S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Podcasts engagés

#1
Ici, je me suis dit que ça pourrait être un thread nourri de différentes chaînes et podcasts que vous écoutez qui vous font du bien, qui vous permette de vous donner des éléments de déconstruction sur certains thèmes politiques (anti-sexisme, anti-racisme, décolonialisme, anti capitalisme, etc etc, la liste est longue), de vous remettre en question. Pourquoi pas ensuite si certains sujets vous plait d'ouvrir un espace de discussion à propos de certaines émissions?


J'ouvre le bal avec ces deux premiers :

Les couilles sur la table, qui traite de l'effet du patriarcat sur les hommes et donc aussi en creux sur les femmes. "On ne nait pas homme on le devient".

- Kiffe ta race, émission ayant comme sujet la race, ce que ça implique et les effets sur les corps et l'esprit d'un point de vue individuel et structurel.


A vous
#2
Je ne sais pas si on peut vraiment parler d'un podcast engagé mais j'aime bien

https://www.youtube.com/watch?v=7qSz1FDifY4
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#3
https://podcast.ausha.co/margueritestern...G0KN87OEo4

Court podcast (6 min) de la personne à l'origine de la vague d'affiche anti-féminicides que vous aurez sûrement remarquée si vous vivez à Paris.
Ça parle de "burn-out du militant" mais aussi de la valeur des mots et du don de soi.
J'aime bien sa voix...

J'ai déjà vu des amies craquer après s'être beaucoup battues. Je m'intéresse spécialement au féministes donc c'est elles que j'ai vues craquer mais j'imagine que ça arrive dans toutes les luttes.
Chaque fois j'ai eu envie de leur dire : on ne lutte pas seules, ne t'inquiète pas, tu n'es rien qu'un maillon et nous prenons le relais.
Transmission, héritage et courage.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#4
https://www.franceculture.fr/emissions/d...t-original

Je suis en train d’écouter le premier épisode Smile
Ça vaut le coup d’y jeter une oreille
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#5
Diagnostique clinique de Manu

https://www.youtube.com/watch?v=2FEtiA18lZU
Le Plus Appelle Le Plus
#6
Floraison.blog , un média indépendant qui publie des podcasts sur les thèmes de l'éco féminisme et de l'anti capitalisme .

https://floraisons.blog/podcast2-6/

[Image: vignette-floraisons-2-6.jpg]
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#7
Je vais me faire des ennemis mais bon voila mon état d esprit. Pour moi certaine sorte de féminisme ou de machisme est basé sur la source du pouvoir. Le probleme maintenant c est que dans l esprit de certains ou certaines féministes de nos jours c est que le problème a résoudre c est l atteinte du pouvoir. Le pouvoir est rois et qui serais l atteindre aurait trouvé le Graal, le moi triomphant.
Et dans cet entourloupe et le chaos médiatique du sujet en question, il s agirais pour l une d etre plus homme qu un homme,
pour l autre etre plus intelligente, pour encore une autre d etre une victime du systeme qui l obligerais a faire valoir son gendre et ainsi de suite.
Bien que je ne renie pas les abus que les femmes ont subit et subissent encore de nos jours , tant les viols et le manque de débouchés social etc, je me demande aussi la place de la femme dans ces abus, donc je ne la place pas en tant que victime, (meme si je sais qu'elle en a été victime bien souvent, méme si on peut en dire autant de l homme) mais en tant qu actrice
dans les relations de pouvoirs qui amenent les gens a vivre ensemble.
N oublions surtout pas que les jeux de pouvoir existent autant chez les femmes entre elles que entre les hommes entre eux que entre les deux sexes opposés. Dans ce derniers cas meme les femmes ont souvent le dernier mot, en tout cas de nos temps. Les armes sur ne sont pas les memes en tout cas.
Et je suis sur que les femmes ont bien plus de poids dans l histoire, dans les décisions prises, dans les influences, que l ont se portent a croire.
Je pense surtout qu il faut se pencher sur le concept du Pouvoir et l influence qu il a sur notre société et sur nous meme et ce poser la question de son utilité dans une société qui se veut éclairé. Je pense que pour que l homme évolue il faut qu il détruise le pouvoir, non pas le pouvoir du système, mais le pouvoir tout court, l idée, mème sa mémoire.
Et non une femme ne sera jamais un homme et un homme une femme...
De l ombre nait la lumière. Va dans les abysses pour renaitre de tes cendres Idea
#8
Les fémininistes se battent pour l'équité des genres et non pas la domination féminine. Après ouais y a carrément des femmes qui cherche à tout prix à reproduire les mêmes erreurs que les hommes, c'est assez pathétique enfin bon...
Et sinon par rapport à ta dernière phrase, du respect pour les trans stp, y a aucune raison de les basher comme ça.
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#9
(17/04/2020 21:03)ber74 a écrit :
Je vais me faire des ennemis

Euh, pas que des gens d'accord avec toi en tout cas....


Le féminisme porte très mal son nom, à la base les femmes partaient de tellement bas, bien sur on l'a appelé comme ça, mais le but c'est pas de favoriser les femmes au final, c'est de viser l'égalité civique h/f. Ca ne passe par la favorisation des femmes que parce qu'elles sont en position de dominées dans leur statut actuel. Oui il y a des dérives, mais le féminisme c'est pas un complot de femmes illuminaties pour prendre le pouvoir sur les hommes, ou alors on est diablement patientes.
Les hommes aussi souffrent (moins que les femmes hein mais quand même) de la société ultragenrée, par les pressions de performance, de statut, de salaire, d'être toujours un dur etc. Oui ce sont des stéréotypes, mais les stéréotypes s'alimentent eux-mêmes dans la vraie vie (j'y reviens). Les femmes subissent moins ce genre de pressions-ci. Et bein le féminisme vise ça aussi, c'est ça l'égalité de genre^^

Citation :Bien que je ne renie pas les abus que les femmes ont subit et subissent encore de nos jours , tant les viols et le manque de débouchés social etc, je me demande aussi la place de la femme dans ces abus, donc je ne la place pas en tant que victime, (meme si je sais qu'elle en a été victime bien souvent, méme si on peut en dire autant de l homme) mais en tant qu actrice

dans les relations de pouvoirs qui amenent les gens a vivre ensemble.
Ouai non là comment dire, désolée mais ça vole tellement pas haut... Si je comprends bien (et si tel n'est pas le cas, désolée pour ce qui suit), sous couvert de responsabiliser la femme dans sa vie (et donc en te positionnant en mec bien et attentionné, progressiste) tu fais passer le message "quand même, elle l'a bien cherché!".
Sérieux ça me met hors de moi ces trucs, donc plutôt que partir dans un débat stérile et rageant (parce que ça, ça s'appelle l'erreur fondamentale d'attribution (qui appliquée à ce genre de cas porte un nom plus précis d'ailleurs, mais je retiens jamais les nms et mon cours date d'il y a quatre ans) et c'est particulièrement GRAVE comme truc, parce qu'il arrive fréquemment que des juges, qui sont humains, soient biaisés par ça. Je te laisse imaginer le délire engendré derrière), voilà une bonne fois pour toutes, argumenté, avec les sources dans la description, merci à lui de me mâcher le travail:
https://www.youtube.com/watch?v=8oGNE-Ij-gs

Pour le manque de débouchés dans la vie c'est plus compliqué: on pourrait finir par penser (et c'est ce qui se passe d'ailleurs) "mais peut-être sont-elles juste moins efficaces en sciences ou art ou politique!"
Bein la discrimination va jusque là: OUI, on observe par exemple que le stéréotype "les femmes sont moins bonnes en maths que les hommes" fonctionne. On fait passer un test de maths et les femmes réussissent globalement moins bien. Sauf... si on leur dit, plutot qu'un exercice de géométrie par exemple, qu'il s'agit de dessin! Là tout va bien Smile
La menace du stéréotype (https://fr.wikipedia.org/wiki/Menace_du_...C3%A9otype) et sa variante l'auto-réalisation des prophéties créent de "l'autodiscrimination", parce que les femmes deviennent moins entreprenantes dans les sciences dures par exemple. Et derrière on fait ce qu'on appelle la justification du système: "vous voyez, on le voit bien qu'il y a moins de femmes qui s'inscrivent en sciences, elles sont pourtant libres de le faire, ça montre bien que c'est pas leur truc". Et ça sans parler de la mysoginie ambiante dans les domaines traditionnellement vus comme masculins, ou encore la violence symbolique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_symbolique)
Bien sur ça c'est valable pour n'importe quel stéréotype, sur les noirs, les gays, mêmes les cismecs blanc hétéros tiens (sauf qu'eux auront plus de stéréotypes positifs que ls autres, car groupe dominant).

Citation :dans les relations de pouvoirs qui amenent les gens a vivre ensemble.
Je suis pas câlée en socio j'en ai fait très peu je dois dire, donc je ne peux pas être aussi catégorique sur ce point-ci, mais... n'existerait-il pas aussi la fraternité, valeurs communes ou autre conformisme par intériorisation, pouvant mener au vivre ensemble? Tu dis qu'on devrait casser cette idée de pouvoir, mais y a des gens qui le font déjà, je suis tout à fait d'accord que ce serait un excellent but à atteindre Smile Je ne suis en tout cas absolument pas intéressée par les jeux de pouvoir ou politique pour ma part.

Citation :Dans ce derniers cas meme les femmes ont souvent le dernier mot, en tout cas de nos temps. Les armes sur ne sont pas les memes en tout cas.
C'est drôle les femmes au pouvoir on en voit pas beaucoup... Qu'entends-tu exactement par "avoir le dernier mot"?

Citation :Et je suis sur que les femmes ont bien plus de poids dans l histoire, dans les décisions prises, dans les influences, que l ont se portent a croire.
On entend souvent dire que derrière chaque grand homme se cache une femme, mais on entend presque jamais (surtout, surtout pas dans l'Histoire!) parler de grandes femmes.


Citation :Et non une femme ne sera jamais un homme et un homme une femme...
Identitairement y a même les non-binaires, le 'troisième genre'... Et physiquement dès la naissance tu as les inter-sexes aussi. Tout n'est pas si simple, et dans le féminisme nous ne parlons pas d'égalité physiologique d'ailleurs, mais bien d'égalité en droits...


Sur ce jvais dormir j'ai plus les yeux en face des trous là -_- bisous
#10
C'est fou qu'on lise encore ce genre de choses aujourd'hui

Sinon remplace femme par drogué et homme par abstinent dans ton raisonnement, et tu comprendra ou se situe le problème je penses.
#11
(18/04/2020 02:24)Morning Glory a écrit :
[quote="ber74" pid='609100' dateline='1587153835']

Citation :Et je suis sur que les femmes ont bien plus de poids dans l histoire, dans les décisions prises, dans les influences, que l ont se portent a croire.
On entend souvent dire que derrière chaque grand homme se cache une femme, mais on entend presque jamais (surtout, surtout pas dans l'Histoire!) parler de grandes femmes.


Les pays qui semblent gérer au mieux la crise actuelle sont majoritairement gouvernés par des femmes: Jacinda Ardern (Nouvelle-Zélande), Tsai Ing-Wen (Taiwan), Angela Merkel (Allemagne), Katrín Jakobsdóttir (lslande), Sanna Marin (Fiinlande), Erna Solberg (Norvège) , Mette Frederiksen (Danemark)
Derrière chacune de ces grandes femmes se cache certainement un homme (...ou pas.) Wink
En juin estouffade masqué avec ton joint.
#12
Bien vu, tu n'es pas le premier à m'en faire part ^^"
Mon affirmation était extrême et inexacte, heureusement que les choses évoluent.

Ce que j'aurais du dire, c'est qu'il y a somme toute encore peu de femmes par rapport aux hommes dans les situations socialement jugées prestigieuses (ce qui s'explique par la menace du stéréotype, justification du système etc etc). (quoi que la Suède et la Suisse par exemple semblent vraiment en avance sur la France pour changer, en tout cas en politique)

Et aussi que les hommes sont souvent plus écoutés que les femmes dans certains contextes comme lors de réunions, parce qu'habitués à prendre plus de place socialement (et je ne parle pas là des variations inter-individuelles, qui bien sur sont indéniables, mais d'une tendance globale). Ca se vérifie dans les tribunaux, entre juges par exemple.
#13
Non, ton intervention n'était pas extrême. Tu parlais de l'Histoire, pas du monde contemporain, et de la représentation, pas des faits.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#14
Ruminer la rumination

https://www.franceculture.fr/emissions/s...hilosophie
En juin estouffade masqué avec ton joint.
#15
France Culture ils font vraiment du lourd. Je suis un gros fana de leurs podcasts, le contenu est toujours de qualité et de plus ça permet d'éviter d'être sur un écran Smile Bon du coup j'en balance quelques-un :
La série chemins de la philosophie : https://www.franceculture.fr/emissions/l...hilosophie
Sur Épicure et l'épicurisme : https://www.franceculture.fr/emissions/s...-de-rappel
Drogue et littérature : https://www.franceculture.fr/emissions/l...itterature
Sur le Cut-Up : https://www.franceculture.fr/emissions/p...-burroughs
Chemins de sagesses : https://www.franceculture.fr/emissions/c...e-sagesses

J'en ai encore plein en stock, je suis vraiment fanatique !
Cogito ergo d'seigle
#16
Celui sur l’histoire de la folie est pamal pour déconstruire sa vision de la psychiatrie
https://www.franceculture.fr/emissions/l...l-foucault
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#17
Thumbs Up 
Les Hikikomori

La paresse est l'avenir de l'homme


Je me suis particulièrement reconnu en écoutant le deuxième podcast qui contient des témoignages et analyses plutôt élogieux de la paresse dans certains milieux professionnels. Si ça peut déculpabiliser et revaloriser d'autres gens qui possèdent également ce trait de caractère généralement mal vu dans le monde du travail... La paresse n’est pas que synonyme de glander, c'est aussi se situer sur des plans différents afin de ne pas être focus à fond sur une seule tache à effectuer... Je l'exprime peut-être de façon maladroite mais dans la pratique je suis balèze et très expérimenté  Cool ... En revanche ça le fait moyen de le signaler  sur une lettre de motivation Big Grin
En juin estouffade masqué avec ton joint.




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.