LUCY... wouah '
#1
Lâchez tout, et courrez voir ce film.
J attends vos retours
A+
  Répondre
#2
Et le tien ??!
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#3
J'ai dû m'endormir après une heure de film. Luc Besson quoi.
  Répondre
#4
Mon avis donc...
Un thriller métaphysique génial qui a su rester politiquement correct.
En effet baser le sujet, sur l usage restreint de notre cervelle qui augmente énormément énormément sous l action d un drogue, laquelle se révèle être une hormone humaine, est scientifiquement contestable MAIS ne constitue pas une incitation aux drogues.
Les pouvoirs acquis genre super-héros de l héroïne restent peu cinématographidées au regard de ceux de néo dans Matrix. Mais ce film fait comprendre le côté factice de ce que nous prenons pour la réalité.
On remarquera certains clins d oeil à Matrix, et surtout à 2001 l Odyssée de l espace. Jusqu’aux proportions et à la texture de la "clef Usb" donnée à Morgan Freeman !
Comme si besson avait pris de la Salvia
À+
  Répondre
#5
Ouais on m'a d'abord dit que c'était pas mal, vraiment bien même. Puis un type qui s'attendait à voir un vrai bon film m'a dit qu'en gros c'était très plat et que ça finirait dans les films du soir à s'mater tout défoncé parce que c'est zoli et explore des concepts sympas.
J'sais pas vraiment si j'irai payer une place de ciné pour après..
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
  Répondre
#6
Je l'ai vu aussi. Comme beaucoup de films de Besson, j'ai trouvé qu'il manquait de maturité et qu'il avait du mal à aller au bout de ses idées. C'est dommage, y avait du potentiel.

Sans parler du fait que le film tourne autour d'un mythe qui a été démenti depuis longtemps.
Le cerveau humain utilise bien plus que 10%, mais bon.

Après, y a quelques bons passages, quand-même.
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

  Répondre
#7
Il voulait surement parler de son cerveau à lui.
  Répondre
#8
Moi je l'ai trouver bien ! Il entre mêle très bien quelques connaissances de bases avec ce qu'il inventes et ça s'intègre bien dans l'ensemble. Et pour la fin, enorme kiff.
  Répondre
#9
"Le cerveau utilise 10% de se capacités", phrase que l'on entend à toutes les sauces ( surtout dans les films pseudo scientifiques), seulement....c'est FAUX :

_Nous utilisons en moyenne 10% de notre cerveau à chaque instant. Sauf qu'à l'instant d'après, nous utilisons "un autre" 10 %, et ainsi de suite. En fait, par soucis d'économie et je dirais même par logique, toutes les aires de notre cerveau ne sont pas activées au même moment.
Si je donne un exemple : pourquoi activer les fonctions cérébrales liées au goût si l'on écoute la radio ? ( OK, j'ai cherché un exemple à la c**, mais il y en a tant d'autres).
En bref, nous utilisons bien 100% de notre cerveau, mais pas à chaque instant, car....cela ne servirait à rien et consommerait un énergie folle.
C'était juste un cri du cœur, car cette formulation m'a toujours hérissé les poils !

Bon, après, Besson fait partie de mes amours de jeunesse, et je pense bien aller voir son film ^^

En parlant de films/drogue, je vous conseille "limitless", sympa dans le concept, même s'il n'est pas complètement abouti selon moi ( surtout la fin).
  Répondre
#10
Je n'ai pas apprécié, mais alors vraiment pas... Sans parler du pitch de base, je trouve que Luc Besson parodie (sans le vouloir) ses propres réalisations : une course-poursuite inutile, des flics toujours aussi beaufs, encore une histoire de vengeance/survie forcée. En revanche, chapeau bas pour avoir réussi à pondre un film qui arrive à rivaliser avec des productions américaines à budget XXL. Il prouve que l'Europe peut elle aussi faire des blockbusters. Tout aussi cons que les américains, mais blockbusters quand même.
  Répondre
#11
machinalaver a écrit :J'ai dû m'endormir après une heure de film. Luc Besson quoi.


Pardon? Luc Besson est décevant ces dernières années mais tu ne peux pas dire juste "luc besson quoi..." La je dis NON !!! :lol: même si je pense que je ne retrouverai pas du besson du niveau de Nikita ou Léon, mais tout n'est pas à jeter chez lui loin de là.
  Répondre
#12
J'ai vu la BA et mon instinct de cinéphile (d'une fiabilité a toute épreuve) m'a dit : mégabouse. Non sérieux Besson a peu être été bon dans une autre époque mais il fait partit de ceux qui ont renoncé a faire de l'art pour faire du fric. Pauvre Scarlett quand même, il est loin le temps de Match Point...
  Répondre
#13
Juger un film par sa bande-annonce, c'est pas très honnête non plus ! Tongue
Quant à Scarlett, elle s'en sort très bien dans de grosses productions américaines (Avengers & Co) comme dans des films quasi-expérimentaux (Under the Skin). Et je suis persuadé qu'elle a encore du potentiel. Peut-être moins dans des rôles de sex-symbol mais ça va la changer Smile
  Répondre
#14
Le pitch faux, n à rien de gênant puisque son caractère erroné est démontré par les derniers plans du film. D ailleurs bien avant, scarlet dit à Morgan que sa théorie est à peu près bonne... En effet ce n est pas le cerveau qui est sous utilisé... C est la conscience. Voilà qui doit parler à certains ici. Et le dernier plan montre bien que l intention et la conscience existent indépendamment du cerveau.
Mes critiques négatives concernent plus la désagrégation dans l avion, qui n à guère de sens, et la traversée de paris en voiture dont superwoman aurait pu se passer... A moins qu elle manque un peu d intelligence ;-)
  Répondre
#15
Des idées intéressantes. Maintenant le film en lui même... Le scénario est vide. Un scénario bidon vu et revu, on met une jolie fille, de la drogue, des pouvoirs surnaturels, et de belles images et c'est tout... Il y a rien rien rien. Certaines idées métaphysique sont intéressantes mais n'apporte rien au film et le film n'y apporte rien, au contraire il les gâche en rajoutant par dessus des "pouvoirs" sans intérêt du genre je contrôle les autres et modifie les lois de la physique.
Les belles images de la fin éclipse totalement la réflexion qui se cache derrière, les gens ressortent éblouis en se disant CE TRO BIEN, repense aux scène de bagarre, aux chinois (ils foutent quoi dans le film en plus a part foutre la drogue dans scarlet?) et ne réfléchissent pas plus d'une minute aux idées émises.

Un film a regarder défoncer au cannapé sur son cannabis en gros. C'est le mieux qu'on pourra en tirer et avec un peu de chance on s'en rappellera plus le lendemain.
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
  Répondre
#16
Quelqu'un l'a dit plus haut : Megabouse !

Si vous voulez un résumé (encore trop gentil à mon goût !). C'est plus un énorme spoiler qu'un résumé, vous êtes prévenus.
Une seule religion : le Pastafarisme

"Le meilleur moment pour planter un arbre, c'était il y a 20 ans. Le 2ième meilleur moment, c'est MAINTENANT."
[URL="https://fr.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme"]


[/URL]
  Répondre
#17
Dans le genre de Lucy, préférez voir Limitless qui est moins fantaisiste et plus intéressant je trouve dans le sens ou c'est la qualité et le nombre d'interactions neuronale
qui augmente l'intelligence et pas un cerveau qui serait "débridé".
  Répondre
#18
Les bas-fonds de Besson ... ou comment te laisser croire pendant 1h30 que tu apprends quelque chose pour au final se rendre compte que ... nada.

-> Scarlett rattrape la bouse, m'enfin c'est pas encore ça ^^'
CastlesMadeOfSand a écrit :Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.

  Répondre
#19
Mon intime conviction est que c'est un grand flim ironique sur le cinéma de divertissement, mais ptèt poussé-je le bouchon du méta un peu loin.

C'est en tout cas nettement au-dessus des merdes de drames intimes socialisto-compatibles ou des comédies pour beaufs produites par TF1.
  Répondre
#20
J'ai beaucoup aimé ce film, tout simplement parce qu'il m'a fait du bien. Comme un recadrage mental quoi. Après c'est clair ça part en sucette, j'aurais préféré que ça reste plus plausible, moins SF à grand spectacle sur la fin. Mais il est beau comme film.

Et quelqu'un a dit plus haut qu'on utilisait 100% des capacités de notre cerveau, mais juste pas toutes en même temps. J'avais lu quelque part que la Salvia activait des neurones autrement totalement inutilisés et oubliés de notre cerveau primitif.

Bon tout ça n'est que théories et textes lus, j'suis pas allé me faire un scanner cérébral sous Salvia pour vérifier.

Et pi pour ceux qui aiment un tant soit peut l'univers de Besson, c'est cool. Le méchant coréen a les mêmes mimiques que le méchant flic dans Léon. Et puis il s'est amusé à casser de la voiture de flic française en pagaille, de façon totalement injustifiée mais ça reste marrant quand on est copain avec ces petits cowboy de la route.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#21
J'arrive pas à comprendre ce qu'on trouve de si génial à ce film...
Je l'ai vu, une fois et j'n'ai pas été si soufflé que ça par la magie Bessonienne, alors que j'aime bien son style habituellement, sans avoir trop poussé l'analyse pour autant.
Après c'est peut-être parce que j'étais parti avec un a priori négatif, mais y'a des choses qui m'ont réellement gonflées : quand elle appelle sa mère et qu'elle lui tient un discours plus ou moins étrange - "Môman, Papa et toi je vous aime, je vous aime beaucoup" - sérieusement ma gosse me dit ça, je lui ordonne de rester là où elle est là et je saute dans le premier avion avec l'ambassade au téléphone, merde quoi, après je chipote sur ce coup là. La première séquence aussi, avec l'entrecroisement de plans où un guépard, une lionne, je ne m'en souviens plus donc un félin on va dire, chasse une gazelle et Lucy qui discute avec ce type qui lui propose un plan vraiment foireux ; je suis désolé je trouve ça lourd, autant que tout le délire métaphysique/sf/action du film, je comprends pas. J'arrive pas à saisir l'intérêt d'avoir voulu ajouter une dimension métahpysique, que je trouve bidon de A à Z, alors que l'histoire ,sans, suffisait largement. Quant à la fin, j'arrive pas à saisir non plus... Une clé USB, tu te fiches de moi Luc ? Tout ça pour qu'elle devienne une clé USB ? Wut ?

Bon, il y a de la mauvaise foi, ça fait longtemps que je l'ai pas vu et j'ai pas vraiment envie de le revoir pour le moment mais le topic était là alors voilà, veuillez me pardonner... mrgreen
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)