Le mouvement tekno
#1
Salut la compagnie,

Je fais appel à vous car je dois présenter le mouvement tekno devant ma promo. Il s'agit d'un exercice de communication, je dois être le plus concis possible. En effet, ça doit durer 5-10 minutes donc j'ai pas beaucoup de temps pour faire mon exposé.
Comme je veux le présenter de la manière la plus objective possible, je tiens à avoir votre avis sur ce dont je dois parler ou pas.

Pour l'instant, je n'en suit qu'au premiers jets. J'ai décidé de me concentrer sur le monde des free party afin de restreindre le sujet qui serait trop large sinon. Pourtant, je me suis rendu compte que j'y connais pas grand chose donc c'est aussi pour moi l'occasion de me cultiver un peu Confusedmirk:. Et puis j'ai pas envie de dire de la merde qui pourrait entacher cet univers qui me tient à cœur.

Pour l'instant je pense leur parler :

-des origines de la techno, du hardcore, de la trance et tout le bazar (c'est là que j'ai le plus besoin d'aide parce que je m'y retrouve pas)
-des Spiral Tribe et du Criminal Justice Act qui les a lancé sur le continent
-des Heretik parce qu'on est en France quand même
-du principe d'une teuf, la musique qui y passe, la drogue aussi parce que il y a des choses qu'on peut pas nier etc... Dans cette partie il y a plein de trucs genre l'autogestion, la législation en France, les saisies, les gens qu'on y trouve...

Mon but c'est vraiment pas de les convaincre d'aller en teuf mais plutôt de leur faire comprendre un peu plus ce que c'est que ce monde bizarre qu'est celui de la free. Pour effacer un peu les préjugés et offrir une contribution à la hauteur de mes maigres moyens.

Du coup si vous avez des points sur lesquels vous pensez qu'il est important d'insister (ou pas), des suggestions ou des lignes directrices je suis ouvert à tout. J'aimerai bien caler des proverbes ou des expressions donc si vous en avez qui vous viennent à l'esprit quand on vous parle de teuf j'en veux !

Voilà c'est tout, j'essayerai d'étoffer un peu quand j'aurai mes notes avec moi mais si vous vous sentez chaud pour en parler ça me ferait bien plaisir Smile

La bise
Répondre
#2
Pour ce qui est de la psytrance, je sais pas si c'est un cliché mais ça vient du pèlerinage d'un certain nombre d'hippies dans les années 60/70 vers l'Asie, notamment dans la région de Goa en Inde, d'où le nom de Goa Trance. Avec comme figure de proue Goa Gil qui y est devenu Saddhu (et qui apparemment fait ou faisait des set monstres qui peuvent durer limite jusqu'à 24h, si si). Je pense (mais là c'est pur spéculation) que les Full Moon Party (des teufs qui ont lieu à la pleine lune comme son nom l'indique) ont permis d'attirer un peu plus de monde vers cette culture et à "l'exporter" vers l'Europe dans les années 90, en Angleterre avec Hallucinogen, Doof notamment, vers l'Amérique du Sud avec 1200 Micrograms. Je te conseil de te penché sur TIP Records, issue de The Infinity Project, un groupe parmi d'autres réunissant Raja Ram et Simon Posford (Hallucinogen) notamment, qui ont fait beaucoup pour l'expansion de cette culture, et de leur association qui à découlé un peu plus tard sur le mythique Shpongle.
Répondre
#3
Merci c'est exactement ce genre de réponse que j'attendais Smile
Répondre
#4
De rien, c'était un petit condensé de mémoire sélective Smile Il y a une époque où j'étais à fond sur la trance (ça tiens toujours d'ailleurs même si j'en écoute moins en ce moment).
Pour le mouvement free-party et Spiral Tribe j'y connais rien, mais j'avais vu un documentaire super intéressant sur ces derniers, je pourrais plus te dire le titre mais tu devrais pouvoir le trouver facilement sur le net, ça fait un petit moment mais tout ce dont je me souviens c'est qu'ils avaient l'air complètement libres, à se balader au gré du vent, ils ont été jusqu'à traverser tout le continent en une immense caravane pour aller poser jusqu'en Inde :rock:
Répondre
#5
[video=youtube;vNILLCS1yOA]https://www.youtube.com/watch?v=vNILLCS1yOA[/video]

Histoire de t'inspirer ^^

J'ajoute ce que j'aurai à dire personnellement plus tard, je dois aller miam
Bon app' a vous les psychow :B

Edit : Pour completer je t'invite également a regarder ce documentaire la, qui est assez complet et qui a l'avantage selon moi d'integrer des commentaires de la part de professionnels ne faisant pas partie du mouvement

http://m.youtube.com/watch?v=Z9GyyTm1Kdk
Répondre
#6
Yep merci bien. Au final au niveau des infos j'ai de quoi faire pour la teuf et son histoire mais j'ai plus besoin de vous pour les trier. Voir ce qu'il faudrait dire ou ne pas dire au contraire. Avoir l'avis des teuffeurs sur la question pour représenter au mieux le mouvement.
Répondre
#7
Vas sur Bass Expression
Il seront ravi de t'aider Smile
Répondre
#8
La trace ce sont les jeunes israéliens qui après leur service militaire allaient faire la teuf en Inde Wink
Répondre
#9
Citation :Yep merci bien. Au final au niveau des infos j'ai de quoi faire pour la teuf et son histoire mais j'ai plus besoin de vous pour les trier. Voir ce qu'il faudrait dire ou ne pas dire au contraire. Avoir l'avis des teuffeurs sur la question pour représenter au mieux le mouvement.
Et on peut avoir ta note aussi ? :p

Na, je déconne, après ca dépend l'aspect dont tu tiens à parler. Si c'est le mouvement en lui-même, ses origines sociales, ses codes, la drogue, le pourquoi de la drogue (sujet trop vaste à mon avis), la musique, pourquoi cette musique, etc...

Moi ce que je dirai, c'est que la teuf est (en gros) une réunion de gens insatisfaits de ce qu'on peut leur proposer en terme de culture dans la vie quotidienne et qui cherchent à se retrouver sous un étendard unique, celui du retour aux sources : communion avec la nature, empathie, bannissement des codes sociaux de plus en plus présent dans notre société, pratiquer la fête libre (you don't say ?) et partager un état de conscience collectif induit par le son. Un peuple rassemblé par le son. Des gens dont le système nerveux rythmé par les basses incessantes les font danser sur le même rythme tel une même onde.
La recherche du rythme. Le code musical le plus primaire en soi

Après, ca c'est dans la théorie. Ou du moins c'est ce que c'était ya encore quelques années (de ce que je sais). Maintenant (et je le déplore), je trouve que la teuf devient trop une sorte de réunion de gens (de plus en plus jeunes soi-dit en passant) qui sont la à la recherche de la défonce. Un peu en mode "Ouais jme drogue mais que en teuf, donc ca fait que jsuis pas un drogué"
Je pense qu'il y a toujours une part de l'esprit d'origine dans le fond du mouvement actuel mais qu'il se fait de plus en plus discret ou inconscient. En tout cas, la population que ça touchai de base était quand même relativement marginale alors que maintenant on assiste à une ouverture à tous les milieux sociaux existants.

J'espère t'avoir à peu près aidé, hésite pas a revenir sur ce que j'ai dit surtout si tu veux développer Smile Et hésite pas non plus à nous faire part du compte rendu de ton exposé si tu le fais par ordinateur, ca peut être intéressant Wink

Et si tu veux une expression/citation venant du milieu, celle que j'ai le plus retenu c'est : " La teuf, tu sais quand t'arrive, tu sais jamais comment tu repars"
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
Répondre
#10
Penses à parler aussi de la tentative gouvernementale d'encadrer des teknival, pourquoi certains en sont contents, pourquoi d'autres leurs crachent que c'est renier le concept basique du mouvement : l'illégalité
Répondre
#11
Non aha, crois moi que les sound system aimerait bien que ça soit légale de poser dans des champs
Ce qu'ils ne veulent pas c'est être "parké" comme des moutons
Répondre
#12
Je lui dis de prendre en compte qu'il existe différents avis,
Dont ceux que j'ai énoncé.
Que certains sons, mon ancien par exemple, préférions briser une chaîne "propriété privée" que poser sur le champs du voisins qui écrivait son accord préalablement.

Putain ça m'énerve ça, t'as cru que jparlais dans le vide sans l'avoir vécu ?
Répondre
#13
[/SIZE]
Blablbalabla.
Répondre
#14
Serum Phi a écrit :Que certains sons, mon ancien par exemple, préférions briser une chaîne "propriété privée" que poser sur le champs du voisins qui écrivait son accord préalablement.

Putain ça m'énerve ça, t'as cru que jparlais dans le vide sans l'avoir vécu ?
Comment tu la mal pris :o

Pour me faire pardonner d'avoir un avis différent et avoir crus que tu parlais dans le vide (ben oui, suis-je bête, c'est vrai que c'est écrit sur tout les murs que t'avais un sound) je me prosterne à tes pieds et te fais une révérence tout en te prêtant allégeance
Répondre
#15
Si tu pars du principe que les gens sont des cons qui parlent sans savoir
Bah je vais en faire de même pour ta personne
Répondre
#16
Serum Phi a écrit :Si tu pars du principe que les gens sont des cons qui parlent sans savoir
Bah je vais en faire de même pour ta personne
Apprends moi alors si je sais pas
Répondre
#17
Salut !

Merci beaucoup pour vos réponses ça fait plaisir.

D'ailleurs merciPorygon pour Bass Expression, je connaissais mais j'y avais pas du tout pensé. Je vais essayer de vous pondre une vrai trame écrite la semaine prochaine pour cerner un peu mieux le truc.

++
Répondre
#18
Serum Phi a écrit :le concept basique du mouvement : l'illégalité

Est-ce que tu préférerais pas remplacer ce mot par l'autogestion ?
Le mouvement a été illégal depuis ses débuts mais est-ce que tu crois que l'illégalité est le concept de base, celui recherché ? Est-ce que ça serait pas d'ailleurs donner trop d'importance à "l'autorité" que de baser son concept sur l'illégalité.

Le mouvement des free, à ma connaissance, est né en Angleterre sous l'ère Tatcher qui resserrait la vis partout, les bars devaient fermer tôt, y'avait plus d'endroits où faire la fête. Alors ils sont aller faire la fête dans les champs toute la nuit, loin de la police, loin de là où on viendrait les chercher : ils étaient dans l'illégalité. Mais parce qu'ils ont été "forcés" de l'être.

Après un des principes phares de la free party c'est la liberté encouragée d'être qui tu es vraiment. Tu peux tout faire tant que ça ne nuit pas à la fête, aux autres. Finalement c'est l'application la plus honnête des libertés prônées par la société mais piétinés par ses dirigeants.

Autogestion, liberté, respect de l'autre. Un echo permanent entre le hardcore et la douceur, la violence et l'amour.

L'autogestion c'est le fait de se faire confiance entre humains pour être capable de gérer intelligemment un moment, un évènement, une situation et une logistique, sans besoin d'autorité verticale. C'est l'humanité qui s'émancipe de son état d'enfant.
Et puis c'est ancré profondément dans nos gènes que nous sommes une espèce faite pour collaborer entre individus, mais là c'est une autre histoire.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
Artisan de Liberté
« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna
Le partage crée l'abondance.
Répondre
#19
Totalement d'accord pour moi l'illégalité est plus un moyen qu'un but en soi.
Répondre
#20
L'illégalité peut devenir un but en soit face aux tentatives de légalisation du mouvement, d'absorption du mouvement par le système, par le mainstream. Elle peut devenir un but en soit quand on voit que lorsqu'on respecte ce que l'autorité légale demande, on n'est pas respecté en retour, et que ça devient un piège d'entrer dans le jeu de la légalité.
Alors on peut décider de l'illégalité comme mode de fonctionnement, en tant que choix devant la possibilité de légalité.
Mais c'est un sujet beaucoup plus actuel que l'époque de la naissance de ce mouvement.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
Artisan de Liberté
« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna
Le partage crée l'abondance.
Répondre
#21
Juste pour signaler que les info qu'on trouve sur les reportage des sons (we had a dream des heretik, ce genre de truc) est en général assez parcellaire est orienté. Il vaut mieu fouiller certain reportage genre techno story.
Deja on parle de quoi, tekno à la francaise & europe centrale, cad free partie ? aujourd'hui c'est assez vaste, beaucoup de choses se mélange. Tech, free, un peu tout. Rare sont les (bons) DJ qui joue uniquement en teuf, ils terminent souvent aussi dans des boite spécialisés nottament dans la "tech lourde" qui se fait actuellement. Certain style se retrouve plus dans des comité a part comparé a leurs début et peut etre dans des circuit plus classique (hardcore -qui contrairement a ce qu'on a tendance a croire n'a pas été que assoc a la free enfin je veux dire les deathchant et tout le bordel c'est pas vraiment un truc de free parteu, les dérives genre la peste c'est plus des truc qui sont sorti de la free sans quasi jamais y passer au final jpense-, breakcore qui pourtant est censé etre plus underground et qui revendique clairement des parenté avec la free mais qui pourtant n'y a quasi pas mis les pied a part quelques sons, genre radiobomb, KDU, Hekate (et pas Hecate)- mais ou l'aspect tribal a beaucoup disparu si ce n'est pas integralement - il a tres vite s'agit de construire une sorte de réseau invisible dans des format de société plus classiques genre comme les début du fanzine de fringelli j'ai un trou sur le nom -edit : datacide-)
bref c est assez vaste j'aimerai pas etre a ta place a devoir présenter clairement ça. Le truc c'est que tekno aussi c'est vraiment une vision franco francaise. Quand j'étais en rep tcheque j'ai remarqué que tout ce qui était boite et free party etait largement plus mélangé que chez nous sans cette siscion claire et nette au niveau esprit et musique. Chez eux la tekno concerne ou concernait quasi toute musique electronique au final.

fin c'est pas tres clair ce que je dis mais en gros je pense qu'aujourd'hui c'est dure de présenter la "tekno" underground juste sous l'aspect free partie, et cela depuis que l'aspect tribal et un peu "hard-hippy" y est beaucoup moins présent.

Apres bien sur je parle en général je ne parle pas des sons monté par 2 pelé 3 tondu comme on a tous fai
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

à propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'autosupport francophone dédiée à l'information et à la réduction des risques sur l'usage des substances psychoactives.

              Quick Links

              User Links