin, pas de simples chips, nan il à bien préparé des petits toasts foie gras, confiture jambon machin, putain j'étais au bout.

La première épreuve à été d'expliquer pourquoi je touchais pas à l'alcool.

"BEN ALORS TU BOIS PAS ?"
"KESTATEND POUR TE SAOULER ?"
"QOA TU BOA DE LO ?"
"ALEY JUSTE UN PE DE SKY BB"

Je réussis à me dépatouiller (Ouai, dépatouiller) de ce type de relous amusants, dt je rejoins mes potes pour discuter tranquillement en fumant une clope.
La montée est lente, je sens rien, mais je patiente.

On va se mettre devant le son (Mini sound system dans l'immense salon :unibrowSmile J'ai trop faim et je décide de bouffer deux ou trois toasts, que je trouve juste magiquement bons

Les gens dansent moins, et du coup je prends une chaise, et me colle dos aux enceintes en fermant les yeux.
Et c'est encore flou, mais j’aperçois de légères distorsions, haaaa cool mes premiers CEV !

J'ouvre les yeux, les couleurs étaient plus fortes, les murs étaient beaux, tous les détails du bois semblaient plus clairs. J'ai commencé à avoir une immense chaleur qui me parcourait la colonne, et me brûlait presque le cou. Le son avait une profondeur assez forte, un peu comme avec le cannabis mais pas exactement.. C'est assez difficile à expliquer

Je vois ma pote, je lui dis "putain je crois que ça y'est"

"Oui, ça commence"

Je bouffe. Tout à un gout particulièrement ouf, je décompose chaque saveur, chaque texture, limite je jouis en mangeant mes toasts. Fin bref, je décide d'aller discuter avec des gens.
Je me sens incroyablement bien mentalement, j'ai un petit high sympa, et je comprends et vois beaucoup plus de choses que la majorité des gens ici.

Et c'est là, que j'ai eu ce phénomène, que j'aime appeler l'oeil divin. On à parlé de pleins de choses différentes, de sujets divers, et à chaque fois je sortais des infos que j'ignorais connaitre. J'argumentais, j'avais une espèce de connaissance illimitée. C'était particulièrement chelou comme sensation, mais aussi ultra jouissif.

Je me suis d'ailleurs rendu compte, de la merde qu'étais l'alcool du point de vue mental. Mes potes les plus alcoolisés m'insupportaient réelement. Leurs propos étaient débiles, incensés, ils gueulaient et n'écoutaient pas tout en faisant les cons. D'habitude ça me fait marrer mais là j'ai trouvé ça à chier comme état. J'ai commencé à cerner le potentiel des champis ici.

Bon, j'étais bien, du point de vue mental et physique, mais déçu d'avoir uniquement de petits CEV.

"Il me reste une dose dans la poche..."

Je vais dans la salle de bain, je me regarde, je fais quelques tests sur mon état, réfléchis assez rapidement, et je re drop.

La montée fut fulgurante, surement parce que j'étais en pleine digestion des toasts..

Mon meilleur pote mets du DNB, j'vais me caler devant le son. Je ne saurais pas vraiment dire combien de temps ça à duré, mais j'y suis resté un moment.

Le son était juste fascinant, tous ces détails, ces effets, ces hauteurs entre basses et aigu et l'harmonie qu'il en résultait.
Au bout d'un moment les CEV ont commencées à devenir bien plus intenses et détaillés. En mode fractal unlimited, j'étais au top. J'en ai profité un bon moment, je parvenais presque à voir des couleurs.

Une bonne heure aprés, j'étais toujours aussi "sain" spirituellement et j'ai cherché à me mettre en difficulté, je sors du son, et je vais m'isoler dans une chambre que je ferme.
J'pose mes pompes je m'allonge, et je ferme les yeux. La chambre était située juste derriere les enceintes, du coup j'avais un gros sons en même temps que j'me pausais.
Les CEV reviennent de plus belle, et j'essaie de me concentrer dessus. Je me balade spirituellement dans la maison, je vois les gens danser, d'autres boire ou manger, comme si j'étais là mais sans enveloppe corporelle, et le tout avec une infinité de détails. Je rouvre les yeux, je suis scotché au lit. Ils ont commencé à mettre de la psytrance à coté.

"Wow."

Je décide d'y retourner, ça doit bien faire deux heures que je suis là. Ha, non, dix minutes à peine.

C'est là que je me rends compte que les pensées fusent, tout va très vite, je parle très vite, j'enchaine les conversations et les actions comme si c'était le métier que je faisais depuis 30 ans. Le temps est une unité de mesure et rien de plus, je crée mon propre espace temps. Je retourne fumer une clope pour calmer le jeu, et la je mange du visuel. La chemise à carreaux de mon pote bouge, les lignes sont pas droites et se baladent de gauches à droites en ondulant. Ca ne dure pas, mais lorsqu'il lève son bras, j'ai des résidus de l'image d'avant. Comme dans un jeu vidéo qui rame. Je lui demande de continuer à bouger son bras. Il ne comprends pas directement l’intérêt de ma demande mais le fait quand même. OWI

Je suis toujours dans cette position mentale de "domination", et j'adore ça. 2 gars que je connais pas sont en train de gerber/lutter/decuver dans le jardin du bas. Je vais les voir et comme un con, avec un grand sourire lâche " Ben alors les gars, ça à pas l'air d'aller ?" Effectivement non, du vomi en guise de réponse, ça n'allait pas. Je m'en vais, honteusement satisfait de ne pas être dans leur état.
En partant je fixe le ciel étoilé. Je me pose tout un tas de questions sur l'espace, notre place dans l'univers, l’intérêt de l'existence, bref PK LA VI
En voyant que tout était si grand et sombre dehors, je fais l'unique boulette de mon trip.

" J'vais faire un tour dans les bois je pars loin et pas longtemps "

Je prends ma veste, de l'eau, et un bout de gâteau. Je rentre dans la foret, marche tranquillement en profitant du silence, de la nature. Il caillait un peu mais ça ne me dérangeait pas plus que ça en fait. J'arrive vers la route, un croisement qui monte vers une maison en ruine et une autre forêt plus dense. Je décide de m’arrêter là, j'avais pas envie de me perdre. En me retournant, j'ai la sensation d'être observé. D'instinct je me retourne en direction de la maison abandonnée. Je concentre mon regard, et la je la vois.
Une ombre, humanoïde. Elle est face à moi et me regarde. J'ai l'impression de voir comme 2 lumière, à la place des orbites. Je le sens comme menaçant, il ne me veut pas du bien mais ne bouge pas. J'commence à vraiment flipper et je marche sans le lâcher des yeux, je me retourne pour rentrer marche un peu, et décide de remater si je vois encore ce truc.
Et non, il à disparu. Il faut que je rentre vite dans la maison, je me sens menacé à l’extérieur. Il y'a pleins de bruits dans les bois, c'est trés difficile de ne pas les interpréter surtout aprés ce genre de trucs. J'entends comme des voix dans les profondeurs de la forêt, je flippe complet, je cours jusqu'a la maison et je me pose dans le canapé, au chaud.

Une fois assis, je me pose pas mal de questions, mais rapidement je décide de m'en foutre. Dans la maison et ses environs il ne peut rien m'arriver. J'imaginais la maison comme une entitée quasi divine qui luttait contre des démons de la forêt pour ne pas les laisser entrer. J'étais donc en grande sécurité, et ultra déchiré surtout.

Il se faisait tard et je commencais à fatiguer. Les effets n'amplifiant plus, avec qlq potes on décide de fumer deux ou trois joints. J'ai dévoré ce qui restait de bouffe et boissons, tout en discutant. Finalement j'irais me coucher dans la caisse d'un pote, ayant envie d'être isolé du monde jusqu'au matin, ou je me réveillerais fatigué mais pas mal.

L'aprem à été plus difficile, tout m'ennuyait et était fade. Mais aucuns soucis le lendemain, clairement.


Pour un premier trip, je m'estime très heureux d'avoir touché du doigt cette dimension que je connaissais pas avec ce que j'avais pu tester auparavant, en tout cas pas à ce point de réalisme et d'"immersion". J'ai surement oublié des choses, mais le plus important y'est !

J’espère que vous aurez eu du plaisir à me lire les coupains, des bisous !

G.
  Répondre
#2
Hé, vraiment cool ton TR, bien écrit et t'as vraiment eu des effets sympas pour une première fois Smile ! (je peux pas en dire autant où j'étais juste pliée en deux tellement j'étais mal xD. Petit ventre sensible...).

Quand tu dis
MindWindow a écrit :Je me balade spirituellement dans la maison, je vois les gens danser, d'autres boire ou manger, comme si j'étais là mais sans enveloppe corporelle

, tu as carrément fait une sortie de corps :o ? Tu es habitué de la chose ou c'était la première fois ? Je trouve ça vraiment ouf comme effet, j'avoue que je suis envieuse ^^.

Pour le passage dans la forêt, assez flippant le coup de l'ombre humanoïde. Je sais pas si tu es branché sur tout ce qui est entités spirites, mais à ta place j'aurais également bien flippé.

Et du coup, le "PK LA VI" t'as eu des réponses :p ?
  Répondre
#3
Merci Astree, content qu'il t'est plus !

Ouaip, c'est ce que je me disais en comparant avec les TR de pas mal de psychow à propos de la première perche aux champ' ! Gros coup de chance sans doute !

C'était plus compliqué, je pense que j'ai révé cette sortie de corps, j'ai imaginé les gens danser et boire, mais j'ai vu ça avec un réalisme et des détails frappant.. Donc je sais pas encore trop comment appeler ce...truc ?

Ouaip, honnêtement j'étais figé.. J'me suis renseigné sur les "shadow peoples" du coup, et ça correspondait pas mal à ce que j'ai vu , ou imaginé héhé. Je suis pas non plus fondu mais disons que j'suis ouvert d'esprit et pas forcement très cartésien sur ce sujet Wink

Malheureusement peu de réponses sur le sens de la vie, j'avoue que j'ai profité de l'instant présent sans essayer de réfléchir à des questions aussi profondes.. Une prochaine :lol:
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Réveillon magique sous champignons magiques Sludge 6 2,329 09/05/2016 18:47
Dernier message: Lavoisier
  12.5 grammes de truffes, le réveillon magique. Calanonyme 2 989 31/01/2015 14:25
Dernier message: DarkPsilo
  [Champignons (méconnus ?), 3g] Nouvel an 2014 avec Craps (Chemin de(s) Dam(s)) BrusqueArabesque 0 806 26/12/2014 07:46
Dernier message: BrusqueArabesque
  Champignons équatoriens, 1,5g choupouet 5 5,299 12/08/2014 23:10
Dernier message: Lotre
  [TR Champignons] 1/1,5g SHAG 5 1,808 12/08/2014 10:43
Dernier message: Tim_
  Champignons hallucinogène, aucun effets sur moi Laura-te 6 5,208 31/05/2013 11:55
Dernier message: Mr.G
  Champignons hallucinogène, aucun effets sur moi Laura-te 7 879 31/05/2013 11:15
Dernier message: Laura-te
  Champignons équatoriens, 1,5g choupouet 0 842 11/02/2013 12:16
Dernier message: choupouet
  Champignons magiques + police pijeo09 2 3,098 10/12/2012 23:19
Dernier message: pijeo09
  [chmg] risque lié à l'incubation de champignons contaminé lorenzolol 1 2,206 22/04/2012 16:17
Dernier message: Sludge

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)