[MXE] La Grande Spirale
#1
Un trip qui remonte à 2016. Mes souvenirs sont assez imprécis, mais une ou deux scènes reviennent avec une acuité extraordinaire.
 
Dose : autour des 30mg, peut-être qu’il y a eu un redrop de 20mg je ne suis plus sûr.
 
Set : C’est l’hiver, c’est pas la joie , je ne trouve pas la force au quotidien de manifester l’écoute et la bienveillance dont j’aimerais faire preuve, tout enfermé dans ma coquille. Je me suis rendu à l’autre bout du pays, chez un ami de coeur, pour me changer les idées.
Setting : Un petit studio, un matelas sur le sol, des leds et de bonnes enceintes, que demander de plus pour un trip disso ?
 
La musique qui dirigera le trip : https://www.youtube.com/watch?v=r1vXmY5Bf5I
 
1. Descente
 
Peu après consommation, on s’allonge sur le matelas, l’ambiance est aux massages et câlins. Très vite, j’ai une forte sensation de descente en moi-même. Je ne comprends plus très bien ce qu’il se passe, l’anesthésie me gagne et la chaleur de mixie m’enveloppe. Il me devient impossible de communiquer (verbalement ou non) avec mon ami. Je finis par blottir ma tête contre sa poitrine, j’entends ses battements de cœur.
Plus que ça, j’entends tout son corps, et rapidement les frontières de la peau semblent disparaître. Chair à chair, les pulsations de son cœur grandissent, grandissent, jusqu’à occuper tout l’espace. Je suis complètement emporté par un flux descendant, régressif. Les paupières closes, tout m’apparaît rose chair, nimbé d’une douce lumière. En contre-jour viennent se dessiner mes peurs et angoisses, je les entends avec ma voix à moi raconter leurs boucles habituelles, mais elles se retrouvent vite emportées au loin, balayées par les perceptions qui m’envahissent. Sensations et réflexions fusionnent, mes pensées se précipitent et de cette étrange chimie de l’esprit surgit le fil rouge de mon histoire personnelle, que je ne peux parcourir que dans un sens, vers les origines.
 
2. Matrices
 
Je flotte. Il y a un coeur qui bat, à la fois partout et très loin au-dessus. J’entends le flux sanguin, les liquides, bruits sourds en mouvements. Une musique déformée, une lumière rose et rouge, et une incroyable sensation de sécurité. Rien ne peut m’arriver, je suis en symbiose avec un univers parcouru d’une seule et même intention d’amour. Maman !
Mais le mouvement ne s’est pas arrêté. Le faisceau de ma conscience semble parvenu à sa plus simple expression, un acte de connaissance pur embrassant l’expérience qui me traverse, suivant le fil rouge au bout de son récit. Je me regarde devenir de plus en plus petit, petit et indifférencié, chair accrochée à la chair, identique à l’être-monde qui me construit, et soudain il n’y a plus de « je » mais un « nous », et ce « nous » est observé par « cela ».
« Cela » contemple l’univers, et tout s’étrécit encore, et il y a les cellules et les poussières, la chair et les étoiles, et partout cette même énergie de cohésion qui maintient tout ensemble, parcourue d’une intention d’amour, et ce qui regarde le fil rouge devient le fil rouge, et ce fil s’entortille, altérant les dimensions, entraînant l’univers dans ses circonvolutions, et soudain le regard voit au-delà du vécu, et c’est une grande spirale d’or et de rouge embrassant toute vie, toute existence.
 
3. Montée
 
« Ce qui regarde » parcourt à l’envers cette spirale transpersonnelle et s’identifie à des expériences, des incarnations, d’autres vécus issus d’autres époques, et le regard s’élargissant, la temporalité devient floue, passé et futur semblent se confondre en un vaste présent.
Mais tout va trop vite, et subitement le flux s’inverse, le fil entreprend de se dérouler, et c’est une puissante onde d’amour qui vient investir le fuseau de mon existence de manière renouvelée. Ce qui est moi devient d’abord poussière puis cellule puis fœtus, et je suis mis au monde par la musique, entouré de bras aimants. Un peu désorienté, je crois m’être redressé, la conscience encore à demi-fusionnée avec l’univers, et c’est un simple « bonjour » de bonheur qui me vient aux lèvres, seule façon de saluer à la fois l’univers qui m’accueille, mon ami que je retrouve à l’instant et moi-même qui vient de… naître ?
 
S’ensuivent de nombreux autres « bonjour » et des larmes de joie absolument fébriles, je baigne dans un sentiment d’unité sans fin, toute énergie dénouée et l’esprit libre, en effervescence. L’identification complète avec mes émotions, mes pensées et mon corps prendra quelques dizaines de minutes. Une partie de moi refuse cette identification et voudrait rester dans un état de non-séparation, mais les longs textes d’avertissement sur le danger de trop s’attacher aux extases spirituelles me reviennent en mémoire.
Je n’ai plus trop de souvenirs de la redescente, la stimulation de la MXE aura probablement prolongé mon état de fébrilité un peu plus que nécessaire. Le retour sur terre sera bienvenu, et chaque respiration me ramenant à la réalité me laissera un peu plus ambivalent : quelle valeur accorder à cette expérience, née de la prise de drogue ? Qu’est-ce que cela vaut, à côté des fruits de la discipline dans la pratique de la méditation, la conscience éclairée d’une véritable lucidité ?
 
Conclusion
 
Je suis tombé une fois sur les termes « surfer sur la fractale » quelque part sur le forum, moi qui me demandait ce que ça voulait dire je crois que j’ai été servi ! J’ai d’autres expériences de mort-renaissance à mon actif, mais aucune aussi claire et intense, surtout avec un dissociatif. Une période assez agréable de stabilité émotionnelle s’en est suivi, avec une profonde envie d’offrir le meilleur de moi-même à mon entourage. Ca n’a pas duré longtemps, j’ai vite été rattrapé par les soucis du quotidien, n’ayant pas mis en place un travail d’intégration et d’application de ce vécu émotionnel intense.
Merci si vous avez lu, même en diagonale. Une pensée particulière et émue aux psychonautes qui nous ont quitté, peut-être pour mieux se recroiser dans la grande spirale...
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"

  • Aiskhynê, Indica
Répondre
#2
Super trip, très bien narré !

Ça donne envie, je n'ai jamais pu goûter à la MXE et ça avait l'air plutôt cool, malgré l'effet stimulant résiduel. Pour la question que tu te poses, je pense que toutes les expériences sont bonnes à prendre, tant que ça te fait comprendre des choses et avancer.

Mes parents m'ont toujours fait chier en me disant que c'était de la triche, que ça allait abîmer mon corps astral...

J'pense qu'il faut arrêter de vouloir placer les expériences obtenues par la méditation sur un tel piédestal. L'important c'est de vivre des choses avec ou sans drogues, qui nous apportent quelque chose sur le plan personnel ou spirituel et qui font avancer dans tous les cas, ou apportent une récréation saine qui apporte un bénéfice d'apaisement les jours suivants sans conséquences particulières. Enfin ce n'est que mon avis !

Rip oui... Ça fait bizarre, c'est pas la première fois, mais ça fait toujours bizarre... Comme tu dis je pense pas que ce soit fini pour eux, ni que les personnes qui leurs ont été proches ne les reverront plus, mais chacun ses croyances. En tout cas j'espère que ça ira pour eux. Je ne peux que vous donner mentalement tout mon soutien. Courage !
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.

  • Tridimensionnel
Répondre
#3
Merci du retour.
Mes conclusions rejoignent les tiennes, chaque expérience vaut son pesant de cacahuètes, l'important c'est que ça nous fasse avancer. Mais justement, même si ces moments intenses nous transforment, ce sont des modifications trop souvent éphémères qui ne corrigent pas notre inertie individuelle (le fameux "chassez le naturel et il revient au galop"), à la différence d'une pratique spirituelle disciplinée sur le long terme. Oublions pas qu'il s'agit d'expériences puissantes qui ne sont pas systématiquement sans conséquences. ^^'
Et je suis d'accord qu'il ne faut pas placer les expériences méditatives sur un piédestal, c'est même le but inverse de la pratique.
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"

  • snap2
Répondre
#4
Citation :Je ne comprends plus très bien ce qu’il se passe, l’anesthésie me gagne et la chaleur de mixie m’enveloppe
salut, je n'ais pas tout lue , mais j'ais bloquer là dessus, y'a pas d'annesthesie avec la mxe!

ça doit être autres chose.
rave génnéral! Big Grin

"it is a very fine line between clearheadedness and insanity with this compound".


 
Répondre
#5
Comme tu le souligne Biquette, le "problème" de ces expériences et le fait qu'il soit assez rare qu'un trip (aussi significatif et profond soit-il) ait un impact positif durable, c'est qu'il n'implique pas de discipline . J'imagine que pour vivre des expériences comparables sans produit, cela nécessite des années de pratique quotidienne, chaque minute de pratique (que ce soit la méditation, la pleine conscience, des exercices de respiration, des contemplations philosophiques...), c'est une minute qu'on consacre en toute conscience à notre spiritualité . 

Je pense que dans le cas d'une personne qui méditerait de façon assez assidue pour partir aussi loin, le temps qu'il a passé a pratiquer pour atteindre  cette expérience est bien plus bénéfique que l'expérience en elle-même .

Avec les hallucinogènes, j'ai l'impression que c'est un piège à ne pas négliger que de confondre un bien-être chimique issu d'un afterglow avec une avancée d'ordre spirituelle . De mon expérience en tous cas, surtout avec les tryptamines et les dissos, je vais ressentir un afterglow qui me donne l'impression d'avoir avancé, alors que non, c'est un reste de bien-être chimique .

Je pense  que l'expérience en elle-même a rarement une grande "valeur ajoutée", de plus que l'expérience elle-même . Ca fait très cliché de dire que le chemin a une valeur égale à la destination (sinon plus), mais je trouve ça particulièrement vrai dans ce domaine . Je ne dis pas que l'XP psychédélique en peut pas avoir de valeur, mais souvent j'ai l'impression qu'elle est bien travaillée en amont .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 

  • Biquette
Répondre


Topics apparemment similaires...
  [Mixie] La grande tentatrice dogrulez 8 1,986 28/10/2013 18:38
Dernier message: 190BPM
  Survoler la dark-spirale Le Russe 3 2,380 28/08/2013 08:55
Dernier message: Sludge
  375mg la grande friteuse! lefeusombre 7 1,336 11/01/2012 19:51
Dernier message: psycho-DX
  TR: DXM, Abus : La grande Illusion SchnellSchnellBryan 7 3,108 28/09/2011 02:40
Dernier message: 3333333



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

à propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'autosupport francophone dédiée à l'information et à la réduction des risques sur l'usage des substances psychoactives.

              Quick Links

              User Links