S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[MDMA+LSD+CANNABIS] Candy flipped, Machinescape

#1
Substance: LSD + Mdma + Cannabis

Dosages:4 paras de Mdma pour total de 400mg, 4 cartons de LSD au dosage inconnu, 2 joints

Corpulence: 78Kg

Experience: 1 trip au LSD, 2 trips à la mdma

Set: Une mauvaise journée, mais un bon début de soirée avec une amie, M

Settings: D'abord en ville puis chez moi. La notion du temps est très compliquée durant ce trip, les horaires seront arrondis et aproximatifs.


Contexte:

C'était un vendredi, fin de semaine durant une journée compliquée et assez négative (Trottinette électrique fissurée et voiture vandalisée). Ayant envie de me changer les idées, je décide de sortir et vais boire un coup en ville pour oublier cette journée plutôt catastrophique.
Une amie, que j'appellerais M ici, se propose de venir me rejoindre et se changer les idées autour d'un verre dans un de mes bars préférés de ma ville. Une fois rejoint, nous sommes donc sortis et installés au bar a une table autour d'une bonne bière. C'est là que l'idée d'un Candy Flip nous viens à l'esprit, depuis le temps qu'on en parlait, ça allait être ce soir.


Premières prises:

On décide de suivre la "procédure" recommandée pour un candy flip, prendre d'abord le tonc de L, puis durant le plateau prendre la Md. Nous prenons alors tout content nos cartons de L respectifs entier et accompagnés d'une super tranche de charcuterie.Mon colocataire P, me contacte alors pour lui donner 4 paras de Md pour son concert techno du soir. Il nous rejoint alors 20 minutes plus tard, entre quelques discussions avec mon amie.

J'en profite alors pour faire les nôtres, que nous prendrons plus tard. Étant un combo de substance, je réduis le dosage des paras et j'en fais de léger à 0.06 pour mon amie et 0.08 pour moi, tandis que je prépare les autres avec un dosage "Rdr" pour mon coloc.
Il part juste après, nous laissant alors seuls avec notre deuxième bière bien corsée. Il est alors environ 23 h, et nous décidons alors de passer au bar en bas de chez moi se prendre une pinte de thé glacé maison, pour pouvoir éponger et se faire plaisir durant la montée du L. Vers minuit, notre double thé glacé à la moitié, nous prenons alors notre para de md respectif, ainsi que 2 cartons de L en plus, ne sentant pas la montée. Une fois nos verres finis, on décide de se poser dans un petit parc bien isolé, avec une vue sur la ville et ses lumières.

Montée:
Une fois posés dans le parc, sur des marches, on décide alors de rouler, et de profiter de la vue. Nos sens semblent alors un peu plus maladroit, plus légers. On fume et rigole très fort, profitant du spectacle que nous offre la vue. La salle de concerts illuminée, on pense à mon coloc qui doit aussi profiter de sa soirée. On prévoit de se balader en ville, profiter des effets. Une fois le join fini, on décide de repasser chez moi déposer nos affaires et prendre de quoi mieux se couvrir.
On se prend alors par le bras pour déscendre la rue, la md semble alors monter un peu, on se sent assez joyeux, enhivrés et posés. On arrive alors à mon appartement, nous nous déchaussons et partons s'installer dans le canapé avec un verre d'eau. Je vois alors mon coloc, déposer une amie à lui complètement déchirée dans le canapé à côté, et s'affaler telle une poupée dans notre sofa, totalement endormie. Mon amie et moi-même explosons de rire. L'euphorie est bien présente, et les effets du LSD commencent à apparaitre, comme si l'avion pour le trip venait de décoller. Mon coloc part alors enfin au concert, nous laissant alors M et moi dans notre canapé, avec une inconnue en plein sommeil sur celui d'en face.

Plateau, Redrop et Abus:
Les effets de la MD et du LSD commencent à bien-être arrivés. On redécouvre totalement mon appartement, les murs bougent, les posters prennent vie et sont animés de vagues et grossissement, comme s'ils vivaient et bougeaient de leur propre volonté. Les effets empathogènes montent très vite aussi, mon amie et moi rigolons très fort, on décrit toutes nos hallucinations.
On se fait un câlin, puis on remarque nos pupilles très dilatées. On rigole encore plus et prend des photos. C'est là que l'abus se fait présent, et sous l'impulsion, je prépare alors un nouveau para pour elle et moi. Ce coup-ci, je les dose un peu plus fort, quelque chose comme 0.1 mg. Nous les prenons ensemble, puis continuons de tripper.
Les souvenirs de cette partie du trip commencent à être plus flous. Nous sommes parti dans la salle de bain nous regarder dans le miroir. Notre regard semblait être aspiré par nos pupilles, mon visage se mouvait et semblait se métamorphoser en une version de moi-même reptilienne. Apeuré par cette vision, et conscient de la possibilité de bad, je décide de vite détourner mon regard et de revenir dans le canapé pour rouler et regarder un clip que nous passons toujours en soirée depuis notre première fois sous L. Pour fêter ça, je décide de prendre un 3 ème para à 0.08, et un 4 ème carton de LSD.


Death of The soul, Infinite Church:



Je mets alors notre musique rituelle, "le flipper", notre kif de soirée pour bien se mettre et fumer notre join. Le temps est totalement distordu, les minutes passent alors à une vitesse folle, et au moment où je mets la vidéo sur play, je commence à sentir une montée plus forte et intense que toute celle de cette soirée. La vidéo est comme un délice, les visuels sont magnifiques et la musique fait écho au plus profond de moi. je me sens comme transporté par la musique.
je phase sur les quelques visuels trippy de la vidéo. Une fois le clip fini, mon amie décide d'aller fumer une cigarette au balcon. Je lui dis que je ressens énormément la montée, une vague de chaleur m'envahis. Je décide sur une impulsion de me prendre un dernier para, à 0.14 mg.
Conscient du risque auquel je m'expose et à la Rdr que j'envoie allègrement chier. Une fois fait, je rejoins M sur mon balcon, me disant alors que l'église visible depuis ici "débande" et se gondole. Avec difficulté, je me lève et vais alors la rejoindre.
Ce qui s'ensuit est la partie de mon trip qui m'a le plus marqué. Une fois sur le balcon, j'observe d'abord l'impasse en face de moi, avec une 3D en profondeur très étrange, des reliefs et des couleurs lumineuses et ternes en même temps, une vision très particulière, comme si j'etais dans une modélisation 3D de mon quartier. Je tourne ensuite la tête vers l'immeuble en face de moi. Les couleurs du panneau multicolor du kebab d'en bas se réfléchissent sur le mur, créant des motifs géométriques en rotation, changeant de couleur et vibrant au rythme de mon coeur qui bas plus vite que la normale.

C'est alors que je tourne ma tête vers l'église, m'attendant à voir la même hallucination que mon amie. L'église semble être aspirée vers un point infini, son image s'étirant vers ce point de non-retour. En s'étirant, le clocher se décompose dans le ciel en plusieurs couches de différentes couleurs, chaque couche étant décomposé elle-même en des motifs fractaux et kaléidoscopes. Je suis émerveillé et perturbé par cette vision, je relativise énormément et rentre alors très vite. Je prends alors conscience de la perche que je me suis pris et de son intensité. Les motifs de l'église restent gravés dans ma mémoire, alors que nous nous rasseyons dans le canapé.


Descente et seconde partie de la soirée:

Nous commençons à être un peu fatigué, surtout mentalement. On décide alors de se poser tranquilles dans ma chambre et sur mon lit. Il est alors 5h du matin. En tout cas sur mon reveil de chevet... La Mdma commence à redescendre, je me sens comme mélancolique, je sais que le trip prend fin et je commence à relativiser et comprendre mon voyage. Je regarde au plafond et continue de voir des motifs géométriques en rotation. Mes posters sont eux aussi animés, ceux de la série Stranger Things sont plutôt jolis malgré le monstre dessus. M quant à elle phase sur mes leds murales qui cyclent entre plusieurs couleurs.
On discute alors de nos ressentits. Elle n'a jamais vu de tels visuels en 3 prises de L . Elle semble perturbée par l'expérience. Je m'inquiète alors pour elle, ayant fait le possible pour que son trip se passe bien et qu'elle ne soit pas autant dans l'abus que moi. Je vois alors sur mon mur des trianges noirs, qui commencent à développer des genres de griffes. Plutôt oppressant.
Je décide de détourner le regard et de regarder M. Son visage était... très peu agréable à regarder. ses traits se creusaient, son visage semblait démoniaque, cadavérique. Je prends conscience que ce n'est que les hallucinations, probablement un ressenti négatif, et je décide de continuer à regarder le plafond. On discute sans s'arrêter. le temps ressentit et flou. On pense vivre 30 mns alors que seulement 5 s'en sont passés. Il est alors 7h04.

Fin du trip:

On trouve enfin un genre de sommeil de 7h à 10h30/11 h. Notre réveil est dur, dans la sueur et la fatigue mentale et physique. Je décide de me lever, aveuglé par le soleil. Le copain de M se propose de venir la chercher. On prend un café sur mon balcon pour se réveiller tranquillement, tandis que mon amie s'allume une cigarette. Je lance un regard à cette église, les souvenirs se superposant à la réalité, qui semble nous rattraper.
M part alors enfin vers 12 h, tandis que je vais prendre un bain, conscient de ce que j'ai pris et de l'importance de prendre soin de soi en redescente.
Je passerais la journée et la soirée qui suit sans dormir, ayant alors un concert. Je trouve le sommeil à 6h le lendemain, un dimanche, après 56h à être resté debout.


Morale et humilité:

Une semaine et quelques jours se sont écoulés depuis ce candy flip. J'en garde une très bonne expérience, tandis que M souhaite arrêter les drogues hors cannabis pour toujours. Je me suis pris une sacrée baffe, un rappel à l'ordre que ce genre d'excès est dangereux, que je m'en suis bien sorti, et que ce fut fatigant pour mon corps comme mon esprit.
Ce combo de drogue est très intense, et je ne recommande à personne de consommer autant que moi sans réelles précautions et sans dosage réfléchit. J'entame depuis une grande pause, pleins de souvenirs, de conscience et plus que jamais je souhaite réduire les risques et prévenir mon entourage par rapport à ce genre d'expériences. Je sors grandi de cette expérience, avec un rappel à l'ordre bien réel.


Merci d'avoir lu.
TRIP SAFE.


Topics apparemment similaires...
  Voyage introspectif Trip report truffes candy flip Asderuij 2 652 18/10/2020 18:51
Dernier message: Acacia
  [TR 6-APB / 1P-LSD] "Candy flip" => plus jamais comme çà lautgedacht 5 2,752 29/10/2015 16:30
Dernier message: lautgedacht
  MDMA-LSD-Cannabis-Poppers Doriaaan 8 2,678 01/03/2015 15:49
Dernier message: Doriaaan
  [NBome] [MDMA] Candy-flip *nbome* sous les étoiles. tristan02500 7 2,899 08/05/2014 20:29
Dernier message: Mr.G



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.