Le topic du jeûne
#61
Jeûne à l'eau de 5 jours prévu pour la fin octobre ! Je vais essayer d'écrire un "TR" ^^
Bienvenu sur psychonaut.com, forum d'auto-support dédié au psychédélisme et à la RDR (Réduction Des Risques) liés à l'usage de drogues.
Pour les nouveaux membres, venez vous présenter >ici< ! Vous trouverez les règles du forum >là<.

>[Erowid : plantes et molécules psychoactives] >[NeuroSoup : about harm reduction on drug use and psychedelism]
>[Technoplus : association RDR dans le mouvement techno] >[Scamlogs : vérifiez vos shops]
>[Mes trips reports] >[A propos du bad trip] >[Dessins] >[Dépression, dépendances, hôpital psychiatrique et régénération]
  Répondre
#62
Je fais un peu de pub à thierry casanovas mais il le mérite, réussir à attirer l'approbation d'un gars aussi critique que moi, ça a du mérite ^^

Une petite vidéo sur le jeûne.
[video=youtube;h_kG9O-COcI]https://www.youtube.com/watch?v=h_kG9O-COcI[/video]
  Répondre
#63
bb
  Répondre
#64
Un ptit doc arte des familles.

[video=youtube;4YJIJtGy1mA]https://www.youtube.com/watch?v=4YJIJtGy1mA[/video]

tartopom a écrit :Jeûne à l'eau de 5 jours prévu pour la fin octobre ! Je vais essayer d'écrire un "TR" ^^


Alors?
  Répondre
#65
Surement le mec doc Arte que proposé par Chaman : https://gloria.tv/video/8nFuAJhhWK7u4QkQnRNdCLsz9

Le jeûne a des facultés thérapeutiques étonnantes, notamment vis à vis du cancer, lorsqu'il attaque les gênes qui nous tuent à petit ou grand feu. Aussi le jeûne réduit les effets négatifs des chimiothérapies.

Un chercheur a mit au défi l'industrie pharmaceutique de proposer un cocktail médicamenteux offrant les mêmes résultats..!

Apparemment il faut au moins trois jours de jeûne afin que l'organisme élimine de manière significative nos toxines, et un quatrième jour pour que la faim ne devienne plus une souffrance. Je pense que je testerai cette pratique prochainement, j'avais déjà essayé un régime végétarien lors de deux phases d'un mois, mais sans remarquer d'autres effets qu'une perte de poids au niveau des matières grasses, et non des muscles.

A voir, l’exercice physique est conseillé chaque jour du jeûne, mais je ne sais pas si il est possible d'assumer une semaine de travail complète dans un état d'affaiblissement au début du jeûne, et même après, peut être qu'il y a un temps de récupération nécessaire, j'hésite à attendre des vacances pour tenter l’expérience.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#66
Salut les jeunes qui jeunent, j entame demain un jeune pour 10 jours ( jusqu a 3 ceremonies ayahuasca kles 25, 26 et 27 aout , laderniere a la casa jajaaj).

Vouici mon process:

J ai deja fait 7 jours complets et comme le 7eme jouyrs je petait la forme, je vais pousser a 10 pour cette fois, histoire de faire un groooos nettoyage de fond.

Aujourd hui c est prelavage : feuilles de bred, fleur de jamaique, de l ail de lail de lail, eau camnenelle gingembre, eau de coco et coco rapee. Ca devrait faire un prelavage du tube digestif, ensuite ce sera eau (ou infusion, je ne suis pas extremiste) et ... de l air Big Grin.

Ah si, petit bonus : j ouvre mon jeune cette nuit a 3h30 de matin avec une ingestion de 20 graines d HBW, histoire de voir le lever du jour dans de bonne conditions, je fermerai le jeun le 28 aout au matin en faisant l inverse (sans les graines d hbw) : eau de coco, puis coco rapee, puis verdures les jours qui suivent et premier poisson le week end qui suivra.

Je vais p`rofitwer de cette periode pour travailler les reves lucides egalement, vu que je laisse marie jeanne sur le banc. Je vaisd en profiter pour gratter un peu plus, faire du jardin, me balader sur des sentiers non apprivoise, en ouvrir certain, bref ca va etre genial. Ca me permettra de changer l huile du moteur, de guerir quelques plaies plus rapidement ( c est sympa un nouveau pètit chat ñais quand il te ramene des puces...)

Voila voila le p`rogramme en gros.
  Répondre
#67
C'est vrai qu'il y a de nombreux bienfaits au jeûne, mais faîtes gaffe quand même, comme avec tout, à ne pas en abuser... L'année dernière je suis tombée dans l'anorexie et je ne pesais plus que 35 kg à cause de plusieurs jeûnes ou privations, j'ai eu de gros problèmes de santé à cause des carences, problèmes cardiaques, fonte de la masse musculaire etc... Donc c'est pas non plus à prendre à la légère, déjà si vous voulez vraiment jeûner, faîtes le en période de repos et pas de travail, veillez à ne pas faire trop d'activité physique, et à boire beaucoup même si vous ne mangez pas.
The following 1 user Likes Chaaaaaa33's post:
  • snap2
  Répondre
#68
(28/06/2018 17:41)Chaaaaaa33 a écrit : C'est vrai qu'il y a de nombreux bienfaits au jeûne, mais faîtes gaffe quand même, comme avec tout, à ne pas en abuser... L'année dernière je suis tombée dans l'anorexie et je ne pesais plus que 35 kg à cause de plusieurs jeûnes ou privations, j'ai eu de gros problèmes de santé à cause des carences, problèmes cardiaques, fonte de la masse musculaire etc... Donc c'est pas non plus à prendre à la légère, déjà si vous voulez vraiment jeûner, faîtes le en période de repos et pas de travail, veillez à ne pas faire trop d'activité physique, et à boire beaucoup même si vous ne mangez pas.


Je suis entièrement d'accord avec toi.

Je connais des gens qui jeûne "pour le plaisir" aussi mais je pense qu'ils sont conscients des potentiels risques, et puis c'est leur vie après, je ne les juge pas. 

Pour ma part je n'ai jamais fait ça pour les bienfaits que ça apporte. J'ai frôlé l'anorexie a cause de la dépression. Enfin l'anorexie physique pas mentale. 

Mais j'ai une question à ceux qui jeûnent ici... Vous n'avez pas l'impression que c'est une mode? Une tendance ? Ou bien vous considérez ça comme une habitude qui est permanente dans votre vie ?
  Répondre
#69
Mes jeunes sont moins spirituels ils sont juste du au manque d’argent pour acheter à manger . Particulièrement insupportable en cas de foncedalle . Et des que j’ai a nouveau es sous ou un occaz de bouffer, je mange à m’en dégoûter
Bref le jeune on est pas fait pour ça ćest d’la une pulsion de mort ou de pauvrete
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#70
(30/03/2019 21:43)Indica a écrit : Mes jeunes sont moins spirituels ils sont juste du au manque d’argent pour acheter à manger . Particulièrement insupportable en cas de foncedalle . Et des que j’ai a nouveau es sous ou un occaz de bouffer, je mange à m’en dégoûter
Bref le jeune on est pas fait pour ça ćest d’la une pulsion de mort ou de pauvrete


Je te donne ma nourriture si tu veux... Sans problème. Tu n'auras plus à jeûner.
  Répondre
#71
(30/03/2019 21:43)Indica a écrit : Mes jeunes sont moins spirituels ils sont juste du au manque d’argent pour acheter à manger . Particulièrement insupportable en cas de foncedalle . Et des que j’ai a nouveau es sous ou un occaz de bouffer, je mange à m’en dégoûter
Bref le jeune on est pas fait pour ça ćest d’la une pulsion de mort ou de pauvrete


Je suis pas d'accord avec toi.
Déjà c'est vrai que la faim se fait particulièrement sentir lorsque tombe en situation de pauvreté, lorsque l'on est habitué à faire 2 repas par jour et qu'on en fait plus qu'1 seuil, parfois éparpillé par petit bout tout au long de la journée.

Quand au jeune en lui même, parfois le mental arrive à passer outre et comprends totalement le fait qu'on puisse ressentir une plénitude / purification en jeûnant. Après je suis pas un expert de la question, je ne sais pas si c'est vraiment bénéfique pour la santé. Encore que ça doit beaucoup dépendre des différentes manière de jeûner.

Tant qu'on ne se prive pas d'eau et que ça ne dure pas trop longtemps en tout cas j'y vois pas de graves inconvénients (même s'il faut rester vigilant à sa santé, et aux risques de carences).
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#72
il m'est déjà arrivé de me priver de nourriture en étant en détresse psychique. La sensation de faim et de faiblesse occultait heureusement la douleur spirituelle.
Néanmoins j'adore manger donc je n'ai jamais tenu très longtemps ^^
  Répondre
#73
(30/03/2019 21:43)Indica a écrit : Bref le jeune on est pas fait pour ça 


En fait c'est le contraire ! Nos ancêtres jeunaient régulièrement, justement car ils manquaient de nourriture, et cette "force" est encore inscrite dans nos gênes !Et je fais parti des personnes qui pensent qu'il faut entretenir cette force et réapprendre à jeûner ^^

J'ai essayé une fois, le deuxième jour était dur, le troisième était planant. Ensuite j'ai arrêté. C'était un jeûn total et j'ai fait ça un peu à l'arrache, au début je comptais pas dépasser les 3 jours, mais c'est dommage car c'est à ce moment que ça devenait spirituellement intéressant Wink
  Répondre
#74
(31/03/2019 00:12)Nin a écrit :
(30/03/2019 21:43)Indica a écrit : Bref le jeune on est pas fait pour ça 

En fait c'est le contraire ! Nos ancêtres jeunaient régulièrement, justement car ils manquaient de nourriture, et cette "force" est encore inscrite dans nos gênes !Et je fais parti des personnes qui pensent qu'il faut entretenir cette force et réapprendre à jeûner ^^

J'ai essayé une fois, le deuxième jour était dur, le troisième était planant. Ensuite j'ai arrêté. C'était un jeûn total et j'ai fait ça un peu à l'arrache, au début je comptais pas dépasser les 3 jours, mais c'est dommage car c'est à ce moment que ça devenait spirituellement intéressant Wink


Une force de ne pas bouffer ? Franchement je suis pas sûre... 
Faire des malaises après est un truc cool? On se sent léger sans manger, on "plane" un peu c'est vrai, mais de là à dire qu'il faut se remettre à jeûner comme nos ancêtres... Il faudra vivre dans des grottes comme eux aussi après nan?
  Répondre
#75
Tous les ordres que tu donnes à ton corps, manger à telle heure précise tous les jours de ta vie, par exemple, il les assimile.
Malheureusement, durant l'un de ces jours de ta vie, tu seras peut-être amenée à ne pas pouvoir te nourrir pendant un temps plus ou moins long, pour une raison ou une autre.
Bah ça va être dur. Alors qu'y a pas cent ans de ça, à l'époque où on vivait dans des grottes, il était fréquent que les plus pauvres ne mangent pas pendant plusieurs jours. Ne te crois pas à l'abri de la faim alors que tu as en toi un remède contre la faim. Le simple fait de ne sauter régulièrement un repas, ou de ne pas manger pendant un jour, fait travailler cette aptitude, en plus de te purger.
c'est juste mon opinion hein, on est là pour discuter j'espère, pas pour se gueuler dessus <3
  Répondre
#76
(31/03/2019 00:19)Acope a écrit : Une force de ne pas bouffer ? Franchement je suis pas sûre... 
Faire des malaises après est un truc cool? On se sent léger sans manger, on "plane" un peu c'est vrai, mais de là à dire qu'il faut se remettre à jeûner comme nos ancêtres... Il faudra vivre dans des grottes comme eux aussi après nan?


Bah techniquement, je sais pas si tu es au courant mais notre mode de vie actuelle est bien plus délétère pour l'environnement et d'une certaine manière aussi pour notre santé que celui de nos aïeuls. Si l'humanité avait le soucis de perdurer, elle ferait mieux de retourner à des habitudes plus simples oui.

PS: Je suis d'accord avec toi Nin.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#77
La diététique est un sujet très compliqué. Certes, notre mode de vie à trois repas/jours + grignotage est un rythme artificiel créant des sensations pavloviennes de faim sans vraiment de rapport avec nos besoins réels.
Néanmoins, se priver ponctuellement de nourriture met l'organisme dans un état de stress qui le pousse à accumuler des réserves par la suite. C'est ainsi qu'on trouve une propension à l'obésité dans la populations dont les proches aïeux ont connu des famines. Plus généralement, c'est pourquoi la plupart des régimes ne fonctionnent pas.

Prêter l'oreille à son rythme naturel et ses réels besoin est une bonne chose.

Par exemple, je sais maintenant faire la différence entre la faim créée par un abus de sucreries entraînant ensuite une brutale chute énergétique (un état de manque) et un besoin profond de manger des végétaux ou de la viande suite à des repas trop peu variés. Ce sont des sensations différentes.
  Répondre
#78
(31/03/2019 01:37)Tridimensionnel a écrit : Néanmoins, se priver ponctuellement de nourriture met l'organisme dans un état de stress qui le pousse à accumuler des réserves par la suite. C'est ainsi qu'on trouve une propension à l'obésité dans la populations dont les proches aïeux ont connu des famines. Plus généralement, c'est pourquoi la plupart des régimes ne fonctionnent pas.


Je pense que c'est essentiellement du à l'alimentation industrielle saturée en graisses et sucres et qui a tendance à se stocker en premier. 
D'ailleurs, un retour au jeûne doit évidemment s'accompagner d'une nourriture saine et non-industrielle.

(31/03/2019 01:37)Tridimensionnel a écrit : Prêter l'oreille à son rythme naturel et ses réels besoin est une bonne chose.


amen !
  Répondre
#79
(31/03/2019 01:52)Nin a écrit : Je pense que c'est essentiellement du à l'alimentation industrielle saturée en graisses et sucres et qui a tendance à se stocker en premier. 
D'ailleurs, un retour au jeûne doit évidemment s'accompagner d'une nourriture saine et non-industrielle.


Eh non ^^ les études sur les victimes de famines n'ont pas eu lieu dans un contexte d'alimentation industrielle saturée en graisses et sucres. De plus, les personnes qui font des régimes ont tendance à choisir des aliments dits "sains".
Néanmoins il est évident qu'une alimentation saine est bonne pour la santé. Je veux juste mettre en garde contre une pratique du jeûne tournée vers la performance et l'amélioration de capacités de résistance. Si le mental peut s'armer, je pense que ça dérègle par contre le corps en lui causant un grand stress.
  Répondre
#80
Oh d'accord :o
Finalement cela a surtout un intérêt spirituel et personnel à chacun.
(Et il est très conseillé de parler à son médecin avant d'entamer un jeûne.)
  Répondre
#81
(31/03/2019 01:00)Nin a écrit : Tous les ordres que tu donnes à ton corps, manger à telle heure précise tous les jours de ta vie, par exemple, il les assimile.
Malheureusement, durant l'un de ces jours de ta vie, tu seras peut-être amenée à ne pas pouvoir te nourrir pendant un temps plus ou moins long, pour une raison ou une autre.
Bah ça va être dur. Alors qu'y a pas cent ans de ça, à l'époque où on vivait dans des grottes, il était fréquent que les plus pauvres ne mangent pas pendant plusieurs jours. Ne te crois pas à l'abri de la faim alors que tu as en toi un remède contre la faim. Le simple fait de ne sauter régulièrement un repas, ou de ne pas manger pendant un jour, fait travailler cette aptitude, en plus de te purger.
c'est juste mon opinion hein, on est là pour discuter j'espère, pas pour se gueuler dessus <3


Je suis pas sûre que ce soit dur pour moi de jeûner non, disons que j'aurai dû mal à remanger après comme ça m'est déjà arrivé ^^ je serai trop purgée haha
Mais je gueule pas voyons :3 bisou sur ta joue x)

(31/03/2019 01:19)Xochipilli94 a écrit :
(31/03/2019 00:19)Acope a écrit : Une force de ne pas bouffer ? Franchement je suis pas sûre... 
Faire des malaises après est un truc cool? On se sent léger sans manger, on "plane" un peu c'est vrai, mais de là à dire qu'il faut se remettre à jeûner comme nos ancêtres... Il faudra vivre dans des grottes comme eux aussi après nan?

Bah techniquement, je sais pas si tu es au courant mais notre mode de vie actuelle est bien plus délétère pour l'environnement et d'une certaine manière aussi pour notre santé que celui de nos aïeuls. Si l'humanité avait le soucis de perdurer, elle ferait mieux de retourner à des habitudes plus simples oui.

PS: Je suis d'accord avec toi Nin.



Le soleil va s'éteindre un jour de toute façon, mais je ne sais pas si l'humanité sera encore là. Au pire les humains c'est pas une grande perte pour la planète. On a fait que de la détruire... 

Ceux qui manquent de nourriture dans le monde comme en Afrique du coup tu penses que ça aide l'humanité à perdurer ? Parce qu'eux le jeune il le pratique au quotidien.

(31/03/2019 01:37)Tridimensionnel a écrit : La diététique est un sujet très compliqué. Certes, notre mode de vie à trois repas/jours + grignotage est un rythme artificiel créant des sensations pavloviennes de faim sans vraiment de rapport avec nos besoins réels.
Néanmoins, se priver ponctuellement de nourriture met l'organisme dans un état de stress qui le pousse à accumuler des réserves par la suite. C'est ainsi qu'on trouve une propension à l'obésité dans la populations dont les proches aïeux ont connu des famines. Plus généralement, c'est pourquoi la plupart des régimes ne fonctionnent pas.

Prêter l'oreille à son rythme naturel et ses réels besoin est une bonne chose.

Par exemple, je sais maintenant faire la différence entre la faim créée par un abus de sucreries entraînant ensuite une brutale chute énergétique (un état de manque) et un besoin profond de manger des végétaux ou de la viande suite à des repas trop peu variés. Ce sont des sensations différentes.



Je suis d'accord avec toi! Quand j'étais petite j'avais des fausses faim et ouais clairement je ne savais pas écouter mon corps. Faut dire que mon père ne m'aider pas là dessus non plus, il faisait juste de me faire complexer.

Et se priver de nourriture est vraiment la pire chose à faire comme régime. Tu as envie de plein de trucs et après tu te jette dessus et tu reprends même plus de poids que tu en a perdu.

Ma mère a trouvé un régime qui fonctionne. Je le partage pour ceux qui veulent ^^ Il est assez curieux car contrairement à ce qu'on dit sur la consommation excessive de viande de nos jours, le régime consiste à manger un gros steak à presque tout les repas. Pas d'alcool, pas de sel et chaque jour il y a un menu différent a respecter. J'ai testé avec elle mais je sais pas si c'est parce que j'ai l'habitude de manger tout les légumes cuisinés, mais les épinards nature avec des céleris nature je ne peux pas. Je suis pas difficile pourtant mais c'est vraiment dégueulasse...
  Répondre
#82
Je me renseignerais sur le jeune grace a vous alors Smile
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#83
(31/03/2019 01:37)Tridimensionnel a écrit : La diététique est un sujet très compliqué. Certes, notre mode de vie à trois repas/jours + grignotage est un rythme artificiel créant des sensations pavloviennes de faim sans vraiment de rapport avec nos besoins réels.
Néanmoins, se priver ponctuellement de nourriture met l'organisme dans un état de stress qui le pousse à accumuler des réserves par la suite. C'est ainsi qu'on trouve une propension à l'obésité dans la populations dont les proches aïeux ont connu des famines. Plus généralement, c'est pourquoi la plupart des régimes ne fonctionnent pas.


Oui le jeune crée un stress pour l'organisme, mais c'est un stress positif, tout comme le sport. Non ça le pousse pas a accumuler des réserves par la suite. Notre corps a évolué pour être efficace en période de disette. Augmentation de la sensibilité à l'insuline, augmentation de l'autophagie (ton corps bouffe ses déchets en premier, les protéines mal repliées sont recyclées pour donner de l'énergie par exemple), diminution du stress oxydant, augmentation de la production de protéines chaperonnes (HSP70, permet de "réparer" les protéines mal repliées, aurai un effet anti maladie dégénérative), augmentation du système noradrénergique (plus grande vigilance, le corps puise plus dans les graisses).

Les nouvelles conditions, c'est la nourriture ad libidinum. On est pas encore cablé génétiquement pour se prendre du burger + glace dans la gueule sans en subir les conséquences. Le jeûne intermittent a notre époque est un moyen de lutter contre toutes les pathologies occidentales (obésité, hypertension, diabète de type II, maladies neurodégénératives, etc...). Il augmente l'espérance de vie chez les organismes unicellulaires, et les souris.
The following 1 user Likes GuyGeorge's post:
  • Xochipilli94
  Répondre
#84
(31/03/2019 10:46)GuyGeorge a écrit :
(31/03/2019 01:37)Tridimensionnel a écrit : La diététique est un sujet très compliqué. Certes, notre mode de vie à trois repas/jours + grignotage est un rythme artificiel créant des sensations pavloviennes de faim sans vraiment de rapport avec nos besoins réels.
Néanmoins, se priver ponctuellement de nourriture met l'organisme dans un état de stress qui le pousse à accumuler des réserves par la suite. C'est ainsi qu'on trouve une propension à l'obésité dans la populations dont les proches aïeux ont connu des famines. Plus généralement, c'est pourquoi la plupart des régimes ne fonctionnent pas.



Oui le jeune crée un stress pour l'organisme, mais c'est un stress positif, tout comme le sport. Non ça le pousse pas a accumuler des réserves par la suite. Notre corps a évolué pour être efficace en période de disette. Augmentation de la sensibilité à l'insuline, augmentation de l'autophagie (ton corps bouffe ses déchets en premier, les protéines mal repliées sont recyclées pour donner de l'énergie par exemple), diminution du stress oxydant, augmentation de la production de protéines chaperonnes (HSP70, permet de "réparer" les protéines mal repliées, aurai un effet anti maladie dégénérative), augmentation du système noradrénergique (plus grande vigilance, le corps puise plus dans les graisses).

Les nouvelles conditions, c'est la nourriture ad libidinum. On est pas encore cablé génétiquement pour se prendre du burger + glace dans la gueule sans en subir les conséquences. Le jeûne intermittent a notre époque est un moyen de lutter contre toutes les pathologies occidentales (obésité, hypertension, diabète de type II, maladies neurodégénératives, etc...). Il augmente l'espérance de vie chez les organismes unicellulaires, et les souris.


Ah ouais :o

Mais le fait que le jeune ait un effet positif sur le corps c'est tout le temps ou bien la santé mentale peut changer la donne ?
  Répondre
#85
(31/03/2019 10:46)GuyGeorge a écrit : Oui le jeune crée un stress pour l'organisme, mais c'est un stress positif, tout comme le sport. Non ça le pousse pas a accumuler des réserves par la suite. Notre corps a évolué pour être efficace en période de disette. Augmentation de la sensibilité à l'insuline, augmentation de l'autophagie (ton corps bouffe ses déchets en premier, les protéines mal repliées sont recyclées pour donner de l'énergie par exemple), diminution du stress oxydant, augmentation de la production de protéines chaperonnes (HSP70, permet de "réparer" les protéines mal repliées, aurai un effet anti maladie dégénérative), augmentation du système noradrénergique (plus grande vigilance, le corps puise plus dans les graisses).

Les nouvelles conditions, c'est la nourriture ad libidinum. On est pas encore cablé génétiquement pour se prendre du burger + glace dans la gueule sans en subir les conséquences. Le jeûne intermittent a notre époque est un moyen de lutter contre toutes les pathologies occidentales (obésité, hypertension, diabète de type II, maladies neurodégénératives, etc...). Il augmente l'espérance de vie chez les organismes unicellulaires, et les souris.


Je ne parle pas du stress au moment de la privation de nourriture (quant à dire si c'est vraiment positif de mettre son corps en état d'alerte... hmm, ça demande de définir ce qu'on entend pas "positif").
Je parle de ce qu'il se passe après. Pour l'accumulation de réserves (le processus est sûrement plus complexe que ça mais je n'ai pas les compétences et pas le temps de me pencher sur le sujet) j'ai lu ça dans un magazine nommé "Pour la Science" qui est considéré comme une très bonne source de vulgarisation, c'était un article sur l'épigénétique (ça montrait comment les descendants de personnes ayant subi des traumatismes avaient des gènes qui s'activaient différemment des descendants de personnes en bonne santé). Pour le propos sur le régime, je me base notamment sur cette vidéo :

(31/03/2019 11:52)Tridimensionnel a écrit :
(31/03/2019 10:46)GuyGeorge a écrit : Oui le jeune crée un stress pour l'organisme, mais c'est un stress positif, tout comme le sport. Non ça le pousse pas a accumuler des réserves par la suite. Notre corps a évolué pour être efficace en période de disette. Augmentation de la sensibilité à l'insuline, augmentation de l'autophagie (ton corps bouffe ses déchets en premier, les protéines mal repliées sont recyclées pour donner de l'énergie par exemple), diminution du stress oxydant, augmentation de la production de protéines chaperonnes (HSP70, permet de "réparer" les protéines mal repliées, aurai un effet anti maladie dégénérative), augmentation du système noradrénergique (plus grande vigilance, le corps puise plus dans les graisses).

Les nouvelles conditions, c'est la nourriture ad libidinum. On est pas encore cablé génétiquement pour se prendre du burger + glace dans la gueule sans en subir les conséquences. Le jeûne intermittent a notre époque est un moyen de lutter contre toutes les pathologies occidentales (obésité, hypertension, diabète de type II, maladies neurodégénératives, etc...). Il augmente l'espérance de vie chez les organismes unicellulaires, et les souris.


Je ne parle pas du stress au moment de la privation de nourriture (quant à dire si c'est vraiment positif de mettre son corps en état d'alerte... hmm, ça demande de définir ce qu'on entend pas "positif").

Je parle de ce qu'il se passe après. Pour l'accumulation de réserves (le processus est sûrement plus complexe que ça mais je n'ai pas les compétences et pas le temps de me pencher sur le sujet) j'ai lu ça dans un magazine nommé "Pour la Science" qui est considéré comme une très bonne source de vulgarisation, c'était un article sur l'épigénétique (ça montrait comment les descendants de personnes ayant subi des traumatismes avaient des gènes qui s'activaient différemment des descendants de personnes en bonne santé). Pour le propos sur le régime, je me base notamment sur cette vidéo :


The following 1 user Likes Tridimensionnel's post:
  • Indica
  Répondre
#86
Arte a fait un reportage très intéressant sur le jeune aux alentours de 2011 si je me trompe pas. Il revient souvent sur leur plateforme de VOD gratuite (et il était dispo y'a quelques semaines encore).

J'ai fais pas mal de recherches sur le jeune qui as piqué ma curiosité, et je vois que beaucoup de personnes racontent un peu tout et n'importe quoi a ce sujet. Dans un sens comme dans l'autre d'ailleurs (pro et détracteurs, un peu comme avec la weed quoi Big Grin ).
Si vous souhaitez creuser un peu en profondeur la question, je conseille ce livre:
Le guide complet du jeûne par Jimmy Moore et Jason Fung. Qui font l'effort de citer chaque étude dont ils parlent, et il en citent un sacré nombres.
Il aborde beaucoup la nutrition en général et est quand même très axé vers le diabète, mais ya beaucoup de choses intéressantes à lire pour qui n'est pas diabétique (et pas forcément besoin de l'être pour s’intéresser au sujet non plus Smile )


Il y a beaucoup de types de jeunes, et tous ne sont pas forcément très pertinents en fonction de ce que recherche le pratiquant (religion, santé, urgence médicale, curiosité etc... )

Perso je pratique du jeûne intermittent depuis quelques semaines (je mange une fois toute les 22-30 heures environ). J'ai pas de carences, je me sens bien (mieux) et finalement, malgré que je sois quelqu'un de base avec une tendance a la boulimie, je n'ai plus faim entre mes repas. Et je mange pas plus que ce que je ne mangeais avant pour un repas classique (mais faut savoir que je faisais pas non plus des petits repas, j'ai toujours mangé des grosses portions)

Bref, jeûner c'est pas forcément la misère, quand on le fait par choix ça peut être bien.
J'envisage de tester un jeune de 7-14 jours pour voir ce que ça donne aussi.
  Répondre
#87
Il est vrai que de nos jours on mange de toute façon beaucoup trop >< en plus le mode de vie à la française est assez débile, deux tartines le matin et un gros repas le soir !
Mais ça m'arrange bien, j'adore manger Tongue
  Répondre
#88
(31/03/2019 19:23)Tridimensionnel a écrit : Il est vrai que de nos jours on mange de toute façon beaucoup trop >< en plus le mode de vie à la française est assez débile, deux tartines le matin et un gros repas le soir !
Mais ça m'arrange bien, j'adore manger Tongue


Le gourmand  Big Grin  comment va ta bedaine ?  Sleepy
  Répondre
#89
J'ai de la chance, je ne grossis pas ! Parfois je prends un peu de gras quand je suis en couple mais ça fond au premier stress ^^ on verra ce que ça donne dans 30 ans !
  Répondre
#90
(31/03/2019 19:59)Tridimensionnel a écrit : J'ai de la chance, je ne grossis pas ! Parfois je prends un peu de gras quand je suis en couple mais ça fond au premier stress ^^ on verra ce que ça donne dans 30 ans !


Pff fin comme un petit doigt... Je vais peut-être me mettre au jeûne moi aussi x)
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)