Mes conseils pour réduire sa conso ou arrêter les drogues
#1
Bonjour à tous.

Je suis plus trop actif ici, je l'étais plus par le passé ... Pour cause j'ai perdu mon enthousiasme pour les drogues et casiment arrêté sauf à quelques occasions ca m'arrive de consommer un peu.

Je vais récapituler mon passé avec les drogues.

de 14 à 18 ans : tabac, weed et alcool un peu la semaine mais principalement le week-end, je découvre les champignons à 17 ans.

de 18 à 21 ans : je perds mon intérêt pour la weed, j'en consomme beaucoup moins, je test pas mal de RCs que je consomme occasionnellement (mephedrone, butylone, methylone 4-FA, 2c-b, 2c-c, 2c-d, amt) je me défonce également aux médocs sans ordonnance (codéine, dxm, dph) et avec ordonnances (lexomil, xanax, rivotril), je découvre également pas mal d'autres drogues (coke, lsd, methamphetamine, speed). Vers 19-21 ans je consomme pas mal de speed, desfois j'enchaine plusieurs semaines mais je fais des seuvrages volontaires desfois histoire de ralentir la dépendance. En gros c'est un peu la période de ma vie ou j'ai fais le plus le con avec les prods, je m'étais déscolarisé à 19 ans et je travaillais pas ni rien du coup je pensais que à me droguer et j'avais sombré dans la dépression.

de 21 à 25 ans : Vers 21 ans je décide de reprendre ma vie en main, je me bat pour sortir de la dépression, j'arrête presque tout pendant 1 an, même les cigarettes et l'alcool c'est fini, je me procure juste de la ritaline et du modafinil à quelques reprises parce que j'essaye de reprendre mes études  ... Vers 22 ans je fini par trouver une école qui veut bien de moi, ca m'arrive me droguer de temps en temps mais j'y vais molo un peu de 2c-c desfois le week-end car c'est le psychédélique le plus soft, sinon desfois un peu d'oxycodone, tramadol ou de ritaline pendant 1 an, je suis presque sortis de la dépression. Vers 24 ans je rechute plus ou moins en me mettant à consommer pas mal d'oxycodone, hydromorphone, héroine, fentanyl un peu d'autres rc's comme la mxe ou toujours le 2c-c, pas mal d'alcool, du speed de la coke et ritaline aussi pendant environ 1 an. Pendant cette période je ressombre dans la dépression mais commence à mieux la gérer je remarque que le sport, le thé vert et les nootropics (piracetam + choline) m'aident bien. J'ai plus consommé de psychédéliques non plus après mes 25 ans car ca me fait trop partir en vrille desfois.

de 25 à 28 ans: Je fini mes études et cherche un job, je continue de me battre contre la dépression et mes angoisses, ma consommation de drogue est casiment nulle, un peu d'alcool desfois sans abuser ou du tramadol quand je mets la main dessus, je fais pas mal de sport (course à pied) et commence à maitriser les stacks de nootropics (alcar, citicholine, aniracetam ou oxiracetam) après m'être pas mal renseigné. Vers 26 ans je trouve un job qui me plait plutôt bien mais souffre toujours d'angoisse et d'anxiétée sociale, je continue la course à pieds et améliore ma stack de nootropics de fil en aiguille (dans cette période j'ai repris un peu d'oxycodone pendant une période de 2 mois mais que le week-end).

Présentement j'ai donc 28 ans, et j'ai enfin l'impression d'être en train de sortir de cette boucle infernale ... Ma consommation de drogues est toujours casi nulle, j'ai dû boire une 10ène de bières cette année 2018 comme alcool, j'ai desfois fais quelques écarts avec du tramadol sinon rien de méchant. Je continue le sport régulièrement et ma stack de nootropics me convient parfaitement, j'essaye également de manger plus sainement (plus de fruits et légumes). Sinon depuis quelques semaines je me suis mis à la méditation et WOUAH ca me fait un bien fou, c'est un peu comme si j'en avais eu toujours besoin mais que je ne le savais pas. Je voulais également préciser que ma ROA préférée est nasale (jamais essayé le plug ni l'IV )

Donc je vais faire un récapitulatif de ce qui m'a aidé le plus en espèrant que mon post serve un jour à quelqu'un Smile :

- Les petits sevrages après une consommation abusive, ils m'ont aidé à ne pas tomber dans les opiacés par exemple après une consomation régulière d'héro ou d'oxycodone de 1-2 semaines je faisais un sevrage de 1-2 semaines afin de faire baisser la tolérance et c'est pas encore trop douloureux à ce stade (même si après 2 semaines régulières d'héro j'en ai quand même chié pendant 3-4 jours).

- Le sport pour moi en particulier la course à pied, me fait énormément de bien, me permet de faire baisser mes angoisses, réduire mes envies de drogue, prendre confiance en moi sans compter les autres bienfaits connues de tous ...

- Les nootropics ont été ce qui m'a aidé à me motiver à faire ce qui m'a permis d'aller encore mieux, par exemple le sport, étudier etc ... Ils augmentent mes aptitudes à apprendre de nouvelles choses et réparent ma mémoire qui était au préalable flinguée par les drogues, ils réduisent également énormément mes envies de consommer des produits ainsi que mes angoisses. Certains pourraient penser que se sont des drogues, mais non se sont pour moi des compléments alimentaires plutôt, sachant que par exemple, des études sur l'oxiracetam ont montré que c'était neuroprotecteur et moins toxique que du sel. Niveau dépendance elle est nulle aussi, après de longues consos j'ai desfois arrêté sans soucis, ca fait maintenant bien 3-4 ans que je consomme des nootropics et j'ai que des effets positifs à noter !
Voici ma stack actuelle que je consomme depuis 6 mois et je vais de mieux en mieux; car elle répare les dégâts causés par les drogues et la depression sur mon cerveau : https://www.braintropic.com/ngf-nerve-gr...tor-stack/


- Les passions, trouver des choses prennantes qui prennent plus d'importance que les drogues pour nous, par exemple avant pour moi c'était la programmation, en ce moment c'est énormément la crypto monnaie.

- Avoir une vie stable, il faut essayer de se réveiller plus ou moins à la même heure tous les jours et à des horaires matinaux est très important, la période ou je passais mes journées à la maison sans emploie ce qui m'a fait également beaucoup de mal était que je me réveillais vers 14 h tous les jours. Avoir mes petites habitudes m'aide aussi à me stabiliser.

- L'alimentation, essayer de ne pas manger trop de saloperies et avoir une alimentation saine, manger la bonne dose journalière de fruits et légumes afin d'avoir le bon apport voir des compléments en vitamines qu'on pourraient associer à la stack de nootropics. L'horaire des repas est important aussi, le mieux est d'essayer de bien manger le matin et le midi et légé le soir.

- Contrôler ses fréquentations, c'est même pas une histoire de consommation de drogue ou pas pour moi, c'est juste qu'il faut éviter de fréquenter les "gens à problèmes", ceux qui font que de la merde et essayent d'entrainer les autres avec eux et se plaignent à longueur de temps sans jamais se remettre en cause. Il vaut mieux parfois être seul que mal accompagné.

- La méditation, c'est ma dernière découverte et je dois dire c'est un peu comme avoir découvert la pièces manquante du puzzle ! Ca me procure un plaisir un peu comparable aux opiacés et me permet de bien me vider l'esprit. Cette video et chaine youtube m'a permis de me lancer https://www.youtube.com/watch?v=8FLWcQAo2Ys.


Bon voilà, c'est un peu tout, après peut être que certains ne seront pas d'accords avec certaines choses, mais de par mon expérience personnelle, tout ceci m'a énormément aidé à m'en sortir.

Désolé si y a des fautes d'orthographe et de grammaire (flemme de me rélire).

PEACE LES JEUNES QUILLES. Angel
[Image: tumblr_mdg7hh6WRB1r54sp6o1_500.gif]
The following 4 users Like Magicarpe's post:
  • Cookies, Laura Zerty, Tridimensionnel, Xyro
  Répondre
#2
Interressant passage sur les nootropic. Je pense m'y coller aussi lorsque j'aurai arreté le sub. Je prend déja de la mélatonine et du 5htp (melatonine car le sub me provoque des insomnies, 5htp pour réparer les dégats qu'aurai pu causer un petit abus de MD ce dernier decembre), et ca aide. Tu pense que les drogues qui détruisent le plus sont lesquelles ? Stim et benzo ? Si tu peux en dire un peu plus sur les amélioration donné par les nootropic ? Auront ils un bénéfice si il n'y a pas de dégats préalable ? 


Sinon en conseil pour réduire la conso, les conseils donnés sont déja bon, tapez le moins possible de drogue pour faire une activité particuliere (typiquement pour les stimulant, mais ca marche aussi pour les opiacés : il faut preferer taper le soir et etre clean si possible la journée, sinon reprendre la vie sans opiacés va etre dur. De plus la tolérance augmentera moins vite si vous n'etes pas toujours high), faites en sorte que votre DOC (drug of choice) soit une drogue qui potentiellement vous détache des drogues (non addictive, pas forcement cool en combo avec une drogue addictive : on a LSD et tout, kéta un peu aussi, c est a voir en fct de chacun), ayez une passion hors de toutes forme de consomation (cela vous évitera le partage en couille du genre destruction de soit), sachez vous faire violence si vous etes accroc (des fois il vaut mieux un sevrage de 2 semaine tout de suite qu'un sevrage de 10 mois dans 20 ans). 
Se mettre des limites est important pour certaines drogues mais quelques fois contre productif, dans le sens ou chez certains ils deviennent en quelques sorte "accroc aux limite" et sont toujours sur le point de les depasser, et forcement à un moment ça arrive (je pense aux mecs qui on lu que prendre des opi 1 jours sur 3 permet d'éviter la tolérance et pense pouvoir l'appliquer dans la vie réelle par ex). Tout simplement faites gaffe a votre santé. On a qu'une vie et une santé associé.

MD 1 fois tout les 3+ mois, eviter au maximum les benzo, ne pas prendre de trop grosse tartine aux stim (ca c'est une erreur que j'ai faite.... Je vais voir si j'en pati apres mon sevrage de sub, car avec le sub je ne sais pas si il y a encore des restes pour l'instant, mais bon j'ai un peu peur...) , antioxydant avant pendant apres les prises de stim/MD, eviter aussi les tartines trop fréquente/grosse à la kéta, il parait que c'est neurotoxique finalement. Si vous pouvez éviter les opioides/opiacés c'est tant mieux, quoique le kratom est toléré occasionnellement.


Fermez ce forum ptetre meme ^^

(ca reste des guidelines courante et bonne je pense, la plupart sont facile a respecter si on ne rentre pas dans les addictions style opiacés/benzo)
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#3
Je rajouterai traiter les problèmes psy sous jacents à l'aide d'un bon psychologue. EMDR pour les souvenirs traumatiques, ça a super bien marché pour moi, en quelques séances mon envie de défonce a été divisée par 5 et j'ai enfin pu mettre en place une pratique quasi quotidienne après. La méditation pour rester clean sur la longueur sans craving c'est le pied. C'est ce qui m'as aidé le plus. Et plus on en fait, plus ça deviens cool, pas de tolérance à ça et tu infuse ta journée de bonne humeur, mais pour ça il faut pratiquer quotidiennement et sans prods.
The following 2 users Like GuyGeorge's post:
  • Cookies, Magicarpe
  Répondre
#4
(18/03/2018 00:46)no_id a écrit :  Tu pense que les drogues qui détruisent le plus sont lesquelles ? Stim et benzo ? Si tu peux en dire un peu plus sur les amélioration donné par les nootropic ? Auront ils un bénéfice si il n'y a pas de dégats préalable ? 


Pour ce qui est des améliorations des nootropics ca m'aide beaucoup niveau mémoire, concentration et apprentissage ainsi que contre les angoisses, en gros la partie du cerveau appellée l'hippocampe qui est particulièrement touchée lorsque l'on consomme des drogues, je tennais à ajouter que la course à pieds permet aussi la régénération de cette partie du cerveau et que la consommation d'alcool et de tabac réduit fortement la production de nouveaux neuronnes d'après ce que j'ai pu lire.

Sinon oui même les personnes qui n'ont pas eu de dégats au préalable auront des effets positifs avec les nootropics, rien que par le fait que ca protège le cerveau de la vieilleisse. Ca dépends des nootropics que l'on prends aussi, pour un boost à cours terme je recommande le semax qui est vraiment très efficace.

Ma stack actuelle est basée sur le long terme, il faut plusieurs semaines avant de vraiment y voire des effets positifs, on peut y ajouter de l'aniracetam par exemple car celà a des effets positif à assez cours terme sur les angoisses, mémoire, concentration etc ...

Sinon apparemment le must pour la régénération du cerveau est apparemment le dihexa ! A ce que j'ai lu ils ont détruit une bonne partie du cerveau de souris puis leur ont administré du dihexa et quelques mois plus tard non seulement leur cerveau était totalement réparé mais en plus elle étaient encore plus intelligente qu'avant.
https://nootropix.com/dihexa-story-science-experience/

Par contre j'ai pas encore essayé car c'est trop expérimental, y a eu encore aucun test sur les humains à présent et ils pensent que ca peut faire grossir une tumeur plus vite si on en a une au préalable. Du coup j'en reste à ma stack actuelle avant que plus de recherches ont été faites.

Pour le pire entre les stimulants et les benzo par rapport aux dégats sur le cerveau je dirais les stimulants, surtout qu'en général les gros consommateurs prennent par dessus des benzos en descente.
[Image: tumblr_mdg7hh6WRB1r54sp6o1_500.gif]
  Répondre
#5
Merci pour ta réponse. Perso mes problemes sont du genre risque de HPPD (je consomme des hallucinogenes assez souvent, jusqu'a une fois tout les 2j certaines semaine, avec quand meme des mois de pause), ca je pense qu'il n'y a rien a faire a part veiller et stopper toute prise si ca vient, mais un probleme ou j peux peut etre faire quelque chose c'est la depression. En effet depuis que je suis sous sub, c'est comme si j'étais en depression derriere mais content de facade  si ca fait du sens, et je pense qu'apres le sevrage ca va pas etre la joie. Il y a des nootropic pour ca a partt le 5htp ? Mon "words recall" est peut etre aussi un peu abimé a cause d'une seule période d'abus de MD sur 1 mois, mais je ne suis pas sur. La mémoire ca va, la concentration ca va encore aussi. C'est surtout l'aspect depression.

Globallement mon objectif et mon addicto est d'acc avec ça c'est d'arreter tout sauf les hallucinogene (sauf si j'experimente des cravings d'autre truc ou des problemes due aux hallucinogenes auxquel cas j'arreterais aussi les hallu). Vu ce que tu dis, il serait bien aussi d'arreter la clope, mais avec la clope electronique ca va etre dure.

Je me ferais un stack apres le sevrage en tout cas c'est prévu depuis longtemps. Et je vais me mettre aux plante, je me souviens avoir eu de bon resultats avec une infu de zornia latifolia (par contre j'avais du mettre tout le paquet, mais maintenant j'ai vu qu'ils font des extraits 25*), puis j'aimerais test la wild dagga 50* en infu qui avait déja donné de bon resultats fumé (l'extrait *50 par contre, les fleurs rien du tout).

La méditation par contre j'ai abandonné. Encore, quand je trippe ca arrive de partir en mode spirituel, mais sans rien, je ne suis vraiment pas assez patient ou je m'endors.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#6
Contre la dépression, ce que je trouve efficace c'est lion's Mane (celui qui a subit la double extraction eau chaude + ethanol me semble plus efficace), aniracetam + cholinergique soit alpha gdp choline soit citicholine (il est important de prendre une source de choline avec les racetams car ils créent une carrence justement en choline et celà peut donner lieu à des migraines à force), uridine, L-thyrosine, huile de poisson ou de krill (Le mieux est de prendre de l'huile de poisson de très bonne qualité, perso je prends de l'huile de krill NKO original).

Tiens sinon j'ai oublié de préciser que avant de me mettre aux nootropics je suis passé par la case psychiatre et sérieusement bon courage pour se soigner de la dépression avec ces gens là, tout ce qu'il faisait c'est me donner de plus en plus de ses saloperies (paroxetine, tercian) et ca m'a plus foutu dedans que aidé, j'ai vite compris que notre belle médecine classique était totalement incompétente face à la depression, la médecine alternative m'a bien plus aidé !
[Image: tumblr_mdg7hh6WRB1r54sp6o1_500.gif]
The following 1 user Likes Magicarpe's post:
  • no_id
  Répondre
#7
Je ne t'en parle pas. J'ai eu une mauvaise réaction d'un an et demi avec baisse de la libido incluse a cause du seroplex en 2011. J'avais des symptomes typique du genre "attaque serotoninergique" mais ils te prennent de haut en disant "c'est la depression qui revient"... Et apres pourtant vont dire "on ne peut pas juger de ton état tant que tu as une molécule - quand elle est illégale bien sur- dans le corps". Va chercher la logique.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
The following 1 user Likes no_id's post:
  • Magicarpe
  Répondre
#8
Super retour d'xp, merci ! (je me demande d'ailleurs si on ne va pas ouvrir une section spécifique pour ce genre de post)

T'as l'air bien calé en Nootropics et on manque pas mal d'infos a ce sujet sur le fofo, si t'es chaud patate tu peux faire un article a leur sujet Wink
  Répondre
#9
(18/03/2018 15:37)Cookies a écrit : Super retour d'xp, merci !  (je me demande d'ailleurs si on ne va pas ouvrir une section spécifique pour ce genre de post)

T'as l'air bien calé en Nootropics et on manque pas mal d'infos a ce sujet sur le fofo, si t'es chaud patate tu peux faire un article a leur sujet Wink


Oui, pourquoi pas, je le ferais à l'occasion.
[Image: tumblr_mdg7hh6WRB1r54sp6o1_500.gif]
The following 1 user Likes Magicarpe's post:
  • Cookies
  Répondre
#10
(18/03/2018 00:06)Magicarpe a écrit : Bonjour à tous.

Je suis plus trop actif ici, je l'étais plus par le passé ... Pour cause j'ai perdu mon enthousiasme pour les drogues et casiment arrêté sauf à quelques occasions ca m'arrive de consommer un peu.

Je vais récapituler mon passé avec les drogues.

de 14 à 18 ans : tabac, weed et alcool un peu la semaine mais principalement le week-end, je découvre les champignons à 17 ans.

de 18 à 21 ans : je perds mon intérêt pour la weed, j'en consomme beaucoup moins, je test pas mal de RCs que je consomme occasionnellement (mephedrone, butylone, methylone 4-FA, 2c-b, 2c-c, 2c-d, amt) je me défonce également aux médocs sans ordonnance (codéine, dxm, dph) et avec ordonnances (lexomil, xanax, rivotril), je découvre également pas mal d'autres drogues (coke, lsd, methamphetamine, speed). Vers 19-21 ans je consomme pas mal de speed, desfois j'enchaine plusieurs semaines mais je fais des seuvrages volontaires desfois histoire de ralentir la dépendance. En gros c'est un peu la période de ma vie ou j'ai fais le plus le con avec les prods, je m'étais déscolarisé à 19 ans et je travaillais pas ni rien du coup je pensais que à me droguer et j'avais sombré dans la dépression.

de 21 à 25 ans : Vers 21 ans je décide de reprendre ma vie en main, je me bat pour sortir de la dépression, j'arrête presque tout pendant 1 an, même les cigarettes et l'alcool c'est fini, je me procure juste de la ritaline et du modafinil à quelques reprises parce que j'essaye de reprendre mes études  ... Vers 22 ans je fini par trouver une école qui veut bien de moi, ca m'arrive me droguer de temps en temps mais j'y vais molo un peu de 2c-c desfois le week-end car c'est le psychédélique le plus soft, sinon desfois un peu d'oxycodone, tramadol ou de ritaline pendant 1 an, je suis presque sortis de la dépression. Vers 24 ans je rechute plus ou moins en me mettant à consommer pas mal d'oxycodone, hydromorphone, héroine, fentanyl un peu d'autres rc's comme la mxe ou toujours le 2c-c, pas mal d'alcool, du speed de la coke et ritaline aussi pendant environ 1 an. Pendant cette période je ressombre dans la dépression mais commence à mieux la gérer je remarque que le sport, le thé vert et les nootropics (piracetam + choline) m'aident bien. J'ai plus consommé de psychédéliques non plus après mes 25 ans car ca me fait trop partir en vrille desfois.

de 25 à 28 ans: Je fini mes études et cherche un job, je continue de me battre contre la dépression et mes angoisses, ma consommation de drogue est casiment nulle, un peu d'alcool desfois sans abuser ou du tramadol quand je mets la main dessus, je fais pas mal de sport (course à pied) et commence à maitriser les stacks de nootropics (alcar, citicholine, aniracetam ou oxiracetam) après m'être pas mal renseigné. Vers 26 ans je trouve un job qui me plait plutôt bien mais souffre toujours d'angoisse et d'anxiétée sociale, je continue la course à pieds et améliore ma stack de nootropics de fil en aiguille (dans cette période j'ai repris un peu d'oxycodone pendant une période de 2 mois mais que le week-end).

Présentement j'ai donc 28 ans, et j'ai enfin l'impression d'être en train de sortir de cette boucle infernale ... Ma consommation de drogues est toujours casi nulle, j'ai dû boire une 10ène de bières cette année 2018 comme alcool, j'ai desfois fais quelques écarts avec du tramadol sinon rien de méchant. Je continue le sport régulièrement et ma stack de nootropics me convient parfaitement, j'essaye également de manger plus sainement (plus de fruits et légumes). Sinon depuis quelques semaines je me suis mis à la méditation et WOUAH ca me fait un bien fou, c'est un peu comme si j'en avais eu toujours besoin mais que je ne le savais pas. Je voulais également préciser que ma ROA préférée est nasale (jamais essayé le plug ni l'IV )

Donc je vais faire un récapitulatif de ce qui m'a aidé le plus en espèrant que mon post serve un jour à quelqu'un Smile :

- Les petits sevrages après une consommation abusive, ils m'ont aidé à ne pas tomber dans les opiacés par exemple après une consomation régulière d'héro ou d'oxycodone de 1-2 semaines je faisais un sevrage de 1-2 semaines afin de faire baisser la tolérance et c'est pas encore trop douloureux à ce stade (même si après 2 semaines régulières d'héro j'en ai quand même chié pendant 3-4 jours).

- Le sport pour moi en particulier la course à pied, me fait énormément de bien, me permet de faire baisser mes angoisses, réduire mes envies de drogue, prendre confiance en moi sans compter les autres bienfaits connues de tous ... https://fitsmartyou.com/the-ultimate-fol...-it-works/

- Les nootropics ont été ce qui m'a aidé à me motiver à faire ce qui m'a permis d'aller encore mieux, par exemple le sport, étudier etc ... Ils augmentent mes aptitudes à apprendre de nouvelles choses et réparent ma mémoire qui était au préalable flinguée par les drogues, ils réduisent également énormément mes envies de consommer des produits ainsi que mes angoisses. Certains pourraient penser que se sont des drogues, mais non se sont pour moi des compléments alimentaires plutôt, sachant que par exemple, des études sur l'oxiracetam ont montré que c'était neuroprotecteur et moins toxique que du sel. Niveau dépendance elle est nulle aussi, après de longues consos j'ai desfois arrêté sans soucis, ca fait maintenant bien 3-4 ans que je consomme des nootropics et  j'ai que des effets positifs à noter !
Voici ma stack actuelle que je consomme depuis 6 mois et je vais de mieux en mieux; car elle répare les dégâts causés par les drogues et la depression sur mon cerveau : https://www.braintropic.com/ngf-nerve-gr...tor-stack/


- Les passions, trouver des choses prennantes qui prennent plus d'importance que les drogues pour nous, par exemple avant pour moi c'était la programmation, en ce moment c'est énormément la crypto monnaie.

- Avoir une vie stable, il faut essayer de se réveiller plus ou moins à la même heure tous les jours et à des horaires matinaux est très important, la période ou je passais mes journées à la maison sans emploie ce qui m'a fait également beaucoup de mal était que je me réveillais vers 14 h tous les jours. Avoir mes petites habitudes m'aide aussi à me stabiliser.

- L'alimentation, essayer de ne pas manger trop de saloperies et avoir une alimentation saine, manger la bonne dose journalière de fruits et légumes afin d'avoir le bon apport voir des compléments en vitamines qu'on pourraient associer à la stack de nootropics. L'horaire des repas est important aussi, le mieux est d'essayer de bien manger le matin et le midi et légé le soir.

- Contrôler ses fréquentations, c'est même pas une histoire de consommation de drogue ou pas pour moi, c'est juste qu'il faut éviter de fréquenter les "gens à problèmes", ceux qui font que de la merde et essayent d'entrainer les autres avec eux et se plaignent à longueur de temps sans jamais se remettre en cause. Il vaut mieux parfois être seul que mal accompagné.

- La méditation, c'est ma dernière découverte et je dois dire c'est un peu comme avoir découvert la pièces manquante du puzzle ! Ca me procure un plaisir un peu comparable aux opiacés et me permet de bien me vider l'esprit. Cette video et chaine youtube m'a permis de me lancer https://www.youtube.com/watch?v=8FLWcQAo2Ys.


Bon voilà, c'est un peu tout, après peut être que certains ne seront pas d'accords avec certaines choses, mais de par mon expérience personnelle, tout ceci m'a énormément aidé à m'en sortir.

Désolé si y a des fautes d'orthographe et de grammaire (flemme de me rélire).

PEACE LES JEUNES QUILLES. Angel



Logique! Merci beaucoup.
  Répondre
#11
Bonjour à tous,

j'ai des problèmes similaires d'addictions depuis plusieurs années et je n'arrive pas à m'en sortir.
Je cherche désespérément un bon psychologue qui pourrait m'aider.
Le problème est que j'habite en Allemagne et mon allemand n'est pas assez bon pour faire une thérapie en allemand.
Je sais qu'il existe des psychologues qui proposent des thérapies par Skype mais jusqu'à maintenant, je ne suis pas arrivé à en trouver un de bon.
Est-ce que que quelqu'un connaîtrait ici un bon psychologue pour les addictions?
Un grand merci d'avance.

Manu
  Répondre
#12
J'ai pratiquement réussi à arrêter clope + les joints ! Je suis contente j'ai vraiment bien diminué.
Je me suis mise à la e-cigarette et j'ai appris qu'on pouvait vapoter du canna sans thc du coup j'ai testé. Bon, forcement c'est moins fun, pas de défonce, pas d'effet psychotiques parce que c'est seulement du CBD mais moi qui ai souvent mal au dos et qui fumait pour atténuer la douleur je suis satisfaite.
Pour le moral je suis toujours sous alprazolam mais j'en prends seulement quand je suis en rechute donc bien moins qu'avant.
Magicarpe c'est génial d'être sorti de tout ça, tu reviens de loin !
  Répondre
#13
Coucou tous le monde  !

Je suis consommateur régulier de kratom depuis de nombreuses années.

Juste une question concernant les nootropiques, où peut 'on s'en procurer des nootrop (efficacité reconnue)  ?? avec ou sans ordonnance ? 

Dans l'attente de vos retours , merci !!
Il y a une lumière qui ne peut jamais être éteinte, elle est à l'intérieur de vous , c'est vous. Angel

Deux vérités opposés peuvent exister simultanément dans le même espace, c'est la divine dichotomie.
  Répondre
#14
Règles du forum a écrit :* Pas de vente ou de demandes d'achat, quelque soit la substance.


A la prochaine tentative on sera obligé de te mettre un avertissement. Je t'encourage à lire les règles du forum soi-dit en passant, elles sont disponibles ici.
Bonne soirée à toi
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Crois pas qu'tu peux partir sans payer l'addiction...
  Répondre
#15
(02/03/2019 18:11)snap2 a écrit :
Règles du forum a écrit :* Pas de vente ou de demandes d'achat, quelque soit la substance.

A la prochaine tentative on sera obligé de te mettre un avertissement. Je t'encourage à lire les règles du forum soi-dit en passant, elles sont disponibles ici.
Bonne soirée à toi



Ce message est pour moi?
  Répondre
#16
non il parle de jerem38 qui a demandé ou on peut ce procurer des nootropics le modo pense que c'est de la drogue..
  Répondre
#17
Oui je parlais bien à Jerem38.
Les nootropiques peuvent être considérés comme des drogues parce qu'ils ont une activité neuronale. De plus une grande quantité de shops où l'on peut se procurer des nootropiques vendent aussi d'autres research chemicals. Et finalement on ne demande pas de nom de site pour acheter des produits ici. Il est possible de faire des retours sur les smartshops ici mais en aucun cas faire des demandes pour trouver des produits. Psychonaut est un espace de discussion et de RDR sur les psychotropes et non pas un lieu de demande de plans drogues.
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Crois pas qu'tu peux partir sans payer l'addiction...
  Répondre
#18
(13/02/2019 16:07)nuelmaem a écrit : Bonjour à tous,

j'ai des problèmes similaires d'addictions depuis plusieurs années et je n'arrive pas à m'en sortir.
Je cherche désespérément un bon psychologue qui pourrait m'aider.
Le problème est que j'habite en Allemagne et mon allemand n'est pas assez bon pour faire une thérapie en allemand.
Je sais qu'il existe des psychologues qui proposent des thérapies par Skype mais jusqu'à maintenant, je ne suis pas arrivé à en trouver un de bon.
Est-ce que que quelqu'un connaîtrait ici un bon psychologue pour les addictions?
Un grand merci d'avance.

Manu



http://drdanvelea.fr/contact/ Une amie s'était faite suivre par ce gars qui est un expert dans son domaine apparemment mais je ne sais pas si ses consultations peuvent être faites par Skype
  Répondre
#19
Je pense que le mieux serait d'essayer de s'en sortir soi-même avant de consulter un psychologue.
Bien que les arnaques deviennent de plus en plus nombreuses avec les thérapies en ligne.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Drogues & oreille (interne?) Ubik012 11 241 19/01/2019 19:23
Dernier message: Indica
  Demande de conseils, et peur Kyran 8 267 20/12/2018 21:09
Dernier message: Ubik012
  Question classique : pouvoir arreter un trip qui part mal. no_id 57 1,347 02/04/2018 14:51
Dernier message: no_id
  Extrasystoles + drogues = risque ? Powakl 3 136 16/01/2018 10:17
Dernier message: Powakl
  Drogues et modification de l'oreille interne Laura Zerty 49 6,587 15/01/2018 19:20
Dernier message: no_id
  plasticité du cerveau et les drogues (Suite HS depuis le sujet de la semaine ) GuyGeorge 27 490 14/01/2018 11:00
Dernier message: Laura Zerty
  Drogues et acouphènes Laura Zerty 30 5,869 11/05/2017 13:40
Dernier message: intra
  Réduire la dépendance par les jeux Percheman 6 476 23/01/2017 16:26
Dernier message: Saxifrage Russel
  Ma première prise de LSD => Des conseils ? AlphaD 47 3,321 17/06/2016 07:21
Dernier message: Artisan de Liberté
  Aide pour mieux gérer pour ne pas faire comme l'an passé ! Doggysnow 6 980 13/08/2015 10:04
Dernier message: CelestialOwl

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)